12 avril 2019

Il y a tant d'amour feu et d'oubli, d'habitude dans le toujours aimé des jours qui passent (Photopoème d'avant, Yann)

  Il y a tant d'amour feu et d'oubli, d'habitude dans le toujours aimé des jours qui passent *  Parceque tu peux comprendre je réponds à ton Être Cette part de toi même qui demeure sans paraître. Il n'y a pas de titre, juste une image absolue : Coeur en filigrane sur les années mal vécues. Toute graîne d'espoir déposée en un coeur ouvert, Toute douceur et puissance en regard nu entrouvert, Intensifiant l'alors de l'émotion crue ce miroir De la vie inversée pressentie mais non vouloir: Juste reflet bleu... [Lire la suite]