Quand le Christ, votre vie, paraîtra,

vous paraîtrez aussi avec lui en pleine gloire.

(Colossiens 3.4)

 

Dieu a voulu leur faire connaître quelles sont

les richesses et la gloire de ce mystère parmi les païens :

Christ, au milieu de vous, l’espérance de la gloire !  

(Colossiens 1.27)

 

Lecture proposée : (Colossiens 1.24-29)

24 Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous et je supplée dans ma vie à ce qui manque aux peines infligées à Christ pour son corps, c'est-à-dire l'Eglise. 25 C'est d'elle que je suis devenu le serviteur, conformément à la charge que Dieu m'a confiée pour vous: annoncer pleinement la parole de Dieu, 26 le mystère caché de tout temps et à toutes les générations, mais révélé maintenant à ses saints. 27 En effet, Dieu a voulu leur faire connaître la glorieuse richesse de ce mystère parmi les non-Juifs, c'est-à-dire Christ en vous, l'espérance de la gloire.
28 C'est lui que nous annonçons, en avertissant et en instruisant toute personne en toute sagesse, afin de présenter à Dieu toute personne devenue adulte en [Jésus-]Christ. 29 C'est à cela que je travaille en combattant avec sa force qui agit puissamment en moi.

Notes de la Bible Segond 21

Colossiens 1

  • 1.24 Ce qui manque… Christ : le mot grec utilisé ici désigne l'hostilité qu'a subie Christ et que ses disciples subissent à leur tour lorsqu'ils prêchent l'Evangile. Christ est solidaire des persécutions infligées aux siens: elles l'atteignent autant qu'eux (voir Actes 9.4-5) [4 Il tomba par terre et entendit une voix lui dire: «Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu?» 5 Il répondit: «Qui es-tu, Seigneur?» Et le Seigneur dit: «Moi, je suis Jésus, celui que tu persécutes.].

 

( Romains 8.18-24)

18 J'estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d'être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous. 19 De fait, la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. 20 En effet, la création a été soumise à l'inconsistance, non de son propre gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise. 21 Toutefois, elle a l'espérance d'être elle aussi libérée de l'esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. 22 Or nous savons que, jusqu'à maintenant, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'accouchement. 23 Et ce n'est pas elle seule qui soupire, mais nous aussi, qui avons pourtant dans l'Esprit un avant-goût de cet avenir, nous soupirons en nous-mêmes en attendant l'adoption, la libération de notre corps. 24 En effet, c'est en espérance que nous avons été sauvés. Or l'espérance qu'on voit n'est plus de l'espérance: ce que l'on voit, peut-on l'espérer encore?

Notes de la Bible Segond 21

Romains 8

  • 8.20 Celui… soumise : c'est-à-dire Dieu, en sanction de la faute d'Adam, ou Adam lui-même.

 

CHRIST, L’ESPERANCE DE LA GLOIRE

 

Le mystère est parvenu à son but : le salut fut apporté à toutes les nations. Jusqu’aux extrémités de la terre, affirmeront Paul et Barnabas (Actes des Apôtres 13.47) [En effet, tel est l'ordre que le Seigneur nous a donné: Je t'ai établi pour être la lumière des nations, pour apporter le salut jusqu'aux extrémités de la terre [1].»]. Et le salut universel  est si bien résumé qu’il sonne comme une devise : Christ en vous, l’espérance de la gloire. Christ, c’est d’abord son œuvre accomplie dans le passé : l’incarnation, la passion, la résurrection dont nous pouvons bénéficier. Au milieu de vous, c’est le présent, le présent de sa présence, de son soutien,  de son accompagnement quotidien.

 

L’espérance de la gloire évoque l’avenir qui nous est promis. Deux fois, en notre texte, nous trouvons le mot Gloire. Au fait, c’est quoi, la gloire ? Bien entendu, elle est avant tout la majesté divine. Mais elle sera aussi la fin, l’abolition de tout ce qui afflige tellement le monde. Elle sera à l’extrême opposé des conflits, des détresses, des exils, des corruptions, de la solitude, de la misère. Bref, comme aurait proclamé Martin Luther, la victoire finale « sur le péché, la mort et l’enfer » !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Ivan Doulière)

 

[1]

Notes de la Bible Segond 21

Actes 13

  • 13.47 Je t'ai établi… terre : citation d'Esaïe 49.6. [Il dit: «C'est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d'Israël: *je t'établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.»]

 

Ichtus (2)