ECHAPPER AU « MOI »

 

Ne te prends pas pour un sage, révère l’Éternel et détourne-toi du mal.  (Proverbes 3.7)

 

 

Lecture proposée : (Proverbes 3.1-12)

1 Mon fils, n'oublie pas mon enseignement
et que ton cœur garde mes commandements,
2 car ils prolongeront la durée de tes jours, les années de ta vie,
et ils augmenteront ta paix.
3 Que la bonté et la vérité ne t'abandonnent pas:
attache-les à ton cou,
écris-les sur la table de ton cœur.
4 Tu trouveras ainsi grâce et bon sens
aux yeux de Dieu et des hommes.
5 Confie-toi en l'Eternel de tout ton cœur
et ne t'appuie pas sur ton intelligence!
6 Reconnais-le dans toutes tes voies
et il rendra tes sentiers droits.
7 *Ne te prends pas pour un sage,
crains l'Eternel et détourne-toi du mal:
8 cela apportera la guérison à ton corps
et un rafraîchissement à tes os.
9 Honore l'Eternel avec tes biens
et avec les premiers de tous tes produits!
10 Alors tes greniers seront abondamment remplis
et tes cuves déborderont de vin nouveau.
11 *Mon fils, ne méprise pas la correction de l'Eternel
et ne sois pas dégoûté lorsqu'il te reprend,
12 car l'Eternel reprend celui qu'il aime,
comme un père l'enfant qui a sa faveur. 

 

DE LA PAROLE…

 

Si nous pensons être naturellement sages, nous sommes voués à l’échec. Proverbes 16.18 le confirme : "L’orgueil précède la ruine ; un esprit fier annonce la chute." La confiance en notre propre sagesse est une forme d’orgueil et une illusion. Nous ne savons rien de l’avenir avec certitude. Nous ne connaissons pas même notre propre cœur. Nous ne voyons pas toutes les motivations des autres. Nous maîtrisons mal la psychologie humaine.  Et nous ne saisissons pas pleinement les réalités du royaume des cieux. Dieu a la main sur toutes ces choses, mais pas nous. Agir comme si nous étions à sa place est pure folie.

 

 Nous avons lu que la crainte du Seigneur est le début de la sagesse (Proverbes 9.10). Et nous pouvons déduire de Proverbes 3.7 que l'inverse de craindre Dieu, c'est s'appuyer sur soi-même. Si nous voulons agir avec sagesse, il nous faut absolument comprendre l’abîme qui existe entre Dieu et nous, et de quelle manière étonnante cet abîme a été comblé. Et si nous voulons investir dans ce qui a vraiment de la valeur, nous ne pouvons appréhender la vie sans un sens aigu des valeurs éternelles. Comprendre la volonté de Dieu changera notre manière d'utiliser notre temps, notre argent et nos talents. Nous appréhenderons différemment nos circonstances, nos relations et notre travail.

 

AUX ACTES…

 

Avez-vous remarqué que ceux qui prennent de mauvaises décisions sont dirigés généralement par leur intérêt personnel ? Être centré sur soi entraîne une myopie dévastatrice, et conduit à des conséquences funestes. La sagesse vient à la personne qui est centrée sur Dieu, sur son caractère, sur ses voies et sur sa nature éternelle.

 

Quand vous aurez une décision à prendre, au lieu de dresser la liste des pour et des contre, dressez la liste des motivations de chaque choix. Énumérer les pour et les contre prend en compte les conséquences d'une décision, mais ce ne sont que des suppositions. Les motifs révèlent notre vision des choses ; ils indiquent sur quoi nous sommes centrés. Il est plus sage d'être centré sur Dieu !

 

(Extrait du livre « 365 méditations Dans ses Pas » – Chris Tiegreen)

121672973