EPÎTRE AUX ROMAINS COMMENTEE – 5 - 26

                                                                     ROMAINS – CHAPITRE 1-16

 

1       Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Évangile de Dieu, - 2 qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Écritures, 3 et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, 4 et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus Christ notre Seigneur, 5 par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, pour amener en son nom à l'obéissance de la foi tous les païens, 6 parmi lesquels vous êtes aussi, vous qui avez été appelés par Jésus Christ- 7 à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !
   
8 Je rends d'abord grâces à mon Dieu par Jésus Christ, au sujet de vous tous, de ce que votre foi est renommée dans le monde entier. 9 Dieu, que je sers en mon esprit dans l'Évangile de son Fils, m'est témoin que je fais sans cesse mention de vous, 10 demandant continuellement dans mes prières d'avoir enfin, par sa volonté, le bonheur d'aller vers vous. 11 Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis, 12 ou plutôt, afin que nous soyons encouragés ensemble au milieu de vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi. 13 Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j'ai souvent formé le projet d'aller vous voir, afin de recueillir quelque fruit parmi vous, comme parmi les autres nations ; mais j'en ai été empêché jusqu'ici. 14 Je me dois aux Grecs et aux barbares, aux savants et aux ignorants. 15 Ainsi j'ai un vif désir de vous annoncer aussi l'Évangile, à vous qui êtes à Rome.
   
16 Car je n'ai point honte de l'Évangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, 17 parce qu'en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit: Le juste vivra par la foi.
   
18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, 19 car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. 20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, 21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous ; 23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. 24 C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs coeurs ; en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; 25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! 26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ; 27 et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. 28 Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, 29 étant remplis de toute espèce d'injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d'envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ; 30 rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d'intelligence, 31 de loyauté, d'affection naturelle, de miséricorde. 32 Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

 

 

 

NOTES – COMMENTAIRE [LS21] DU CHAPITRE 1 DE L’EPÎTRE AUX ROMAINS

 

Que croire. Paul commence son message aux Romains en brossant un portrait saisissant des péchés de chacun. Il explique comment il est possible de recevoir le pardon par la foi en Christ et montre ce dont les croyants peuvent faire l’expérience par leur foi nouvelle. Cette section souligne le caractère essentiel et central de la foi pour devenir chrétien et vivre la vie chrétienne. En dehors de la foi, il ne reste aucun espoir dans la vie.[

 

Chapitre 1.1

Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Évangile de Dieu,

Note :

Paul est l’auteur de cette lettre à l’Eglise de Rome. Ni lui ni Pierre ni Jacques ne se sont encore rendus dans cette ville. L’Eglise y a probablement été fondée par des croyants présents à Jérusalem lors de la Pentecôte (Actes 2.10) [de la Phrygie, de la Pamphylie, de l'Egypte, du territoire de la Libye voisine de Cyrène et résidents venus de Rome, Juifs de naissance ou par conversion, ]  et par des voyageurs qui ont entendu l’Evangile ailleurs

(par exemple Priscille et Aquilas, cf Actes 18.2) [Il y trouva un Juif du nom d'Aquilas, originaire du Pont, qui venait d'arriver d'Italie avec sa femme Priscille parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de quitter Rome. Il se lia avec eux] ;

 

 (Romains 16.3-5) [3 Saluez Prisca et Aquilas, mes collaborateurs en Jésus-Christ. 4 Ils ont risqué leur tête pour me sauver la vie. Je ne suis pas le seul à leur être reconnaissant, c'est aussi le cas de toutes les Eglises des non-Juifs. 5 Saluez aussi l'Eglise qui est dans leur maison. Saluez Epaïnète, mon bien-aimé, qui a été le premier fruit pour Christ en Asie.]

 

Paul rédige ce texte durant son séjour à Corinthe, à la fin de son troisième voyage missionnaire, juste avant de retourner à Jérusalem

(Actes 20.3) [où il séjourna trois mois. Il était sur le point d'embarquer pour la Syrie, mais comme les Juifs formaient un complot contre lui, il décida de repartir par la Macédoine. ] ; (Romains 15.25) [Maintenant je vais à Jérusalem pour servir les saints. ]   .

 

Il veut encourager les chrétiens de Rome et exprimer son désir de leur rendre visite un jour, ce qui se réalisera trois ans plus tard. L’Eglise ne possède pas de Nouveau Testament parce que les Evangiles ne sont pas disponibles dans leur forme écrite définitive. La lettre de l’apôtre est peut-être le tout premier écrit chrétien à disposition de ces croyants. Rédigée à l’intention de personnes d’origine tant juive que non juive, elle offre une présentation systématique de la foi chrétienne.

 

Lorsque Paul, un Juif pieux qui persécutait l’Eglise, s’est converti, Dieu l’a employé pour propager la bonne nouvelle à travers le monde. Conduit à Rome comme prisonnier, il y prêchera finalement l’Evangile (Actes 28), peut-être même à l’empereur.

Actes 28 (Segond 21)

L'Evangile à Rome

1 Une fois hors de danger, nous avons appris que l'île s'appelait Malte. 2 Ses habitants nous ont témoigné une bienveillance peu courante; ils nous ont tous accueillis près d'un grand feu qu'ils avaient allumé, car la pluie tombait et il faisait très froid. 3 Paul avait ramassé un tas de broussailles et il était en train de les mettre sur le feu quand, sous l'effet de la chaleur, une vipère en est sortie et s'est accrochée à sa main. 4 Lorsque les habitants de l'île ont vu l'animal suspendu à sa main, ils se sont dit les uns aux autres: «Cet homme est certainement un meurtrier, puisque la justice n'a pas voulu le laisser vivre bien qu'il ait été sauvé de la mer.» 5 Mais Paul a secoué l'animal dans le feu et n'a ressenti aucun mal. 6 Ces gens s'attendaient à le voir enfler ou tomber mort subitement. Après avoir longtemps attendu, voyant qu'il ne lui arrivait aucun mal, ils ont changé d'avis et ont déclaré que c'était un dieu.
7 Il y avait dans les environs des terres qui appartenaient à un dénommé Publius, principale personnalité de l'île. Il nous a accueillis et nous a logés de manière très amicale pendant trois jours. 8 Le père de Publius était alors retenu au lit par la fièvre et la dysenterie. Paul s'est rendu vers lui, a prié, posé les mains sur lui et l'a guéri. 9 Là-dessus, les autres malades de l'île sont venus, et ils ont été guéris. 10 Ils nous ont rendu de grands honneurs et, à notre départ, nous ont fourni ce dont nous avions besoin.
11 Après un séjour de 3 mois, nous avons embarqué sur un bateau d'Alexandrie qui avait passé l'hiver dans l'île et qui portait pour enseigne les Dioscures. 12 Nous avons abordé à Syracuse où nous sommes restés 3 jours. 13 De là, en suivant la côte, nous avons atteint Reggio. Le lendemain, le vent du sud s'est levé et en 2 jours nous avons fait le trajet jusqu'à Pouzzoles. 14 Là, nous avons trouvé des frères qui nous ont invités à passer 7 jours avec eux. Et c'est ainsi que nous sommes allés jusqu'à Rome. 15 Les frères de Rome, qui avaient reçu de nos nouvelles, sont venus à notre rencontre jusqu'au Forum d'Appius et aux Trois-Tavernes. En les voyant, Paul a remercié Dieu et pris courage.
16 A notre arrivée à Rome, [l'officier a remis les prisonniers au chef de la garde, mais] on a permis à Paul d'habiter dans un logement particulier avec le soldat qui le gardait.
17 Au bout de 3 jours, Paul a convoqué les chefs des Juifs. Quand ils ont été réunis, il leur a adressé ces paroles: «Mes frères, bien que n'ayant rien fait contre notre peuple ni contre les coutumes de nos ancêtres, j'ai été mis en prison à Jérusalem et livré entre les mains des Romains. 18 Après m'avoir interrogé, ils voulaient me relâcher, parce qu'il n'y avait chez moi rien qui mérite la mort, 19 mais les Juifs s'y sont opposés et j'ai été forcé d'en appeler à l'empereur, sans aucune intention d'accuser ma nation. 20 Voilà pourquoi j'ai demandé à vous voir et à vous parler. En effet, c'est à cause de l'espérance d'Israël que je porte cette chaîne.»
21 Ils lui ont répondu: «Nous n'avons reçu de Judée aucune lettre à ton sujet et aucun frère n'est venu rapporter ou dire du mal de toi. 22 Cependant, nous voudrions t'entendre dire toi-même ce que tu penses, car nous savons que cette secte rencontre de l'opposition partout.»
23 Ils lui ont fixé un jour et sont venus en plus grand nombre le trouver dans son logement. Paul leur a fait un exposé: il a rendu témoignage du royaume de Dieu et a cherché, à partir de la loi de Moïse et des prophètes, à les persuader de ce qui concerne Jésus. L'entretien a duré depuis le matin jusqu'au soir. 24 Les uns ont été convaincus par ce qu'il disait, les autres n'ont pas cru. 25 Comme ils se retiraient en désaccord, Paul n'a ajouté que ces mots: «C'est avec raison que le Saint-Esprit a dit à nos ancêtres par l'intermédiaire du prophète Esaïe: 26 Va vers ce peuple et dis: ‘Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.' 27 En effet, le cœur de ce peuple est devenu insensible; ils se sont bouché les oreilles et ils ont fermé les yeux de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n'entendent, que leur cœur ne comprenne, de peur qu'ils ne se convertissent et que je ne les guérisse.  28 Sachez donc que le salut de Dieu a été envoyé aux non-Juifs, et eux, ils l'écouteront.»
29 [Lorsqu'il a dit cela, les Juifs sont partis en discutant vivement entre eux.] 30 Paul est resté deux années entières dans une maison qu'il avait louée. Il accueillait tous ceux qui venaient le voir. 31 Il prêchait le royaume de Dieu et enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ avec une pleine assurance et sans obstacle.

