18 août 2019

Vous avez dit : "je t'aime" ! (Photopoème d'avant, Yann)

Vous avez dit « Je t'aime »!   Pourquoi habiller le « je t'aime »  , Alors qu'il est si bien tout nu Dans sa simplicité pure et son âme enfantine, Dans sa dimension d'être enfin don ? Le « je t'aime » est soleil pour effacer les ombres, Le « je t'aime » est eau de source, immortalisation de vie, Il est encore lumière intérieure nourrissant l'extérieur, Et le phare de révérence sur la mer de la vie. Nous avons dit « je t'aime » ! « Je t'aime mon... [Lire la suite]

27 juin 2019

Les mots sont des chasseurs de brume (Photopoème d'avant, Yann)

Les mots sont des chasseurs de brume   Chacun détient son lot de misère, Mais dans la vie qu'il porte en bandoulière, Nichent quelques temps pour la fleur d'amour, De belles saisons, des heures velours. Des doigts se sont croisés et des regards étreints, Des mots profonds, de silencieux écrins, Reflets d'indélébiles goûts d'hier ; Flottent dans l'air de l'âme sans paupières. ... [Lire la suite]
21 novembre 2018

Quand le sentiment vibre (Photopoème d'avant, Yann)

Quand le sentiment vibre     Quand tu mets sur la tour Eiffel Le doigt de la lumière Quand tu poses sur les éclats de rire Le pinceau de l artiste Avec sur les toits de la ville Toutes les places Notre-Dame Il reste à l’écho des sensibilités La dimension voulue de l’ininterrompu Où cent pour cent du sang pour sang Éclabousse la toile de tant d’irrésolus   Le train de l’amour passe aux rythmes insensés La tête a réfléchi aux sons des inédits Et le cœur a tremblé au soin du généré Les... [Lire la suite]
20 août 2018

Et c'est la voix du verbe qui enflamme (Photopoème d'avant, Yann)

Et c'est la voix du verbe qui enflamme   Quand je te dis les mots : « je t'aime » C'est la vie d'un silence qui se brise, Elle éclate fort de son rire blême, Noie dans l'élan les jours de crise.   Ces mots d'amour ; feu de tendresse ; Créent la profondeur de nos chers regards ; On les reçoit caresse de l'ivresse Enveloppant nos cœurs sans fard.   Naissent alors d'autres silences Bien plus intenses, plus parlant encore , Et le refus muet de dire s'avance... A petits pas... [Lire la suite]