« Grâce et paix de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus Christ » 

(Philippiens 1 :2)

 

QUELLE GRACE ?

 

Qu'évoque pour vous l'idée de la grâce ? En prenant le repas du Seigneur, nous pensons à la grâce du pardon et de la réconciliation avec Dieu. Lorsque nous prions, nous sommes conscients de la grâce de pouvoir nous approcher librement et sans crainte du Seigneur de l'univers. Lorsque nous retrouvons nos frères et sœurs en Christ, nous jouissons de la grâce de la communion fraternelle. C'est une grâce d'être appelé enfant de Dieu et héritier. Et l'on pourrait prolonger cette énumération. La grâce de Dieu est un diamant aux multiples facettes...

 

Mais, pour les Philippiens, Paul en fait une présentation simplifiée (Philippiens 1.29) : Pour ce qui est du Christ, la grâce vous a été accordée non seulement de mettre votre foi en lui (cest la grâce telle que nous l'aimons, celle que nous accueillons volontiers), mais encore de souffrir pour lui, en soutenant ce même combat...

 

Et là, c'est la grâce dont nous aimerions bien nous passer, la grâce d'être méprisé comme Christ a été méprisé, la grâce dans le combat, la grâce pour le combat de la foi. Mais ce ne sont pas deux grâces, ce sont les deux faces de la même grâce !

 

La grâce que Paul invoque sur les Philippiens et dont nos cœurs ont besoin est à la fois la grâce de croire et de marcher par la foi et la grâce de souffrir et de combattre pour le Seigneur.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Robert Souza)

Ichtus (2)