LA SAGESSE DE L’ADORATION

 

Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel (Romains 12.1)

 

(Lecture proposée : Romains 12.1-2)

1 Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

 

DE LA PAROLE…

 

La sagesse commence quand nous bâtissons notre vie sur la réalité. Selon Proverbes 9.10 [Le commencement de la sagesse, c'est la crainte de l'Eternel. La connaissance du Dieu saint, voilà en quoi consiste l'intelligence.], la sagesse commence avec la crainte de l’Eternel. Pourquoi ? Parce que la crainte du Seigneur est fondée sur une juste compréhension de qui nous sommes et de qui est Dieu. Mais il y a une autre étape importante. Si la sagesse commence avec la crainte, elle se poursuit par l’adoration. Lorsque nous saisissons qui est Dieu, spontanément nous lui offrons tout ce que notre main trouve à donner… jusqu’à notre propre personne.

 

Dans la Bible, tous ceux qui ont rencontré le Dieu vivant dans sa gloire sont tombés face contre terre pour l’adorer. Comme Esaïe, ils se sont offerts à lui (Esaïe 6.8) [J'ai entendu le Seigneur dire: «Qui vais-je envoyer et qui va marcher pour nous?» J'ai répondu : « Me voici, envoie-moi ! »]. Si nous n’en sommes pas encore arrivés au point de nous placer nous-mêmes sur l’autel devant lui – sans aucune réserve – nous n’avons pas encore rencontré le Dieu vivant. C’est sa gloire qui nous conduit au sacrifice. C’est la seule réponse sage, intelligente et raisonnable que nous puissions apporter devant la grandeur de sa bonté.

 

… AUX ACTES

 

Nous voyons souvent la louange et l’adoration comme des paroles et des chants. Mais adorer Dieu est bien davantage ! C’est tout un style de vie où nous reconnaissons à tout moment que le Tout-Puissant est digne de notre loyauté bien plus que nous-mêmes. Quand ses intérêts priment constamment sur les nôtres, et que nous agissons en conséquence, c’est alors que nous l’adorons.

 

Imaginez-vous dans la salle du trône de Dieu. L’autel est à ses pieds. Vous montez dessus. Vous vous étendez là devant lui et lui dites : « Je suis à toi. Fais de moi ce que tu veux. Je renonce à mon droit de me gouverner moi-même, car tu es digne de le faire bien plus que moi, et tu ne me feras jamais aucun mal. J’existe afin de servir tes desseins et eux seuls ». Si vous faites ceci tous les matins puis vivez votre journée sans oublier à qui vous appartenez, vous rendez un véritable culte à Dieu. Vous l’adorez à la lumière de qui il est. Une telle adoration est de loin la démarche la plus sage de notre part.

 

 (Extrait du livre « 365 méditations – Dans ses pas – Chris Tiegreen)

Ichtus (2)