VOIS... ET VIENS

17 novembre 2019

Comme un souffle fragile (Chant Chrétien) [Interprété par Lise]

JEM 392 Comme un souffle fragile

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les épreuves et le découragement par le Pasteur Henri Viaud-Murat (2h 10' 10'')

(Jean 15:9-10)

9 »Tout comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. 10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour.

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

OU EST LE BONHEUR ?

OU EST LE BONHEUR ?

 

Plusieurs disent : Qui nous fera voir le bonheur ?

 Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Eternel !

 (Psaume 4.7)

 

Lecture proposée :

(Psaume 4)

Psaumes 4 (Segond 21)

La sécurité qu'accorde l'Eternel

1 Au chef de chœur, avec instruments à cordes.
Psaume de David.
2 Quand je crie, réponds-moi, Dieu de ma justice!
Quand j'étais dans la détresse, tu m'as mis au large.
Aie pitié de moi, écoute ma prière!
3 Vous les hommes, jusqu'à quand mépriserez-vous ma gloire?
Jusqu'à quand aimerez-vous ce qui est sans valeur
et rechercherez-vous le mensonge? – Pause.
4 Sachez que l'Eternel s'est choisi un homme fidèle.
L'Eternel entend quand je crie à lui.
5 *Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas! 
Parlez dans votre cœur, sur votre lit, et faites silence.        – Pause.
6 Offrez des sacrifices conformes à la justice
et confiez-vous en l'Eternel.
7 Beaucoup disent: «Qui nous fera voir le bonheur?»
Fais briller la lumière de ton visage sur nous, Eternel!
8 Tu mets dans mon cœur plus de joie qu'ils n'en éprouvent
quand abondent leur blé, leur vin [et leur huile].
9 Je me couche et aussitôt je m'endors en paix,
car c'est toi seul, Eternel, qui me donnes la sécurité dans ma demeure.


Notes de la Bible Segond 21

Psaumes 4

  • 4.5 Si… péchez pas : cité en Ephésiens 4.26 [Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas. Que le soleil ne se couche pas sur votre colère,].

 

*******

 

Chanté autrefois en Israël avec des instruments (Psaume 4.1), ce questionnement sur le bonheur a traversé les temps et les continents ! Le chanteur Christophe Maé l’a réactualisé dernièrement dans un titre de son album (l’attrape-rêves, 2016) : « Il est où le bonheur, il est où ? ». Dans mes joyeux souvenirs d’enfance, je taquinais les tentacules des escargots, j’offrais mon doigt comme piste d’envol aux coccinelles, je soufflais des parachutes sur la tête ébouriffée des pissenlits, je gobais des flocons de neige comme une gourmandise du ciel, j’accrochais à mes oreilles des cerises doubles en riant avec mes amis !

 

Tout cela me rappelle que la source de ce bonheur n’était pas dans les possessions matérielles, mais dans l’émerveillement. En lisant la Bible, j’ai surtout compris que le bonheur se présente quand on regarde dans la bonne direction…

 

Si l’on parcourt l’offre des hommes, il sera éphémère. Mais si l’on cherche la lumière de la face de Dieu comme le suggère ce psaume, il durera. Or, cette fameuse lumière de la face de Dieu a pris visage d’homme en Jésus-Christ !

 

Croire en lui comme Dieu incarné, c’est déjà regarder dans la bonne direction… L’écouter et se confier en lui, c’est permettre à ses bienfaits de nous émerveiller. C’est lui qui nous fait voir le bonheur !

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Dominique Moreau)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2019

Ton amour, ta puissance (Chant Chrétien) Aïnésis avec Paroles

Aïnesis - Ton Amour Ta Puissance [avec paroles]

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Vin de la Sainte-Cène, le Pain (JP)

LE VIN DE LA SAINTE CENE, le pain

 (6/10/19)

 

Le vin représente le sang de Jésus. De nombreux passages de l’Ecriture nous attestent la force et le pouvoir du sang de Christ. En voici quelques uns :

 

-        Le sang de Jésus rend juste : Romains 5.9 : Puisque nous sommes maintenant considérés comme justes grâce à son sang, nous serons à bien plus forte raison sauvés par lui de la colère de Dieu.

-        Le sang de Jésus ouvre l’accès au sanctuaire : Hébreux 10.19 : Ainsi, frères et sœurs, nous avons par le sang de Jésus l'assurance d'un libre accès au sanctuaire.

