LA LOUANGE… POURQUOI CHANTONS-NOUS ?

 

INTRODUCTION : Le chant, la musique et la louange dans l’histoire Biblique

 

Le chant et l’adoration existaient avant la création du monde :

 

En Job 38.3-7

 

« Où étais-tu quand je fondais la terre ? … que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ? »

 

Ezéchiel 28.12-13  Satan : « tes tambourins et tes flûtes… »

 

« Tu représentais la perfection. Tu étais plein de sagesse, tu étais d’une beauté parfaite. Tu étais en Eden, le jardin de Dieu. Tu étais couvert de toutes sortes de pierres précieuses… Tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu as été créé. »

 

La Genèse nous présente Jubal l’ancêtre de ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau. Son frère Youbal, l’ancêtre de tous ceux qui jouent de la lyre et de la flûte. Toubal-Caïen qui forgeait tous les instruments de bronze et de fer.

 

Nous voyons ensuite la musique et le chant pendant la période des patriarches :

 

Le chant  de Myriam : « Il a jeté le cavalier au fond de la mer » - Lors de la Victoire de la sortie d’Egypte pour fêter la victoire de l’Eternel.

 

Le cantique de Moïse peu avant sa mort et repris dans le ciel en Apocalypse 15.3. [Ils chantaient le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'Agneau en disant: «Tes œuvres sont grandes et extraordinaires, Seigneur Dieu tout-puissant! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations!]

 

La musique a joué un grand rôle dans la vie du peuple de Dieu. La musique était associée à tous les moments de la vie (fêtes, guerres, agriculture, deuil, culte…).

 

Par exemple, Le Talmud dit que les pauvres devaient faire venir 2 flûtes pour l’enterrement de leur femme… les riches un orchestre !

 

Pour les prophètes également la musique était importante, elle accompagnait par exemple le ministère prophétique du temps de Samuel (luths,  harpes, tambourins) ou Elisée qui demandait un joueur de harpe pour exprimer ce que Dieu lui disait.

 

Sous la Royauté : la musique s’organise et se professionnalise

Les musicologues discernent 30 instruments en usage… chez les Hébreux.

 

David était le chantre par excellence :

Il a chargé les Lévites de jouer et chanter. Il a organisé le premier orchestre de 24 musiciens.

Dans les Chroniques nous voyons même que des instruments ont été inventés par David pour accompagner les chants.

 

Il a établi 4000 lévites pour louer l’Eternel avec les instruments chaque soir et matin pour le culte régulier du temple. Ils étaient formés pendant des années et ils ne rentraient en fonction qu’à 30 ans.

Les chantres : 24 classes de 12 hommes : 288 Lévites apprenaient la musique à leurs frères : comme Asaph par exemple.

 

Sous le règne de Salomon pour l’inauguration du temple 120 sacrificateurs jouaient de la trompette avec une chorale nombreuse s’unissant d’un commun accord pour adorer Dieu avec les autres instruments. Dieu a manifesté son accord en remplissant la nuée de sa gloire.

 

Diversité de chant dans la Bible

 

En principe le chant est toujours accompagné d’instruments.

Le mot psaumes veut dire : un chant accompagné d’instruments.

Psaume 68, 3 groupes vers le sanctuaire : les chanteurs, et au milieu les filles qui jouent du tambourin, puis les instruments.

 

-        Les psaumes sont souvent mentionnés avec l’instrument d’accompagnement qui va bien : avec la harpe, avec la flûte, avec la guittith chapitre 8 et semble nous montrer que l’instrument et donc le style musical était adapté au psaume.

 

-        Toutes les familles d’instruments sont représentées dans l’adoration : instruments à vent, instruments à cordes et à percussions.

 

-        Mais il faut noter que les instruments du temple étaient principalement des instruments à code au son doux et relativement faible et même s’il y avait 4000 Lévites qui jouaient… ils ne couvraient pas les voix… les paroles étaient certainement bien compréhensibles.

 

Esaïe disait « nous ferons résonner les cordes de nos instruments tous les jours de notre vie dans la maison de l’Eternel ». Mais aussi apporter à Dieu une « offrande musicale ».

 

  1. Dans le nouveau testament les mentions sont plus rares

 

Il y a Le Cantique de Marie informée de la future naissance de Jésus (Luc 1.46-55).

[46 Marie dit:
«Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur
47 et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
48 parce qu'il a porté le regard sur son humble servante.
En effet, voici, désormais toutes les générations me diront heureuse,
49 parce que le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi.
Son nom est saint,
50
et sa bonté s'étend de génération en génération
sur ceux qui le craignent.
51 Il a agi avec la force de son bras,
il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses.
52 Il a renversé les puissants de leurs trônes
et il a élevé les humbles.
53 Il a rassasié de biens les affamés
et il a renvoyé les riches les mains vides.
54 Il a secouru Israël, son serviteur,
et
il s'est souvenu de sa bonté 
55 – comme il l'avait dit à nos ancêtres –
en faveur d'Abraham et de sa descendance pour toujours.»]

 

Puis celui de Zacharie lors de la circoncision de son fils Jean-Baptiste (Luc 1.68-79).

[68 «Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
parce qu'il a visité et racheté son peuple.
69 Il nous a donné un puissant Sauveur 
dans la famille de son serviteur David.
70 C'est ce qu'il avait annoncé
par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens:
71 un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis
et de la domination de tous ceux qui nous détestent!
72 Ainsi, il manifeste sa bonté envers nos ancêtres
et se souvient de sa sainte alliance,
73 conformément au serment qu'il avait fait à Abraham, notre ancêtre:
74 il avait juré qu'après nous avoir délivrés de nos ennemis
il nous accorderait de le servir sans crainte,
75 en marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice
tous les jours de notre vie.
76
Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut,
car tu marcheras sous le regard du Seigneur pour préparer ses chemins
77 et pour donner à son peuple la connaissance du salut
par le pardon de ses péchés,
78 à cause de la profonde bonté de notre Dieu.
Grâce à elle, le soleil levant nous a visités d'en haut
79 pour
éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort,
pour diriger nos pas sur le chemin de la paix.»]

