VOIS... ET VIENS

08 avril 2020

Puissance de Christ "Crucifixion, Résurrection, souffrances, attirance vers Christ " [ "Un Chrétien Persécuté au Népal" (Citatio

Plus nous connaissons la crucifixion,
plus nous expérimentons la résurrection.
Plus nous souffrons,
plus nous sommes attirés
vers le Christ et sa puissance.
(Un Chrétien persécuté au Népal)

Puissance de Christ - [ Un Chrétien Persécuté au Népal (Citation)]



De la puissance de Christ :

Alors on verra le Fils de l'homme venir sur les nuées avec beaucoup de puissance et de gloire.
(Marc 13:26)

 Jésus, revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna en Galilée, et sa réputation gagna toute la région.
(Luc 4:14)

Jésus rassembla les douze [apôtres] et leur donna puissance et autorité pour chasser tous les démons et guérir les maladies.
(Luc 9:1)

 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l'ennemi, et rien ne pourra vous nuire.
(Luc 10:19)

 Alors on verra le Fils de l'homme venir sur une nuée avec beaucoup de puissance et de gloire.
(Luc 21:27)

 4 Quand vous vous rassemblerez au nom de [notre] Seigneur Jésus[-Christ] – je serai avec vous en esprit –, avec la puissance de notre Seigneur Jésus-Christ 5 livrez un tel homme à Satan pour la destruction de la nature pécheresse afin que l'esprit soit sauvé le jour du Seigneur Jésus.
(1Corinthiens 5:4,5)

 Or Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.
(1Corinthiens 6:14)

7 Mais ces qualités qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte à cause de Christ. 8 Et je considère même tout comme une perte à cause du bien suprême qu'est la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur. A cause de lui je me suis laissé dépouiller de tout et je considère tout cela comme des ordures afin de gagner Christ 9 et d'être trouvé en lui non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu et qui est fondée sur la foi. 10 Ainsi je connaîtrai Christ, la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances en devenant conforme à lui dans sa mort 11 pour parvenir, d'une manière ou d'une autre, à la résurrection des morts.
(Philippiens 3:7-11)

nous ne cessons de prier Dieu pour vous. Nous demandons que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toutes sagesse et intelligence spirituelles, 10 pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui plaire entièrement. Vous aurez pour fruits toutes sortes d'œuvres bonnes et vous progresserez dans la connaissance de Dieu, 11 vous serez fortifiés à tout point de vue par sa puissance glorieuse pour être toujours et avec joie persévérants et patients, 12 et vous exprimerez votre reconnaissance au Père qui nous a rendus capables de prendre part à l'héritage des saints dans la lumière. 13 Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé, 14 en qui nous sommes rachetés, pardonnés de nos péchés.
15 Le Fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16 En effet, c'est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l'invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. 18 Il est la tête du corps qu'est l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. 19 En effet, Dieu a voulu que toute sa plénitude habite en lui. 20 Il a voulu par Christ tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix.
(Colossiens 1:9-20)

2 que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur!
3 Sa divine puissance nous a donné tout ce qui est nécessaire à la vie et à la piété en nous faisant connaître celui qui nous a appelés par sa [propre] gloire et par sa force. 4 Celles-ci nous assurent les plus grandes et les plus précieuses promesses. Ainsi, grâce à elles, vous pouvez fuir la corruption qui existe dans le monde par la convoitise et devenir participants de la nature divine.
(2Pierre 1:2-4)

En effet, ce n'est pas en suivant des fables habilement conçues que nous vous avons fait connaître la puissante venue de notre Seigneur Jésus-Christ, mais c'est après avoir vu sa majesté de nos propres yeux
(2Pierre 1:16)

Posté par yannpatsy à 03:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Décider de changer (CMB) avec Prière

DECIDER DE CHANGER

 

Changez donc votre vie, détournez-vous de vos fautes,

et vous ne risquerez plus de tomber dans le mal.

Abandonnez toutes vos actions mauvaises,

changez vos cœurs et vos esprits.

(Ezéchiel 18.30-31)

 

Nous avons tous besoin d’apprendre à demander pardon, et cela pour une simple raison : nous commettons tous des erreurs. De temps en temps, tous, nous offensons les gens que nous aimons le plus. Quand nous présentons des excuses, nous espérons que la personne que nous avons offensée nous pardonnera.

 

Nous pouvons faciliter cela si nous associons à nos excuses un engagement à nous repentir et à changer. Une dame me partagea un jour : « Je ne veux pas me contenter de paroles ; je veux voir des changements. Quand il montre qu’il a l’intention de changer, je suis toujours disposée à lui pardonner. ».

