La patience

 

La raison de l'homme lui fait retenir sa colère, et sa gloire c'est de passer par-dessus l'offense

(Proverbes 19 .11)

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

(Ecclésiaste 7.8-9)

8 Mieux vaut l'aboutissement d'une affaire que son début. Mieux vaut un esprit patient qu'un esprit arrogant. 9 Ne t'irrite pas trop vite intérieurement, car l'irritation est le propre des hommes stupides.

 

 

Les personnes les plus déterminées à faire valoir leurs droits et à réaliser leurs ambitions sont généralement celles qui ont le moins de chance de se faire une bonne réputation. C'est étonnant, n'est-ce pas ? Les gens qui s'enflamment vite et sont très sûrs d'eux-mêmes ont quelque chose de dérangeant dans leur personnalité. Il leur faut absolument obtenir ce qu'ils veulent, maintenant ! Ils sont dominés par leurs coups de tête. Ils portent la marque de ce monde et ils n'impressionnent personne, si ce n'est eux-mêmes.

 

En revanche, ce sont les personnes patientes -lentes à la colère, réfléchies et peu empressées à parler ou à porter des jugements- que l'on estime le plus. Elles ne font pas valoir leur réputation, elles la méritent tout simplement. Elles renoncent à avoir le dernier mot, mais suscitent le respect. Le monde les remarque, car elles sont clairement différentes. De telles personnes portent la marque de la sagesse . En somme, que ce soit leur intention ou non, elles ressemblent à Jésus.

 

Pendant sa tentation au désert, Jésus aurait pu obtenir la domination des nations de ce monde, mais il a préféré attendre. Il aurait pu instaurer son royaume quand il est entré dans Jérusalem à dos d'âne, mais il a patienté. Il aurait pu condamner ceux qui l'on crucifié, mais il a retardé son jugement. Il aurait pu invoquer les armées célestes pour le défendre, mais il s'est retenu. Il aurait pu revenir hier, mais il a attendu.

 

Pourquoi donc est-il si patient ? Parce que, plus il investit dans son peuple – en temps comme en maturité spirituelle – plus grands en seront les bénéfices éternels.

 

....AUX ACTES

 

Appliquez-vous ce même principe ? Parfois, la meilleure des réponses est une réponse peu empressée , voire pas de réponse du tout. Parfois, il est inutile de se défendre soi-même si on sait que la situation finira par être rétablie. Parfois, la personne qui nous a offensé finira par changer d'avis, si nous lui en laissons le temps. Si vous êtes patient en toute chose, vous êtes comme Jésus. Votre sagesse vous honorera, vous et Jésus.

 

(Extrait du livre de 365 Méditations : « Dans ses pas» de Chris Tiegreen)

 

Ichtus (2)