Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu,

car Dieu est amour

(1 Jean 4.8)

 

Lecture proposée :

(Jean 15.9-17)

9 »Tout comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. 10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour. 11 Je vous ai dit cela afin que ma joie demeure en vous et que votre joie soit complète.
12 »Voici mon commandement: aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. 13 Il n'y a pas de plus grand amour que de donner votre vie pour vos amis. 14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. 15 Je ne vous appelle plus serviteurs parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son seigneur, mais je vous ai appelés amis parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père. 16 Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis, et je vous ai établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. Alors, ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. 17 Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.

 

 

AMOUR

 

Il est plus précieux que les diamants ou l'or. Il est une noblesse que l'on n'hérite pas de ses aïeux, un trésor que l'on n'acquiert pas dans ses recherches, une couronne que l'on ne gagne pas au mérite. Il n'est pas un fruit de l'humanité, mais un fruit de l'Esprit de Dieu. Il est cité et chanté parmi les hommes, mais il n'est accessible qu'en Dieu ! Ludwig Van Beethoven écrivait qu'il ne connaissait pas d'autres marques de supériorité que cela (Romain Rolland, vie de Beethoven). Il est la seule véritable beauté de l'homme, selon une des sentences de Salomon (Proverbes 19.22)[Ce qui fait le charme d'un homme, c'est sa bonté. Mieux vaut un pauvre qu'un menteur. ]. Dans ses lettres, Paul l'appelle : le lien de la perfection et la voie par excellence. Aux Corinthiens, il le dit plus grand que la foi et l'espérance en Christ : 1Corinthiens 13:2,3 : »2 Si j'ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j'ai même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, mais que je n'ai pas l'amour, je ne suis rien. 3 Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n'ai pas l'amour, cela ne me sert à rien. »

 

Ce bien est la marque du divin, la trace de son image dans la création de l'homme. Mais il n'est parfait qu'en Dieu et à travers son Fils. Pour nous, pécheurs, il demeure incompréhensible dans sa grandeur et son étendue. Par contre, Jésus-Christ l'introduit dans le cœur de ceux qui se confient en lui !

 

Ce dépôt s'exprime au travers des actes, de la manière, de la parole, de la pensée, de l'intention et de l'attention... Il témoigne de la présence de Dieu. L'abondance de cette grâce devient la priorité dans la prière de celui qui veut servir le Seigneur. On la nomme : amour, charité, bonté.

 

Extrait des « Méditations Quotidiennes – Dominique Moreau)

Ichtus (2)