L'ORTEIL PUISSANT

 

Si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps,

ne serait-il pas du corps pour cela ? (1 Corinthiens 12.15)

 

Lecture proposée : (1 Corinthiens 12.14-26)

14 Ainsi, le corps n'est pas formé d'un seul organe, mais de plusieurs. 15 Si le pied disait: «Puisque je ne suis pas une main, je n'appartiens pas au corps», ne ferait-il pas partie du corps pour autant? 16 Et si l'oreille disait: «Puisque je ne suis pas un œil, je n'appartiens pas au corps», ne ferait-elle pas partie du corps pour autant? 17 Si tout le corps était un œil, où serait l'ouïe? S'il était tout entier l'ouïe, où serait l'odorat? 18 En fait, Dieu a placé chacun des organes dans le corps comme il l'a voulu. 19 S'ils étaient tous un seul organe, où serait le corps? 20 Il y a donc plusieurs organes, mais un seul corps. 21 L'œil ne peut pas dire à la main: «Je n'ai pas besoin de toi», ni la tête dire aux pieds: «Je n'ai pas besoin de vous.» 22 Bien plus, les parties du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires, 23 et celles que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d'un plus grand honneur. Ainsi nos organes les moins décents sont traités avec plus d'égards, 24 tandis que ceux qui sont décents n'en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait, 25 afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps mais que tous les membres prennent également soin les uns des autres. 26 Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.

 

Dernièrement, j'ai entendu parler d’un sport qui défie mon imagination et dont je ne vois pas l'intérêt : «la lutte d'orteils". Chaque année, des gens du monde entier se réunissent en Angleterre pour participer au championnat mondial. Les adversaires s’assoient à même le sol, face à face, puis bloquent le gros orteil du pied nu de l'autre. Le but de ce sport consiste à coincer le pied de son adversaire un peu comme on fait dans une partie de bras de fer où l'on coince le poignet de son adversaire. Tout cela me semble bien étrange.

 

Dans un sens, cette compétition inhabituelle rend honneur à une partie du corps à laquelle on accorde très peu d'importance, du moins jusqu'à ce que, par mégarde, on laisse tomber quelque chose dessus. Nos orteils et nos pieds sont des parties vitales de notre anatomie, mais nous n’y accordons que peu d'attention, à moins qu'ils nous fassent mal.

 

Paul évoque peut-être le pied pour nous rappeler qu’aucune partie du corps de Christ n’est superflue : "Si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, ne serait-il pas du corps pour cela ?" (1 Corinthiens 12.15.) La seule bonne réponse : "Bien sûr qu'il en fait partie."

 

Paul veut nous faire réaliser que tout membre du corps de Christ a son importance. Même si vous vous considérez comme le membre du corps de Christ auquel on accorde le moins d'importance et que l'on néglige le plus, vous avez de la valeur. Et vous pouvez honorer Dieu un vrai champion en employant vos aptitudes uniques à la gloire de Dieu. – W.E.C.

 

 

Le Seigneur emploie de petits outils pour accomplir de grandes tâches.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien »)

121672973