24 juin 2020

L'Arbre Araignée (Photopoème d'avant, Yann)

L’arbre Araignée   Je suis l’arbre araignée, quand vous me regardez, Alors que l’hiver froid m’a dépouillé des feuilles Mes doigts peignant le ciel en entrelacement, J’agite mes branches pour mieux tout colorer.   Yann
Posté par yannpatsy à 03:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2020

A toutes les mamans (Poésie d'avant, Yann)

Posté par yannpatsy à 03:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2020

Perceptions Ineffables (Photopoème d'avant, Yann)

       Perceptions ineffables   Ne quittons plus des yeux Qui pleure en solitaire Et rendons au bonheur… La vie d’éternité sourit.   Puis en cherchant l’instant Ce rocher d’espérance… On construit tant de vie Eblouissant l’obscur !   Bien plus que des noms dits, Ces visages terrés Font que les mains d’alors Se posent en amie.   Bonjour à tout présent Déployés de sourires… Et aux immortels Je dirai à bientôt !   Mon Dieu.   Yann
Posté par yannpatsy à 03:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

Le Silence – 6 - ou Le Silence est jachère infinitive de l'Être (Poésie d'avat, Yann)

  Le Silence – 6 - ou Le Silence est jachère infinitive de l'Être   Porte transparente ouvrant sur notre parcelle divine, Victoire spirituelle sur toute tentation Au pied de laquelle vient mourir tout désir. Le Silence est jachère infinitive de l'Être Une petite grotte intime éclairée de lumière intérieure Où il fait bon regarder se tisser au fil de soie du cœur Une aura de ferveur communiante qui habite notre âme. Ressentir l'univers absolu dans sa danse des présents, Naître des mondes du silence en moment de... [Lire la suite]
Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2020

Je nous choisirais nous...JE NOUS CHOISIRAI NOUS... (Photopoème d'avant, Yann)

Je nous choisirais nous     Je nous choisirais, nous, à chaque renouveau Du symbole d’amour au champ de la présence, Pour la part de secret et celles des silences, Pour la légende issue de tous nos caniveaux. Je nous choisirais, nous, en fanal d’horizon, Au loin des « tant-long-temps » drainés des alizés, Pour la part des attentes « poudrederizées » Qui cachent sous le masque la plume des saisons. Je nous choisirai, nous, dans l’instant créateur Entre le jouir qui naît et la nuit qui s’esquive, Pour ta lumière... [Lire la suite]
Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2020

Un peu de temps, un peu de vent, juste nos vies (Photopoème d'avant, yann)

Un peu de vent  un peu de temps  juste nos vies.   Le piano joue et les notes s’égrènent ; Il flotte dans l’air comme un rien de moi, Sans bémol, sans dièses, et l’on freine… La cascade meurt en sève de toi.   Les arpèges fous n’y feront plus rien. Le poids du passé « s’enculture » encore… Te dire les manques, les trois fois rien, De tes mots, silence en bond du plus fort.   Tous ces dits des fois sont-ils morts pour rien ? Sont-ils des morts nés, des morts de nos... [Lire la suite]
Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2020

Je me dune du ciel qui nous couvrait alors, (Photopoème d'avant, Yann)

Je me "dune" du ciel qui nous couvrait alors, On se "clepsydre" du sable qui nous y accueille encore,Tant dans le souvenir s'opacifie l'instantDe ce qui se dit et de ce qui s'est vécu enfin,De felouque en méhari, de désert en empli,D'oasis verdoyant en oued desséché.Nous nous sommes fait vivre, nous recroqueviller,Nous nous accueillîmes pour mieux nous transformer,Pâtes de poésie à emplir nos rêves d'un ailleurs plein d'amour.Le souvenir s'emplit, s'enfle comme une mer de sable,Jusqu'à transformer la mémoire d'un tempsEn pas en... [Lire la suite]
Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2020

Je te prends comme tu es, comme tu le respires.(Poésie d'avant, Yann)

Je te prends comme tu es, comme tu le respires. Je suis un cheminant des dunes et des plages Où s'échouent tant d'idées mortes, aux feux invariables, De volonté aboulie en désirs avortés Comme des bois flottant si nourrissante épave Du temps du sel et de l'illusion terrestre Qu'il se dessèche et meurt sous le « Traditionnel ». Ta révolte intérieure mûrie des coups du sort si splendide Que vaut-elle en ta pérennité, en ton identité flottante Si  tu ne la fais, hors la raison qui l’anime, Partager à l’enfant qui observe et... [Lire la suite]
Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2019

Nourris-toi du souffle fort du «Lâcher-Prise »

    Nourris-toi du souffle fort du «Lâcher-Prise » Les peaux mortes enfants de mes mots saignent, S’effeuillent au gré de tes flots réparés. Il y a tant de marées, de jusants bus, De sable de nous aux galets de la vie, Fauves chrysalides moulées à vif Sur les rivages passés d’algues brunes. Les rochers, granités du feu présent, Livrent aux solitaires leurs poids d’absence, Rivage abrité, calanque secrète, Respect de nos « Chacuns » évoluant. Les profils mous des lettres oubliées, Miroirs d’opalescence révélée, Se... [Lire la suite]
Posté par yannpatsy à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]