LETTRE DE L'APÔTRE PAUL AUX HEBREUX COMMENTE [S21]  5-20

CHAPITRE 1-13

 

Supériorité de Christ le Fils (1.1–4.13)

Christ supérieur aux anges

1 Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes, 2 Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l'a établi héritier de toute chose et c'est par lui aussi qu'il a créé l'univers. 3 Le Fils est le reflet de sa gloire et l'expression de sa personne, il soutient tout par sa parole puissante. Après avoir accompli [au travers de lui-même] la purification de nos péchés, il s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts. 4 Il est ainsi devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom bien plus remarquable encore que le leur. 5 En effet, auquel des anges Dieu a-t-il déjà dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui? Et encore: Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils ? 6 Par contre, lorsqu'il introduit le premier-né dans le monde, il dit: Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui! 
7 De plus, au sujet des anges, il dit: Il fait de ses anges des esprits, et de ses serviteurs une flamme de feu.  8 Mais il dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel. Le sceptre de ton règne est un sceptre de justice. 9 Tu as aimé la justice et tu as détesté la méchanceté; c'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a désigné par onction comme roi, de préférence à tes compagnons, avec une huile de joie 10 Et: C'est toi, Seigneur, qui au commencement as fondé la terre, et le ciel est l'œuvre de tes mains. 11Eux, ils disparaîtront, tandis que toi, tu restes là. Ils vieilliront tous comme un vêtement. 12Tu les enrouleras comme un manteau, ils seront remplacés [comme un vêtement]. Mais toi, tu es toujours le même et ton existence n'aura pas de fin.
13 Enfin, auquel des anges a-t-il déjà dit: Assieds-toi à ma droite jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied ? 14 Les anges ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour apporter de l'aide à ceux qui vont hériter du salut?

COMMENTAIRE-NOTES DE LA LETTRE DE PAUL AUX HEBREUX 5-20

CHAPITRE 1-13

 

 

[Concerne les chapitres 1.1 à 10.18

 

La supériorité de Christ. La relation entre christianisme et judaïsme était une question critique au sein de l’Eglise primitive. L’auteur éclaircit cette situation confuse en exposant avec soin la supériorité de Christ sur les anges, sur Moïse et sur les grands-prêtres. La nouvelle alliance est présentée comme de loin supérieure à l’ancienne. Cela peut être un grand encouragement pour nous et nous aider à ne pas nous éloigner de la foi en Christ.]

 

Chapitre 1.1-2

 

1 Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes, 2 Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l'a établi héritier de toute chose et c'est par lui aussi qu'il a créé l'univers.

Note :

Dans l’Ancien Testament, Dieu délivre ses messages de diverses manières :

 

à Esaïe par des visions (Esaïe 6),[ (Appel et mission d'Esaïe)

1 L'année de la mort du roi Ozias, j'ai vu le Seigneur assis sur un trône très élevé; le bord inférieur de son vêtement remplissait le temple. 2 Des séraphins se tenaient au-dessus de lui. Ils avaient chacun six ailes: deux dont ils se couvraient le visage, deux dont ils se couvraient les pieds et deux dont ils se servaient pour voler. 3 Ils se criaient l'un à l'autre: «*Saint, saint, saint est l'Eternel, le maître de l'univers! Sa gloire remplit toute la terre!» 4 Les montants des portes se sont mis à trembler à cause de la voix qui retentissait et le temple a été rempli de fumée.
5 Alors j'ai dit: «Malheur à moi! Je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j'habite au milieu d'un peuple aux lèvres impures et mes yeux ont vu le roi, l'Eternel, le maître de l'univers!» 6 Cependant, l'un des séraphins a volé vers moi, tenant une braise qu'il avait prise sur l'autel à l'aide de pincettes. 7 Il a touché ma bouche avec elle et a dit: «Puisque ceci a touché tes lèvres, ta faute est enlevée et ton péché est expié.»
8 J'ai entendu le Seigneur dire: «Qui vais-je envoyer et qui va marcher pour nous?» J'ai répondu: «Me voici, envoie-moi!» 9 Il a alors ordonné: *«Va dire à ce peuple:
‘Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas,
vous aurez beau regarder, vous ne saurez pas.'
10 Rends insensible le cœur de ce peuple,
endurcis ses oreilles et ferme-lui les yeux
pour qu'il ne voie pas de ses yeux, n'entende pas de ses oreilles,
ne comprenne pas de son cœur,
ne se convertisse pas et ne soit pas guéri.» 
11 J'ai dit: «Jusqu'à quand, Seigneur?» Et il a répondu:
«Jusqu'à ce que la dévastation ait privé les villes d'habitants
et les maisons d'êtres humains
et que le territoire soit dévasté, désertique,
12 jusqu'à ce que l'Eternel ait éloigné les êtres humains
et qu'une grande partie du pays soit abandonnée.
13 S'il y reste encore un dixième des habitants,
à leur tour ils passeront par les flammes.
Cependant, tout comme le térébinthe et le chêne
conservent leur souche quand ils sont abattus,
la souche de ce peuple donnera une sainte descendance.»

