ENSEIGNEMENT SUR LA PRIERE

 

Seigneur, enseigne-nous à prier Luc 11:1«Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu’il eut achevé, un de ses disciples lui dit : Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean l’a enseigné à ses disciples».

Le privilège de pouvoir parler à Dieu : Avec la liberté d’un fils devant son père. Moïse donne l’un des plus remarquables exemples de prière de l’AT. Sous le poids de l’immense responsabilité qui reposait sur lui Nombres 7:89 «Lorsque Moïse entrait dans la tente d’assignation pour parler avec l’Eternel, il entendait la voix qui lui parlait du haut du propitiatoire placé sur l’arche du témoignage, entre les deux chérubins. Etil parlait avec l’Eternel»  Loin de la poussière du désert et des brouhahas du camp, il pénétrait dans le silence du sanctuaire. Tout d’abord «il entendait la voix qui lui parlait de dessus le propitiatoire», puis «il Lui parlait».

D’abord écouter, ensuite parler. Exode 33:11 «L’Éternel parlait à Moïse face à face, comme un homme parle avec son ami» Le chrétien jouit d’un privilège encore plus grand : il communique avec Dieu non seulement comme avec «son ami», mais il l’écoute et lui parle comme à «son Père» ; Jésus le dit à ses disciples : Luc 11:2 «Il leur dit: «Quand vous priez, dites: ‘[Notre] Père [céleste]! Que la sainteté de ton nom soit respectée, que ton règne vienne, [que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.] » Toutefois la prière ne s’adresse pas seulement au Père ; Paul dit : 2Corinthiens 12:8«J’ai supplié trois fois le Seigneur»  Etienne, lapidé, s’adresse au Seigneur Jésus. Mais fondamentalement nous prions le Père, nous regardons à lui pour tout ce qui nous concerne, ou nous intéresse : c’est la dépendance. Son intérêt pour nous, nous donne la liberté de nous adresser à Lui sans réticence : c’est la confiance.

À la base, se trouve la foi dans son amour et dans sa puissance. Il ne s’agit pas de commander à Dieu d’agir selon nos désirs, mais, tout en lui exposant nos besoins, de nous en remettre à sa sagesse et à sa bonté qui sont bien au-dessus de nos propres pensées. Il a choisi de nous accorder bien des choses en réponse à la prière qu’il ne donnerait pas sans elle. Jacques. 4:2 «Vous n’avez pas, parce que vous ne demandez pas» Ainsi nous avons une preuve continuelle que nous avons affaire avec le Dieu vivant, et nos âmes sont amenées à une communion plus profonde avec lui. Nous nous adressons à un Dieu invisible, mais présent, dont la puissance et la sagesse sont infinies, qui nous aime et s’intéresse à nous, à nos problèmes. Il nous comprend et veut nous aider. Romains 8:32 «Lui qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui »

«Notre bonheur consiste à lui exposer toute chose dans l’abandon de ma volonté, et à avoir la confiance que, dans son amour, il fortifiera mon cœur, certain que ses soins incessants ne me feront pas défaut».

POURQUOI PRIER ? Tout d’abord pour nous approcher de Dieu et communiquer avec Lui. L’épître aux Hébreux est riche de ce verbe «approcher». Hébreux 4.16 «Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins».Hébreux 7.25 «C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui,

étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur».  Nous nous approchons avec confiance du trône de la grâce Nous nous approchons de Dieu par Christ qui lui-même intercède pour nous. Hébreux 10.19-22 « 19Ainsi donc, frères, nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de sa chair, 21et nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu ; 22 approchons-nous donc avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure».  Et il faut s’approcher par le chemin nouveau et vivant comme déclare Hébreux 11:6 «Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent». Celui dont la foi est peut-être très faible, mais qui a conscience de l’existence de Dieu, peut déjà s’approcher de Lui. Jacques 4:8 «Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous» Nous nous approchons de Dieu comme Créateur,1Corinthiens 8:6 «néanmoins pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes» Nous nous approchons du Rédempteur, qui a tout ordonné pour nous délivrer de la puissance de Satan et nous amener dans le royaume du Fils de son amour ; plus encore, «nous nous approchons» du Père

Jean 16:27«car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu»

Mais aussi du Seigneur Jésus, «l’Ami plus attaché qu’un frère» qui entre en sympathie dans toutes les circonstances des siens.

Mais pour les enfants de Dieu, il est proche, comme s’il disait : Venez, approchez-vous, n’ayez pas peur. Nous le pouvons parce que nous avons un souverain sacrificateur, qui Hébreux 7:25«peut sauver entièrement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder pour eux» car Christ est entré Hébreux 9.24«mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu» Hébreux 9.12«mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle» mais parce qu’il a été sur la terre et a connu les difficultés du chemin, il peut Hébreux 4.15«Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.» Nous nous approchons Hébreux 4.16«Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins» Voyons maintenant dans quels buts nous nous approchons de Dieu.

 

2.1 - Remercier et adorer

 

L’incrédule ne rend pas grâces à Dieu

Romains 1:21«car ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces»   tandis que le premier mot d’un nouveau-né dans la foi n’est-il pas : Merci Seigneur  Colossiens 1:12«Rendre grâces au Père qui nous a rendus capables de participer au lot des saints dans la lumière»

Les actions de grâces sont pour ainsi dire la toile de fond de toute prière : Colossiens 4:2«Persévérez dans la prière, veillant en elle avec des actions de grâces»  Philippiens 4:6 «Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces». Pour adorer Dieu, il faut un sentiment profond de reconnaissance, de gratitude. Dans les situations les plus difficiles, le croyant a toujours des motifs pour bénir Dieu. Hébreux 13:15 «Offrons donc par lui, sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom» Nous adorons le Père, mais aussi Jésus lui-même : Apocalypse 1.5«À Celui qui nous aime, et qui nous a lavés de nos péchés dans son sang… À lui la gloire».

