« Si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique,

il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel et qui,

après s’être regardé, s’en va et oublie aussitôt quel il était. »

(Jacques 1 :23-24)

 

UN OUBLI INQUIETANT

 

On entend parfois à l’encontre d’une personne rencontrée dans la rue une réflexion du genre :

« si elle s’était regardée dans un miroir, elle ne serait jamais sortie ainsi attifée ».

Par contre, dans sa lettre, Jacques attire notre attention sur une personne qui, après s’être regardée dans un miroir, oublie le reflet de son visage. Et il dit que cela peut être notre attitude face à la Parole de Dieu.

 

Les miroirs n’ont pas toujours été aussi performants que de nos jours, mais ils se sont toujours révélés utiles. Dans un premier temps, le but de la Parole de Dieu est de nous révéler notre état réel aux yeux de Dieu. Nous y découvrons que notre péché est grave au point de nous séparer de lui. Sans ce miroir, nous serions incapables de connaître la réalité de notre situation. L‘apôtre Paul écrivait : Je ne me sens coupable de rien ; mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié (Corinthiens 4 :3-4)

 

Dans un deuxième temps, cette même Parole nous invite à ne pas être un observateur oublieux, à ne pas nous borner à la consulter, mais à la mettre en pratique.

Allons-nous suivre ses conseils ? Sans aucun doute, ils sont pour notre bien.

 

(Extrait des « Méditations quotidiennes » - Jack Mouyon)

Ichtus (2)