 

Celui entonné par les disciples et Jésus dans la chambre haute (Matthieu 26.30).

[Après avoir chanté les psaumes, ils se rendirent au mont des Oliviers.]

Les premiers chrétiens chantaient dans les maisons et en dehors.

 

Et nous arrivons à notre texte de Colossiens et sa quasi-copie dans Ephésiens 5:18-21

18 Ne vous enivrez pas de vin: cela mène à la débauche. Soyez au contraire remplis de l'Esprit: 19 dites-vous des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels; chantez et célébrez de tout votre cœur les louanges du Seigneur; 20 remerciez constamment Dieu le Père pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ; 21 soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu.

Contexte :

 

Colosse était un point de rencontre entre l’est et l’ouest, et toutes sortes de philosophies et de nouvelles doctrines et d’idées provenant de l’Orient arrivaient : un mélange de légalisme Juif, philosophies orientales, mysticisme.

 

Cette hérésie promettait d’atteindre « la perfection ou la plénitude spirituelle ». Elle offrait une « pleine connaissance », ou une « sagesse » qui devait les libérer des choses terrestres…

 

Paul écrivit donc cette lettre aux Colossiens pour réfuter ces enseignements hérétiques et rétablir la vérité de l’Evangile.

 

On retrouve d’ailleurs ces mots dès le premier chapitre :

« Nous demandons que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle ».

 

« Soyez enracinés et fondés en lui, affermis dans la foi telle qu’elle vous a été enseignée ».

 

Colossiens 3.16

 

« Que la parole du Christ, avec toute sa richesse, habite en vous. Instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres avec une pleine sagesse. Chantez à Dieu, de tout votre cœur et avec reconnaissance, des psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés par l’Esprit. Tout ce que vous faites, en paroles ou en actions, faites-le au nom du Seigneur Jésus, en remerciant par lui Dieu le Père.

 

Voir Ephésiens 5.18

 

1 – CHANTER PEUT ETRE DE L’ADORATION mais L’ADORATION N’EST PAS CHANTER

 

Dans certaines Eglises « Chant » est devenu synonyme « d’adoration » (ou de « louange ») ?

 

Il est intéressant de noter que si l’adoration est parfois mentionnée en lien avec le chant dans le Nouveau Testament, Paul, par exemple ne parle jamais du chant dans le contexte de l’adoration mais plutôt dans le cadre de la doctrine de   « l’Eglise ».

 

C’est pourquoi avant que nous ne puissions comprendre le « pourquoi » du chant, nous avons besoin de nous rappeler le « pourquoi » du rassemblement de l’Eglise.

 

1.1  – Pourquoi nous réunissons-nous en tant qu’Eglise ?

 

Le théologien Wayne Grudem dit « on peut penser que l’Eglise existe dans 3 buts : Servir Dieu (le culte), servir les croyants (l’enseignement) et servir le monde (l’évangélisation et la miséricorde… »

 

Pour le rassemblement de l’Eglise pour le culte, je ne sais pas si cela est votre cas, mais nous avons tendance à vraiment distinguer les buts de chaque moment : celui de l’édification par la prédication (l’enseignement) et celui de l’adoration par les chants.

 

Cette idée sera renforcée si vous lisez notre texte de Colossiens 3.16 dans la version semeur ou français courant : Sans ce cas, « instruisant et avertissant » et « chantant à Dieu avec des psaumes (etc…) » seraient deux activités séparées.

Ce que nous pensons : Une activité dans le culte = un but différent.

 

1.2  3 buts interreliés ou interdépendants

 

L’auteur Vaughan Roberts et d’autres comme Alfred Kuen discernent, eux, un triple but résumé par cette question :

 

« Le culte est-il là pour adorer et louer l’Eternel, pour l’entendre nous parler ou pour nous « édifier les uns les autres », nous instruire, nous exhorter, nous encourager mutuellement… ? »

 

Lorsque nous regardons dans le détail des écritures, nous pouvons nous rendre compte plus précisément de ces 3 buts :

 

  1. L’enseignement ou exposition de la parole (ligne descendante)
  2. L’édification mutuelle (lignes horizontales)
  3. Notre réponse par l’adoration (confession, intercession…) ligne ascendante.

 

Si nous allons encore plus dans le détail vous serez peut-être frappés de voir que :

 

-        S’il est vrai que l’exposition de la Parole se fait premièrement par la prédication elle se vit également par la prière.

 

ACTES 4.24-30

 

24 Après les avoir écoutés, ils s'adressèrent tous ensemble à Dieu en disant: «Maître, tu es le Dieu qui as créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s'y trouve, 25 c'est toi qui as dit [par le Saint-Esprit,] par la bouche de [notre père,] ton serviteur David: Pourquoi cette agitation parmi les nations et ces préoccupations dépourvues de sens parmi les peuples? 26 Les rois de la terre se sont soulevés et les chefs se sont ligués ensemble contre le Seigneur et contre celui qu'il a désigné par onction. 

 

27 Il est bien vrai qu'Hérode et Ponce Pilate se sont ligués [dans cette ville] avec les nations et les peuples d'Israël contre ton saint serviteur Jésus, que tu as consacré par onction; 28 ils ont accompli tout ce que ta main et ta volonté avaient décidé d'avance. 29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, 30 déploie ta puissance pour qu'il se produise des guérisons, des signes miraculeux et des prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus!»

 

Une prière qui expose La Parole de Dieu et enseigne celui qui l’écoute.

 

-        L’édification mutuelle ne se vit pas qu’au travers de la prédication mais également par la prière :

 

(1 Corinthiens 14.17). « Que ferais-je donc ? Je prierai avec mon esprit, mais je prierai aussi avec mon intelligence… ». Ta prière de reconnaissance a beau être sublime, l’autre ne grandit pas dans sa foi.

 

Une prière de reconnaissance pour adorer Dieu mais qui édifie celui qui l’écoute.

 

Dit plus simplement :

 

-        La prédication expose La Parole de Dieu, nous édifie et devrait susciter notre réponse à Dieu (prière, chant, repentance, confession, intercession).