 à Jacob par un rêve (Genèse 28.10-22), [10 Jacob partit de Beer-Shéba et prit la direction de Charan. 11 Arrivé à un certain endroit, il y passa la nuit car le soleil était couché. Il prit une pierre dont il fit son oreiller et il se coucha à cet endroit. 12 Il fit un rêve: une échelle était appuyée sur la terre et son sommet touchait le ciel; des anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle. 13 L'Eternel se tenait au-dessus d'elle, et il dit: «Je suis l'Eternel, le Dieu de ton grand-père Abraham et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donnerai, à toi et à ta descendance. 14 Ta descendance sera pareille à la poussière de la terre: tu t'étendras à l'ouest et à l'est, au nord et au sud, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta descendance. 15 Je suis moi-même avec toi, je te garderai partout où tu iras et je te ramènerai dans ce pays, car je ne t'abandonnerai pas tant que je n'aurai pas accompli ce que je te dis.»
16 Jacob se réveilla et se dit: «C'est certain, l'Eternel est dans cet endroit et moi, je ne le savais pas!» 17 Il eut peur et dit: «Que cet endroit est redoutable! C'est ici que se trouve la maison de Dieu, c'est ici que se trouve la porte du ciel!» 18 Jacob se leva de bon matin. Il prit la pierre dont il avait fait son oreiller, en fit un monument et versa de l'huile sur son sommet. 19 Il appela cet endroit Béthel, mais la ville s'appelait auparavant Luz. 20 Jacob fit ce vœu: «Si Dieu est avec moi et me garde pendant mon voyage, s'il me donne du pain à manger et des habits à mettre, 21 et si je reviens dans la paix chez mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu. 22 Cette pierre dont j'ai fait un monument sera la maison de Dieu et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras.»

à Abraham et à Moïse personnellement (Genèse 18) ; [(Intercession d'Abraham en faveur de Sodome)