 

Paul se décrit lui-même comme un serviteur de Jésus-Christ et un apôtre (« envoyé ». Pour un citoyen romain -ce qu’il est- il est impensable de devenir un esclave par choix, mais lui a décidé de dépendre entièrement de son divin maître et de lui obéir. Quelle est notre attitude à l’égard de Christ, notre Seigneur ? Notre disponibilité à le servir et à lui obéir lui permet de nous employer, de faire de nous des serviteurs travaillant à ce qui a réellement de l’importance. Obéir, c’est nous détourner d’autres maîtres, nous identifier nous-mêmes à Jésus, découvrir sa volonté et vivre en fonction d’elle, en renonçant aux centres d’intérêt qui pourraient entrer en conflit avec elle, même si jusque là ils étaient importants pour nous.

 

Chapitre 1.2

, - 2 qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Écritures,

Note :

Pour quelques-unes des prophéties relatives à l’Evangile de Jésus-Christ,

 lire Genèse 12.3 [Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront, et *toutes les familles de la terre seront bénies en toi.»]   ;

 

Psaume 16.10 [car tu *n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton bien-aimé connaisse la décomposition.] ;

 

 Psaume 40.7-11 [7 *Tu ne désires ni sacrifice ni offrande,
mais tu m'as ouvert les oreilles;
tu ne demandes ni holocauste ni sacrifice pour le péché,
8 alors j'ai dit: «Me voici, je viens
– dans le rouleau du livre il est écrit à mon sujet –
9 pour faire ta volonté, mon Dieu. 
C'est ce que je désire,
et ta loi est gravée au fond de mon cœur.»
10 J'annonce la justice dans la grande assemblée,
je ne ferme pas mes lèvres, Eternel, tu le sais.
11 Je ne dissimule pas ta justice dans mon cœur,
je proclame ta vérité et ton salut;
je ne cache pas ta bonté et ta fidélité
dans la grande assemblée.];

 

Psaume 118.22 [La pierre qu'ont rejetée ceux qui construisaient est devenue la pierre angulaire.] ;

 Esaïe 11.1ss [Le Messie et son règne

1 Puis un rameau poussera de la souche d'Isaï,
un rejeton de ses racines portera du fruit.
2 L'Esprit de l'Eternel reposera sur lui:
Esprit de sagesse et de discernement,
Esprit de conseil et de puissance,
Esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel.
3 Il prendra plaisir dans la crainte de l'Eternel.
Il ne jugera pas sur l'apparence,
n'adressera pas de reproches sur la base d'un ouï-dire.
4 Au contraire, il jugera les faibles avec justice
et corrigera les malheureux de la terre avec droiture.
Il frappera la terre par sa parole comme par un coup de bâton,
et par le souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.
5 La justice sera comme une ceinture autour de sa taille,
et la fidélité comme une ceinture sur ses hanches.
6 Le loup habitera avec l'agneau
et la panthère se couchera avec le chevreau;
le veau, le jeune lion et le bétail qu'on engraisse vivront ensemble,
et un jeune garçon les conduira.
7 La vache et l'ourse auront un même pâturage,
leurs petits un même enclos,
et le lion mangera de la paille comme le bœuf.
8 Le nouveau-né s'amusera sur le nid de la vipère
et le petit enfant mettra sa main dans la grotte du cobra.
9 On ne commettra ni mal ni destruction
sur toute ma montagne sainte,
car *la terre sera remplie de la connaissance de l'Eternel,
tout comme le fond de la mer est recouvert par l'eau.
10 Ce jour-là, *la racine d'Isaï,
dressée comme un étendard pour les peuples,
sera recherchée par les nations,
et son lieu de résidence sera glorieux.
11 Ce jour-là, le Seigneur interviendra de nouveau
pour racheter le reste de son peuple,
ceux qui seront restés en Assyrie et en Egypte,
à Pathros et en Ethiopie,
à Elam, à Shinear, à Hamath
et dans les îles de la mer.
12 Il dressera un étendard pour les nations,
il rassemblera les exilés d'Israël
et réunira les dispersés de Juda
des quatre coins de la terre.] ,

Zacharie 9.9-11[9 Réjouis-toi, fille de Sion!
Lance des acclamations, fille de Jérusalem!
*Voici ton roi qui vient à toi;
il est juste et victorieux,
il est humble et monté sur un âne,
sur un ânon, le petit d'une ânesse. 
10 Je supprimerai les chars d'Ephraïm
et les chevaux de Jérusalem,
les arcs de guerre seront brisés.
Il annoncera la paix aux nations,
et il dominera d'une mer à l'autre,
depuis l'Euphrate jusqu'aux extrémités de la terre.
11 Quant à toi, à cause de ton alliance scellée par le sang, je ferai sortir tes prisonniers de la fosse où il n'y a pas d'eau.   ;

 

Zacharie 12.10 [Alors je déverserai sur la famille de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et *ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont transpercé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.] ;

 

