VOIS... ET VIENS

27 janvier 2020

Réussir ou être droit - Clive Staples Lewis (Citation)

Ce n'est pas votre affaire de réussir,
mais d'être droit
quand vous l'êtes, le reste appartient à Dieu.
(Clive Staples Lewis)

Réussir ou être droit - Clive Staples Lewis (Citation)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Belfast, Irlande du Nord , le 29/11/1898
Mort(e) à : Oxford , le 22/11/1963
Biographie :

Clive Staples Lewis, plus connu sous le nom de C. S. Lewis, était un écrivain et universitaire...

Sources:

C. S. Lewis

Nationalité : Royaume-Uni Né(e) à : Belfast, Irlande du Nord , le 29/11/1898 Mort(e) à : Oxford , le 22/11/1963 Biographie : Clive Staples Lewis, plus connu sous le nom de C. S. Lewis, était un écrivain et universitaire. Il est né au sein d'une famille protestante aisée d'origine galloise.

https://www.babelio.com




Posté par yannpatsy à 03:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Justice de Dieu (Chant Chrétien) [Centre d'Accueil] avec Paroles

Justice de Dieu - Chanson - Centre d'Accueil Universel

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

PSAUMES 9 (SEGOND 21) AVEC NOTE D'ETUDE - Le jugement de Dieu sur les Nations

 

PSAUMES 9 (SEGOND 21)

 

AVEC NOTE D'ETUDE

 

Psaumes 9 (Segond 21)

Le jugement de Dieu sur les nations

1 Au chef de chœur, sur la mélodie de «Meurs pour le fils».
Psaume de David.
2 Je te louerai, Eternel, de tout mon cœur,
je raconterai toutes tes merveilles.
3 Je ferai de toi le sujet de ma joie et de mon allégresse,
je chanterai ton nom, Dieu très-haut.
4 Mes ennemis reculent,
ils trébuchent, ils disparaissent devant toi,
5 car tu soutiens mon droit et ma cause,
tu sièges sur ton trône en juste juge.

6 Tu réprimandes les nations, tu détruis le méchant,
tu effaces leur nom pour toujours et à perpétuité.
7 Plus d'ennemis! Des ruines éternelles!
Tu as détruit des villes, et leur souvenir est perdu.
8 L'Eternel règne pour toujours,
il a dressé son trône pour le jugement.
9 Il juge le monde avec justice,
il juge les peuples avec droiture.
10 L'Eternel est une forteresse pour l'opprimé,
une forteresse dans les moments de détresse.
11 Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi,
car tu n'abandonnes pas ceux qui te cherchent, Eternel!

12 Chantez en l'honneur de l'Eternel, qui siège à Sion,
proclamez ses hauts faits parmi les peuples,

13 car il venge le sang versé, il s'en souvient,
il n'oublie pas le cri des malheureux!
14 Fais-moi grâce, Eternel,
vois la misère où me réduisent mes ennemis!
Retire-moi des portes de la mort,
15 afin que je raconte toutes tes louanges
dans les portes de Sion
et que je me réjouisse de ton salut!

16 Les nations tombent dans la fosse qu'elles ont creusée,
leur pied se prend dans le filet qu'elles ont caché.
17 L'Eternel se fait connaître, il fait droit,
il prend le méchant à son propre piège.        – Jeu d'instruments. Pause.
18 Que les méchants rejoignent le séjour des morts
avec toutes les nations qui oublient Dieu,
19 car le pauvre n'est pas oublié définitivement,
l'espérance des malheureux n'est pas perdue pour toujours!

20 Lève-toi, Eternel, que l'homme ne triomphe pas,
que les nations soient jugées devant toi!
21 Frappe-les d'épouvante, Eternel,
que les peuples sachent qu'ils ne sont que des hommes!    – Pause.

 

 

NOTE D'ETUDE

 

Thème : Le règne de Dieu sur les nations ; il n'est pas indifférent à nos appels à l'aide

Auteur : David, probablement après une victoire sur les Philistins.