Nous n’adorons pas le Saint Esprit, mais nous Philippiens 3:3 «c’est nous, qui rendons à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus-Christ»et nous Éphésiens 6:18«Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications» Quand nous ne savons pas comment prier, Romains 8:26«De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables»

    1. - Demander

       

À travers les circonstances variées de la vie, il nous arrive bien plus souvent de demander : nous avons tellement de besoins !

La Parole nous parle de «toutes sortes de prières et de supplications en tout temps». Cherchons à discerner quelles diverses sortes de prières nous adressons à Dieu, tout en conservant la «toile de fond» de l’action de grâces.

 

 

      1. - Dans le besoin pressant : supplier

         

Dans la détresse, dans le danger, dans la nécessité, le croyant crie à son Dieu. Abandonné de tous, David s’était réfugié dans la caverne où il compose le Psaume 142.1-2«De ma voix je crie à l’Eternel, De ma voix j’implore l’Eternel.2Je répands ma plainte devant lui, Je lui raconte ma détresse. Pierre, voyant que le vent était fort, et commençant à enfoncer dans la mer, s’écrie : Matthieu 14:30«Seigneur, sauve-moi» Jésus ne le fait pas attendre : «Aussitôt» il étend sa main et le prend. Ce n’est qu’en lui et par lui que nous trouverons ce qui restaure nos âmes. Jésus dit à ses disciples DEMANDEZ Il vous sera donné… pas nécessairement les choses que vous avez demandées, mais celles que Dieu, dans sa sagesse, juge bonnes pour vous.

Luc11:9 «Demandez et il vous sera donné», Ainsi, dans le besoin pressant, nous pouvons avoir confiance dans la bonté et la sagesse de notre Père. Mais cela ne nous empêche pas de prier en tout lieu, en tout temps, en toute circonstance avec actions de grâces.

 

      1. - Exposer nos requêtes

         

Philippiens 4:6 «Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces».  Il ne s’agit pas de crier à Dieu dans une détresse particulière.

Mais «en toutes choses, exposez vos requêtes à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâce ». Le cœur qui cherche du soulagement s’épanche dans le sentiment de l’intérêt que Dieu a pour nous. On rejette sur Lui son fardeau, son souci 1Pierre 5:7 «et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous»  On remet sa voie à l’Éternel, en se confiant en lui, Psaume 37:5« Recommande ton sort à l’Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira» On place devant lui tout ce qui peut nous préoccuper, sans lui demander telle ou telle solution, telle ou telle issue, mais en lui faisant confiance.

Le résultat n’est pas l’exaucement direct de notre prière, mais «la paix de Dieu, laquelle surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus». Parler à quelqu’un de nos problèmes nous soulage, mais les exposer à Dieu notre Père donne la paix, la confiance que lui interviendra.

2.2.3 - Demander selon Sa volonté qui nous assure l’exaucement

1Jean 5:14-15«Si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute ; et si nous savons qu’il nous écoute, quoi que ce soit que nous demandions, nous savons que nous avons les choses que nous lui avons demandées». Telle était la promesse du Seigneur Jésus lui-même : Jean 14:13-14 «Quoi que vous demandiez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandezquelque chose en mon nom, moi, je le ferai»

Mais comment demander «selon sa volonté», si nous ne la connaissons pas vraiment ? Le Seigneur Jésus nous en donne le secret : Jean 15:7 «Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et il vous sera fait» Vivre dans la communion avec Lui, être nourris de sa Parole, et lui obéir (v. 10) nous amène à discerner cette volonté de Dieu. Jean 15.10 «Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour» 

Rom 12:1-2 «1Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait»

Ce verset met à la base diverses conditions : Présenter nos corps en sacrifice vivant — ne pas se conformer à ce siècle — être transformés par le renouvellement de l’intelligence. On peut alors discerner quelle est la volonté de Dieu. 1Jean 3:22«Quoi que nous demandions, nous le recevons de Lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous pratiquons les choses qui sont agréables devant Lui».

Si nous vivons près du Seigneur, nourris de sa Parole, discernant son plan pour notre vie, nous saurons demander selon sa pensée. Jacques 4:3 «Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions». Nous avertit que nous pourrions «demander mal, afin de le dépenser pour nos voluptés».

Il ajoute encore

jacques1.5«Si quelqu’un de vous manque de sagesse, qu’il demande à Dieu qui donne à tous libéralement et qui ne fait pas de reproches». N’avons-nous pas souvent fait l’expérience qu’en demandant simplement au Seigneur ce discernement nécessaire, il nous a répondu selon sa promesse ?

C’est un exercice continuel, qui implique la foi

Jacques.1:6 «Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre»

Dans l’adversité, on peut : se révolter, ne pas accepter cette volonté de Dieu ; ou se résigner, cesser de prier ; ou encore, avoir la victoire en acceptant l’épreuve que le Seigneur permet, dans le sentiment qu’il sait mieux que nous ce qui convient.

    1. Intercéder

       

      Ezéchiel 22.30 : Je cherche parmi eux quelqu'un qui construise un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, pour que je ne le détruise pas, mais je ne trouve pas.

Intercéder, c’est prier en faveur des autres, spécialement en faveur des croyants, mais aussi des âmes perdues, ayant de l’amour pour chacun.

Épaphras Colossiens 4:12«Epaphras, qui est des vôtres, vous salue, serviteur de Jésus-Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que vous teniez bon, comme des hommes faits, demeurant disposés à faire toute la volonté de Dieu»

Amen

D.L.

 

 

Ichtus (2)