…en route vers la rencontre

…en route vers la rencontre dans le flou du destin…
    
Les chemins des rencontres


Imagine un désert où les sables se «  dunent  ».
On le pense uniforme en son immensité
Mais le grain vole au vent en chemin d’infortune
Effaçant pas à pas la trace «  infréquentée  ».

Des lueurs d’ouvertures se ferment aux ombres.
Ces éclairs plein de vie, prémices d’espérance
Dans l’espace et le temps, sortent de la pénombre.
L’esprit né se réveille en l’humain en partance…

Le mental balbutie sa sociale existence
Rythmant de son ego les rapports avec l’être.
Naît ainsi dans le flou le parchemin si dense
Des vies, des subis, les connaître et soumettre,
Issus des poussières grises du destin
Ce si singulier maître qui se fait tant pluriel.
Les êtres des rencontres, routards clandestins,
Sont les bougies des cœurs  quêtant l’existentiel.

Ce chemin tortueux, existence en dédale,
Est fait de pistes nues que la raison compense,
Où l’inconscient se frotte aux consciences vénales.
C’est la conscience éthique, riche cohérence
Qui vient croiser le fer en paliers de douleur,
Aires de réflexions aux croisements d’échanges,
Portes de l’union libre ou du lien débiteur.
Vous mes rencontres, graines de challenge,
Mes rencontres d’air, de terre, d’eau, de feu,
Masculine en pouvoir ployant sous l’archétype,
Féminine en vouloir attendant l’être preux,
De vos vibrations d’être mon âme s’équipe
Et je noie dans le néant celles qui paraissent.

La rencontre et croisement de chacun de nous
Ont fait dans l’infini ce que sont nos faiblesses
Et riche de l’amour, notre force surtout.

Imagine un désert où les sables se «  dunent  ».
On le pense uniforme en son immensité
Mais le grain vole au vent en chemin d’infortune
Effaçant pas à pas la trace «  infréquentée  ».

Des lueurs d’ouvertures se ferment aux ombres.
Ces éclairs plein de vie, prémices d’espérance
Dans l’espace et le temps, sortent de la pénombre.
L’esprit né se réveille en l’humain en partance…



Yann
20091225