-        Le sang de Jésus nous purifie de nos péchés : 1 Jean 1.7 : Mais si nous marchons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus[-Christ] son Fils nous purifie de tout péché.

-        Le sang de Jésus a le pouvoir de nous racheter : 1 Pierre 1.18-19 : 18 Vous le savez en effet, ce n'est pas par des choses corruptibles comme l'argent ou l'or que vous avez été rachetés de la manière de vivre dépourvue de sens que vous avaient transmise vos ancêtres, 19 mais par le sang précieux de Christ, qui s'est sacrifié comme un agneau sans défaut et sans tache.

 

C’est vraiment une force éternelle que celle du sang du Seigneur. C’est pourquoi le vin est une image de son précieux sang éternel. Le Seigneur avec toute la puissance que rien ne peut surpasser.

 

Il nous a créés libres dans un paradis parfait. Mais tout ce que nous avons trouvé de mieux à faire c’est : désobéir, former des clans et s’entretuer, et de rejeter ce Dieu d’amour.

 

Nous sommes tombés tellement bas que l’on ne sait même plus où est le bien ou le mal. Mais Dieu veut nous donner encore une chance pour revenir à lui, il nous tend la main… et on hésite encore. On veut se débrouiller avec nos propres forces. Toutes les richesses que Dieu nous a donné arrivent à leur épuisement, à leur fin.

 

Pétrole, gaz, forêts en dévastation, incendies, pollution des eaux et de l’air, les guerres, disparition d’un grand nombre d’animaux, etc, etc…

 

Combien de personnes en France et dans le monde ne connaissent même pas le nom des 4 Evangiles ? Ni pourquoi le Christ est mort sur une croix. Pourtant avant de beaucoup souffrir à cause de moi, à cause de nous, il nous laisse encore un enseignement important qui nous ouvre la porte de la vie éternelle.

 

Il sait que nous sommes oublieux, égoïstes et personnels, et malgré tout cela, il veut encore sauver ceux qui se confient en lui et mettent en pratique ce qu’il nous demande dans la Bible qui est sa Parole.

 

Il nous demande aussi de prendre le pain et le vin qui sont des symboles qui représentent son corps meurtri et son sang qui a coulé pour chacun d’entre nous !

 

Il nous demande de prendre ces éléments jusqu’à ce qu’il revienne nous chercher, en nous  souvenant de ses souffrances, de sa mort et de sa résurrection.

 

Mais avant de prendre ce pain et ce vin, il nous demande de nous mettre en règle avec Dieu et avec les hommes. Paul nous rappelle dans 1 Corinthiens 11.27-29 [27 C'est pourquoi, celui qui mange ce pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28 Que chacun donc s'examine lui-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe, 29 car celui qui mange et boit [indignement], sans discerner le corps [du Seigneur], mange et boit un jugement contre lui-même. ] que nous devons nous examiner nous-mêmes devant le Seigneur. Si nous sommes en règle, alors nous sommes invités à la Table du Seigneur.

Prions

 e voudrais vous laisser ce verset : 2 Pierre 1.2 :

« Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur ».

 

JP

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


RECONNAISSANCE OU LADRERIE ?

RECONNAISSANCE OU LADRERIE ?

 

Je vous ai aimés, dit l’Eternel, et vous dites : En quoi nous as-tu aimés ?  (Malachie 1.2)

 

Lecture proposée : (Malachie 1.1-9)

