UNE OBEISSANCE FLEXIBLE

 

C’est sur l’ordre de l’Eternel que les Israélites dressaient le camp et le levaient. (Nombres 9.23)

 

Lecture proposée : (Nombres 9.15-23)

[15 Le jour où l’on dressa la Demeure, la nuée couvrit la Demeure – c’est-à-dire la tente du Témoignage – et, le soir, il y eut sur la Demeure comme l’apparence d’un feu, et cela jusqu’au matin.

16 Il en fut toujours ainsi : la nuée couvrait la Demeure et, la nuit, il y avait l’apparence d’un feu.

17 Dès que la nuée montait au-dessus de la Tente, les fils d’Israël levaient le camp ; à l’endroit où elle s’arrêtait, les fils d’Israël campaient.

18 Sur l’ordre du Seigneur, les fils d’Israël levaient le camp, et sur l’ordre du Seigneur, ils campaient ; tous les jours où la nuée demeurait sur la Demeure, ils campaient.

19 Et quand la nuée s’attardait de nombreux jours sur la Demeure, les fils d’Israël observaient l’ordre du Seigneur : ils ne levaient pas le camp.

20 Il arrivait que la nuée reste peu de jours sur la Demeure : sur l’ordre du Seigneur, ils campaient et, sur l’ordre du Seigneur, ils levaient le camp.

21 Il arrivait que la nuée reste seulement du soir au matin : le matin, la nuée s’élevait et ils levaient le camp ; ou bien elle restait un jour et une nuit : la nuée s’élevait et ils levaient le camp.

22 Que ce fût deux jours, un mois, ou plus encore, tant que la nuée s’attardait sur la Demeure – demeurait au-dessus d’elle –, les fils d’Israël campaient et ne levaient pas le camp ; mais dès qu’elle s’élevait, ils levaient le camp.

23 C’est sur l’ordre du Seigneur qu’ils campaient, et sur l’ordre du Seigneur qu’ils levaient le camp : ils observaient les dispositions du Seigneur selon son ordre transmis par Moïse.]

 

 

 

DE LA PAROLE…

 

Nous servons un Dieu imprévisible. Pas déraisonnable, pas illogique, mais vraiment imprévisible. Aucun être humain n’a jamais pu sonder ses voies. Tant que nous considérons la vie spirituelle comme une suite de formules – et si vous pensez que ce n’est pas le cas, observez les titres disponibles chez les éditeurs chrétiens – Dieu nous fera changer d’orientation. Pourquoi est-il insaisissable ? Est-ce que cela lui plait ? Est-ce pour nous taquiner ?

 

Non, Dieu ne nous taquine pas. Mais quiconque le suit doit rapidement apprendre que Dieu ne se réduit pas à des formules. Il n’utilise pas sans cesse les mêmes méthodes. Il ne veut pas nous voir prendre les habitudes d’une obéissance qui n’engage pas notre esprit. C’est la preuve d’une grande bienveillance de sa part à notre égard. Dieu est un Dieu de relations, et il veut que nous soyons en relation vraie avec lui. Nous ne pouvons pas « apprendre Dieu par cœur », ni connaître ses principes sans le connaître lui. Il est impossible de nous satisfaire de sa loi sans faire appel à son Esprit. Il veut que nous le connaissions vraiment et, bien que ses actions passées nous aident à savoir qui il est, nous ne pouvons connaître son dessein pour nous que par une relation vivante avec lui.

 

AUX ACTES…

 

Dieu recherche ceux qui ont la souplesse de « lever le camp » quand il le demande, et d’installer le camp quand il le demande. Il lui arrivera de nous faire camper plusieurs jours au même endroit, mais d’autres fois ce ne sera que quelques minutes. Par moments, il nous fera progresser de plusieurs dizaines de kilomètres, mais d’autres étapes se limiteront à quelques mètres seulement. Le disciple qui dit : « Dieu m’a amené à faire cinq kilomètres hier et m’en demandera donc cinq tous les jours », connaît mal le Dieu qu’il sert. Il est peut-être entré en religion, mais n’a pas trouvé la foi.

 

Notre engagement chrétien se fonde-t-il sur des principes ou sur notre recherche de Dieu en personne ? Nous devons pouvoir faire ce qu’il nous dit aujourd’hui, et non ce qu’il nous a demandé par le passé. Veillons à faire cette distinction. Apprenons à connaître Dieu.

 

 

(Extrait du livre « 365 méditations Dans ses Pas » – Chris Tiegreen)

121672973