LA PAROLE EN IMAGES

 

 Car la parole de Dieu est vivante, agissante, plus acérée qu’aucune épée à deux tranchants ; elle pénètre jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle est juge des sentiments et des pensées  du cœur. (Hébreux 4.12)

 

Lecture proposée : (Psaume 119.97-112)

97 Combien j'aime ta loi!
Je la médite toute la journée.
98 Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis,
car je les ai toujours avec moi.
99 Je suis plus perspicace que tous mes maîtres,
car je médite tes instructions.
100 J'ai plus d'intelligence que les vieillards,
car je respecte tes décrets.
101 J'écarte mes pas de tout mauvais chemin
afin de me conformer à ta parole.
102 Je ne me détourne pas de tes sentences,
car c'est toi qui me les as enseignées.
103 Que tes paroles sont douces pour mon palais!
Elles sont plus douces que le miel à ma bouche.
104 Grâce à tes décrets je deviens intelligent,
c'est pourquoi je déteste toute voie de mensonge.
105 Ta parole est une lampe à mes pieds
et une lumière sur mon sentier.
106 Je jure, et je tiendrai ma promesse,
de respecter tes justes sentences.
107 Je suis profondément humilié.
Eternel, rends-moi la vie conformément à ta parole!
108 Accueille favorablement les sentiments que j'exprime, Eternel,
et enseigne-moi tes lois!
109 Ma vie est constamment en danger,
mais je n'oublie pas ta loi.
110 Des méchants me tendent des pièges,
mais je ne m'égare pas loin de tes décrets.
111 Tes instructions sont pour toujours mon héritage,
car elles font la joie de mon cœur.
112 Je pousse mon cœur à mettre tes prescriptions en pratique,
et ce toujours, jusqu'à la fin.

 

La Bible est la Parole de Dieu. Elle est pleine d’images et de comparaisons. Le psalmiste la présente comme une lampe guidant mes pas et éclairant mon chemin. Jacques la compare à un miroir (Jacques 1.23-25), renvoyant l’image de ce que je suis. Elle est aussi comme une épée, mais bien plus tranchante qu’une épée à double tranchant. Elle œuvre profondément dans mon cœur (voir la citation).[ 23 En effet, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il ressemble à un homme qui regarde son visage dans un miroir 24 et qui, après s'être observé, s'en va et oublie aussitôt comment il était. 25 Mais celui qui a plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui a persévéré, celui qui n'a pas oublié ce qu'il a entendu mais qui se met au travail, celui-là sera heureux dans son activité.]

 

Le prophète Esaïe en parle comme l’eau du ciel, bienfaisante et rafraîchissante : elle arrose, féconde, fait germer la semence et produit des fruits. (Esaïe 55.10-11) [10 La pluie et la neige descendent du ciel
et n'y retournent pas
sans avoir arrosé la terre, sans l'avoir fécondée et avoir fait germer ses plantes,
sans avoir *fourni de la semence au semeur
et du pain à celui qui mange.
11 Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche:
elle ne revient pas à moi sans effet,
sans avoir fait ce que je désire et rempli la mission que je lui ai confiée].

 

 

  . L’herbe sèche et sa fleur se fane, mais la Parole de Dieu demeure éternellement, (1 Pierre 1.23-25) rappelle Pierre.

 

Et Jésus, quant à lui, la compare au pain dont l’homme a besoin pour se nourrir quotidiennement. (Matthieu 4.4) [Jésus répondit: «Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» ]  . Elle est donc vitale pour notre être intérieur, pour nourrir notre relation avec Dieu le Père . Elle est donc à consommer sans modération pour ses effets positifs ! Que je puisse m’en rassasier, m’en délecter chaque jour et dire comme le psalmiste : « Dans ma bouche, tes paroles sont douces, plus douces que le miel » !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Béatrice Guerche)

121672973