 

Toute repentance véritable commence dans le cœur. La décision de changer montre que nous ne cherchons plus des excuses et que nous ne minimisons pas notre comportement. Au contraire, nous assumons la pleine responsabilité de nos actes. Comme le dit le texte biblique ci-dessus, nous laissons derrière nous notre attitude pécheresse et nous recherchons un cœur nouveau et un esprit nouveau. Seul Dieu peut nous les donner. Il peut renouveler en nous le désir de changer notre façon d’agir. Il peut nous aider à faire mieux. Lorsque nous faisons part de notre désir de changer, notre conjoint peut avoir un aperçu de notre cœur. Cela conduit fréquemment au pardon.

 

Prière :

 

Père, quelle magnifique promesse tu as faite de nous donner un cœur nouveau et un esprit nouveau. Change mon cœur, ô mon Dieu, et aide-moi à changer de comportement. Je veux le faire savoir à celle-celui que j’aime afin qu’elle/il puisse me faire pleinement confiance.

 

(Extrait des « méditations quotidiennes pour le couple » - de Gary Chapman)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

TETARDS ET GRENOUILLES [MQ]

 

TETARDS ET GRENOUILLES

 

Morts pour le péché et vivants pour Dieu en Jésus-Christ

(Romains 6.11)

 

Lecture proposée : (Romains 6.5-11)

5 En effet, si nous avons été unis à lui par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable à la sienne. 6 Nous savons que notre vieil homme a été crucifié avec lui afin que le corps du péché soit réduit à l'impuissance et qu'ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. 7 En effet, celui qui est mort est libéré du péché. 8 Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, 9 car nous savons que Christ ressuscité ne meurt plus; la mort n'a plus de pouvoir sur lui. 10 Christ est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes; maintenant qu'il est vivant, c'est pour Dieu qu'il vit. 11 De la même manière, vous aussi, considérez-vous comme morts pour le péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ [notre Seigneur].

 

A côté de notre maison se trouvait un joli étang avec des roseaux, des plantes aquatiques et différents poissons qui assuraient une nourriture équilibrée aux hérons de passage. Chaque printemps, l’étang se remplissait de milliers de têtards. Plusieurs d’entre eux parvenaient à devenir des grenouilles qui s’affairaient à leur tour à contenir l’explosion de la population de moustiques.

 

Notre fils cadet passait des heures à regarder se développer les têtards, étudiant minutieusement chaque étape de la métamorphose. Une année, il décida que les pauvres têtards devaient être malheureux dans l’étang froid et relativement boueux. C’est ainsi qu’il voulu les aider. Avec un petit filet, il en attrapa des douzaines et les plaça sur les pierres en béton de la terrasse afin qu’ils puissent se réchauffer au soleil. Je vous laisse imaginer les conséquences de cet exercice.

 

Les têtards n’ont pas le choix, ils doivent être dans l’eau, même si elle est glauque. Une fois transformés en grenouilles, de nouveaux horizons s’ouvrent à eux. Ils sont alors libres de sauter et de choisir leur habitat.

 

La Parole de Dieu nous dit que nous étions esclaves de notre vieille nature pécheresse, mais que, grâce à la venue et à l’œuvre salvatrice de Christ, nous recevons une nouvelle nature juste et pouvons maintenant choisir une tout autre manière de vivre.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Silvano Perotti)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2020

Salut, Christ, substitution - Horatius Bonar (Citation)

L'essence même du Salut en Christ
réside en sa substitution pour nous -
sa vie pour la nôtre !
Horatius Bonar

Salut, Christ, substitution - Horatius Bonar (Citation)

 

Les hommes de réveil - Horatius Bonar - Adore Dieu

" Anne se leva, après que l'on eut mangé et bu à Silo. Le sacrificateur Eli était assis sur un siège, près de l'un des poteaux du temple de l'Eternel. Et, l'amertume dans l'âme, elle pria l'Eternel et versa des pleurs. Elle fit un voeu, en disant: Eternel des armées!

https://www.adoredieu.com

 

Horatius Bonar

by Christopher Knapp "I heard the voice of Jesus say, Come unto me and rest," is one of our best known gospel hymns. It was written by Horatius Bonar, a godly minister of Christ, who was born in Edinburgh, Scotland, Dec. 19, 1808. His ancestors for several generations were ministers of the gospel.

https://www.wholesomewords.org



Posté par yannpatsy à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


UNE QUESTION DE PERSPECTIVE [PQ]