1 L'Eternel apparut à Abraham parmi les chênes de Mamré, alors qu'il était assis à l'entrée de sa tente pendant la chaleur du jour. 2 Il leva les yeux et vit trois hommes debout non loin de lui. Quand il les vit, il courut depuis l'entrée de sa tente à leur rencontre et se prosterna jusqu'à terre. 3 Il dit: «Seigneur, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe pas loin de ton serviteur. 4 Permettez qu'on apporte un peu d'eau pour vous laver les pieds et reposez-vous sous cet arbre. 5 J'irai prendre un morceau de pain pour vous restaurer, puis vous continuerez votre route, car c'est pour cela que vous passez près de votre serviteur.» Ils répondirent: «Fais comme tu l'as dit.» 6 Abraham s'empressa d'aller trouver Sara dans la tente et dit: «Prends vite 22 litres de fleur de farine! Pétris-la et fais des gâteaux.» 7 Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon et le donna à un serviteur qui se dépêcha de le préparer. 8 Il prit encore du lait caillé et du lait, avec le veau qu'on avait préparé, et il les mit devant eux. Il se tint lui-même à leurs côtés, sous l'arbre, et ils mangèrent.
9 Puis ils lui dirent: «Où est ta femme Sara?» Il répondit: «Elle est là, dans la tente.» 10 L'un d'eux dit: «Je reviendrai vers toi à la même époque, et ta femme Sara aura un fils.» Sara écoutait à l'entrée de la tente, derrière lui.
11 Abraham et Sara étaient vieux, d'un âge avancé, et Sara ne pouvait plus espérer avoir des enfants. 12 Elle rit en elle-même en se disant: «Maintenant que je suis usée, aurai-je encore des désirs? Mon seigneur aussi est vieux.» 13 L'Eternel dit à Abraham: «Pourquoi donc Sara a-t-elle ri en se disant: ‘Est-ce que vraiment j'aurai un enfant, moi qui suis vieille?' 14 Y a-t-il quoi que ce soit d'étonnant de la part de l'Eternel? Au moment fixé *je reviendrai vers toi, à la même époque, et Sara aura un fils.» 15 Sara mentit en disant: «Je n'ai pas ri», car elle eut peur, mais il dit: «Au contraire, tu as ri.»
16 Ces hommes se levèrent pour partir en se dirigeant du côté de Sodome. Abraham les accompagna pour les reconduire.
17 Alors l'Eternel dit: «Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire? 18 Abraham deviendra une nation grande et puissante, et toutes les nations de la terre seront bénies en lui. 19 En effet, je l'ai choisi afin qu'il ordonne à ses fils et à sa famille après lui de garder la voie de l'Eternel en pratiquant la droiture et la justice. Ainsi l'Eternel accomplira en faveur d'Abraham les promesses qu'il lui a faites.» 20 Et l'Eternel dit: «Le cri contre Sodome et Gomorrhe a augmenté, et leur péché est énorme. 21 C'est pourquoi je vais descendre et je verrai s'ils ont agi entièrement d'après le bruit venu jusqu'à moi. Si ce n'est pas le cas, je le saurai.»
22 Les hommes s'éloignèrent et allèrent vers Sodome, mais Abraham se tint encore devant l'Eternel. 23 Abraham s'approcha et dit: «Supprimeras-tu vraiment le juste avec le méchant? 24 Peut-être y a-t-il 50 justes dans la ville. Les supprimeras-tu aussi et ne pardonneras-tu pas à cette ville à cause des 50 justes qui sont au milieu d'elle? 25 Faire mourir le juste avec le méchant, si bien que le sort du juste serait identique à celui du méchant, cela ne correspond certainement pas à ta manière d'agir! Celui qui juge toute la terre n'appliquera-t-il pas le droit?» 26 L'Eternel dit: «Si je trouve à Sodome 50 justes, je pardonnerai à toute la ville à cause d'eux.»
27 Abraham reprit: «Voici que j'ai eu l'audace de parler au Seigneur, moi qui ne suis que poussière et cendre. 28 Peut-être, à ces 50 justes, en manquera-t-il 5. Pour 5, détruiras-tu toute la ville?» L'Eternel dit: «Je ne la détruirai pas si j'y trouve 45 justes.»
29 Abraham continua de lui parler et dit: «Peut-être s'y trouvera-t-il 40 justes.» L'Eternel dit: «Je ne lui ferai rien à cause de ces 40.»
30 Abraham dit: «Que le Seigneur ne s'irrite pas et je parlerai. Peut-être s'y trouvera-t-il 30 justes.» L'Eternel dit: «Je ne lui ferai rien si j'y trouve 30 justes.»
31 Abraham dit: «Voici que j'ai eu l'audace de parler au Seigneur. Peut-être s'y trouvera-t-il 20 justes.» L'Eternel dit: «Je ne la détruirai pas à cause de ces 20.»
32 Abraham dit: «Que le Seigneur ne s'irrite pas et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s'y trouvera-t-il 10 justes.» L'Eternel dit: «Je ne la détruirai pas à cause de ces 10 justes.»
33 L'Eternel s'en alla lorsqu'il eut fini de parler à Abraham, et Abraham retourna chez lui.

 

 

 

(Exode 31.18).[ Lorsque l'Eternel eut fini de parler à Moïse sur le mont Sinaï, il lui donna les deux tables du témoignage, tables de pierre écrites du doigt de Dieu.]

