12 avril 2019

Il y a tant d'amour feu et d'oubli, d'habitude dans le toujours aimé des jours qui passent (Photopoème d'avant, Yann)

  Il y a tant d'amour feu et d'oubli, d'habitude dans le toujours aimé des jours qui passent *  Parceque tu peux comprendre je réponds à ton Être Cette part de toi même qui demeure sans paraître. Il n'y a pas de titre, juste une image absolue : Coeur en filigrane sur les années mal vécues. Toute graîne d'espoir déposée en un coeur ouvert, Toute douceur et puissance en regard nu entrouvert, Intensifiant l'alors de l'émotion crue ce miroir De la vie inversée pressentie mais non vouloir: Juste reflet bleu... [Lire la suite]

24 mars 2019

En mémoire de . (Sainte Cène)

EN MEMOIRE DE…   La Première Pâque commémorait la fuite de israélites hors d’Egypte. A ce moment-là, Dieu avait préservé de la mort tous les premiers nés juifs, grâce au sang d’un agneau répandu sur les montants des portes.   Cet évènement annonçait l’œuvre de Jésus sur la croix en tant qu’agneau de Dieu sans défaut. Il versa son sang afin de sauver son peuple de la mort, qui est la conséquence du péché. (Lire Luc 22.14-19) [14 Quand l'heure fut venue, il se mit à table avec les [douze] apôtres. 15 Il leur dit: «J'ai... [Lire la suite]
06 novembre 2018

Que germe la conscience et le discernement (Photopoème d'avant, Yann)

Que germe la conscience et le discernement   Je suis une « route–qui-dure » ;Une route d’amourUne route de sable blondS’émouvant au soleil du désert,Une vie s’enlisait à l’eau du ciel.L’homme est pétri de grains de terre,D’eau des larmes et du but de ses souffrances.L’homme peine sous le poids des destinsEt de ses « Libre-Arbitre » dont il ne se soucie guère.Les égos se bousculent en fruits de vigne rougeComme du sang des enfants aux rythmes des temps.Les cultures se choquent et s’entrechoquent,Les traditions nues s’épuisent... [Lire la suite]
19 mai 2018

Le simple Plan du Salut de Dieu

  LE SIMPLE PLAN DE SALUT DE DIEU   Cher ami, j'aimerais vous poser une question, la plus importante de votre vie. Votre bonheur ou votre perte, pour toute l'éternité, dépend de votre réponse.   Voici la question : « êtes-vous sauvé » ? « Êtes-vous sûr que vous irez au ciel à votre mort » ?   Je ne vous demande pas si vous êtes membre d'une église mais si vous êtes sauvé. Il ne s'agit pas non plus de savoir si vous êtes bon mais si vous êtes sauvé. En effet, personne ne peut... [Lire la suite]