Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ;

mais pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère

une pierre d’achoppement ou une occasion de chute

(Romains 14.13)

 

Lecture proposée : (2 Corinthiens 6.3-10)

3 En rien et pour personne nous ne voulons représenter un obstacle, afin que notre service soit sans reproche. 4 Au contraire, nous nous recommandons nous-mêmes à tout point de vue comme serviteurs de Dieu par une grande persévérance dans les souffrances, les détresses, les angoisses, 5 sous les coups, dans les prisons, les émeutes, les travaux pénibles, les privations de sommeil et de nourriture. 6 Nous nous recommandons aussi par la pureté, la connaissance, la patience, la bonté, par l'Esprit saint, par un amour sincère, 7 par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice, 8 que ce soit au milieu de la gloire ou du déshonneur, au milieu d'une mauvaise ou d'une bonne réputation. Nous sommes considérés comme des imposteurs, quoique disant la vérité; 9 comme des inconnus, quoique bien connus; comme des mourants, et pourtant nous vivons. Nous sommes comme condamnés, et pourtant pas mis à mort; 10 comme attristés, et pourtant nous sommes toujours joyeux; comme pauvres, et pourtant nous en enrichissons beaucoup; comme n'ayant rien, alors que nous possédons tout.

 

 

 

UN INVENTAIRE NUISIBLE

 

La critique est un loisir prisé, et beaucoup d’entre nous y prennent malheureusement souvent plaisir. Nous concentrer sur les travers des autres est un excellent moyen de nous sentir mieux par rapport à nous-mêmes. Et c’est justement là l’ennui. Eviter de reconnaître les travers qui doivent disparaître dans notre propre vie a pour effet non seulement de ralentir notre croissance spirituelle, mais aussi de nuire à l’œuvre de Dieu en nous.

 

Notre mode de vie augmente ou réduit l’efficacité de Dieu dans notre vie. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que Paul se soit efforcé de « ne (…) scandaliser personne » (2 Corinthiens 6.3). Pour lui, il n’y avait rien de plus important que son utilité à Christ dans la vie des autres. Il jugeait vain tout ce qui y nuisait.

 

Si vous désirez être authentique et utile à Dieu, faites l’inventaire des obstacles à votre utilité. Ces obstacles sont parfois des choses légitimes en elles-mêmes, mais qui ne conviennent pas dans certains contextes. Toutefois, le péché fait clairement obstacle aux autres. Les ragots, la diffamation, la vantardise, l’amertume, l’avarice, les abus, la colère, l’égoïsme et le désir de vengeance ferment tous le cœur de ceux qui nous entourent au message que Dieu veut transmettre par nous.

 

Troquez donc vos travers contre les voies empreintes de grâce de Jésus. Cela permettra aux autres de voir plus clairement votre Sauveur « sans travers ».

 

Les disciples de Jésus sont les plus efficaces lorsque leurs attitudes et leurs actions sont alignées sur les siennes.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien » - J.M.S)

 

Ichtus (2)