UN CŒUR EN PAIX

 

Un coeur calme est la vie du corps,

 Mais l'envie est la carie des os.

(Proverbes 14.30)

 

 

DE LA PAROLE …

 

La relation entre le corps et l’esprit est plus profonde qu’on pourrait le croire. Toutes les infirmités physiques ne sont pas dues à un désordre spirituel, mais lorsque Dieu reste à la périphérie de notre vie, notre corps ne supporte pas le vide qu’il laisse. Le stress, par exemple, est la conséquence d’un Dieu trop lointain.

 

La paix n’est pas inconditionnelle. L’une des conditions pour connaître la paix est l’abandon de toute tentative personnelle de gagner l’approbation divine. Nous devons comprendre que Jésus seul est agréé par Dieu, et que notre lien à Jésus ne se fait que par la foi. Une autre condition est une aptitude inspirée du Saint Esprit à faire confiance à Dieu quelle que soit la situation. Ainsi la paix ne dépend pas des circonstances, contrairement à ce que l’on persiste à croire. La vraie paix, celle qui vient de Dieu, peut être vécue en dépit des circonstances. De plus, elle ne se révèle souvent que dans les moments difficiles. Nous ne connaissons la véritable nature de notre relation avec Dieu que lorsqu’elle est éprouvée par le feu. Subsiste-t-elle ? Si oui, elle est en or, elle est réelle. S’évanouit-elle ? Alors elle n’était que pacotille. La paix de Dieu doit être éprouvée pour être authentifiée.

 

AUX ACTES

 

Nous sommes un curieux mélange de pensée, de corps et d’esprit. Ces éléments de notre humanité ne sont pas des entités distinctes, contrairement à ce que l’on croit. Ils sont interdépendants d’une manière que nous percevons à peine. Le péché a des conséquences physiques. Un stress psychique produit des effets sur le corps, mais un cœur en paix répand la vie.

 

Quelles que soient les difficultés que vous traversez – et je ne risque guère de me tromper en disant que chacun en traverse toujours – elles ne doivent pas influer sur votre paix. Dieu est au-dessus des circonstances, et il est plus grand que votre péché. Remettez-lui tout : votre péché, vos épreuves, tout ce que vous êtes. Attachez-vous aux choses qui ont vraiment de la valeur et à Celui qui les gouverne. Reposez-vous. Soyez en paix. Et portez-vous bien !

            

(Extrait du livre « 365 méditations – Dans ses pas » de Chris Tiegreen)

Ichtus (2)