05 mai 2019

Un temps pour le bien

UN TEMPS POUR LE BIEN   Un temps pour naître… pour planter… pour soigner…  pour  construire. (Ecclésiaste 3.2-3)   Lecture proposée : (Ecclésiaste 3.1-8) 1 Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel: 2 un temps pour naître et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher ce qui a été planté, 3 un temps pour tuer et un temps pour guérir, un temps pour démolir et un temps pour construire, 4 un temps pour pleurer et un temps pour rire, un... [Lire la suite]

07 décembre 2018

POURTANT AVERTIS !

Ceux qui ne prirent point à cœur la parole de l'Eternel laissèrent leurs serviteurs et leurs troupeaux dans les champs (Exode 9.21)   Lecture proposée : (Exode 9.13-21) 13 L'Éternel dit à Moïse: Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon. Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve. 14 Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur... [Lire la suite]
31 mai 2018

A ma peine...(Photopoème d'avant, Patsy)

A MA PEINE…    Bien des mots furent couchés sur un papier dentelle En destin lourd gravé sous faux airs d’insouciance Quelques pas cadencés en soupçon ritournelle Aux atours et parure, joyaux de transparence.   Quelques nœuds en cheveux délacés par le vent Qui jouant dans le bleu d’un été capricieux Se moquait de ses pleurs accrochés à Longtemps, Voilà tout d’une Peine sous écharpe d’Adieux.   Et si fleur d’Aujourd’hui, elle soupire puis… se tait, Enfouissant en recoins de multiples senteurs, C’est... [Lire la suite]
23 mars 2018

Devant chez moi (Poésie Chrétienne, Yann) [Photopoème]

Devant chez moi… [Écrit spirituel poétique]           Devant chez moi se dresse un cerisier blanc fleuri, Nuance d’une espèce en voix de ce qu’elle crie : « Je ne reviendrai pas en la saison qui suit ! » Homme, tu m’infectes par insouciance inouïe !   Les fleurs de l’espérance ont tu tous leurs vocables. Il ne reste que béance à nourrir ta table… Le légume se tait, emberlificoté, Dans son vouloir qui naît et son pouvoir blessé.   Il y a bien la terre... [Lire la suite]