Michée 3.19-24 [Déportation et délivrance d'Israël

1 *Il arrivera, dans l'avenir,
que la montagne de la maison de l'Eternel
sera fondée au sommet des montagnes.
Elle s'élèvera au-dessus des collines
et des peuples y afflueront.
2 Des nations s'y rendront en foule et diront:
«Venez, montons à la montagne de l'Eternel,
à la maison du Dieu de Jacob!
Il nous enseignera ses voies
et nous marcherons dans ses sentiers.»
En effet, c'est de Sion que sortira la loi,
et de Jérusalem la parole de l'Eternel.
3 Il sera le juge d'un grand nombre de peuples,
l'arbitre de nations puissantes, lointaines.
Celles-ci mettront en pièces leurs épées pour en faire des socs de charrue,
et leurs lances pour en faire des serpes:
aucune nation ne prendra plus les armes contre une autre
et l'on n'apprendra plus à faire la guerre. 
4 Ils habiteront chacun au milieu de ses vignes et de ses figuiers,
et il n'y aura personne pour les troubler,
car la bouche de l'Eternel, le maître de l'univers, a parlé.
5 Tous les peuples marchent, chacun au nom de son dieu,
mais nous, nous marcherons au nom de l'Eternel, notre Dieu,
pour toujours et à perpétuité.
6 Ce jour-là, déclare l'Eternel, je rassemblerai les boiteux,
je réunirai ceux qui étaient chassés,
ceux que j'avais maltraités.
7 Des boiteux je ferai un reste,
de ceux qui étaient chassés une nation puissante.
L'Eternel régnera sur eux depuis le mont Sion,
dès ce moment et pour toujours.
8 Et toi, tour du troupeau, citadelle de Sion,
à toi reviendra l'ancienne domination,
la royauté qui appartenait à Jérusalem.]

 

Chapitre 1.3-5 , 3 et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, 4 et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus Christ notre Seigneur, 5 par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, pour amener en son nom à l'obéissance de la foi tous les païens,

Note :

Ce passage donne un condensé de la bonne nouvelle de Jésus-Christ :

1° il est né d’une femme, comme un simple être humain,

 

2° appartient à la lignée royale de David,

 

3° est mort et ressuscité

 

et 4° a permis que la grâce et la bonté de Dieu soient déversées sur nous. Ce sont les thèmes que la lettre développera.

 

Chapitre 1.3-4 [et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, 4 et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus Christ notre Seigneur,]

Note :

Paul affirme que Jésus est le Fils de Dieu, le Messie promis   et le Seigneur ressuscité. Il souligne aussi qu’il a vraiment accompli les prophéties de l’Ancien Testament annonçant que le Messie serait de la lignée du roi David (2 Samuel 7.12-16). [12 Quand tes jours seront accomplis, et que tu te seras endormi avec tes pères, je susciterai après toi ton fils, qui sera sorti de tes entrailles, et j'affermirai son règne. 13 Ce sera lui qui bâtira une maison à mon Nom, et j'affermirai le trône de son règne à jamais. 14 Je lui serai père, et il me sera fils ; que s'il commet quelque iniquité, je le châtierai avec une verge d'homme, et de plaies des fils des hommes. 15 Mais ma gratuité ne se retirera point de lui, comme je l'ai retirée de Saül, que j'ai ôté de devant toi. 16 Ainsi ta maison et ton règne seront assurés pour jamais devant tes yeux, [et] ton trône sera affermi à jamais.]

 

Par cette déclaration de foi, il se montre en parfait accord avec l’enseignement de toutes les Ecritures et avec celui des apôtres.

 

Chapitre 1.5 : 5 par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, pour amener en son nom à l'obéissance de la foi tous les païens,

Note :

Les chrétiens ont à la fois un grand privilège et une grande responsabilité, et le cas des apôtres l’illustre bien. Dieu les a appelés à son service, c’était leur privilège. Mais, avec l’appel, il leur a aussi accordé l’autorité et la responsabilité de communiquer aux autres ce qu’il a fait. De même, Dieu nous pardonne nos péchés lorsque nous le reconnaissons comme notre Seigneur. Par un tel acte, nous choisissons de nous engager dans une nouvelle vie. La nouvelle vie à laquelle Paul s’est entièrement donné comporte aussi la responsabilité de travailler comme missionnaire à la diffusion de l’Evangile dans le monde. Dieu peut nous appeler, ou non, à le servir comme missionnaire. Quoi qu’il en soit, il nous confie la responsabilité d’être des ambassadeurs de Christ et de témoigner des transformations qu’il a commencé d’opérer en nous.

 

Chapitre 1.6-7 : 6 parmi lesquels vous êtes aussi, vous qui avez été appelés par Jésus Christ- 7 à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !
Note :

Jésus invite ceux qui deviennent chrétiens

1° à faire partie de la famille de Dieu

 

et 2° à devenir son propre peuple.

 

Quelle expression magnifique de ce qu’être chrétien signifie ! En renaissant dans la famille de Dieu, nous expérimentons l’amour le plus grand qui soit et jouissons de l’héritage le plus riche possible. En réponse à tout ce que Dieu a accompli pour nous, nous aspirons à vivre dans la sainteté.

 

Chapitre 1.6

6 parmi lesquels vous êtes aussi, vous qui avez été appelés par Jésus Christ- 7

Note :

Les chrétiens, comme les Juifs, s’opposaient aux pratiques religieuses idolâtriques des Romains et les autorités confondaient souvent les deux groupes. La confusion était d’autant plus facile qu’à Rome l’Eglise était probablement composée, à l’origine, de Juifs convertis à Christ lors de la Pentecôte (Actes 2. 1ss) [La descente du Saint-Esprit, prédication de Pierre, et conversion de plusieurs mille âmes.

   1 Et comme le jour de la Pentecôte était venu, ils étaient tous ensemble dans un même lieu. 2 Et il se fit tout à coup un son du ciel, comme [est le son] d'un vent qui souffle avec véhémence, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. 3 Et il leur apparut des langues divisées comme de feu, qui se posèrent sur chacun d'eux. 4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et commencèrent à parler des langues étrangères selon que l'Esprit les faisait parler.
   
5 Or il y avait à Jérusalem des Juifs qui y séjournaient, hommes dévôts, de toute nation qui est sous le ciel. 6 Et ce bruit ayant été fait, une multitude vint ensemble, qui fut tout émue de ce que chacun les entendait parler en sa propre langue. 7 Ils en étaient donc tout surpris, et s'en étonnaient, disant l'un à l'autre : voici, tous ceux-ci qui parlent ne sont-ils pas Galiléens ? 8 Comment donc chacun de nous les entendons-nous parler la propre langue du pays où nous sommes nés ? 9 Parthes, Mèdes, Elamites, et nous qui habitons, [les uns] dans la Mésopotamie, [les autres] en Judée, et en Cappadoce, au pays du Pont, et en Asie, 10 En Phrygie, en Pamphylie, en Egypte, et dans ces quartiers de la Libye qui est près de Cyrène, et nous qui demeurons à Rome ? 11 Tant Juifs que Prosélytes ; Crétois, et Arabes, nous les entendons parler chacun en notre langue, des merveilles de Dieu. 12 Ils étaient donc tout étonnés, et ils ne savaient que penser, disant l'un à l'autre : que veut dire ceci ? 13 Mais les autres se moquant disaient : c'est qu'ils sont pleins de vin doux]

Au moment de la rédaction de cette lettre, néanmoins, beaucoup de non-Juifs s’y sont rattachés. Comme les chrétiens d’origine juive, ils ont besoin d’être enseignés sur les rapports entre le judaïsme et le christianisme.