 

-        La prière expose la Parole de Dieu ou nous enseigne des vérités sur qui est Dieu, nous édifie mutuellement et devrait susciter notre réponse à Dieu (prière, chant, repentance, confession, intercession).

 

-        Le repas du Seigneur expose la Parole de Dieu, nous édifie mutuellement, devrait susciter notre réponse à Dieu (confession, la repentance, prière, chant).

 

 

-        La communion fraternelle devrait nous amener à nous exposer La Parole de Dieu pour nous édifier mutuellement et susciter notre réponse à Dieu (prière, chant, repentance, confession, intercession).

 

En réalité, pratiquement toutes les composantes de la réunion des croyants visent à promouvoir trois buts :

 

Qu’en est-il du chant ?

 

1.3  Le chant peut être de l’adoration… mais pas que !

 

Dans 1 Corinthiens 14, le chant en communauté est mentionné deux fois

(1 Corinthiens 14.15)

[Que faire donc? Je prierai avec mon esprit, mais je prierai aussi avec mon intelligence; je chanterai avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligence.]

 

et 1 Corinthiens 14:26).

[Que faire donc, frères et sœurs? Lorsque vous vous réunissez, chacun [de vous] peut apporter un cantique, un enseignement, une révélation, une langue ou une interprétation. Que tout se fasse pour l'édification.]

 

 Dans les deux cas le contexte montre que le but est l’édification (par la communication d’un message lié à la parole de Dieu). Dans le premier cas, le contexte implique que l’adoration de Dieu est aussi en vue.

 

Dans notre épître aux Colossiens, Paul explique que nous devons rester enracinés en lui

 (Colossiens 2.6-7)

[6 Ainsi donc, tout comme vous avez accueilli le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui; 7 soyez enracinés et fondés en lui, affermis dans la foi telle qu'elle vous a été enseignée, et soyez-en riches en exprimant votre reconnaissance à Dieu]

 

et chercher à mieux le connaître  (Colossiens 2.2-3),

[2 Je combats ainsi afin que, unis dans l'amour, ils soient encouragés dans leur cœur et qu'ils soient enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, aussi bien du Père que de Christ. 3 C'est en lui que sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.]

 

 (Colossiens 3.1-4) pour croître en sainteté.

[1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, recherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 2 Attachez-vous aux réalités d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. 3 En effet, vous avez connu la mort et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. 4 Quand Christ, notre vie, apparaîtra, alors vous apparaîtrez aussi avec lui dans la gloire.]

 

(Colossiens 3.16)

[Que la parole de Christ habite en vous dans toute sa richesse! Instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres en toute sagesse par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantez pour le Seigneur de tout votre cœur sous l'inspiration de la grâce.]

 

 s’inscrit dans ce  cadre de la croissance en Christ : d’être enraciné en lui, de chercher à mieux le connaître et :

 

« Que la parole de Christ habite en vous dans toute sa richesse ! Instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres en toute sagesse par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantez pour le Seigneur de tout votre cœur, sous l’inspiration de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en acte, faites tout au nom du Seigneur Jésus en exprimant par lui votre reconnaissance à dieu le Père.

 

On retrouve ici nos trois buts :

 

  1. Que la Parole habite en vous dans toute sa richesse… Instruisez-vous « par les chants »
  2. Les uns les autres…
  3. Chantez pour le Seigneur de tout votre cœur

 

Dans son texte jumeau Ephésiens 5.18-19 on constate combien les deux passages se ressemblent :

 

« Soyez au contraire remplis de l’Esprit : dites-vous des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels ; chantez et  célébrez de tout votre cœur les louanges du Seigneur… ».

 

On retrouve une nouvelle fois nos trois buts :

 

  1. Remplis de l’Esprit… dites des psaumes… des cantiques spirituels
  2. Dites-vous, encouragez-vous, entretenez-vous…
  3. Chantez et  célébrez de tout votre cœur les louanges du Seigneur

 

Oui, nous voyons là des chants qui exposent la parole,  nous permettent de nous édifier les uns les autres par cette parole et de répondre à cette parole par l’adoration.

 

Le chant n’a donc pas un but distinct (comme le laisse entendre l’expression « temps de louange » mais s’intègre plutôt dans une réunion où toute activité – chant, prédication, prière, repas du Seigneur, communion fraternelle -constitue un ministère de la parole visant à l’édification et suscitant une réponse à Dieu.

 

CHANTER est donc un des moyens de l’ADORATION mais L’ADORATION N’EST pas le seul but visé par le CHANT.

 

2. LA MUSIQUE PEUT SOUTENIR L’ADORATION mais L’ADORATION N’EST PAS LA MUSIQUE ;

 

2.1 Eléments prescriptifs VS descriptifs

 

Nous retrouvons le Commandement : CHANTEZ (une cinquantaine de fois)… chantez, célébrez en musique, célébrer avec joie… Chanter c’est obéir à un commandement de Dieu.

 

Chantez : Ephésiens, Colossiens, Jacques, Corinthiens

 

Sur ce thème du chant, de la musique il y a dans la Bible des éléments prescriptifs que nous devons suivre et des éléments descriptifs qui expliquent comment une chose s’est vécue à un moment donné.

 

Quelques éléments prescriptifs :

 

-        Instruisez-vous et avertissez-vous, entretenez-vous (Colossiens 3.16 et Ephésiens 5.19) : chanter a pour fonction de s’instruire réciproquement. Le chant est un support, une manière complémentaire d’enseigner !

 

-        Quelqu’un a un chant, que ce soit pour l’édification (1 Corinthiens 26)

 

-        Psaumes, hymnes, cantiques spirituels : chants enracinés dans la Parole (Colossiens 3.16 et Ephésiens 5.19) ou (Matthieu 26 :30 après avoir chanté les Psaumes).

 

-        (Actes 16.25 : Paul et Silas chantaient les louanges de Dieu

[25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les écoutaient.]

-        Chanter à Dieu de toute votre cœur (Colossiens 3.16 et Ephésiens 5.19)

 

Chanter avec de l’intelligence (dans le contexte de Corinthiens 14 :25 il doit être compréhensible).[ [Que faire donc? Je prierai avec mon esprit, mais je prierai aussi avec mon intelligence; je chanterai avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligence.]