 

Il ne devrait pas être difficile pour les Juifs, habitués à ces récits, de croire que Dieu révèle encore sa volonté, mais ils sont étonnés que Dieu se soit révélé lui-même en parlant par son Fils, Jésus-Christ. Il est l’accomplissement et le sommet de la révélation divine à travers les siècles. Si nous le connaissons, nous avons tout ce dont nous avons besoin pour être sauvés du péché et avoir une communion parfaite avec Dieu.

 

Chapitre 1.1

1 Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes,

Note :

La lettre  aux Hébreux décrit en détail la façon dont Jésus-Christ a accompli les promesses et les prophéties de l’Ancien Testament ainsi que sa supériorité par rapport à tout le système juif de pensée. Les Juifs ont accepté l’Ancien Testament, mais la plupart d’entre eux ont rejeté Jésus, le Messie tant attendu. Les destinataires de cette lettre semblent être des chrétiens d’origine juive. Ils sont versés dans les Ecritures et ont affirmé leur foi en Christ. A cause des doutes, de la persécution ou d’un enseignement erroné, ils sont cependant sur le point d’abandonner leur foi au profit du judaïsme.

 

On ne connaît pas l’identité de l’auteur de la lettre. Plusieurs noms ont été avancés : Luc, Barnabas, Apollos, Priscille, Paul… Une éventuelle paternité de Paul est mise en doute par beaucoup, car le style est assez différent de celui des lettres signées de son nom. De plus, il a pour habitude de se présenter et fait généralement appel à son autorité d’apôtre, alors que l’auteur de la lettre aux Hébreux ne mentionne jamais son nom et s’appuie sur l’autorité des témoins oculaires du ministère de Jésus. Il s’agit manifestement d’une personne qui connaît bien Paul, probablement d’un (e) de ses proches associés qui l’a souvent entendu prêcher.

 

Chapitre 1.2

2 Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l'a établi héritier de toute chose et c'est par lui aussi qu'il a créé l'univers.

Note :

Jésus a été l’agent de Dieu lors de la création du monde (Colossiens 1.16). Nous, ses disciples sommes capables d’adhérer à cette vérité d’un point de vue théorique tout en la niant dans la pratique. Nous croyons que Jésus connaît et contrôle le domaine céleste, tout ce qui touche au salut et à la croissance spirituelle, mais nous nous comportons comme si les questions financières, les difficultés familiales ou encore les problèmes de santé échappaient à sa domination. Or, s’il a pu créer l’univers, aucun domaine de la vie ne peut se situer en dehors de son contrôle. Ne l’excluons pas des problèmes de notre vie : aucun expert, professeur, docteur, juriste ni conseiller financier n’en sait plus que lui à propos de notre sécurité et de notre bien-être. Demandons d’abord conseil à Dieu, parlons-lui dans la prière et écoutons-le dans sa Parole. Soyons certains qu’il peut nous aider dans les moments pénibles. Ensuite, examinons les diverses possibilités dans cette perspective.

 

Chapitre1.3

3 Le Fils est le reflet de sa gloire et l'expression de sa personne, il soutient tout par sa parole puissante. Après avoir accompli [au travers de lui-même] la purification de nos péchés, il s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts.

Note :

Jésus n’est pas seulement la représentation exacte de Dieu, il est le Seigneur en personne, le Dieu qui a parlé à l’époque de l’Ancien Testament. Il est éternel ; il était avec le Père lors de la création du monde (Jean 1.3) ; [Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.]

 

(Colossiens 1.16).[ En effet, c'est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l'invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. ] Il est la révélation complète de Dieu, l’expression complète de Dieu dans un corps humain. Regarder à Christ permet d’avoir la meilleure vision possible de Dieu.

 

La lettre aux Hébreux associe la puissance salvatrice de Dieu à sa puissance créatrice. En d’autres termes, la puissance qui a créé l’univers et qui le maintient en mouvement est aussi celle qui purifie nos péchés. Nous aurions tort de penser que Dieu ne peut pas nous pardonner : aucun péché n’est trop grand pour le maître de l’univers. Il peut et veut nous pardonner, pour autant que nous venions à lui par son Fils. Le fait que Jésus « s’est assis » signifie que l’œuvre était achevée. Son sacrifice a tout accompli.