 

Chapitre 1.7 7 à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !
Note :

Rome était la capitale d’un Empire qui s’étendait de l’Europe à l’Afrique du nord et au Proche-Orient. A l’époque du Nouveau Testament, elle était en plein âge d’or. C’était une ville opulente et un important centre culturel qui comptait des écrivains et des artistes. Mais elle était aussi en pleine décadence morale. Les Romains offraient un culte à de nombreuses divinités et même à certains de leurs empereurs. En contraste total avec ce contexte moral et religieux, les disciples de Christ adoraient un seul Dieu et obéissaient à des exigences morales élevées.

 

La foi chrétienne s’accordait mal avec la dépendance affichée par les Romains vis-à-vis de la puissance militaire. Beaucoup de Romains se montraient d’un pragmatisme quelque peu naïf, convaincus que tout moyen était bon s’il permettait d’accomplir une tâche donnée. Pour eux, rien n’était plus efficace que la puissance physique. Ils comptaient donc sur un redoutable appareil militaire pour les protéger de leurs ennemis. Les chrétiens de toutes les époques ont à se souvenir que Dieu est à la fois leur Père et la source permanente de leur sécurité et de leur salut.

 

Chapitre1.8

   8 Je rends d'abord grâces à mon Dieu par Jésus Christ, au sujet de vous tous, de ce que votre foi est renommée dans le monde entier.

Note :

L’expression « dire ma reconnaissance à Dieu par Jésus-Christ » souligne le fait que Christ est le seul et unique médiateur entre Dieu et nous. Par lui, Dieu nous manifeste son amour et son pardon ; par lui, nous exprimons notre reconnaissance à Dieu

(cf 1 Timothée 2.5).[ Car il y a un seul Dieu, et un seul Médiateur entre Dieu et les hommes, [savoir] Jésus-Christ homme ;]

 

Habitant au centre du pouvoir politique du monde occidental, les chrétiens de Rome occupent une position en vue. Heureusement, ils ont une excellente réputation et la solidité de leur foi est reconnue dans le monde entier.

Lorsqu’on parle de notre assemblée ou de notre dénomination qu’en dit-on ?

Ces commentaires reflètent-ils la réalité ?

Préfèrerions-nous que l’attention soit détournée sur d’autres sujets ?

Quelle est la meilleure manière de faire reconnaître notre foi par notre entourage ?

 

Chapitre 1.9-10

. 9 Dieu, que je sers en mon esprit dans l'Évangile de son Fils, m'est témoin que je fais sans cesse mention de vous, 10 demandant continuellement dans mes prières d'avoir enfin, par sa volonté, le bonheur d'aller vers vous

Note :

Lorsque nous prions régulièrement pour un sujet particulier, ne soyons pas surpris de la manière dont le Seigneur répond. Paul prie parce qu’il veut se rendre à Rome pour y enseigner les croyants ; quand sa prière sera finalement exaucée, c’est comme prisonnier qu’il arrivera dans cette ville

(cf Actes 28.16).[ Et lorsque nous fûmes arrivés à Rome, le centenier livra les prisonniers au Préfet du Prétoire ; mais quant à Paul, il lui fut permis de demeurer à part avec un soldat qui le gardait.]

 

Il demandera la protection de Dieu sur son voyage et il arrivera effectivement sain et sauf… après avoir été arrêté et battu, avoir fait naufrage et avoir été mordu par un serpent. Quand nous prions sincèrement, le Seigneur répond, mais au moment choisi par lui et parfois de manière inattendue.

 

Chapitre :1.11-13

11 Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis, 12 ou plutôt, afin que nous soyons encouragés ensemble au milieu de vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi. 13 Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j'ai souvent formé le projet d'aller vous voir, afin de recueillir quelque fruit parmi vous, comme parmi les autres nations ; mais j'en ai été empêché jusqu'ici.

Note :

La lecture du début de la lettre montre que Paul brûle d’envie de venir à Rome et que la main souveraine de Dieu l’en empêche. Ce « non » divin pousse l’apôtre à s’arrêter pour écrire la lettre aux Romains, un exposé puissant de la foi chrétienne qui aidera des millions de croyants au fil des siècles. Il y a des « non » du  Seigneur qui peuvent produire des résultats extraordinaires, pourvu que nous nous attelions fidèlement à la tâche qui est devant nous, plutôt que de rester assis à nous demander pourquoi les choses ne se déroulent pas comme nous le voudrions.

 

Chapitre :1.11-12

11 Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis, 12 ou plutôt, afin que nous soyons encouragés ensemble au milieu de vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi.

Note :

Envoyé de Dieu, Paul peut aider les Romains à comprendre le sens de la bonne nouvelle de Jésus. Consacrés à Dieu, ils peuvent lui offrir en échange communion fraternelle et réconfort. Lorsque les croyants se retrouvent, chacun devrait pouvoir donner et recevoir. La foi qui nous unit devrait être une source de bénédiction et d’encouragement mutuel.

 

Chapitre : 1.13

13 Je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j'ai souvent formé le projet d'aller vous voir, afin de recueillir quelque fruit parmi vous, comme parmi les autres nations ; mais j'en ai été empêché jusqu'ici.

Note :

A la fin de son troisième voyage missionnaire, Paul a traversé la Syrie, la Galatie, l’Asie, la Macédoine et l’Achaïe. Les Eglises de ces régions se composaient essentiellement de croyants d’origine non juive.

 

Chapitre 1.14

. 14 Je me dois aux Grecs et aux barbares, aux savants et aux ignorants. 15 Ainsi j'ai un vif désir de vous annoncer aussi l'Évangile, à vous qui êtes à Rome.
Note :

Quelle obligation l’apôtre a-t-il ? Depuis sa rencontre avec le Christ sur le chemin de Damas (Actes 9), sa vie tout entière est consumée par la passion de propager la bonne nouvelle du salut. Il se sent redevable envers les peuples du monde entier et s’acquitte de cette obligation en proclamant le salut de Christ aux Juifs et aux non-Juifs, en franchissant toutes les barrières culturelles, sociales, raciales et économiques. Nous aussi sommes redevables à Christ parce qu’il a pris sur lui la condamnation que méritaient nos péchés. Même si nous ne pouvons pas le payer en retour pour tout ce qu’il a fait, nous pouvons montrer notre reconnaissance en témoignant de son amour aux autres.

 

Chapitre :1.15

. 15 Ainsi j'ai un vif désir de vous annoncer aussi l'Évangile, à vous qui êtes à Rome.
Note :

Paul parle d’un « vif désir » d’annoncer l’Evangile. Est-ce le même état d’esprit qui anime notre service chrétien ou est-ce l’habitude, le sens du devoir, voire le sentiment d’une désagréable obligation (comme pour un enfant forcé de prendre un bain ?). Quand nous comprenons pleinement ce que Jésus a fait pour nous et ce qu’il offre à tous, nous ne pouvons qu’être motivés pour annoncer la bonne nouvelle. Nous pouvons même demander à Dieu de ranimer la flamme qui nous poussera à lui obéir et à parler de Christ aux autres.

 

Chapitre1.16

   16 Car je n'ai point honte de l'Évangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,

Note :

Paul n’a pas honte de son message parce que c’est la bonne nouvelle de Christ. C’est un message de salut, qui a le pouvoir de transformer la vie et qui s’adresse à tous. Lorsque nous sommes tentés d’avoir honte, souvenons-nous de ce que l’Evangile signifie vraiment. Si, au lieu de regarder à notre faiblesse, nous regardons à Dieu et à ce qu’il a accompli dans le monde, nous n’éprouverons ni embarras ni honte.