 

Ps 9 - Verset 2 sss

Note

Louer Dieu, c'est lui exprimer notre reconnaissance pour ce qu'il fait et notre compréhension de ce qu'il est, le remercier pour chaque aspect de sa personne. Notre attitude intérieure s'exprime extérieurement. En louant Dieu, nous acquérons une meilleure conscience de ce qu'il est, et cela nous aide dans notre vie de foi. Pourquoi ne pas chercher dans chaque psaume un attribut ou un trait de caractère du Seigneur pour lequel vous pouvez le remercier ?

 

Ps 9 – Verset 5

5 car tu soutiens mon droit et ma cause,
tu sièges sur ton trône en juste juge
.

 

Note

Dieu soutient notre juste cause ; il est notre défenseur, celui qui nous débarrasse de toute critique et nous justifie devant les autres. Dans la vie, nous sommes exposés à toutes sortes d'injustices : 1° être mal compris et accusés à tort par des amis ou des ennemis ; 2° ne pas être appréciés en dépit de notre attitude aimante ; 3° ne pas être dûment récompensés pour notre travail et notre service ; 4° voir nos idées être ignorées. Mais Dieu, lui, voit toutes les bonnes choses que nous faisons, et il s'en souvient. C'est à lui qu'il appartient de décider de la nature de la récompense et du moment approprié pour l'accorder. Si nous ne croyons pas en son soutien, nous serons tentés de nous laisser aller à la haine et à l'apitoiement sur nous-mêmes ; si nous lui faisons confiance, nous pourrons expérimenter sa paix et ne plus craindre l'opinion des autres à notre sujet ni leur façon de nous traiter.

 

 

Ps 9 – Verset 11

1 Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi,
car tu n'abandonnes pas ceux qui te cherchent, Eternel!

 

Note

Dieu n'abandonnera jamais ceux qui le cherchent : cela ne signifie pas que, si nous lui faisons confiance, nous évitions toute souffrance ; cela signifie que nous pourrons toujours compter sur sa présence, quelles que soient les circonstances.

 

Ps 9 – Verset 12

12 Chantez en l'honneur de l'Eternel, qui siège à Sion,
proclamez ses hauts faits parmi les peuples,

 

Note

Dieu ne reste pas cantonné à Jérusalem («  Sion  » ou le mont Morija, site du futur temple), il est omniprésent. Le centre religieux des Israélites est cependant Jérusalem, avec l'arche de l'alliance et son sanctuaire. De même qu'il est présent dans le tabernacle (Exode 25  :8-9) [8 Ils me feront un sanctuaire et j'habiterai au milieu d'eux. 9 Vous ferez ce tabernacle et tous ses ustensiles d'après le modèle que je vais te montrer. ], Dieu sera présent dans le temple construit par Salomon (2 Chroniques 7  :16) [Maintenant, je choisis et je consacre cette maison pour que mon nom y réside éternellement, et j'y aurai toujours mes yeux et mon cœur. ]. Ce centre cultuel permettra aux Juifs de parler du seul vrai Dieu au monde.

 

 

Ps 9 – Verset 14-15

14 Fais-moi grâce, Eternel,
vois la misère où me réduisent mes ennemis!
Retire-moi des portes de la mort,
15 afin que je raconte toutes tes louanges
dans les portes de Sion
et que je me réjouisse de ton salut!

 

Note

Nous désirons tous l'intervention de Dieu en cas de difficulté, mais souvent pour des raisons différentes : certains parce qu'ils veulent réussir et être aimés, d'autres parce qu'ils veulent se sentir bien. David, lui, veut que la justice soit rétablie en Israël afin de démontrer la puissance de l'Eternel. Lorsque nous appelons Dieu à l'aide, analysons la nature de nos motivations : cherchons-nous à échapper à la douleur et à l'embarras ou à rendre gloire et honneur à Dieu ?

 

Ps 9 – Verset 19

19 car le pauvre n'est pas oublié définitivement,
l'espérance des malheureux n'est pas perdue pour toujours!

 

Note

Le monde peut ignorer le sort des plus faibles, anéantissant tous leurs espoirs terrestres, mais Dieu, leur défenseur, promet que ce ne sera pas toujours le cas. Les nations qui oublient le Seigneur et refusent d'aider leurs citoyens seront jugées. Dieu connaît nos besoins, notre tendance au découragement, et il a promis de s'occuper de nous (cf 9,10, 13). Si d'autres nous oublient, lui se souvient de nous.