 

Chapitre 1.4ss

. 4 Il est ainsi devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom bien plus remarquable encore que le leur. 5 En effet, auquel des anges Dieu a-t-il déjà dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui? Et encore: Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils ? 6 Par contre, lorsqu'il introduit le premier-né dans le monde, il dit: Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui! 
7 De plus, au sujet des anges, il dit: Il fait de ses anges des esprits, et de ses serviteurs une flamme de feu. 

Note :

Dans plusieurs Eglises, des hommes enseignent, à tort, que Dieu ne peut être approché que par l’intermédiaire des anges. Ainsi, au lieu d’adorer directement Dieu, les disciples de ces hérétiques révèrent les anges. L’auteur condamne clairement un tel enseignement. Par ailleurs, certains pensent que Jésus est le plus grand des anges. Or, il n’est pas un ange et, de toute façon, ceux-ci ne doivent pas être adorés (cf Colossiens 2.18) ; [Que personne, par son goût d'une fausse humilité et du culte des anges, ne vous prive de la victoire. Plongé dans ses visions, un tel homme est sans raison enflé d'orgueil sous l'effet de ses pensées tout humaines,]

 

(Apocalypse 19.1-10). |1 Après cela, j'entendis dans le ciel comme la voix forte d'une foule immense qui disait: «Alléluia! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu. 2 Oui, ses jugements sont vrais et justes, car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son immoralité et il a vengé ses serviteurs en lui redemandant leur sang, qu'elle avait versé.» 3 Ils dirent une seconde fois: «Alléluia! Et la fumée de cette ville s'élève aux siècles des siècles.» 4 Les vingt-quatre anciens et les quatre êtres vivants se prosternèrent alors et adorèrent le Dieu qui est assis sur le trône en disant: «Amen! Alléluia!»
5 Une voix sortit du trône et dit: «Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands!» 6 Et j'entendis comme la voix d'une foule immense. Elle ressemblait au bruit de grosses eaux, au grondement de forts coups de tonnerre, et elle disait: «Alléluia! Car le Seigneur, notre Dieu tout-puissant, a établi son règne. 7 Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l'Agneau, et son épouse s'est préparée. 8 Il lui a été donné de s'habiller d'un fin lin, éclatant, pur.» En effet, le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints.
9 L'ange me dit alors: «Ecris: ‘Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau!'» Puis il ajouta: «Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.» 10 Je tombai à ses pieds pour l'adorer, mais il me dit: «Garde-toi bien de le faire! Je suis ton compagnon de service et celui de tes frères et sœurs qui gardent le témoignage de Jésus. Adore Dieu, car le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie.»]

 

N’attribuons pas plus d’importance à un intermédiaire ou à une autorité qu’à Christ, Jésus est Dieu. Lui seul mérite notre adoration.

 

Chapitre 1.4

4 Il est ainsi devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom bien plus remarquable encore que le leur

Note :               

Le nom « bien plus remarquable » que Dieu a attribué à Jésus, plus grand que les noms et les titres des anges, est celui de Fils.

 

Chapitre 1.5-6

5 En effet, auquel des anges Dieu a-t-il déjà dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui? Et encore: Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils ? 6 Par contre, lorsqu'il introduit le premier-né dans le monde, il dit: Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui! 

Note :

Dans les familles juives, le fils aîné bénéficiait de plus grands privilèges et assumait plus de responsabilités. Les croyants d’origine juive qui lisent ce message le comprennent bien : si Jésus est le Fils premier né de Dieu, cela signifie qu’il est supérieur à tout être créé.