UNE QUESTION DE PERSPECTIVE

 

(Tu) ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu  (Apocalypse 3.17)

 

Lecture proposée : (Apocalypse 3.14-22)

14 »Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée: ‘Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, l'auteur de la création de Dieu: 15 Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Si seulement tu étais froid ou bouillant! 16 Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche. 17 En effet, tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi et je n'ai besoin de rien, et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. 18 Je te conseille donc d'acheter chez moi de l'or purifié par le feu afin que tu deviennes vraiment riche, des vêtements blancs afin que tu sois habillé et qu'on ne voie plus la honte de ta nudité, ainsi qu'un remède à appliquer sur tes yeux afin que tu voies. 19 Moi, je reprends et je corrige tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle et repens-toi! 20 Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi. 21 Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, tout comme moi aussi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. 22 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises.'»

 

 

L’une de mes histoires préférées est celle d’un rancher du Texas qui était expert-conseil en agriculture pour un agriculteur d’Allemagne. Il  a demandé à ce dernier quelle était la superficie de sa propriété, ce à quoi celui a répondu : « Environ 1.6 km carré. » Lorsque l’Allemand a demandé au Texan quelle était celle de son ranch, le rancher lui a expliqué que, même s’il conduisait sa camionnette du lever jusqu’au coucher du soleil, il serait encore dans son ranch. Pour ne pas être en reste, l’agriculteur allemand lui a répondu : « J’ai déjà eu moi aussi une vieille camionnette  comme celle-là ! ».

 

Blague à part, il importe d’avoir la bonne perspective des choses. Malheureusement, les chrétiens de Laodicée se trompaient au sujet de la richesse (Apocalypse 3.14-22). Selon toute apparence, ils étaient prospères. Ils avaient beaucoup de biens terrestres et croyaient n’avoir besoin de rien -pas même de Jésus. Toutefois, Jésus voyait les choses autrement.

 

En dépit de leur prospérité, il a remarqué que chacun était « malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu ». (verset 17). Il les a donc invités à connaître la véritable richesse en recherchant ce qu’il était seul à pouvoir leur procurer : la pureté, les qualités divines, la justice et la sagesse.

 

Ne faisons pas la même erreur que les Laodicéens. Gardons plutôt la bonne perspective de la richesse. La vraie richesse ne se mesure pas à ce que l’on a mais à ce que l’on est en Christ. – J.M.S

 

Il n’y a de plus grande pauvreté que celle de ne posséder que de l’argent.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien »)

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

UNE JOIE INESTIMABLE [MQ]

UNE JOIE INESTIMABLE

 

Je suis dans la joie quand on me dit :

Allons à la maison de l’Eternel

(Psaume 122.1)

 

Lecture proposée : (Psaume 122)

Psaumes 122 (Segond 21)

Vœux pour la paix de Jérusalem

1 Chant des montées,
[de David.]
Je suis dans la joie quand on me dit:
«Allons à la maison de l'Eternel!»
2 Nos pas se sont arrêtés
dans tes portes, Jérusalem!
3 Jérusalem, tu es construite
comme une ville qui forme un ensemble parfait.
4 C'est là que montent les tribus,
les tribus de l'Eternel
– c'est la règle en Israël –
pour louer le nom de l'Eternel,
5 car là se trouvent les trônes réservés à la justice,
les trônes de la famille de David.
6 Demandez la paix de Jérusalem!
Que ceux qui t'aiment jouissent du repos!
7 Que la paix règne dans tes murs,
et la tranquillité dans tes palais!
8 A cause de mes frères et de mes amis,
je dirai: «Que la paix règne chez toi!»
9 A cause de la maison de l'Eternel, notre Dieu,
je fais des vœux pour ton bonheur.

 

 

Pour David, aller à la maison de l’Eternel n’était pas une corvée. S’y rendre le remplissait de joie. Sommes-nous dans ce même état d’esprit lorsque, chaque dimanche matin, nous allons nous aussi à la « maison » de l’Eternel pour célébrer le culte ? Cette joie ne peut provenir que du Saint-Esprit dont le fruit doit remplir notre vie. (Galates 5.22) [Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.]. La Parole de Dieu nous procure de la joie lorsque nous la méditons. (Luc 10.17)[ Les 70 revinrent tout joyeux et dirent: «Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom.»]. Le service de Dieu est aussi source de joie, (Psaume 119.111 [Tes instructions sont pour toujours mon héritage, car elles font la joie de mon cœur.] ; Jean 15.11) [Je vous ai dit cela afin que ma joie demeure en vous et que votre joie soit complète. ] ainsi que la communion fraternelle. (Actes 2.46) [Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d'un commun accord au temple; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur.].

