Jésus lui dit :

Je suis le chemin, la vérité, et la vie.

(Jean 14.6)

 

 Je suis le cep, vous êtes les sarments.  

(Jean 15.5)

 

Lecture proposée : (Colossiens 2.13)

Vous qui étiez morts en raison de vos fautes

et de l'incirconcision de votre corps,

il vous a rendus à la vie avec lui.

Il nous a pardonné toutes nos fautes,

 

 

TRANSMETTRE LA VIE

 

Le cep transmet la sève, son bois qui semblait mort explose de vie au printemps. Jésus est transmetteur de vie, puisque sa vie, la vraie vie, la vie éternelle, il nous la donne. Alors que Dieu  créa la vie, Satan par la chute, a fait entrer la mort dans le monde. (Romains 5.12) [C'est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, de même la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché.]. L’ennemi a semé la mort, partagé sa mort.

 

Dieu a voulu partager la vie, sa Vie ! Il a envoyé Jésus nous redonner la vie. En effet, le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. (Jean 6.33). A la création, Dieu insuffla à Adam un souffle de vie, mais la chute a tout cassé, le jour où l’homme a voulu s’affranchir de Dieu, il s’est affranchi de la source de vie, il est mort. Christ est venu remettre les choses en place en redonnant la vie : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. (1 Corinthiens 15.45). Le souffle de la vraie vie, Jésus nous le redonne.

 

En répandant le Saint-Esprit sur les croyants, c’est l’Esprit de vie qu’il accorde à ceux qui acceptent la grâce. Jésus devient le canal par lequel la vie passe du ciel dans nos cœurs. Jésus, canal de la grâce, canal de la vie ! Il est le Dieu merveilleux qui nous redonne la vie. Adorons-le puisque nous sommes sauvés pour le louer, et pour porter du fruit qui l’honore.

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Francis Rivère)

Ichtus (2)