 

Pourquoi l’Evangile a-t-il été prêché aux Juifs d’abord ? Depuis que Dieu a choisi Abraham et lui a fait de grandes promesses quant à sa descendance, 2000 ans plus tôt, ils sont son peuple

 

(Genèse 12.1-3 [   1 Or l'Eternel avait dit à Abram : Sors de ton pays, et d'avec ta parenté, et de la maison de ton père, [et viens] au pays que je te montrerai. 2 Et je te ferai devenir une grande nation, et te bénirai, et je rendrai ton nom grand, et tu seras béni. 3 Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.] .

 

 Il ne les a pas mis à part parce qu’ils méritaient un traitement spécial

(Deutéronome 7.7-8), [7 Ce n'est pas que vous fussiez en plus grand nombre qu'aucun de tous les [autres] peuples, et qu'à cause de cela l'Eternel vous ait aimés, et vous ait choisis ; car vous étiez en plus petit nombre qu'aucun de tous les [autres] peuples. 8 Mais c'est parce que l'Eternel vous aime, et qu'il garde le serment lequel il a fait à vos pères, que l'Eternel vous a retirés à main forte, et qu'il t'a racheté de la maison de servitude, de la main de Pharaon, Roi d'Egypte.]

 

 

 (Deutéronome 9.4-6) [4 Lorsque l'Eternel, ton Dieu, les aura chassés devant toi, ne dis pas dans ton cœur: ‘C'est à cause de ma justice que l'Eternel me fait entrer en possession de ce pays.' En effet, c'est à cause de la méchanceté de ces nations que l'Eternel les chasse devant toi. 5 Non, ce n'est pas à cause de ta justice et de la droiture de ton cœur que tu entres en possession de leur pays, c'est à cause de la méchanceté de ces nations que l'Eternel, ton Dieu, les chasse devant toi, et c'est pour confirmer la promesse que l'Eternel a faite avec serment à tes ancêtres, à Abraham, à Isaac et à Jacob. 6 Sache donc que ce n'est pas à cause de ta justice que l'Eternel, ton Dieu, te donne ce bon pays à posséder, car tu es un peuple réfractaire.]

 

mais parce qu’il voulait montrer son amour et sa bonté envers eux. En effet, c’était à travers eux que le Messie devait venir dans le monde. Dieu ne les a pas choisis dans un esprit de favoritisme mais afin qu’ils annoncent son plan de salut aux autres nations.

 

Pendant des siècles, les Juifs ont appris à connaître Dieu en obéissant à ses lois, en célébrant les fêtes religieuses et en vivant selon ses principes moraux. Souvent, ils ont oublié ses promesses et ses lois ; souvent ils ont dû être corrigés. Malgré cela, ils ont un précieux héritage de foi dans le seul vrai Dieu. De tous les peuples, ils sont les mieux préparés à accueillir le Messie et à comprendre sa mission et son message, et certains les ont compris

(cf Luc 2.25, 36-38) : [25 Or il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël et l'Esprit saint était sur lui.

36 Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser. Elle était d'un âge très avancé. Elle n'avait vécu que 7 ans avec son mari après son mariage. 37 Restée veuve et âgée de 84 ans, elle ne quittait pas le temple; elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière. 38 Arrivée elle aussi à la même heure, elle disait publiquement sa reconnaissance envers Dieu et parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance à Jérusalem.]

 

les disciples et l’apôtre Paul sont des Juifs qui ont reconnu en Jésus le don le plus précieux de Dieu à l’humanité.

 

Chapitre1.17

, 17 parce qu'en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit: Le juste vivra par la foi.

Note :

La bonne nouvelle nous montre à la fois combien Dieu est juste dans son plan de salut pour nous et comment nous pouvons recevoir la vie éternelle. Par la foi en Christ, notre relation avec Dieu est rétablie. « Par la foi et pour la foi » signifie que Dieu nous déclare justes par la foi seule.

 

Paul cite ici Habakuk (2.4). [Il est plein d'orgueil, celui dont l'âme n'est pas droite, mais *le juste vivra par sa foi.» ]   Il est possible que ce prophète ait compris « vivra » comme faisant allusion à la vie ici-bas seulement, mais l’apôtre y inclut aussi la notion de vie éternelle. Quand nous faisons confiance à Dieu, nous sommes sauvés, nous recevons la vie pour le présent et l’éternité.

 

Chapitre 1.18 au chapitre 3.20 de l’épître aux romain

 

                              18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière, 19 car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. 20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu'il a fait. Ils sont donc inexcusables, 21 puisque tout en connaissant Dieu, ils ne lui ont pas donné la gloire qu'il méritait en tant que Dieu et ne lui ont pas montré de reconnaissance; au contraire, ils se sont égarés dans leurs raisonnements et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22 Ils se vantent d'être sages, mais ils sont devenus fous, 23 et ils ont remplacé la gloire du Dieu incorruptible par des images qui représentent l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles.
24 C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté par les désirs de leur cœur, de sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps, 25 eux qui ont remplacé la vérité de Dieu par le mensonge et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!
26 C'est pour cette raison que Dieu les a livrés à des passions déshonorantes: leurs femmes ont remplacé les rapports sexuels naturels par des relations contre nature; 27 de même, les hommes ont abandonné les rapports naturels avec la femme et se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres; ils ont commis homme avec homme des actes scandaleux et ont reçu en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.
28 Comme ils n'ont pas jugé bon de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence déréglée, de sorte qu'ils commettent des actes indignes. 29 Ils sont remplis de toute sorte d'injustice, [d'immoralité sexuelle,] de méchanceté, de soif de posséder et de mal. Leur être est plein d'envie, de meurtres, de querelles, de ruses, de fraudes et de perversité. Rapporteurs, 30 ils sont aussi médisants, ennemis de Dieu, arrogants, orgueilleux, vantards, ingénieux pour faire le mal, rebelles à leurs parents. 31 Dépourvus d'intelligence, de loyauté, d'affection, ils sont [irréconciliables,] sans pitié. 32 Et bien qu'ils connaissent le verdict de Dieu déclarant dignes de mort les auteurs de tels actes, non seulement ils les commettent, mais encore ils approuvent ceux qui agissent de même.

 

               Romains 2 (Segond 21)

1 Qui que tu sois, homme, toi qui juges, tu es donc inexcusable. En effet, en jugeant les autres tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges tu agis comme eux. 2 Nous savons que le jugement de Dieu contre ceux qui agissent ainsi est conforme à la vérité. 3 Et penses-tu, toi qui juges les auteurs de tels actes et qui les fais aussi, que tu échapperas au jugement de Dieu? 4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa générosité en ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à changer d'attitude? 5 Par ton endurcissement et ton refus de te repentir, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour où Dieu révélera sa colère et son juste jugement. 6 Il traitera chacun conformément à ses actes : 7 à ceux qui, par leur persévérance à faire le bien, recherchent l'honneur, la gloire et l'incorruptibilité, il donnera la vie éternelle; 8 mais il réserve son indignation et sa colère à ceux qui, par esprit de révolte, rejettent la vérité et obéissent à l'injustice. 9 La détresse et l'angoisse atteindront tout être humain qui fait le mal, le Juif d'abord, mais aussi le non-Juif. 10 La gloire, l'honneur et la paix seront pour tout homme qui fait le bien, le Juif d'abord, mais aussi le non-Juif, 11 car devant Dieu il n'y a pas de favoritisme.
12 Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché sous la loi seront jugés au moyen de la loi. 13 En effet, ce ne sont pas ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront déclarés justes. 14 Quand des non-Juifs qui n'ont pas la loi font naturellement ce que prescrit la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes, bien qu'ils n'aient pas la loi. 15 Ils montrent que l'œuvre de la loi est écrite dans leur cœur, car leur conscience en rend témoignage et leurs pensées les accusent ou les défendent tour à tour. 16 C'est ce qui paraîtra le jour où, conformément à l'Evangile que je prêche, Dieu jugera par Jésus-Christ le comportement secret des hommes.