 

Chapitre 1.10-12

10 Et: C'est toi, Seigneur, qui au commencement as fondé la terre, et le ciel est l'œuvre de tes mains. 11Eux, ils disparaîtront, tandis que toi, tu restes là. Ils vieilliront tous comme un vêtement. 12Tu les enrouleras comme un manteau, ils seront remplacés [comme un vêtement]. Mais toi, tu es toujours le même et ton existence n'aura pas de fin.
Note :

L’auteur cite le Psaume 102.26-28 [26 *Autrefois tu as fondé la terre,
et le ciel est l'œuvre de tes mains.
27 Eux, ils disparaîtront, tandis que toi, tu restes là.
Ils vieilliront tous comme un vêtement;
tu les remplaceras comme un habit, et ils céderont la place,
28 mais toi, tu es toujours le même
et ton existence n'aura pas de fin.
 

en le présentant comme un discours de Dieu à son Fils. Dire que la terre et les cieux seront enroulés comme un manteau signifie que la terre n’est ni permanente ni indestructible (contrairement à l’opinion défendue par plusieurs philosophes grecs et romains). L’ autorité de Jésus est établie sur toute la création ; rien ni personne sur la terre n’est plus important que lui. Consacrer plus de temps à nous-mêmes qu’au service de Christ, cela revient à considérer la création comme plus importante que le Créateur. Nous préoccuper de l’état de nos finances au lieu de faire confiance à Christ pour notre sécurité, c’est accorder plus de valeur à des ressources terrestres qu’à Dieu. Au lieu de nous appuyer sur des éléments changeants et temporaires, plaçons notre confiance dans le Seigneur éternel de l’univers !

 

Chapitre1.11-12

11Eux, ils disparaîtront, tandis que toi, tu restes là. Ils vieilliront tous comme un vêtement. 12Tu les enrouleras comme un manteau, ils seront remplacés [comme un vêtement]. Mais toi, tu es toujours le même et ton existence n'aura pas de fin.
Note :

Ayant été rejetés par leurs compatriotes juifs, les lecteurs de l’épître se sentent isolés. Plusieurs sont tentés d’échanger Jésus contre leur ancienne foi, si familière. L’auteur les met en garde, soulignant que Christ est leur seule sécurité dans un monde en constante mutation. Quoi qu’il puisse arriver sur la terre, Christ est immuable. Si nous nous confions en lui, nous avons la sécurité absolue, ayant construit sur la plus solide fondation de l’univers. Nous pouvons nous appuyer sur Christ, notre rocher ; tout le reste n’est que du sable.

 

Chapitre 1.12

. 12Tu les enrouleras comme un manteau, ils seront remplacés [comme un vêtement]. Mais toi, tu es toujours le même et ton existence n'aura pas de fin.
Note :

L’immuabilité de Christ (« tu es toujours le même ») signifie que son caractère ne changera jamais. Il nous exprimera sans cesse son amour. Il sera toujours juste et compatissant envers nous, qui le méritons si peu. Soyons reconnaissants pour cela : il nous aidera toujours en cas de besoin et nous offrira le pardon en cas de chute.

 

Chapitre 1.14

14 Les anges ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour apporter de l'aide à ceux qui vont hériter du salut?

Note :

Les anges sont les messagers de Dieu, des êtres spirituels créés par lui et placés sous son autorité (Colossiens 1.16). [En effet, c'est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l'invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. ]

Ils exercent plusieurs fonctions : ils sont  au service des croyants (1.14) [en qui nous sommes rachetés, pardonnés de nos péchés. ] protègent les plus petits (Matthieu 18.10), [»Faites bien attention de ne pas mépriser un seul de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans le ciel sont continuellement en présence de mon Père céleste] proclament les messages de Dieu (Apocalypse 14.6-12) 6 Je vis ensuite un [autre] ange voler haut dans le ciel. Il avait un Evangile éternel pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple. 7 Il disait d'une voix forte: «Craignez Dieu et rendez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue. Adorez celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d'eau.» 8 Un autre, un deuxième ange, le suivit en disant: «Elle est tombée, [elle est tombée,] Babylone la grande, elle qui a fait boire à toutes les nations le vin de la fureur de sa prostitution!»
9 Et un autre, un troisième ange, les suivit en disant d'une voix forte: «Si quelqu'un adore la bête et son image et s'il reçoit la marque sur son front ou sur sa main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'Agneau. 11 La fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et tous ceux qui reçoivent la marque de son nom.» 12 C'est ici qu'est nécessaire la persévérance des saints qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus.]