-        ]

 

Jean 4.23

 

« Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande ».

 

Eléments descriptifs :

 

-        Contrairement à l’Ancien Testament, nous notons qu’il y a un silence assourdissant sur la musique dans le Nouveau Testament (apocalypse excepté) : Musique : une ou deux fois surtout pour évoquer la cacophonie à Corinthe. Chant : une fois chant du coq. Instrument : 0. Trompette : une douzaine de fois en Apocalypse…

 

Certains affirment que parce que dans le Nouveau Testament on ne voit pas d’instruments de musique… il n’en faut donc pas. Argument tiré du silence et qui semble en décalage avec le contexte de Colossiens 3.16 par exemple dans lequel Paul dit aux chrétiens « que personne ne vous juge pour ce que vous mangez ou buvez ou pour une question de jour de fête ou de sabbat… Vous laissez-vous imposer : ne prends pas, ne goûte pas, ne touche pas… » et Paul viendrait rajouter par contre, pas de xylophone, c’est la tribu des méchants qui en joue…

 

Les instruments ne sont ni prescrits ni interdits.

 

Il faut admettre, comme l’écrit l’auteur Florent Varak « il n’y a pas une culture biblique de la musique… il y a des cultures humaines qui chantent la gloire de Dieu selon leurs cultures… et c’est bien comme cela ! »

 

Exemple tour du monde : Cambodge, Tahiti, Pérou, Argentine, Bolivie.

 

Nous devons reconnaître qu’il existe une dimension culturelle/subjective dans le chant et la musique.

 

Si ce n’était pas le cas nous devrions toujours adorer comme dans l’Ancien Testament… mais cela ferait beaucoup de mécontents :

 

-        Ceux qui n’aiment pas les chants trop longs devraient chanter le Psaume 119 :

