DEMEURER DANS LA FOI, UNE GRACE !

 

J’ai combattu le bon combat,

j’ai achevé la course,

j’ai gardé la foi

(2 Timothée 4.7)

 

Lecture proposée : (2 Timothée 4.1.8)

1 [C'est pourquoi] je t'en supplie, devant Dieu et devant [le Seigneur] Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts au moment de sa venue et de son règne: 2 prêche la parole, insiste en toute occasion, qu'elle soit favorable ou non, réfute, reprends et encourage. Fais tout cela avec une pleine patience et un entier souci d'instruire. 3 En effet, un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine. Au contraire, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule d'enseignants conformes à leurs propres désirs. 4 Ils détourneront l'oreille de la vérité et se tourneront vers les fables. 5 Mais toi, sois sobre en tout, supporte les souffrances, accomplis la tâche d'un évangéliste, remplis bien ton ministère.
6 Pour ma part, en effet, je suis déjà comme sacrifié et le moment de mon départ approche. 7 J'ai combattu le bon combat, j'ai terminé la course, j'ai gardé la foi. 8 Désormais, la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue.


Notes de la Bible Segond 21

2 Timothée 4

  • 4.8 Ce jour-là : c'est-à-dire le jour du jugement et des récompenses.

*****

Dans cette lettre adressée à Timothée, Paul fait connaître ses dernières réflexions, un peu comme en un testament. Il se trouve en prison à  Rome ; ses jours semblent comptés. Après avoir dit : « j’ai gardé la foi, il ajoute : Désormais la couronne de justice m’est réservée (…) non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement (2Timothée 4.7).

 l’apôtre regarde la fin de sa vie avec confiance et sérénité, ayant la certitude de son salut. Quelle grâce que d’avoir vécu sa vie sans faiblir dans la foi ! Tout chrétien qui persévère dans la foi jusqu’à la fin est assuré d’entrer, comme Paul, dans la gloire, en présence de son Sauveur  (Matthieu 10.22 [Vous serez détestés de tous à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.]; Apocalypse 2.10 [Ne redoute pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable va jeter quelques-uns d'entre vous en prison afin que vous soyez mis à l'épreuve, et vous aurez dix jours de détresse. Sois fidèle jusqu'à la mort et je te donnerai la couronne de vie.]).

 C’est par cette grâce ineffable de Dieu qu’il pourra rester fidèle et dire, lui aussi : J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi !

 Il fut un temps où une petite croix était accolée au nom de l’auteur d’un feuillet publié de façon posthume. Aurait-il fallu dire : « il est mort ! » Non, mais plutôt : « il est arrivé et plus vivant que jamais ! » Car, tout comme moi, l’auteur savait en qui il avait cru et était persuadé que Christ avait la puissance de le garder fidèle jusqu’à sa fin. (2 Timothée 1.12) [Voilà pourquoi j'endure ces souffrances, mais je n'en ai pas honte, car je sais en qui j'ai cru et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder le dépôt qu'il m'a confié jusqu'à ce jour-là.].

 Infiniment merci à notre Seigneur.

  (Extrait des « Méditations Quotidiennes – Yves Perrier)

Ichtus (2)