et exécutent son jugement (Actes 12.1-23) [1 A cette époque-là, le roi Hérode se mit à maltraiter des membres de l'Eglise, 2 et il fit mourir par l'épée Jacques, le frère de Jean. 3 Quand il vit que cela plaisait aux Juifs, il fit encore arrêter Pierre. – C'était pendant la fête des pains sans levain. – 4 Après l'avoir fait arrêter et jeter en prison, il le mit sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune; il avait l'intention de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque. 5 Pierre était donc gardé dans la prison et l'Eglise adressait d'ardentes prières à Dieu pour lui.
6 La nuit qui précédait le jour où Hérode allait le faire comparaître, Pierre, attaché avec deux chaînes, dormait entre deux soldats; des sentinelles postées devant la porte gardaient la prison. 7 Soudain, un ange du Seigneur survint et une lumière resplendit dans la cellule. L'ange réveilla Pierre en le frappant au côté et lui dit: «Lève-toi vite!» Les chaînes tombèrent de ses mains. 8 Puis l'ange lui dit: «Mets ta ceinture et tes sandales.» C'est ce qu'il fit. L'ange lui dit encore: «Mets ton manteau et suis-moi.» 9 Pierre sortit et le suivit, sans savoir que ce que l'ange faisait était réel: il croyait avoir une vision. 10 Ils passèrent la première garde, puis la seconde, et ils arrivèrent à la porte de fer qui mène à la ville. La porte s'ouvrit d'elle-même devant eux; ils sortirent et s'avancèrent dans une rue. Aussitôt l'ange quitta Pierre.
11 Revenu à lui-même, Pierre dit: «Maintenant, je sais vraiment que le Seigneur a envoyé son ange et qu'il m'a délivré du pouvoir d'Hérode et de tout ce que le peuple juif attendait.» 12 Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, la mère de Jean, surnommé Marc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient. 13 Il frappa à la porte d'entrée et une servante appelée Rhode s'approcha pour écouter. 14 Elle reconnut la voix de Pierre et, dans sa joie, au lieu d'ouvrir, elle courut annoncer que Pierre se tenait devant la porte. 15 Ils lui dirent: «Tu es folle», mais elle soutenait que c'était bien vrai. Ils dirent alors: «C'est son ange.» 16 Cependant Pierre continuait à frapper. Ils ouvrirent et furent stupéfaits de le voir. 17 De la main, il leur fit signe de se taire et il [leur] raconta comment le Seigneur l'avait tiré de la prison. Il ajouta: «Annoncez-le à Jacques et aux frères et sœurs.» Puis il sortit et s'en alla dans un autre endroit.
18 Quand il fit jour, il y eut une grande agitation parmi les soldats: qu'était donc devenu Pierre? 19 Hérode le fit rechercher, mais on ne le trouva pas. Il interrogea les gardes et donna l'ordre de les faire exécuter. Ensuite il quitta la Judée et descendit à Césarée pour y séjourner.
20 Hérode était en conflit avec les Tyriens et les Sidoniens. Mais ils vinrent le trouver d'un commun accord et, après avoir gagné Blastus, le responsable de sa chambre, ils demandèrent la paix parce que leur région dépendait de celle du roi pour son ravitaillement. 21 Le jour fixé, Hérode, habillé de sa tenue royale, était assis sur son trône et leur adressait publiquement un discours. 22 Le peuple s'écria: «C'est la voix d'un dieu et non d'un être humain!» 23 Un ange du Seigneur le frappa immédiatement parce qu'il n'avait pas donné gloire à Dieu. Il mourut rongé par des vers.  ;

 

(Apocalypse 20.1-3).

[1 Puis je vis un ange descendre du ciel. Il tenait à la main la clé de l'abîme et une grande chaîne. 2 Il s'empara du dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, l'enchaîna pour 1000 ans 3 et le jeta dans l'abîme. Il ferma et scella l'entrée au-dessus de lui afin qu'il n'égare plus les nations, jusqu'à ce que les 1000 ans soient passés. Après cela, il faut qu'il soit relâché pour un peu de temps.]

 

 

(L'original avec les mots d'aujourd'hui)

'Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

121672973