LE SILENCE SUR METUSCHELAH

 

 Tous les jours de Metuschelah furent de neuf cent soixante-neuf ans ; puis il mourut . (Genèse 5.27)

 

Lecture proposée : (Genèse 5.21-32)

   21 Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah. 22 Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans ; et il engendra des fils et des filles. 23 Tous les jours d'Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. 24 Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit.
   25 Metuschélah, âgé de cent quatre-vingt-sept ans, engendra Lémec. 26 Metuschélah vécut, après la naissance de Lémec, sept cent quatre-vingt deux ans ; et il engendra des fils et des filles. 27 Tous les jours de Metuschélah furent de neuf cent soixante-neuf ans ; puis il mourut.
   28 Lémec, âgé de cent quatre-vingt-deux ans, engendra un fils. 29 Il lui donna le nom de Noé, en disant: Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l'Éternel a maudite. 30 Lémec vécut, après la naissance de Noé, cinq cent quatre-vingt-quinze ans ; et il engendra des fils et des filles. 31 Tous les jours de Lémec furent de sept cent soixante-dix sept ans ; puis il mourut. 32 Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japhet.

 

 

 

Avant que Dieu ne fixe la limite de la vie humaine à 120 ans (Genèse 6.3) [Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.]  , celle de l’homme antédiluvien était  considérable. Le huitième après Adam, Metuschélah vécut 969 ans ! Un record semble-t-il. Or, rien d’autre de particulier n’est écrit de lui sinon qu’il engendra des fils et des filles. Un silence qui devrait nous questionner…

 

Pendant les trois cents premières années de sa vie, Metuschélah connut son père Hénoc qui marchait avec Dieu. Ce dernier, nous dit la Lettre aux Hébreux (Hébreux 11.5) [C'est par la foi qu'Énoch fut enlevé pour qu'il ne vît point la mort, et qu'il ne parut plus parce Dieu l'avait enlevé ; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. ]  , fut enlevé pour qu’il ne voie point la mort, et il ne parut plus parceque Dieu l’avait enlevé ; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu. Et pendant les dernières 600 années de sa longue vie, Métuschélah connut son petit-fils Noé. C’était un homme juste et intègre vivant parmi une génération corrompue qui affligeait de plus en plus le cœur de Dieu. (Genèse 6.5-6) [5 L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.
   6 L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur.]  .

 

Metuschélah n’a pas reçu ce témoignage de Dieu… N’est-il pas triste qu’il ait vécu si longtemps sans se préoccuper de son Créateur ? N’a-t-il vraiment rien appris de l’enlèvement de son père et de la construction de l’arche par son petit-fils ?

 

La Bible nous enseigne que le nombre de nos jours appartient à Dieu ; (Job 14.5) [5 L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.
   6 L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. ]

et ce qui importe est ce que nous en faisons pour Lui.

 

                      (Extrait des « Méditations Quotidiennes – Dominique Moreau)

121672973