UNE COMMUNICATION RESPECTUEUSE

 

Ayez du respect pour tout le monde.

Aimez vos frères et sœurs chrétiens.  

(1 Pierre 2.17)

 

J’entends fréquemment dire : « Mon conjoint ne me parle pas. ». Si cela reflète votre vie de couple, il faut se demander pourquoi. Une des raisons qui réduisent un partenaire au silence, ce sont des formes de communication négatives. Voici quelques questions destinées à vérifier sur quels modes vous fonctionnez – à prendre en compte si vous passez souvent pour quelqu’un de déplaisant ou de plaintif :

 -        Est-ce que j’écoute mon/ma partenaire quand il/elle parle, ou bien est-ce que je l’interromps pour donner mes réponses ?

-        Est-ce que je lui accorde de l’espace quand il lui en faut, ou bien est-ce que je force le dialogue au moment où il/elle aurait besoin d’être seul/e ?

 -        Est-ce que je reste discret -e- sur nos confidences, ou bien est-ce que je divulgue nos conversations privées ?

 -        Sous quelle forme, mes besoins et mes souhaits sont-ils exprimés : requêtes ou exigences ?

 -         Est-ce que je laisse à mon conjoint sa liberté d’opinion par rapport à moi, ou bien suis-je prompt -e- à le/la recadrer ?

Si votre réponse est oui à la deuxième partie de ces questions, il est temps de changer de type de communication. C’est une affaire de respect et d’amour dus au partenaire (et aux chrétiens) comme 1 Pierre 2.17 [Ayez du respect pour tout le monde.

Aimez vos frères et sœurs chrétiens] l’affirme. Cette attitude a de quoi délier la langue d’un conjoint silencieux.

 

Prière :

 Père, pardonne-moi pour toutes les occasions où j’ai manqué de respect à mon conjoint dans ma façon de parler. Je n’ai pas su écouter, j’ai été exigeant -e- et directif -ive-, et j’ai ébruité des confidences. Je sais que ce genre de comportement n’a rien à voir avec l’amour. Je te prie de m’aider à m’engager dans un nouveau mode de communication bien meilleur.

  (Extrait du livre « Méditations Quotidiennes pour le couple » de Gary Chapman)

Ichtus (2)