Pierre (…) dit à Jésus :

« Rabbi, il est bon que nous soyons ici ;

dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie ».

Car il ne savait que dire, l’effroi les ayant saisis.

(Marc 9.5-6)

 

Lecture proposée : (Luc 9.28-36)

28 Environ huit jours après avoir dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier. 29 Pendant qu'il priait, l'aspect de son visage changea et son vêtement devint d'une blancheur éclatante. 30 Et voici que deux hommes s'entretenaient avec lui: c'étaient Moïse et Elie; 31 apparaissant dans la gloire, ils parlaient de son prochain départ qui allait s'accomplir à Jérusalem. 32 Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil mais, restés éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui.
33 Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit: «Maître, il est bon que nous soyons ici. Faisons trois abris: un pour toi, un pour Moïse et un pour Elie.» Il ne savait pas ce qu'il disait. 34 Il parlait encore quand une nuée vint les couvrir; les disciples furent saisis de frayeur en les voyant disparaître dans la nuée. 35 Et de la nuée sortit une voix qui dit: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!»
36 Quand la voix se fit entendre, Jésus se retrouva seul. Les disciples gardèrent le silence et, à cette époque-là, ils ne racontèrent rien à personne de ce qu'ils avaient vu.

 

 

 

A N’EN SAVOIR QUE DIRE

 

A la place de Pierre, aurions-nous su mieux que lui ? Le maître discutait avec deux des plus grands hommes de Dieu de l’histoire. On a beau être habitué aux miracles, celui-ci avait de quoi susciter une peur certaine. Même si mettre Jésus, Moïse et Elie sur un même plan peut sembler déplacé, Pierre montre que, malgré la crainte qui s’empare d’eux, lui, Jacques et Jean trouvent bon de vivre ce temps spécial.

 

La présence de Jésus change tout ! Déjà quand on participe à des rencontres où l’on apprend beaucoup sur la Parole, on est frustré que ça se termine. Je comprends que Pierre, qui écoutait à la fois le Christ, l’écrivain du Pentateuque et le grand prophète Elie enlevé au ciel, souhaitait que cette ambiance continue. Luc précise ce dont parlaient Moïse et Elie. Ils évoquaient la mission que Jésus allait accomplir à Jérusalem (Luc 9.31) [; 31 apparaissant dans la gloire, ils parlaient de son prochain départ qui allait s'accomplir à Jérusalem].

 

La chose la plus importante pour eux est la même pour nous. Car c’est pour nous sauver que le Seigneur allait partir à Jérusalem pour y être crucifié. Il est bon de s’entretenir de l’amour de Dieu, du sacrifice et des gloires de Jésus. Désirons-nous le faire en assemblée le dimanche ? Le Seigneur y est présent au milieu des siens, c’est le plus important !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - (Francis Rivère)

Ichtus (2)