Culpabilité des Juifs

17 Toi qui te donnes le nom de Juif, tu te reposes sur la loi, tu places ta fierté dans ton Dieu, 18 tu connais sa volonté et tu discernes ce qui est important, car tu es instruit par la loi. 19 Tu es convaincu d'être le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, 20 l'éducateur des ignorants, le maître des enfants parce que tu possèdes dans la loi l'expression de la connaissance et de la vérité. 21 Toi donc qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même! Toi qui prêches de ne pas voler, tu voles! 22 Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère! Toi qui as les idoles en horreur, tu pilles les temples! 23 Toi qui places ta fierté dans la loi, tu déshonores Dieu en la transgressant! 24 En effet, le nom de Dieu est blasphémé parmi les nations à cause de vous, comme cela est écrit.
25 Certes, la circoncision est utile si tu mets en pratique la loi; mais si tu la violes, ta circoncision devient incirconcision. 26 Si donc l'incirconcis respecte les commandements de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas comptée comme circoncision? 27 Ainsi, l'homme qui accomplit la loi sans être circoncis physiquement ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses tout en ayant la loi écrite et la circoncision? 28 Le Juif, ce n'est pas celui qui en a l'apparence, et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans le corps. 29 Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement, et la circoncision, c'est celle du cœur, accomplie par l'Esprit et non par la loi écrite. La louange que reçoit ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

 

               Romains 3:1-20 (Segond 21)

1 Quel est donc l'avantage des Juifs ou quelle est l'utilité de la circoncision? 2 Cet avantage est grand de toute manière. Tout d'abord, c'est à eux que les paroles révélées de Dieu ont été confiées. 3 Que dire si quelques-uns n'ont pas cru? Leur incrédulité annulera-t-elle la fidélité de Dieu? 4 Certainement pas! Reconnaissons que Dieu est vrai et tout homme menteur, comme cela est écrit: Ainsi tu as été trouvé juste dans tes paroles et tu triomphes dans ton jugement. 
5 Mais si notre injustice met en évidence la justice de Dieu, que dirons-nous? Dieu est-il injuste quand il déchaîne sa colère? – Je parle ici à la manière des hommes. – 6 Certainement pas! Autrement, comment Dieu pourrait-il juger le monde? 7 Et si mon mensonge fait d'autant plus éclater la vérité de Dieu pour sa gloire, pourquoi donc serais-je moi-même encore jugé comme pécheur? 8 Et pourquoi ne ferions-nous pas le mal afin qu'il en résulte du bien? Quelques-uns, pour nous calomnier, prétendent que c'est ce que nous disons. La condamnation de ces gens est juste.
9 Que dire donc? Sommes-nous supérieurs aux autres? Pas du tout. En effet, nous avons déjà prouvé que Juifs et non-Juifs sont tous sous la domination du péché, 10 comme cela est écrit: Il n'y a pas de juste, pas même un seul;  11 aucun n'est intelligent, aucun ne cherche Dieu; 12 tous se sont détournés, ensemble ils se sont pervertis; il n'y en a aucun qui fasse le bien, pas même un seul; 13 leur gosier est une tombe ouverte, ils se servent de leur langue pour tromper. Ils ont sur les lèvres un venin de vipère; 14 leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume.  15 Leurs pieds courent pour verser le sang, 16 la destruction et le malheur marquent leur passage, 17 ils ne connaissent pas le chemin de la paix.  18 Il n'y a aucune crainte de Dieu devant leurs yeux. 
19 Or nous savons que tout ce que dit la loi, c'est à ceux qui vivent sous la loi qu'elle le dit, afin que toute bouche soit fermée et que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieu. 20 En effet, personne ne sera considéré comme juste devant lui sur la base des œuvres de la loi, puisque c'est par l'intermédiaire de la loi que vient la connaissance du péché.

 

Note :

Paul développe l’idée que personne ne peut prétendre être juste aux yeux de Dieu sur la base de ses efforts et de ses mérites : ni le commun des mortels, ni le Romain, ni même le Juif. Tous les hommes, où qu’ils soient, méritent la condamnation de Dieu à cause de leur péché.

 

Chapitre 1.18-20

18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière, 19 car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. 20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu'il a fait. Ils sont donc inexcusables,

Note :

Dans ces versets, l’apôtre répond à une objection courante : comment un Dieu d’amour pourrait-il envoyer quelqu’un en enfer, en particulier quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de Christ ? La vérité, affirme-t-il, c’est que Dieu s’est pleinement révélé lui-même à tous les hommes dans la création. Pourtant, ils rejettent même cette connaissance rudimentaire de lui. De plus, tous ont un sens inné de ce que Dieu demande, mais ils choisissent de l’ignorer. En d’autres termes, les principes moraux des hommes sont toujours meilleurs que leur comportement. S’ils suppriment la vérité de Dieu pour vivre comme ils le veulent, ils sont sans excuse. Ils connaissent la vérité et ils devront assumer les conséquences du mépris dont ils auront fait preuve.

 

Certains se demandent pourquoi l’envoi de missionnaires est nécessaire, si l’on peut connaître Dieu à travers la nature (la création). Une telle question appelle plusieurs remarques :

 1° Bien que les hommes sachent que Dieu existe, leur méchanceté les rend aveugles à la vérité. Le rôle des missionnaires est donc de les rendre attentifs à leur péché et de les conduire à Christ.

 

2° En dépit du fait que les hommes peuvent croire en l’existence de Dieu, ils refusent de lui consacrer leur vie. Aussi les missionnaires doivent-ils leur faire connaître la Parole de Dieu et les rendre attentifs aux dangereuses conséquences de leurs actes.

 

3° Les missionnaires aident l’Eglise à obéir au commandement d’évangéliser le monde que Jésus a laissé à ses disciples (Matthieu 28.19-20).[ 19 Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.» ]

 

4° Raison plus importante encore, bien que Dieu se révèle dans la nature, les hommes ont besoin qu’on leur parle de Jésus et de la manière dont, à travers lui, ils peuvent avoir une relation personnelle avec Dieu.

 

Être conscients de l’existence de Dieu ne suffit pas ; il faut savoir que Dieu est amour et qu’il a envoyé son Fils afin de prouver son amour envers nous. (Matthieu 5.8).[ Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu! ]

 

Les hommes ont besoin qu’on leur montre comment recevoir le pardon de Dieu pour leurs péchés

 (cf Matthieu 10.14-15).[ 14 Lorsqu'on ne vous accueillera pas et qu'on n'écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. 15 Je vous le dis en vérité, le jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins sévèrement que cette ville-là.]

 

Chapitre 1.18

18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière,

Note :

Pourquoi Dieu manifeste-t-il sa colère contre ceux qui ont péché ? parce qu’ils ont remplacé la vérité le concernant par les fantaisies de leur propre imagination (Matthieu 1.25). Ils ont réduit au silence la vérité que Dieu révèle naturellement à tous les hommes et ont adopté des croyances en accord avec un style de vie centré sur eux-mêmes. Le Seigneur ne peut tolérer le péché, puisque sa nature est moralement parfaite. Il ne peut pas ignorer ni approuver une volonté rebelle. Il veut éliminer la souillure et restaurer le pécheur, et il en est parfaitement capable, dans la mesure où l’homme renonce à tordre ou à rejeter obstinément la vérité, mais il manifeste sa colère contre ceux qui persistent dans le mal. Assurons-nous que nous ne sommes pas en train de vénérer un produit de     notre imagination en lieu et place du Dieu véritable. Ne rejetons pas la vérité concernant Dieu dans le seul but de protéger notre propre style de vie.