-         [1 Heureux ceux dont la conduite est intègre,
ceux qui marchent suivant la loi de l'Eternel!
2 Heureux ceux qui gardent ses instructions,
qui le cherchent de tout leur cœur,
3 qui ne commettent aucune injustice
et qui marchent dans ses voies!
4 Tu as promulgué tes décrets
pour qu'on les respecte avec soin.
5 Que mes actions soient bien réglées,
afin que je respecte tes prescriptions!
6 Alors je ne rougirai pas de honte
devant tous tes commandements.
7 Je te louerai avec un cœur droit
en étudiant tes justes sentences.
8 Je veux respecter tes prescriptions:
ne m'abandonne pas totalement!
9 Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier?
En se conformant à ta parole.
10 Je te cherche de tout mon cœur:
ne me laisse pas m'égarer loin de tes commandements!
11 Je serre ta parole dans mon cœur
afin de ne pas pécher contre toi.
12 Béni sois-tu, Eternel,
enseigne-moi tes prescriptions!
13 De mes lèvres j'énumère
toutes les sentences que tu as prononcées.
14 J'ai autant de joie à suivre tes instructions
que si je possédais tous les trésors.
15 Je médite tes décrets,
j'ai tes sentiers sous les yeux.
16 Je fais mes délices de tes prescriptions,
je n'oublie pas ta parole.
17 Fais du bien à ton serviteur, pour que je vive
et que je me conforme à ta parole!
18 Ouvre mes yeux, pour que je contemple
les merveilles de ta loi!
19 Je suis un étranger sur la terre:
ne me cache pas tes commandements!
20 Mon âme est rongée par le désir
qui la porte constamment vers tes lois.
21 Tu menaces les hommes arrogants, ces maudits
qui s'égarent loin de tes commandements.
22 Décharge-moi du déshonneur et du mépris,
car j'observe tes instructions.
23 Des princes ont beau siéger pour parler contre moi,
ton serviteur médite tes prescriptions.
24 Tes instructions font mon plaisir,
ce sont mes conseillères.
25 Je suis affalé dans la poussière.
Rends-moi la vie conformément à ta parole!
26 J'expose mes voies, et tu me réponds;
enseigne-moi tes prescriptions!
27 Fais-moi comprendre la voie de tes décrets,
et je méditerai sur tes merveilles!
28 Mon âme est accablée de tristesse:
relève-moi conformément à ta parole!
29 Eloigne-moi de la voie du mensonge
et accorde-moi la grâce de suivre ta loi!
30 Je choisis la voie de la fidélité,
je place tes lois sous mes yeux.
31 Je m'attache à tes instructions,
Eternel, ne me couvre pas de honte!
32 Je cours sur la voie de tes commandements,
car tu épanouis mon cœur.
33 Enseigne-moi, Eternel, la voie de tes prescriptions,
pour que je la suive jusqu'à la fin!
34 Donne-moi l'intelligence, pour que je garde ta loi
et que je la respecte de tout mon cœur!
35 Conduis-moi dans le sentier de tes commandements,
car je l'aime.
36 Pousse mon cœur vers tes instructions,
et non vers le profit!
37 Détourne mes yeux de ce qui est sans valeur,
fais-moi vivre dans ta voie!
38 Accomplis envers ton serviteur
ce que tu as promis à ceux qui te craignent!
39 Eloigne de moi l'insulte que je redoute,
car tes sentences sont pleines de bonté.
40 Je désire vraiment appliquer tes décrets:
fais-moi vivre dans ta justice!
41 Eternel, que ta bonté vienne sur moi,
avec ton salut, conformément à ta promesse!
42 Alors je pourrai répondre à celui qui m'insulte,
car je me confie en ta parole.
43 N'arrache pas la parole de vérité de ma bouche,
car j'espère en tes jugements.
44 Je respecterai constamment ta loi,
pour toujours et à perpétuité.
45 Je marcherai en toute liberté,
car je recherche tes décrets.
46 Je parlerai de tes instructions devant des rois
et je ne rougirai pas de honte.
47 Je fais mes délices de tes commandements,
je les aime.
48 Je tends les mains vers tes commandements que j'aime,
et je veux méditer tes prescriptions.
49 Souviens-toi de ta promesse à ton serviteur,
puisque tu m'as donné l'espérance!
50 C'est ma consolation dans ma misère,
car ta promesse me rend la vie.
51 Des hommes arrogants m'accablent de moqueries,
mais je ne m'écarte pas de ta loi.
52 Je me souviens de tes sentences passées, Eternel,
et c'est ce qui me console.
53 Une colère ardente s'empare de moi à cause des méchants
qui abandonnent ta loi.
54 Tes prescriptions sont le sujet de mes chants
dans la maison où je suis étranger.
55 La nuit je me rappelle ton nom, Eternel,
et je respecte ta loi.
56 La part qui me revient,
c'est de garder tes décrets.
57 Mon lot, Eternel, je le dis,
c'est d'obéir à tes paroles.
58 Je t'implore de tout mon cœur:
fais-moi grâce, conformément à ta promesse!
59 Je réfléchis à mes voies
et je conduis mes pas vers tes instructions.
60 Je fais preuve d'empressement, je n'attends pas
pour obéir à tes commandements.
61 Les pièges des méchants m'entourent,
mais je n'oublie pas ta loi.
62 Au milieu de la nuit je me lève pour te louer
à cause de tes justes sentences.
63 Je suis l'ami de tous ceux qui te craignent
et qui se conforment à tes décrets.
64 Eternel, la terre est pleine de ta bonté.
Enseigne-moi tes prescriptions!
65 Tu as fait du bien à ton serviteur,
Eternel, conformément à ta parole.
66 Enseigne-moi le bon sens et la connaissance,
car je crois à tes commandements.
67 Avant d'être humilié, je m'égarais;
maintenant je me conforme à ta parole.
68 Tu es bon et bienfaisant,
enseigne-moi tes prescriptions!
69 Des hommes arrogants imaginent contre moi des mensonges;
moi, de tout mon cœur je garde tes décrets.
70 Leur cœur est aussi insensible que la graisse,
mais moi, je fais mes délices de ta loi.
71 Il est bon pour moi d'être humilié
afin d'apprendre tes prescriptions.
72 Mieux vaut pour moi la loi de ta bouche
que 1000 objets en or et en argent.
73 Tes mains m'ont créé, elles m'ont fortifié;
donne-moi l'intelligence pour que j'apprenne tes commandements!
74 Ceux qui te craignent me voient et se réjouissent,
car j'espère en tes promesses.
75 Je sais, Eternel, que tes sentences sont justes;
c'est par fidélité que tu m'as humilié.
76 Que ta bonté soit ma consolation,
comme tu l'as promis à ton serviteur.
77 Que tes compassions viennent sur moi pour que je vive,
car ta loi fait mon plaisir.
78 Qu'ils soient couverts de honte,
les hommes arrogants qui me maltraitent sans raison!
Moi, je médite sur tes décrets.
79 Qu'ils reviennent vers moi, ceux qui te craignent
et qui connaissent tes instructions!
80 Que mon cœur soit intègre pour suivre tes prescriptions,
afin que je ne sois pas couvert de honte!
81 Mon âme languit après ton salut;
j'espère en ta promesse.
82 Mes yeux se fatiguent à attendre ce que tu as promis;
je demande: «Quand me consoleras-tu?»
83 Je suis racorni comme une outre dans la fumée,
mais je n'oublie pas tes prescriptions.
84 Quelle est la durée de la vie de ton serviteur?
Quand jugeras-tu ceux qui me persécutent?
85 Des hommes arrogants creusent des fosses devant moi,
ils ne se conforment pas à ta loi.
86 Tous tes commandements ne sont que fidélité.
On me persécute sans raison: secours-moi!
87 Ils ont failli me terrasser,
mais moi, je n'abandonne pas tes décrets.
88 Rends-moi la vie conformément à ta bonté,
afin que je respecte les instructions de ta bouche!
89 Ta parole, Eternel,
est pour toujours établie dans le ciel.