 

 

Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

L'original avec les mots d'aujourd'hui)

Ichtus (2)

 

Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

UN AUTRE CHEMIN [QP]

UN AUTRE CHEMIN

 

Il s’en alla par un autre chemin, il ne prit pas à son retour le chemin par lequel il était venu à Bethel (1 Rois 13.10)

 

Lecture proposée : (Jean 14.1-8)

1 »Que votre cœur ne se trouble pas! Croyez en Dieu, croyez aussi en moi. 2 Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père. Si ce n'était pas le cas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. 3 Et puisque je vais vous préparer une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi afin que, là où je suis, vous y soyez aussi. 4 Vous savez où je vais et vous en savez le chemin.»
5 Thomas lui dit: «Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pouvons-nous en savoir le chemin?»
6 Jésus lui dit: «C'est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu'en passant par moi. 7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez et vous l'avez vu.»
8 Philippe lui dit: «Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.»

 

Le récit qui suit le texte ci-dessus est plutôt étrange et, à la fin, on s’étonne de la sévérité de l’Eternel. ( 1 Rois 13.20-22) [20 Ils étaient installés à table quand la parole de l'Eternel fut adressée au prophète qui l'avait ramené, 21 et il cria à l'homme de Dieu venu de Juda: «Voici ce que dit l'Eternel: Parce que tu t'es rebellé contre l'ordre de l'Eternel et que tu n'as pas respecté le commandement que l'Eternel, ton Dieu, t'avait donné, 22 parce que tu es revenu en arrière et que tu as mangé et bu à l'endroit même dont il t'avait dit: ‘Tu ne mangeras rien et tu ne boiras rien là-bas', ton cadavre n'entrera pas dans le tombeau de tes ancêtres.»]. Bref, retenons surtout que le mystérieux homme de Dieu avait commencé par une obéissance : Tu ne mangeras pas de pain, tu ne boiras pas d’eau et tu ne prendras pas à ton retour le chemin par lequel tu seras allé (1 Rois 13.9).lui avait ordonné Dieu, et c’est ce qu’il avait fait.

 

« Un autre chemin »  - on pense forcément aux mages d’Orient, à qui Dieu a conseillé de fuir Hérode. Nous vivons tous avec des rituels, des habitudes, des manies. Sans eux, notre vie serait parfois désordonnée. Mais il faut savoir aussi prendre d’autres chemins. Quand je regarde en arrière, l’impression qui me vient, c’est d’avoir été guidé en allant çà et là.

 

Cela, bien sûr, ne nous dispense pas de la réflexion. Dans « Une minute pour chaque jour », Philippe Zeissig écrivait : « L’amour prend des risques avec intelligence. » Mais l’intelligence vient surtout de l’Esprit Saint. Bon, je m’arrête, car j’ai un rituel qui ne veut pas me lâcher : d’abord me raser, puis -peut-être- raser quelques autres. Sans rire, laissons-nous conduire par celui qui est le chemin, la vérité et la vie.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Ivan Doulière)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2020

Obéissance choix-François d'Assise (Citation)

La sainte obéissance réduit à la confusion
toutes les volontés du corps et de la chair.
(François d'Assise)

 

Obéissance choix-François d'Assise (Citation)
François d'Assise (en italien Francesco d'Assisi), né sous le nom de Giovanni di Pietro Bernardone à Assise (Italie) en 1181 ou 11821 et mort le 3 octobre 1226, est un religieux catholique italien, diacre et fondateur de l'ordre des frères mineurs (OFM) caractérisé par une sequela Christi dans la prière, la joie, la pauvreté, l'évangélisation et l'amour de la Création divine. Il est canonisé dès 1228 par le pape Grégoire IX et commémoré le 4 octobre dans le calendrier liturgique catholique. François d'Assise est considéré comme le précurseur du dialogue interreligieux.