 

Chapitre 1.19

, 19 car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître.

Note :

Existe-t-il une raison valable de ne pas croire en Dieu ?

 

La Bible répond par un « non » catégorique. Dieu s’est révélé dans et par la création, et les hommes ne peuvent que l’accepter ou le rejeter. Ne soyons pas dupes : lorsque viendra le jour où le Seigneur jugera la réponse que nous lui avons donnée, toute excuse sera inutile. Commençons donc aujourd’hui même à lui rendre le culte qui lui revient.

 

Chapitre : 1.20

. 20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables,

Note :

Quel genre de Dieu la nature révèle-t-elle ?

Elle nous fait découvrir un Dieu puissant et sage, un Dieu d’ordre et de beauté, un Dieu qui contrôle des forces immenses. Il s’agit d’une révélation générale. Par la révélation spéciale (c’est-à-dire la Bible et la venue de Jésus), nous découvrons l’amour de Dieu, son pardon et la promesse de la vie éternelle. Dans sa grâce, Dieu nous a laissé un grand nombre de sources où trouver la connaissance dont nous avons besoin pour croire en lui.

 

Dieu manifeste sa nature divine et ses qualité personnelles à travers la nature, bien que le témoignage de la création ait été altéré par la chute, la désobéissance d’Adam et d’Eve qui a attiré la malédiction divine sur l’ensemble de la création (Genèse 3.17-19). [17 Il dit à l'homme: «Puisque tu as écouté ta femme et mangé du fruit au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: ‘Tu n'en mangeras pas',
le sol est maudit à cause de toi.
C'est avec peine que tu en tireras ta nourriture
tous les jours de ta vie.
18 Il te produira des ronces et des chardons,
et tu mangeras de l'herbe des champs.
19 C'est à la sueur de ton visage
que tu mangeras du pain,
et ce jusqu'à ce que tu retournes à la terre,
puisque c'est d'elle que tu as été tiré.
Oui, tu es poussière
et tu retourneras à la poussière.»]

Les ronces et les chardons en ont été les premiers signes et les catastrophes naturelles nous en rappellent régulièrement la réalité.

 

 En Romains 8.19-21,[19 De fait, la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. 20 En effet, la création a été soumise à l'inconsistance, non de son propre gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise. 21 Toutefois, elle a l'espérance d'être elle aussi libérée de l'esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. ]

 Paul explique que la nature elle-même aspire à être délivrée des conséquences du péché (Cf Apocalypse 22.3).[ Il n'y aura plus de malédiction. Le trône de Dieu et de l'Agneau sera dans la ville; ses serviteurs lui rendront un culte.]

 

Chapitre :1.21-32

2       , 21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous ; 23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. 24 C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs coeurs ; en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; 25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! 26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ; 27 et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. 28 Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, 29 étant remplis de toute espèce d'injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d'envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ; 30 rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d'intelligence, 31 de loyauté, d'affection naturelle, de miséricorde. 32 Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

 

Note :

L’apôtre décrit la spirale fatale qui entraîne toujours plus profondément l’homme dans le péché : d’abord il rejette le vrai Dieu ; ensuite il imagine ce qu’un dieu devrait être et faire, puis il s’adonne à toutes sortes de méchancetés : convoitise, haine, jalousie, meurtre, querelle, tromperie, comportement mauvais et médisance ; finalement, il prend Dieu en haine et encourage les autres à faire de même. Le Seigneur n’est pas la source de cette persévérance dans le mal, mais, quand un homme le rejette, il le laisse vivre comme il veut et le laisse expérimenter les conséquences de son péché. Une fois pris dans cette spirale descendante, personne ne peut s’en sortir par lui-même ; on ne peut que faire confiance à Christ pour échapper à la destruction.

 

Chapitre : 1.21-23

 

, 21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous ; 23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

Note :

Comment des êtres intelligents peuvent-ils se livrer à l’idolâtrie ?

 

Celle-ci commence quand les hommes se détournent de la connaissance qu’ils ont de Dieu. Au lieu de le reconnaître comme le Créateur et comme la source de leur vie, ils se prennent pour centre de l’univers. Très vite ils s’inventent des « dieux » qui ne sont qu’une projection de leur esprit focalisé sur eux-mêmes. Ces idoles peuvent être faites de matériaux divers ou, plus abstraitement, elle peuvent aussi se confondre avec les buts et les objets que nous poursuivons : argent, pouvoir ou possessions. Elles peuvent aussi résulter de compréhensions erronées de Dieu qui le réduisent à l’image de l’homme. Ces diverses formes d’idolâtrie  ont un point commun : elles conduisent à adorer ce que Dieu a créé plutôt que le Créateur lui-même.

 

Avons-nous le sentiment qu’il y a des biens ou des personnes sans lesquels nous ne pourrions pas vivre ?

 

Avons-nous des priorités qui passent avant Dieu ?

 

Caressons-nous des rêves pour la réalisation desquels nous serions prêts à tout sacrifier ?

 

En définitive, à qui offrons-nous notre adoration, à Dieu ou à des dieux de notre fabrication ?

 

Chapitre : 1.23

; 23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

Note :

En déclarant que les hommes, au lieu de rendre leur culte à Dieu, ont adoré des idoles ressemblant à des êtres humains ou à des animaux, Paul semble délibérément décrire la perversité de l’humanité  dans des termes semblables à ceux employés pour rapporter la chute d’Adam

 

(Genèse 3).

Genèse 3 (Segond 21)