90 Ta fidélité dure de génération en génération;
tu as fondé la terre, et elle subsiste.
91 C'est d'après tes lois que tout subsiste aujourd'hui,
car tout l'univers est à ton service.
92 Si ta loi n'avait pas fait mon plaisir,
je serais mort dans ma misère.
93 Je n'oublierai jamais tes décrets,
car c'est par eux que tu me fais vivre.
94 Je t'appartiens: sauve-moi,
car je recherche tes décrets.
95 Des méchants espèrent me faire mourir,
mais je suis attentif à tes instructions.
96 Je vois un terme à tout ce qui est parfait,
mais tes commandements sont sans limite.
97 Combien j'aime ta loi!
Je la médite toute la journée.
98 Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis,
car je les ai toujours avec moi.
99 Je suis plus perspicace que tous mes maîtres,
car je médite tes instructions.
100 J'ai plus d'intelligence que les vieillards,
car je respecte tes décrets.
101 J'écarte mes pas de tout mauvais chemin
afin de me conformer à ta parole.
102 Je ne me détourne pas de tes sentences,
car c'est toi qui me les as enseignées.
103 Que tes paroles sont douces pour mon palais!
Elles sont plus douces que le miel à ma bouche.
104 Grâce à tes décrets je deviens intelligent,
c'est pourquoi je déteste toute voie de mensonge.
105 Ta parole est une lampe à mes pieds
et une lumière sur mon sentier.
106 Je jure, et je tiendrai ma promesse,
de respecter tes justes sentences.
107 Je suis profondément humilié.
Eternel, rends-moi la vie conformément à ta parole!
108 Accueille favorablement les sentiments que j'exprime, Eternel,
et enseigne-moi tes lois!
109 Ma vie est constamment en danger,
mais je n'oublie pas ta loi.
110 Des méchants me tendent des pièges,
mais je ne m'égare pas loin de tes décrets.
111 Tes instructions sont pour toujours mon héritage,
car elles font la joie de mon cœur.
112 Je pousse mon cœur à mettre tes prescriptions en pratique,
et ce toujours, jusqu'à la fin.
113 Je déteste les hommes indécis
mais j'aime ta loi.
114 Mon refuge et mon bouclier, c'est toi.
J'espère en ta promesse.
115 Eloignez-vous de moi, méchants,
afin que j'observe les commandements de mon Dieu!
116 Soutiens-moi conformément à ta promesse, afin que je vive,
et ne me déçois pas dans mon espérance!
117 Sois mon appui! Ainsi je serai sauvé
et je ne perdrai pas de vue tes prescriptions.
118 Tu méprises tous ceux qui s'écartent de tes prescriptions,
car leur tromperie est sans effet.
119 Tu enlèves comme des impuretés tous les méchants de la terre,
c'est pourquoi j'aime tes instructions.
120 Ma chair frissonne de l'épouvante que tu m'inspires,
et je crains tes sentences.
121 J'applique le droit et la justice.
Ne m'abandonne pas à mes oppresseurs!
122 Garantis le bien de ton serviteur!
Ne me laisse pas opprimer par des hommes arrogants!
123 Mes yeux se fatiguent à attendre ton salut
et la promesse de ta justice.
124 Agis envers ton serviteur conformément à ta bonté
et enseigne-moi tes prescriptions!
125 Je suis ton serviteur: donne-moi l'intelligence
pour que je comprenne tes instructions!
126 Il est temps d'agir pour toi, Eternel,
car on viole ta loi.
127 Voilà pourquoi j'aime tes commandements
plus que l'or, plus que l'or fin,
128 voilà pourquoi je trouve justes tous tes décrets
et je déteste toute voie de mensonge.
129 Tes instructions sont admirables,
c'est pourquoi je les garde.
130 La révélation de tes paroles éclaire,
elle donne de l'intelligence à ceux qui manquent d'expérience.
131 J'ouvre la bouche et je soupire,
car j'ai soif de tes commandements.
132 Tourne-toi vers moi et fais-moi grâce
comme tu le fais pour ceux qui aiment ton nom!
133 Affermis mes pas dans ta parole
et ne laisse aucun mal dominer sur moi!
134 Libère-moi de l'oppression des hommes
afin que je garde tes décrets!
135 Fais briller ton visage sur ton serviteur
et enseigne-moi tes prescriptions!
136 Mes yeux versent des torrents de larmes
parce qu'on ne respecte pas ta loi.
137 Tu es juste, Eternel,
et tes sentences sont équitables.
138 Tu fondes tes instructions sur la justice
et sur une grande fidélité.
139 Je suis rongé par mon zèle
quand je vois mes adversaires oublier tes paroles.
140 Ta parole est entièrement pure,
et ton serviteur l'aime.
141 Je suis petit et méprisé,
mais je n'oublie pas tes décrets.
142 Ta justice est une justice éternelle,
et ta loi est la vérité.
143 La détresse et l'angoisse se sont emparées de moi,
mais tes commandements font mon plaisir.
144 Tes instructions sont éternellement justes,
donne-moi l'intelligence pour que je vive!
145 Je fais appel à toi de tout mon cœur.
Réponds-moi, Eternel,
afin que je garde tes prescriptions!
146 Je fais appel à toi.
Sauve-moi,
afin que je respecte tes instructions!
147 Je devance l'aurore pour implorer ton aide,
j'espère en tes promesses.
148 Avant la fin de la nuit, j'ouvre les yeux
pour méditer ta parole.
149 Ecoute-moi conformément à ta bonté,
rends-moi la vie conformément à ta sentence!
150 Ils s'approchent, ceux qui poursuivent le crime,
ils s'éloignent de la loi.
151 Mais toi, tu es près de moi, Eternel,
et tous tes commandements sont la vérité.
152 Je sais depuis longtemps
que tu as établi tes instructions pour toujours.
153 Regarde ma misère et délivre-moi,
car je n'oublie pas ta loi.
154 Défends ma cause et rachète-moi,
rends-moi la vie par ta promesse!
155 Le salut est loin des méchants,
car ils ne recherchent pas tes prescriptions.
156 Tes compassions sont grandes, Eternel,
rends-moi la vie conformément à tes sentences!
157 Mes persécuteurs et mes adversaires sont nombreux,
mais je ne m'écarte pas de tes instructions.
158 Je vois avec dégoût des traîtres
qui ne se conforment pas à ta parole.
159 Considère combien j'aime tes décrets,
Eternel, rends-moi la vie conformément à ta bonté!
160 Le fondement de ta parole, c'est la vérité,
et toutes tes justes sentences sont éternelles.
161 Des princes me persécutent sans raison,
mais mon cœur ne tremble qu'à tes paroles.
162 Je me réjouis de tes promesses
comme celui qui trouve un grand butin.
163 Je déteste, j'ai en horreur le mensonge,
mais j'aime ta loi.
164 Sept fois par jour je te célèbre
à cause de tes justes sentences.
165 Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi,
et rien ne les fait trébucher.
166 J'attends ton salut, Eternel,
et je mets en pratique tes commandements.
167 Je respecte tes instructions
et je les aime beaucoup.
168 Je respecte tes décrets et tes instructions.
Oui, toutes mes voies sont devant toi.
169 Que ma prière parvienne jusqu'à toi, Eternel!
Donne-moi de l'intelligence conformément à ta parole!
170 Que ma supplication arrive jusqu'à toi!
Délivre-moi conformément à ta promesse!
171 Que mes lèvres proclament ta louange,
car tu m'enseignes tes prescriptions!
172 Que ma langue célèbre ta parole,
car tous tes commandements sont justes!
173 Que ta main vienne à mon aide,
car j'ai choisi tes décrets!
174 Je soupire après ton salut, Eternel,
et ta loi fait mon plaisir.
175 Que je puisse vivre et te louer,
et que tes sentences viennent à mon aide!
176 Je suis errant comme une brebis perdue: viens à la recherche de ton serviteur,
car je n'oublie pas tes commandements.]

