UNE MANNE

 

La maison d’Israël appela du nom de manne cette nourriture, qui ressemblait à de la graine de coriandre ; elle était blanche et elle avait le goût d’un gâteau au miel. (Exode 16.31)

 

Lecture proposée : (Exode 16)

Des cailles et de la manne

1 Toute l'assemblée des Israélites partit d'Elim, et ils arrivèrent au désert de Sin, qui est entre Elim et le Sinaï, le quinzième jour du deuxième mois après leur sortie d'Egypte. 2 Toute l'assemblée des Israélites murmura contre Moïse et Aaron dans le désert. 3 Les Israélites leur dirent: «Pourquoi ne sommes-nous pas morts de la main de l'Eternel en Egypte, quand nous étions assis près des marmites de viande, quand nous mangions du pain à satiété? Au contraire, vous nous avez conduits dans ce désert pour faire mourir de faim toute cette assemblée.»
4 L'Eternel dit à Moïse: «Je vais faire pleuvoir du pain pour vous depuis le ciel. Le peuple sortira et en ramassera chaque jour la quantité nécessaire. Ainsi, je le mettrai à l'épreuve et je verrai s'il suivra, ou non, ma loi. 5 Le sixième jour, ils prépareront ce qu'ils auront apporté, c'est-à-dire le double de la portion ramassée chaque jour.»
6 Moïse et Aaron dirent à tous les Israélites: «Ce soir, vous reconnaîtrez que c'est l'Eternel qui vous a fait sortir d'Egypte. 7 Le matin, vous verrez la gloire de l'Eternel, parce qu'il a entendu vos murmures contre lui. Que sommes-nous, en effet, pour que vous murmuriez contre nous?» 8 Moïse dit: «L'Eternel vous donnera ce soir de la viande à manger, et le matin du pain à satiété, parce qu'il a entendu les murmures que vous avez proférés contre lui. Que sommes-nous en effet? Ce n'est pas contre nous que vous murmurez, c'est contre l'Eternel.»
9 Moïse dit à Aaron: «Dis à toute l'assemblée des Israélites: ‘Approchez-vous devant l'Eternel, car il a entendu vos murmures.'» 10 Tandis qu'Aaron parlait à toute l'assemblée des Israélites, ils se tournèrent du côté du désert, et voici que la gloire de l'Eternel parut dans la nuée. 11 L'Eternel s'adressa à Moïse: 12 «J'ai entendu les murmures des Israélites. Dis-leur: ‘Au coucher du soleil vous mangerez de la viande, et le matin vous vous rassasierez de pain. Ainsi vous reconnaîtrez que je suis l'Eternel, votre Dieu.'»
13 Le soir survinrent des cailles qui couvrirent le camp, et le matin il y eut une couche de rosée autour du camp. 14 Une fois cette rosée dissipée, il y avait à la surface du désert quelque chose de petit comme des grains, quelque chose de fin comme la gelée blanche sur la terre. 15 Les Israélites regardèrent et se dirent l'un à l'autre: «Qu'est-ce que c'est?» En effet, ils ne savaient pas ce que c'était. Moïse leur dit: «C'est le pain que L'Eternel vous donne pour nourriture. 16 Voici ce que l'Eternel a ordonné: Que chacun de vous en ramasse ce qu'il faut pour sa nourriture, une mesure de 2 litres par personne, suivant le nombre que vous êtes. Chacun en prendra pour ceux qui sont dans sa tente.»
17 C'est ce que firent les Israélites, et ils en ramassèrent les uns plus, les autres moins. 18 On mesurait ensuite la quantité précise; *celui qui avait ramassé plus n'avait rien de trop, et celui qui avait ramassé moins n'en manquait pas. Chacun ramassait ce qu'il fallait pour sa nourriture. 19 Moïse leur dit: «Que personne n'en laisse jusqu'au matin.» 20 Ils n'écoutèrent pas Moïse et certains en laissèrent jusqu'au matin; mais il s'y mit des vers et cela devint infect. Moïse fut irrité contre ces gens. 21 Tous les matins, chacun ramassait ce qu'il fallait pour sa nourriture, et quand venait la chaleur du soleil, cela fondait.
22 Le sixième jour, ils ramassèrent une double quantité de nourriture, 4 litres pour chacun. Tous les chefs de l'assemblée vinrent le rapporter à Moïse. 23 Celui-ci leur dit: «C'est ce que l'Eternel a ordonné. Demain est le jour du repos, le sabbat consacré à l'Eternel. Faites cuire ce que vous avez à faire cuire, faites bouillir ce que vous avez à faire bouillir et mettez en réserve jusqu'au matin tout ce qui restera.» 24 Ils le laissèrent jusqu'au matin, comme Moïse l'avait ordonné, et cela ne devint pas infect, il ne s'y mit pas de vers. 25 Moïse dit: «Mangez-le aujourd'hui, car c'est le jour du sabbat en l'honneur de l'Eternel. Aujourd'hui vous n'en trouverez pas dans la campagne. 26 Pendant 6 jours vous en ramasserez, mais le septième jour, celui du sabbat, il n'y en aura pas.»
27 Le septième jour, quelques membres du peuple sortirent pour en ramasser, mais ils n'en trouvèrent pas. 28 Alors l'Eternel dit à Moïse: «Jusqu'à quand refuserez-vous de respecter mes commandements et mes lois? 29 Considérez que c'est l'Eternel qui vous a donné le sabbat. Voilà pourquoi, le sixième jour, il vous donne de la nourriture pour deux jours. Que chacun reste sous sa tente, que personne ne sorte de chez lui le septième jour.» 30 Et le peuple se reposa le septième jour.
31 La communauté d'Israël donna à cette nourriture le nom de manne. Elle ressemblait à de la graine de coriandre, était blanche et avait le goût d'un gâteau au miel.
32 Moïse dit: «Voici ce que l'Eternel a ordonné: Qu'une mesure remplie de manne soit conservée pour vos descendants. Ainsi, ils verront le pain que je vous ai fait manger dans le désert après vous avoir fait sortir d'Egypte.» 33 Moïse dit à Aaron: «Prends un vase, mets-y 2 litres de manne et dépose-le devant l'Eternel afin qu'il soit conservé pour vos descendants.» 34 Suivant l'ordre donné par l'Eternel à Moïse, Aaron le déposa devant le témoignage afin qu'il soit conservé.
35 Les Israélites mangèrent de la manne pendant 40 ans, jusqu'à leur arrivée dans un pays habité. Ils mangèrent de la manne jusqu'à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan.
36 La mesure de 2 litres correspond à un dixième de la mesure étalon.