Tentation et chute

1 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux sauvages que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: «Dieu a-t-il vraiment dit: ‘Vous ne mangerez aucun des fruits des arbres du jardin'?» 2 La femme répondit au serpent: «Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. 3 Cependant, en ce qui concerne le fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: ‘Vous n'en mangerez pas et vous n'y toucherez pas, sinon vous mourrez.'» 4 Le serpent dit alors à la femme: «Vous ne mourrez absolument pas, 5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme Dieu: vous connaîtrez le bien et le mal.»
6 La femme vit que l'arbre était porteur de fruits bons à manger, agréable à regarder et précieux pour ouvrir l'intelligence. Elle prit de son fruit et en mangea. Elle en donna aussi à son mari qui était avec elle et il en mangea.
7 Leurs yeux à tous les deux s'ouvrirent, et ils prirent conscience qu'ils étaient nus. Ils attachèrent des feuilles de figuier ensemble et s'en firent des ceintures. 8 Quand ils entendirent la voix de l'Eternel Dieu en train de parcourir le jardin vers le soir, l'homme et sa femme se cachèrent loin de l'Eternel Dieu au milieu des arbres du jardin.
9 Cependant, l'Eternel Dieu appela l'homme et lui dit: «Où es-tu?» 10 Il répondit: «J'ai entendu ta voix dans le jardin et j'ai eu peur, parce que j'étais nu. Alors je me suis caché.» 11 L'Eternel Dieu dit: «Qui t'a révélé que tu étais nu? Est-ce que tu as mangé du fruit de l'arbre dont je t'avais interdit de manger?» 12 L'homme répondit: «C'est la femme que tu as mise à mes côtés qui m'a donné de ce fruit, et j'en ai mangé.» 13 L'Eternel Dieu dit à la femme: «Pourquoi as-tu fait cela?» La femme répondit: «Le serpent m'a trompée et j'en ai mangé.»
14 L'Eternel Dieu dit au serpent: «Puisque tu as fait cela,
tu seras maudit parmi tout le bétail
et tous les animaux sauvages.
Tu marcheras sur ton ventre
et tu mangeras de la poussière
tous les jours de ta vie.
15 Je mettrai l'hostilité
entre toi et la femme,
entre ta descendance et sa descendance:
celle-ci t'écrasera la tête
et tu lui blesseras le talon.»
16 Il dit à la femme:
«J'augmenterai la souffrance de tes grossesses.
C'est dans la douleur que tu mettras des enfants au monde.
Tes désirs se porteront vers ton mari,
mais lui, il dominera sur toi.»
17 Il dit à l'homme: «Puisque tu as écouté ta femme et mangé du fruit au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: ‘Tu n'en mangeras pas',
le sol est maudit à cause de toi.
C'est avec peine que tu en tireras ta nourriture
tous les jours de ta vie.
18 Il te produira des ronces et des chardons,
et tu mangeras de l'herbe des champs.
19 C'est à la sueur de ton visage
que tu mangeras du pain,
et ce jusqu'à ce que tu retournes à la terre,
puisque c'est d'elle que tu as été tiré.
Oui, tu es poussière
et tu retourneras à la poussière.»
20 Adam appela sa femme Eve, car elle devait être la mère de tous les vivants. 21 L'Eternel Dieu fit des habits en peau pour Adam et pour sa femme, et il les leur mit.
22 L'Eternel Dieu dit: «Voilà que l'homme est devenu comme l'un de nous pour la connaissance du bien et du mal. Maintenant, empêchons-le de tendre la main, de prendre aussi du fruit de l'arbre de vie, d'en manger et de vivre éternellement!» 23 Ainsi, l'Eternel Dieu le chassa du jardin d'Eden pour qu'il cultive la terre d'où il avait été tiré. 24 Après avoir chassé Adam, il posta à l'est du jardin d'Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante pour garder le chemin de l'arbre de vie.

 

Lorsque les hommes adorent la créature au lieu du Créateur, ils perdent conscience du fait qu’ils ont été créés à l’image de Dieu et qu’ils sont supérieurs aux animaux.

 

Chapitre 1.24-32

3       24 C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs coeurs ; en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; 25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! 26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ; 27 et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. 28 Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, 29 étant remplis de toute espèce d'injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d'envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ; 30 rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d'intelligence, 31 de loyauté, d'affection naturelle, de miséricorde. 32 Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

Note :

Ces hommes décident de rejeter Dieu, et Dieu les laisse faire. Généralement, il ne nous empêche pas de prendre de mauvaises décisions. Il nous permet de choisir l’indépendance par rapport à lui, bien qu’il sache qu’en fin de compte nous serons asservis à notre style de vie rebelle et perdrons notre liberté de ne pas pécher. Quand une vie sans Dieu nous paraît synonyme de liberté, regardons-y de plus près : il n’y a pas pire prison que l’esclavage du péché.

 

Chapitre 1.25

25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !

Note :

Les hommes sont enclins à croire les mensonges qui soutiennent leurs croyances égoïstes. Aujourd’hui plus que jamais nous devons comprendre pourquoi nous croyons ce que nous croyons. La télévision, le cinéma, la musique populaire et l’ensemble des médias promeuvent souvent un style de vie pécheur et es valeurs malsaines. Nous sommes constamment soumis à la pression d’attitudes et de normes opposées à celles de la Bible. Faisons attention aux influences qui s’exercent sur nous et forment nos opinions ; en matière de vérité, la Bible est le seul étalon. Evaluons toute opinion à la lumière de ses enseignements.

 

Chapitre1.26-27

26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ; 27 et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

Note :

Le cadre que Dieu a fixé pour les relations sexuelles représente son idéal pour ses créatures. Malheureusement, le péché détourne les dons divins de leur usage naturel . Souvent, pécher ne consiste pas seulement à renier Dieu, mais aussi ce que nous sommes. Lorsqu’on prétend que tout acte sexuel est acceptable aussi longtemps qu’il ne nuit à personne, on se trompe soi-même : tôt ou tard, une pratique sexuelle inadéquate blesse des individus, des familles et même la société entière. La sexualité fait partie intégrante de l’identité humaine, et pour cette raison même elle doit être abordée avec grand respect. Le désir sexuel a une telle importance que la Bible y prête une grande attention et souligne la nécessité de l’encadrer et le contrôler plus que tout autre désir. L’un des signes qui indiquent le plus clairement la rébellion d’une personne ou d’une société contre Dieu, c’est son rejet des instructions divines à propos de la sexualité.

 

L’homosexualité (décrite dans ces versets) était aussi répandue à l’époque de Paul qu’à la nôtre. Dieu accepte toute personne qui vient à lui dans la foi, et les chrétiens devraient aimer et accueillir les autres quel que soit leur arrière-plan. Il faut néanmoins souligner que l’homosexualité est fermement condamnée dans l’Ecriture (Lévitique 18.22).[ Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme: c'est une pratique abominable. ]

Aujourd’hui, beaucoup – compris certaines Eglises – la considèrent comme une pratique normale, mais ce n’est pas à la société de fixer les normes de la loi morale de Dieu. Les homosexuels estiment que leurs désirs sont normaux et qu’ils ont le droit de leur donner libre cours.  Cependant, Dieu ne nous encourage pas à assouvir tous nos désirs (même normaux) : nous devons contrôler en nous ceux qui violent sa loi.

 

Si nous éprouvons ce genre de désirs, comment leur résister ? Nous pouvons commencer par éviter les endroits et les activités qui, nous le savons, seront une tentation pour nous. Ne sous estimons pas le pouvoir qu’a Satan de nous pousser au mal ni le risque de recevoir de profondes blessures si nous continuons à céder à ces tentations. Rappelons-nous que Dieu peut et veut pardonner les péchés, qu’ils soient sexuels ou non. Approchons-nous humblement de lui et demandons-lui de nous montrer comment y renoncer et comment vivre dans la lumière et la liberté de son amour. La prière, l’étude de la Bible et le soutien aimant de chrétiens dans une Eglise où l’Ecriture est fidèlement prêchée peuvent nous aider à remporter la victoire dans nos luttes. Si nous avons déjà adopté un style de vie contraire à la volonté de Dieu, nous pouvons aussi demander de l’aide à un professionnel chrétien compétent.

 

Chapitre 1.32

32 Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

Note :

Comment ces hommes connaissent-ils le verdict de Dieu ? Créés à l’image de Dieu, tous les êtres humains ont une nature morale et une conscience : les psychologues estiment que les rares personnes qui n’ont pas de conscience souffrent d’une grave carence qu’il est très difficile de traiter. La plupart des gens sont instinctivement conscients du mal qu’ils font, mais tous ne s’en soucient pas. Certains sont même prêts à courir le risque de mourir prématurément au nom de la seule liberté d’assouvir leurs désirs. Et je sais que ce n’est pas juste, mais c’est ce que je veux disent-ils, ou : « je sais que c’est dangereux mais ça en vaut la peine ». Pour eux, une partie du plaisir consiste à défier la loi de Dieu, les normes morales, le bon sens et leur propre compréhension de ce qui est juste et faux. Néanmoins, tout au fond d’eux-mêmes, ils savent que le péché doit être sanctionné par la mort (Romains 6.23).[ En effet, le salaire du péché, c'est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.]

 

 

L'original avec les mots d'aujourd'hui)

'Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

121672973