1 Message, parole de l'Eternel adressée à Israël par l'intermédiaire de Malachie.
2 Je vous ai aimés, dit l'Eternel,
et vous dites: «En quoi nous as-tu aimés?»
Esaü n'est-il pas le frère de Jacob? déclare l'Eternel.
Cependant *j'ai aimé Jacob
3 et j'ai détesté Esaü:
j'ai livré ses montagnes à la dévastation,
son héritage aux chacals du désert.
4 Si Edom prétend: «Nous sommes détruits,
mais nous relèverons les ruines»,
voici ce que dit l'Eternel, le maître de l'univers:
«Qu'ils construisent! Je démolirai
et on les appellera ‘pays de la méchanceté',
‘peuple contre lequel l'Eternel est irrité pour toujours'.»
5 Vos yeux le verront,
et vous direz: «L'Eternel est grand,
même en dehors des frontières d'Israël!»
6 Un fils honore son père, et un serviteur son maître.
Si je suis père, où est l'honneur qui me revient?
Si je suis maître, où est la crainte qui m'est due?
dit l'Eternel, le maître de l'univers, à vous, les prêtres,
qui méprisez mon nom
et qui dites: «En quoi avons-nous méprisé ton nom?»
7 Vous offrez sur mon autel des aliments impurs
et vous dites: «En quoi t'avons-nous souillé?»
C'est en disant: «La table de l'Eternel est dérisoire.»
8 Quand vous offrez en sacrifice une bête aveugle, n'est-ce pas mal?
Quand vous offrez une bête boiteuse ou malade, n'est-ce pas mal?
Offre-la donc à ton gouverneur!
Te recevra-t-il bien, te fera-t-il bon accueil?
dit l'Eternel, le maître de l'univers.
9 Et maintenant, priez Dieu pour qu'il ait pitié de nous!
C'est de vous que cela vient:
vous recevra-t-il favorablement?
dit l'Eternel, le maître de l'univers
.


Notes de la Bible Segond 21

Malachie 1

  • 1.3 J'ai aimé… Esaü : cité en Romains 9.13 : J’ai aimé Jacob et j'ai détesté Esaü.  (Hébraïsme que l'on pourrait rendre par «j'ai préféré Jacob à Esaü». )

*******

Pour répondre à la question du peuple, Dieu n’énumère pas les faits qui ont montré le souci qu’il n’a cessé d’avoir de lui. Il se contente de souligner la réalité de son choix souverain : J’ai aimé Jacob (Romains 9.13). Abraham, Isaac, Jacob et sa descendance ont fait l’objet de l’élection, ce qui ne fut pas le cas de son frère Esaü et d’Edom, sa descendance.

 

En est-il autrement de nous ? Son amour, Dieu l’a démontré de façon historique, tangible par le don de lui-même en son Fils. C’est ainsi que la preuve allait en être donnée, en ce que, alors que nous étions pécheurs, n’ayant, en nous, rien d’aimable ni de digne d’attention, alors que nous étions même ses ennemis, Christ est mort en notre faveur. (Romains 5.8) [Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous: alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.]. Telle est la réponse qu’il donna effectivement et qui inclut tous les hommes.

 

Mais c’est à lui de poser une autre question : « Vous m’appelez Père. Si je suis père, où est l’honneur qui m’est dû ? » Son amour ne fut-il pas souvent payé d’ingratitude ? Ce qu’on lui offrait, loin d’être expression de reconnaissance, était mépris : bêtes aveugles, boiteuses, infirmes !

 

Et nous ? Est-ce le meilleur que nous offrons à l’Eternel, lui qui nous a sauvés par amour ? N’est-ce pas trop souvent notre superflu, voire nos restes ? La question mérite réponse. Ne la donnons pas trop vite, mais ne la négligeons pas.

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Richard Doulière)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2019

Tu combleras (Chant Chrétien) [joanie Banville] avec Paroles

☆TU COMBLERAS☆ JOANIE BANVILLE

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Psaumes 60 (Segond 21) avec Note d'Etude Prière après la défaite

Psaumes 60 (Segond 21) avec Note d'Etude

Prière après la défaite

1 Au chef de chœur, sur la mélodie «Le lis du témoignage».
Hymne de David pour enseigner,
2 lorsqu'il fit la guerre aux Syriens de Mésopotamie et de Tsoba et que Joab, à son retour, battit 12'000 Edomites dans la vallée du sel.
3 O Dieu, tu nous as repoussés, dispersés,
tu t'es irrité: relève-nous!
4 Tu as ébranlé la terre, tu l'as fendue:
répare ses brèches, car elle est vacillante!
5 Tu as fait voir de dures épreuves à ton peuple,
tu nous as fait boire un vin qui nous a étourdis.
6 Tu as donné à ceux qui te craignent le signal
de la fuite devant les archers.           – Pause.
7 Afin que tes bien-aimés soient délivrés,
sauve-nous par ta main droite et exauce-nous!
8 Dieu a dit dans sa sainteté: «Je triompherai,
je partagerai Sichem, je mesurerai la vallée de Succoth.
9 Galaad est à moi, Manassé est à moi,
Ephraïm est le casque de ma tête,
et Juda mon sceptre.
10 Moab est le bassin où je me lave,
je jette ma sandale sur Edom.
Pays des Philistins, pousse des cris contre moi!»
11 Qui me mènera dans la ville fortifiée?
Qui me conduira jusqu'en Edom?
12 N'est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous avais repoussés
et qui ne sortais plus, ô Dieu, avec nos armées?
13 Viens nous aider contre notre adversaire!
Le secours de l'homme n'est qu'illusion.
14 Avec Dieu, nous ferons des exploits:
c'est lui qui écrasera nos adversaires.