 

Pour ma part, j’ai pu vérifier ces réalités tout au long de mon ministère. Cependant, devenu octogénaire, me voyant déjà sur la piste d’envol, mon décollage pour la patrie céleste pouvant bientôt se produire, je devrais me réjouir devant cette perspective.

 

Pourtant, je vous l’avoue, quitter ceux que j’aime pour rejoindre le Seigneur ne me remplit pas vraiment de joie. Peut-être éprouvez-vous comme moi ce même sentiment ? Certes, la mort ne m’inquiète pas. Je sais en qui  j’ai cru, que je suis enfant de Dieu, au bénéfice de son pardon et sauvé. Mais il me faut encore apprendre à me réjouir à cette perspective d’être bientôt dans la Maison du Père, là où il y aura d’abondantes joies devant sa face. (Psaume 16.11) [Tu me fais connaître le sentier de la vie; il y a d'abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite.].

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Yves Perrier )

Ichtus (2)

Posté par yannpatsy à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2020

Prière, révélation, volonté et penséee de Dieu - John Saltmarsh (Citation)

La prière n'est rien d'autre
que la révélation de la volonté
ou de la pensée de Dieu.
(John Saltmarsh)

Prière, révélation, volonté et penséee de Dieu - John Saltmarsh (Citation)


John Saltmarsh (born East Riding, Yorkshire, d. 1647) was an English religious radical, "One of the most gentle tongued of controversialists", writer and preacher. He supported the Covenant and was chaplain in Thomas Fairfax's army. The Dictionary of National Biography describes his theology as "Calvinistic in its base, but improved by practical knowledge of men" William Haller called him that strange genius, part poet and part whirling dervish. He preached Free Grace theology, and published on the topics of Peace, Love and Unity
.
Source :

John Saltmarsh (priest)

John Saltmarsh (born East Riding, Yorkshire, d. 1647) was an English religious radical, "One of the most gentle tongued of controversialists", writer and preacher. He supported the Covenant and was chaplain in Thomas Fairfax's army.

http://wikipedia.org




Traduction française issue de l'anglais :

John Saltmarsh (né East Riding, Yorkshire, décédé en 1647) était un radical religieux anglais, "l'un des plus doux des polémiques", écrivain et prédicateur. Il soutenait le Pacte et était aumônier dans l'armée de Thomas Fairfax. Le Dictionary of National Biography décrit sa théologie comme «calviniste dans sa base, mais améliorée par la connaissance pratique des hommes» William Haller l'a appelé cet étrange génie, en partie poète et en partie derviche tourbillonnant. Il a prêché la théologie de la grâce libre et publié sur les thèmes de la paix, de l'amour et de l'unité.
Saltmarsh s'est inscrit au Magdalene College de Cambridge en 1627 et a obtenu un B.A. en 1633 et sa maîtrise en 1636. Diplômé de Cambridge, il a été ordonné diacre à Durham en 1637 et recteur de Heslerton vers 1637, où il est resté jusqu'en 1643. Saintes découvertes et flammes a été publié en 1640 et est dédié à Charles I, inspiré par Charles I, inspiré par l'esthétique de George Herbert.
À partir de 1641, Saltmarsh aurait commencé à incorporer des notions de théologie de la grâce libre dans ses sermons.