 

-        Ceux qui n’aiment pas les chants qui répètent 3 fois la même chose devraient chanter le psaume 136 et répéter 26 fois « car son amour durera toujours »

1 Louez l'Eternel, car il est bon!
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
2 Louez le Dieu des dieux!
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
3 Louez le Seigneur des seigneurs!
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
4 Lui seul fait de grands miracles.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
5 Il a fait le ciel avec intelligence.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
6 Il a disposé la terre sur l'eau.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
7 Il a fait les grands luminaires:
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
8 le soleil pour présider au jour,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
9 la lune et les étoiles pour présider à la nuit.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
10 Il a frappé les Egyptiens à travers leurs premiers-nés,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
11 il a fait sortir Israël du milieu d'eux,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
12 avec puissance et force.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
13 Il a coupé en deux la mer des Roseaux,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
14 il a fait passer Israël en plein milieu,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
15 puis il a précipité le pharaon et son armée dans la mer des Roseaux.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
16 Il a conduit son peuple dans le désert,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
17 il a frappé de grands rois,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
18 il a tué des rois puissants:
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
19 Sihon, le roi des Amoréens,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
20 et Og, le roi du Basan.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
21 Il a donné leur pays en héritage,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
22 en héritage à Israël, son serviteur.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
23 Il s'est souvenu de nous quand nous étions humiliés,
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
24 il nous a délivrés de nos adversaires.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
25 Il donne la nourriture à tout être vivant.
– Oui, sa bonté dure éternellement. –
26 Louez le Dieu du ciel!
– Oui, sa bonté dure éternellement. – ][

-        Ceux qui n’aiment que les moments de louange avec des instruments doux devraient chanter ou devrais-je dire acclamer Dieu avec toutes les familles

-         d’instruments qui existent comme dans le psaume 150.

[1 Louez l'Eternel!
Louez Dieu dans son sanctuaire!
Louez-le dans l'étendue céleste où éclate sa puissance!
2 Louez-le pour son extraordinaire façon d'agir!
Louez-le pour l'immensité de sa grandeur!
3 Louez-le au son de la trompette!
Louez-le avec le luth et la harpe!
4 Louez-le avec le tambourin et avec des danses!
Louez-le avec les instruments à cordes et la flûte!
5 Louez-le avec les cymbales sonores!
Louez-le avec les cymbales retentissantes!
6 Que tout ce qui respire loue l'Eternel!
Louez l'Eternel!]

-        Nous devrions parfois lever les mains, pousser des cris de joie… peut-être même danser…

 

Je crois que je n’aurais pas été à l’aise dans la louange de l’époque. Je ne sais pas si j’aurais été plus à l’aise avec des chants type grégoriens, ou alors avec des chorales luthériennes sur des airs païens que Martin Luther allait  copier dans les bars… ou aujourd’hui si j’étais dans une Eglise qui ne chante que du Gospel ou toujours a capella…

 

Mais ce n’est pas parce que je n’aime pas que ce n’est pas biblique… si tant est que cela respecte le cadre descriptif que nous avons donné tout à l’heure.

 

A chaque époque son lot de tensions, de discordes, de déchirements… quand l’orgue est arrivé dans l’Eglise les gens n’en voulaient pas parce que c’était un instrument pour le cirque… puis cela s’est reproduit avec le piano, la guitare qui était l’instrument du diable puis la guitare électrique , la batterie…

 

Chanter est un moyen d’expression.

Dire ou chanter les mêmes mots n’ont pas la même portée.

 

Pour certains d’entre-nous (comme le Roi David, le chant entraîne des choses beaucoup plus profondes de l’être, et la musique aide à exprimer la louange de nos cœurs, à la soutenir. Les psaumes, par exemple, montrent comment la musique vient soutenir les paroles en adaptant l’instrument : Psaumes avec la flûte, avec la harpe… etc

 

Pour d’autres il est un outil extraordinaire parce qu’il permet de retenir davantage (plus un chant que des versets) pour d’autres elle vient perturber leur attention de la personne de Christ.

 

Nous pouvons nous rendre compte que la musique peut rendre gloire au créateur ou glorifier la créature… comme la prédication… comme chacun de nos dons… que tout se fasse pour l’édification.

 

Sur cette question de la musique et de l’adoration, la parole de Dieu m’exhorte à :

 

-        Être davantage préoccupé par les aspects prescriptifs comme les paroles chantées dans le culte que par les instruments choisis… ce qui doit nous attrister au plus profond de notre cœur c’est lorsque nous chantons des chants approximatifs bibliquement…

 

John Piper

 

« Une assemblée apprend sa théologie, et la  fait descendre dans les crevasses de son âme, par les chants qu’elle chante, pas seulement par la prédication qu’elle entend ».

 

-        Prenons-nous au sérieux le fait que Colossiens nous enseigne que les chants participent à notre instruction… Et à celui des enfants ?

 

« Tu m’as aimé par-dessus tout », « Toc Toc Toc », « Une flamme en moi », « Jésus est mon ami »

 

Nous devons chanter les louanges de Dieu… et Adorer qui est Dieu… si nous chantons 10 % des chants de notre recueil… ou si tous les dimanches nous choisissons les mêmes chants ou que nous proposons toujours celui que nous aimons… Sommes-nous certains d’être en train de choisir des chants qui vont louer Dieu pour tout ce qu’il est et qui vont édifier les autres membres du corps.

 

« Nous avons besoin de chants qui mettent en valeur l’Evangile « dans toute sa richesse ».

(Colossiens 3.16) pour nous édifier et nous inciter à adorer Dieu, des vérités telles que la sainteté de Dieu, la seigneurie de Jésus, le péché, le jugement, la croix, la résurrection, la grâce, le pardon, le salut, la foi, la repentance, la relation avec Dieu, la vie éternelle, la consécration à Dieu, la mission, et la gloire et la suffisance du Christ crucifié »

Colossiens 3.16

 

Ainsi LA MUSIQUE PEUT SOUTENIR L’ADORATION mais L’ADORATION N’EST PAS LA MUSIQUE

 

Et enfin pour aller

 

3       . L’ADORATION FAIT PARTIE DU CULTE mais LE CULTE N’EST PAS L’ADORATION

 

3.1                                                      Adoration = Culte

 

Imaginez, nous sommes dimanche, nous arrivons à l’Eglise et la personne qui préside le culte annonce :

 

-        Nous allons maintenant avoir un temps de louange et d’adoration… C’est le moment où nous allons entrer dans la présence de Dieu !

