« GRACE AU SECOURS DE DIEU, J'AI SUBSISTE JUSQU'A CE JOUR » (ACTES 26.22)

 

 

Fils unique d'une famille étrangère aux choses de l'Esprit (pour laquelle nous ne cessons de prier afin qu'ils connaissent Christ), j'ai vécu dans le péché qui me conduisait à la mort.

 

Au cours de mon adolescence, j'ai plusieurs fois et par divers moyens, tenté de me suicider. Puis, dès les premiers jours de notre mariage, « celui qui ne vient que pour dérober, égorger et détruire » a cherché à détruire notre couple.

 

Mais comme on le dit très justement : « le diable fait toujours une œuvre qui le trompe » 

 

Aussi ces difficultés, ces détresses, nous ont permis d'être sensibles à l'appel du Père. Ma femme s'est convertie en premier et m'a gagné à l'Evangile. L'Eternel nous a fait revenir de loin. Il a effacé tous mes péchés par le sang de son Fils. Il nous a donné neuf enfants dont déjà trois sont venus au salut.

 

Je me dois de préciser que bien que baptisé depuis plus de 40 ans, ce n'est seulement que depuis 3 ans que je suis «né de nouveau». J'avais peut-être donné ma cervelle, mon intelligence à Dieu, mais certainement pas mon cœur, pas ma vie.

 

J'ai gaspillé beaucoup d'années en traînant les pieds, mais aujourd'hui je peux, par sa grâce, faire miennes ces paroles écrites dans Esaïe 50,5 : « le Seigneur l'Eternel m'a ouvert l'oreille et je n'ai point résisté. Je ne me suis point retiré en arrière ».

 Amen

 Christian B.

Ichtus (2)