Sources:

 

François d'Assise

François d'Assise Saint catholique François d'Assise sur une fresque de Cimabue dans la basilique d' Assise Saint, fondateur de l'ordre des frères mineurs Naissance 1182 Assise, Duché de Spolète, Saint-Empire Décès (44 ans) Assise, États pontificaux Ordre religieux Ordre des frères mineurs Vénéré à Basilique Saint-François (tombeau de François), Basilique

http://wikipedia.org



https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_d%27Assise

Posté par yannpatsy à 03:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Je parlerai de ta bonté (Chants Chrétiens) Je dirai tout haut- Rien ne remplace ta présence [Ugh Oufwey] avec Paroles

Ugh Oufwey - Je parlerai de ta bonté / Je dirai tout haut / Rien ne te remplace / Ta présenc...

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pour que les enfants se sentent aimés [CMB]

POUR QUE LES ENFANTS SE SENTENT AIMES

 

Soyez simples, doux et patients, supportez-vous les uns les autres avec amour  

(Ephésiens 4.2)

 

Vos enfants se sentent-ils aimés ? Je n’ai pas demandé : « Aimez-vous vos enfants ? ». Sur ce point, je connais votre réponse. Mais si vous voulez être certains que vos enfants se sentent aimés, la sincérité ne suffit pas. Là aussi il convient de parler le langage d’amour de vos enfants. (Cf Gary Chapman & Ross Campbell, Langage d’amour des enfants , éditions Farel 1998).

 

Chez certains enfants, le langage d’amour privilégié passe par les moments de qualité. Si vous ne leur en accordez pas, ils ne se sentiront pas aimés, même si vous leur prodiguez des paroles valorisantes, des gestes affectueux, des cadeaux et des services rendus.

 

Si vos enfants vous demandent de faire quelque chose avec eux, c’est que les moments de qualité sont leur langage d’amour. Il est facile d’être débordé par des requêtes incessantes, mais il faut répondre avec gentillesse et patience, comme Ephésiens 4 nous le rappelle.

 

Soyez patients avec vos enfants, soyez indulgents sur leurs fautes, et discernez leurs besoins derrière leur attitude. Donnez-leur une attention particulière, et regardez comme leur comportement change.

 

Prière :

 

Seigneur, tu sais combien j’aime mes enfants. J’aimerais qu’ils ressentent cet amour. Veuille me donner la sagesse de le leur transmettre de la meilleure manière. Aide-moi à avoir de la patience quand ils me demandent quelque chose et à voir cela comme le signal fort d’un besoin réel.

 

 (Extrait des « méditations quotidiennes pour le couple » - de Gary Chapman)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

RETOUR A LA MAISON [BS]

RETOUR A LA MAISON

 

Mon amertume même s'est changée en bien-être.

Tu m'as aimé au point de me retirer de la fosse de la destruction,

car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.

(Esaïe 38.17)

 

Il y a pardon auprès de toi, afin que tu sois craint.  

(Psaume 130.4)

 

(Lecture proposée : Luc 15.12-32)

12 Le plus jeune dit à son père: ‘Mon père, donne-moi la part de l'héritage qui doit me revenir.' Le père leur partagea alors ses biens. 13 Peu de jours après, le plus jeune fils ramassa tout et partit pour un pays éloigné, où il gaspilla sa fortune en vivant dans la débauche. 14 Alors qu'il avait tout dépensé, une importante famine survint dans ce pays et il commença à se trouver dans le besoin. 15 Il alla se mettre au service d'un des habitants du pays, qui l'envoya dans ses champs garder les porcs. 16 Il aurait bien voulu se nourrir des caroubes que mangeaient les porcs, mais personne ne lui en donnait. 17 Il se mit à réfléchir et se dit: ‘Combien d'ouvriers chez mon père ont du pain en abondance et moi, ici, je meurs de faim! 18 Je vais retourner vers mon père et je lui dirai: Père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, 19 je ne suis plus digne d'être appelé ton fils, traite-moi comme l'un de tes ouvriers.'
20 »Il se leva et alla vers son père. Alors qu'il était encore loin, son père le vit et fut rempli de compassion, il courut se jeter à son cou et l'embrassa. 21 Le fils lui dit: ‘Père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils.' 22 Mais le père dit à ses serviteurs: ‘Apportez [vite] le plus beau vêtement et mettez-le-lui; passez-lui un anneau au doigt et mettez-lui des sandales aux pieds. 23 Amenez le veau qu'on a engraissé et tuez-le! Mangeons et réjouissons-nous, 24 car mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé.' Et ils commencèrent à faire la fête.
25 »Or le fils aîné était dans les champs. Lorsqu'il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses. 26 Il appela un des serviteurs et lui demanda ce qui se passait. 27 Le serviteur lui dit: ‘Ton frère est de retour et ton père a tué le veau engraissé parce qu'il l'a retrouvé en bonne santé.' 28 Le fils aîné se mit en colère et il ne voulait pas entrer. Son père sortit le supplier d'entrer, 29 mais il répondit à son père: ‘Voilà tant d'années que je suis à ton service sans jamais désobéir à tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour que je fasse la fête avec mes amis. 30 Mais quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé tes biens avec des prostituées, pour lui tu as tué le veau engraissé!' 31 ‘Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi et tout ce que j'ai est à toi, 32 mais il fallait bien faire la fête et nous réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé.'»