 

Certains chants entretiennent l’idée que l’Eglise serait la maison de Dieu comme l’étaient le tabernacle, puis le temple…

 

« Nous venons dans ta maison, nous t’adorons ô Père dans ton temple, Seigneur nous voici devant toi, Bénissez Dieu, je viens dans ta présence Seigneur de l’univers… »

 

Qu’en est-il vraiment ? Où réside Dieu ?

 

Quand Jésus meurt sur la croix… au même moment dans le temple… le voile entre le lieu saint et lieu très saint se déchire…

La présence de Dieu n’est plus confinée dans un lieu…

 

Nouvelle alliance

 

(Jérémie 31.31 la loi dans notre cœur

[Voici que les jours viennent, déclare l'Eternel, où je conclurai avec la communauté d'Israël et la communauté de Juda une alliance nouvelle.]

 

(Ezéchiel 36 :27) son esprit réside en nous

[C'est mon Esprit que je mettrai en vous. Ainsi, je vous ferai suivre mes prescriptions, garder et respecter mes règles.]

 

A partir de Actes 2 :4

[Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer.]

 

Et Jésus lui-même va rajouter qu’il y a de vrais et de faux adorateurs…

Jean 4.23

« Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. »

 

Christ est notre moyen d’accès et  celui qui rend notre louange acceptable pour Dieu.

Hébreux 10.19-22

« Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire (20) par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, (21) et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu (22) approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le  corps lavé d’une eau pure (23).

 

Ou louer Dieu ? en nos corps, par nos corps ? Par tous les aspects de notre vie… tous les jours. Nous ne venons pas adorer le dimanche… Nous adorons chaque jour de notre vie.

 

« Nous t’adorons, ô Père, dans ton temple, » : Nous sommes d’accord que ce n’est pas ici le temple de Dieu

 

« Je désire habiter dans ton temple » : Nous sommes le temple du Saint-Esprit… Jésus habite en nous

 

« Je désire habiter dans ta maison, Seigneur !

 

« Nous venons dans ta maison ? » Quoi, ce n’est pas la maison de dieu l’Eglise de Toulon.

 

Nous ne devons pas sacraliser le lieu Eglise comme sous l’ancienne alliance. Si nous sortons ensemble de cette pièce pour aller chanter sur le terrain de volley… l’Eglise sera sur le terrain de volley… et d’ailleurs, probablement que personne n’indiquerait le chant « Nous t’adorons ô Père dans ton temple ».

 1 Pierre 2.4-5

[« Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; (5) et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles.]

 Lorsque je comprends que la maison de Dieu est là dans nos cœurs… individuellement et collectivement. Et cela doit redonner tout son poids  à nos vies… c’est là où doit être notre louange dans notre corps qui est le temple du Saint-Esprit.

 Et ce verset de 1 Pierre me fait comprendre que si individuellement nous sommes de vrais adorateurs dans nos vies et par nos vies de tous les jours… alors, le dimanche nous pouvons être des pierres vivantes qui vont édifier les autres : par nos prières, par les chants que nous choisissons, en chantant de tout mon cœur… le sacrifice d’Abel…

 C’est difficile pour nous d’arriver les mains vides devant Dieu… nous aimerions venir comme Caïn avec nos plus belles chansons, les plus beaux instruments, avec  tous nos efforts de la semaine…

 Mes amis, sommes-nous nostalgiques de l’ancienne alliance ?

 

  1. 4.      APPLICATIONS CONCERNANT MON ADORATION

 4.1. Seigneur, donne-moi de réaliser que le chant est là pour dire tes louanges mais qu’il doit aussi m’enseigner et qu’à ce titre comme pour une prédication le chant nécessite que je ne sois pas uniquement dans l’émotionnel mais que je fasse surtout appel à mon intelligence…

 Qu’est-ce que je suis en train de chanter m’apprend sur mon Dieu ? Est-ce un chant de vérité biblique qui Lui rend La Gloire qui lui es due, qui nous édifie et nous emmène à une réponse d’adoration

 

4.2. Seigneur donne-moi de savoir minimiser la portée de l’esthétisme au profit d’une véritable adoration du cœur.

 Ma prière pour toi qui ce matin vit peut-être les temps de chant comme une frustration parce que le style ne te convient pas totalement, parce que c’est trop fort ou trop mou, parce que tu aimerais un Karon ou que Luciano joue de l’accordéon… ne reste pas dans cette frustration… n’entretiens pas cette frustration… cherche d’abord l’unité de l’Eglise. Non pas que tu ne puisses avoir des goûts, des envies mais même si un jour Dieu t’emmène dans une Eglise sans aucun instrument… chante au Seigneur de tout ton cœur !

Il est quand même important de relever que lorsque la musique est sujet d’importantes divisions cela montre une forme d’immaturité spirituelle… cette immaturité est plus légitime chez les jeunes en Christ… mais il est important de dire que les plus anciens ou plutôt les plus matures dans leur foi sont censés montrer l’exemple sur  ces sujets… parce qu’ils ont compris depuis bien longtemps que la véritable adoration est en esprit et en vérité.

 

4.3. Enfin Seigneur pardonne-moi quand j’ai cru que t’adorer consistait en une activité du dimanche… Nous ne voulons pas être des adorateurs du dimanche ! Et ce qui montre le mieux que pour ma part, je suis un adorateur du dimanche… c’est que nous nous permettons de dire ou faire des choses pendant la semaine que nous ne ferions pas dans cette salle

 4.4. Vulgarité, mensonge, violence physique ou psychique, mécontentement, médisance.

 Pardonne-moi quand j’ai cru que ton Eglise n’était qu’un bâtiment dans lequel je viens dans ta présence pour te déposer mes belles offrandes. Alors que ta parole me dit que je suis une pierre précieuse parce que tu m’as choisi, que tu m’as aimé le premier (dans les psaumes il y a 2 versets qui parlent de l’amour pour Dieu mais… qui parlent de son amour pour nous) pour être une pierre vivante de ton Eglise… de ta maison spirituelle.

 

SP

121672973