NOTE D'ETUDE

Certitude véritable que le secours vient de Dieu





THEME : (+ 1 et suivants)

La certitude que le secours véritable vient de Dieu ; même lorsque tout semble perdu, hors de notre contrôle, nous pouvons croire que Dieu fera de grandes choses.

Ce psaume nous donne des informations sur le règne de David que nous ne trouvons pas dans le livre de 1Samuel ni dans le livre de 2Samuel, ni dans le livre de1 Chroniques et celui de 2 Chroniques. Le contexte de ces versets est certes évoqué en 2Samuel 8 (*), mais ce chapitre ne mentionne pas la résistance rencontrée par son armée (Psaume 60.3-5) ni la défaite temporaire qu’elle a essuyée (Psaume 60.11-12). Plus nous nous approchons de Dieu, plus ses adversaires nous attaquent, car nous représentons une menace pour leur style de vie mauvais et égocentrique.



AUTEUR :

David



Verset 5

5 Tu as fait voir de dures épreuves à ton peuple,
tu nous as fait boire un vin qui nous a étourdis.

Note :

A la place du vin de bénédiction, Dieu a donné à son peuple la coupe de son jugement. Cet apparent abandon de sa part visait à les ramener à lui.



Versets 8-12

Dieu a dit dans sa sainteté: «Je triompherai,
je partagerai Sichem, je mesurerai la vallée de Succoth.
9 Galaad est à moi, Manassé est à moi,
Ephraïm est le casque de ma tête,
et Juda mon sceptre.
10 Moab est le bassin où je me lave,
je jette ma sandale sur Edom.
Pays des Philistins, pousse des cris contre moi!»
11 Qui me mènera dans la ville fortifiée?
Qui me conduira jusqu'en Edom?
12 N'est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous avais repoussés
et qui ne sortais plus, ô Dieu, avec nos armées?

Note :

Les villes et le territoire d’Israël appartiennent à Dieu, et il connaît l’avenir de toutes les nations. Il contrôle ce qui se passe dans le monde, même quand cela semble tout sauf évident. Avec son aide, nous remporterons la victoire.



Verset 10

et Juda mon sceptre.
10 Moab est le bassin où je me lave,
je jette ma sandale sur Edom.
Pays des Philistins, pousse des cris contre moi!»

Note :

David mentionne les nations ennemies voisines d’Israël : Moab à l’est, Edom au sud et le pays des Philistins au sud-ouest. Il est alors en guerre contre la Syrie au nord. Bien qu’entouré d’ennemis, il est convaincu que l’Eternel le conduira à la victoire. Pourquoi ? Parce qu’il l’a promis et que sa réputation est liée au sort d’Israël et à son respect de la parole donnée.



('Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

L'original avec les mots d'aujourd'hui)

(*)