 

Jusque-là, il ne laissait peut-être rien paraître, mais un jour ce jeune (appelé communément « fils prodigue ») dit à son père qu’il veut partir vivre sa vie comme il l’entend dans le monde. C’est l’image de tout homme qui fuit loin de Dieu.

 

Où va-t-il ? Dans « un pays éloigné ». Que fait-il ? Il vit dans la débauche. Il dépense tout ce qu’il a et ruine son âme. Pour subsister, il accepte de faire les travaux les plus rebutants. Il a faim et personne ne lui donne rien. Les ouvriers de son père ont de la nourriture en abondance, et lui est en train de mourir de faim.

 

Est-ce qu’il est trop tard pour revenir à la maison ? Il réfléchit à ce qu’il va dire. A-t-il la moindre excuse pour se faire pardonner ? Aucune. Il n’en cherche même pas. Il ne mérite rien. Pourtant, si son père le prenait, même comme ouvrier ? Le voilà qui se lève et retourne à la maison.

 

Alors qu’il est encore loin, son père le voit. Emu de compassion, il court vers lui, se jette à son cou et le couvre de baisers. « Le fils lui dit : Père, j’ai péché contre le ciel et devant toi ; je ne suis plus digne d’être appelé ton fils ». Pour toute réponse, son père serre dans ses bras ce corps amaigri dans ses pauvres haillons, et dit : Apportez le plus beau vêtement et mettez-le-lui.

 

Si vous vous êtes éloigné de Dieu, n’attendez plus, revenez. Vous serez reçu comme ce fils.

 

 (Extrait de « La Bonne Semence »)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2020

Foi et adversité - Norman Vincent Peale (Citation)

Le remède contre la peur,
c'est la foi
(Norman Vincent Peale)

La foi profonde qui va au-delà
d'un simple consentement intellectuel
donne une joie et un enthousiasme
qu'aucune adversité ne peut diminuer.
(Norman Vincent Peale)

 

Foi et adversité - Norman Vincent Peale (Citation)



Born in Bowersville, Ohio, USA, on May 31 1898, Norman Vincent Peale grew up helping support his family by delivering newspapers, working in a grocery store, and selling pots and pans door to door, but later was to become one of the most influential clergymen in the United States during the 20th-century.


Sources:

 

Norman Vincent Peale Home Page

Self-Improvement-eBooks.com Choose from over 700 personal development ebooks and audios! Learn how you can become a member of Cornerstone Book Club. Claim your free prosperity ebook and email course . . .

http://normanvincentpeale.wwwhubs.com

Né à Bowersville, Ohio, États-Unis, le 31 mai 1898, Norman Vincent Peale a grandi en aidant sa famille en livrant des journaux, en travaillant dans une épicerie et en vendant des pots et des casseroles de porte à porte, mais deviendra plus tard l'un des plus ecclésiastiques influents aux États-Unis au cours du XXe siècle.

Posté par yannpatsy à 03:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Toi seule connait la voie (Chant Chrétien) avec PAROLES

TOI SEul CONNAIT LA VOIE

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]