Au départ de Heslerton en 1643, Saltmarsh prit la paroisse de Northampton, puis Cranbrook dans le Kent. En juillet 1643, Saltmarsh entendit l'homme d'église royaliste Thomas Fuller prêcher au Savoy et répondit aux vues de Fuller sur la réforme ecclésiastique en publiant Examens, ou, Une découverte de certaines positions dangereuses prononcées dans Un sermon de réforme prêché dans l'église du Savoy le dernier jour de juillet 26 par Tho. Fuller, B.D. ', auquel Fuller a répondu quelques mois plus tard en août. Au cours du même mois, les notions de Saltmarsh sur la façon de résoudre un conflit entre le roi et le Parlement ont été soutenues vocalement au Parlement par Henry Marten avec une telle force de conviction que Marten a été expulsée des Communes et emprisonnée dans la Tour de Londres. En septembre, Saltmarsh a publié Une paix mais pas de pacification, ou, Une réponse à cette nouvelle conception du serment de pacification et d'accommodement a récemment imprimé un sujet pour tous ceux qui aiment la vraie paix et la liberté à considérer en réponse au Serment de pacification de Henry Parker, Saltmarsh s'oppose à l'accommodement hâtif par le Parlement des royalistes et du roi.
En 1645, Saltmarsh fut placé par le Comité parlementaire des ministres pillés à Brasted, Kent. Tandis qu'à Brasted Saltmarsh refusait son stipendiaire annuel, croyant les dîmes non chrétiennes, une question qu'il soulèverait dans son différend avec son confrère John Ley en 1646. Pendant le séjour de Saltmarsh à Brasted, une administration laïque de sacrements et une prédicatrice ont été notées, suggérant que Saltmarsh épousait, ou du moins facilitait, moins que des idées orthodoxes au sein de sa paroisse.
Thomas Fairfax a enrôlé Saltmarsh comme aumônier de l'armée dans la New Model Army à partir de janvier 1646 et il a été maintenu en solde par l'armée jusqu'en novembre 1647. Il manque suffisamment de preuves pour évaluer l'étendue de l'influence de Saltmarsh au sein de l'armée, mais Saltmarsh a certainement été recruté pour être exceptionnel, plutôt que traditionnel, dans son approche . on ne lui a assigné aucun régiment fixe, prêchant à la fois à Fairfax personnellement et à son train.
Saltmarsh semble avoir partagé des vues idéologiques avec William Dell, également aumônier de l'armée de Fairfax, les deux ecclésiastiques auraient prêché ensemble au moins une fois. La rhétorique des marais salants est empreinte d'irénisme et d'idées sotériologiques, il a souvent été accusé d'antinomianisme Saltmarsh a résolument nié toute association avec les idéaux antinomiens. Saltmarsh a publié régulièrement sur Free Grace et «Unitie, Peace, Love» tout au long de 1646 et 1647. Saltmarsh s'est engagé dans un discours imprimé populaire avec Richard Baxter, Thomas Gataker et Thomas Edwards. Edwards a répondu à Saltmarsh dans son deuxième volume de Gangraena.

Au cours d'une période d'intensification de la prédication et de la propagande écrite, lorsque le débat politique est entré dans la sphère publique et que les protestations de la rectitude étaient la norme, élargissant souvent le fossé plutôt que de le combler avec perspicacité. John Saltmarsh a noté «l'intempérie et les chaleurs non naturelles» et commence à s'adresser directement à la division: «J'ai vu tellement de gens plonger dans les controverses de notre temps, qu'il avait été bon que certains d'entre eux étaient bien sortis, ou n'étaient jamais entrés, car les disputes qui nous réchauffaient auparavant nous ont tous mis le feu ». Saltmarsh souligne l'importance d'une discussion «libre» et «pacifiquement audacieuse», considérant l'âme comme «plus libre de débattre» que lorsque des limites sont imposées à l'expression. Il s’efforce de ne pas prêcher des idéaux déterminés et concluants, mais pas de prêcher ce qui est populaire, au lieu de cela il relaie les ouvertures auxquelles il est invité, de la vérité qu’il reçoit directement via Dieu, «la propre notion de Dieu.

Immédiatement après que George Joyce a saisi le roi Charles Ier en 1647, Saltmarsh a publié une "Lettre de l'armée" défendant Fairfax et les actions de l'armée, il a également réfuté avoir été impliqué dans des affaires politiques "Je n'ai jamais fait d'affaires publiques aucun travail en chaire, je n'ai pas encore prêché tout sauf Christ [13] Saltmarsh n'était pas présent aux débats de Putney en octobre 1647, mais a écrit au Conseil de guerre le 28 octobre pour les exhorter à une conclusion juste.
Le 4 décembre de la même année, Saltmarsh a informé sa femme, Mary, qu'il avait reçu une vision de Dieu que le doit livrer à l'armée. Il est rentré de chez lui à Ilford, Essex, à Londres, puis au quartier général de l'armée à Windsor où il a parlé à Cromwell et Fairfax, sans retirer son chapeau, où il a démissionné de son poste d'aumônier de l'armée, déclarant qu'il ne pouvait pas les honorer en raison de leur emprisonnement des niveleurs arrêtés au champ de Corkbush. Saltmarsh a transmis que Dieu était en colère contre eux mais savait que l'armée avait encore un travail important à faire. Saltmarsh rentra chez lui à Laystreet, près d'Ilford et mourut quelques jours plus tard, le 11 décembre 1647. Il fut enterré à Wanstead le 15 décembre..
Mary Saltmarsh a publié à titre posthume "Un ami anglais ressuscité de la tombe ..." en 1648.

Posté par yannpatsy à 03:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]