2 Samuel 8 (Segond 1910)

   1 Après cela, David battit les Philistins et les humilia, et il enleva de la main des Philistins les rênes de leur capitale. 2 Il battit les Moabites, et il les mesura avec un cordeau, en les faisant coucher par terre ; il en mesura deux cordeaux pour les livrer à la mort, et un plein cordeau pour leur laisser la vie. Et les Moabites furent assujettis à David, et lui payèrent un tribut. 3 David battit Hadadézer, fils de Rehob, roi de Tsoba, lorsqu'il alla rétablir sa domination sur le fleuve de l'Euphrate. 4 David lui prit mille sept cents cavaliers et vingt mille hommes de pied ; il coupa les jarrets à tous les chevaux de trait, et ne conserva que cent attelages. 5 Les Syriens de Damas vinrent au secours d'Hadadézer, roi de Tsoba, et David battit vingt-deux mille Syriens. 6 David mit des garnisons dans la Syrie de Damas. Et les Syriens furent assujettis à David, et lui payèrent un tribut. L'Éternel protégeait David partout où il allait. 7 Et David prit les boucliers d'or qu'avaient les serviteurs d'Hadadézer, et les apporta à Jérusalem. 8 Le roi David prit encore une grande quantité d'airain à Béthach et à Bérothaï, villes d'Hadadézer.
   9 Thoï, roi de Hamath, apprit que David avait battu toute l'armée d'Hadadézer, 10 et il envoya Joram, son fils, vers le roi David, pour le saluer, et pour le féliciter d'avoir attaqué Hadadézer et de l'avoir battu. Car Thoï était en guerre avec Hadadézer. Joram apporta des vases d'argent, des vases d'or, et des vases d'airain. 11 Le roi David les consacra à l'Éternel, comme il avait déjà consacré l'argent et l'or pris sur toutes les nations qu'il avait vaincues, 12 sur la Syrie, sur Moab, sur les fils d'Ammon, sur les Philistins, sur Amalek, et sur le butin d'Hadadézer, fils de Rehob, roi de Tsoba. 13 Au retour de sa victoire sur les Syriens, David se fit encore un nom, en battant dans la vallée du sel dix-huit mille Édomites. 14 Il mit des garnisons dans Édom, il mit des garnisons dans tout Édom. Et tout Édom fut assujetti à David. L'Éternel protégeait David partout où il allait.
   15 David régna sur Israël, et il faisait droit et justice à tout son peuple. 16 Joab, fils de Tseruja, commandait l'armée ; Josaphat, fils d'Achilud, était archiviste ; 17 Tsadok, fils d'Achithub, et Achimélec, fils d'Abiathar, étaient sacrificateurs ; Seraja était secrétaire ; 18 Benaja, fils de Jehojada, était chef des Kéréthiens et des Péléthiens ; et les fils de David étaient ministres d'état.

Ichtus (2)



UN PIGEON, MOI ?

UN PIGEON, MOI ?

 

En fait, Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu

 (1 Corinthiens 12.18)

 

Lecture proposée : (Romains 12.1-8)

1 Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
3 Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de ne pas avoir une trop haute opinion de lui-même, mais de garder des sentiments modestes, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée. 4 En effet, de même que nous avons plusieurs membres dans un seul corps et que tous les membres n'ont pas la même fonction, 5 de même, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres, chacun pour sa part. 6 Nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée. Si quelqu'un a le don de prophétie, qu'il l'exerce en accord avec la foi; 7 si un autre est appelé à servir, qu'il se consacre à son service. Que celui qui enseigne se donne à son enseignement, 8 et celui qui a le don d'encourager à l'encouragement. Que celui qui donne le fasse avec générosité, celui qui préside, avec zèle, et que celui qui exerce la bienveillance le fasse avec joie
.

 

*******

 

Aujourd’hui, les fenêtres sont grandes ouvertes, et j’entends roucouler un pigeon dans le jardin. La phonétique m’a toujours fasciné, et voilà que je m’imagine en train de produire le même son. Rien qu’à y penser, j’ai l’impression d’avoir mal à la gorge ! Et oui, je ne suis pas un pigeon !

 

Chacun a son rôle dans l’Eglise, nous n’avons pas à jalouser la place d’un autre membre, ou à imiter telle personne qui fait quelque chose de bien. Il y a une imitation saine, biblique, et à laquelle Paul nous exhorte : Ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le (Philippiens 4.9) [9 Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous.]. Imitation de sa qualité de vie et de sa consécration au Seigneur, mais pas de mimétisme. Quelqu’un est bricoleur, il est d’une aide précieuse dans son église ; une autre personne sait enseigner la parole de Dieu aux adultes ou aux enfants, nous avons besoin d’elle. En inversant les rôles, le résultat peut être catastrophique, dans l’entretien du bâtiment comme dans l’enseignement de la Parole.

 

Cela dit, le bricoleur se doit d’étudier et de méditer la parole de Dieu, pour pouvoir la vivre et la partager, et le prédicateur peut très bien prendre le balai ou l’aspirateur au besoin !

 

Pratiquons seulement l’imitation préconisée par l’apôtre Paul : Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ (1 Corinthiens 11.1).

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Allan Kitt)

Ichtus (2)

14 novembre 2019

Tu es le Dieu très Saint (Chant Chrétien) avec Paroles [You are a holy God-Vineyard Worship]

TU ES LE DIEU TRÈS SAINT

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]