 

 

Le langage courant actuel a repris ce mot pour désigner un bienfait arrivant à point, pas seulement au sujet de nourriture abondante, mais surtout en rapport avec les finances (la manne budgétaire ou financière).

 

Pour le peuple hébreu, la manne correspondait à la nourriture qui chaque jour lui venait du ciel et les  nourrissait lors de leur séjour dans le désert ; ce bienfait dura pendant quarante ans. (Exode 16, 35). Chaque jour, chacun ne devait ramasser que la quantité nécessaire pour sa subsistance. Il récoltait une double portion le sixième jour, afin de respecter le jour de repos le lendemain. Chacun recevait exactement ce qui lui fallait pour vivre quotidiennement. Dieu montrait ainsi sa fidélité envers ceux qui lui faisait confiance.

 

Dans les évangiles, Jésus se sert de ce miracle quotidien pour montrer qu’en sa personne réside la vraie manne, le pain descendu du ciel . Notre nourriture spirituelle est en lui.

 

33 En effet, le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.»
34 Ils lui dirent alors: «Seigneur, donne-nous toujours ce pain-là!»
35 Jésus leur dit: «C'est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.

 (Jean 6.33-35)

 

48 Je suis le pain de la vie. 49 Vos ancêtres ont mangé la manne dans le désert et ils sont morts. 50 Voici comment est le pain qui descend du ciel: celui qui en mange ne mourra pas. 51 Je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement, et le pain que je donnerai, c'est mon corps, [que je donnerai] pour la vie du monde. » (Jean 48-51)

 

 Ce pain-là nous est nécessaire chaque jour pour nourrir notre âme, notre être intérieur. La Parole vivante envoyée par Dieu est notre nourriture spirituelle.

 

Comme, chaque jour, vous nourrissez votre corps, de même pensez-vous à nourrir régulièrement votre âme de cette manne ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Jean-Michel Guerche)

121672973