LIE PAR LES DETTES

 

Le riche domine sur les pauvres, et celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête.

 (Proverbes 22.7 L.S)

 

Lecture proposée :(Romains 13.8)

Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime les autres a accompli la loi.

 

DE LA PAROLE…

 

Une étude récente indiquait que les emprunts à la consommation sont en majorité liés aux cartes de crédit. L’homme moderne cherche à acquérir à tout prix. Nous accumulons les objets à une vitesse alarmante. Seulement, nous "dépensons" sans cesse plus que nous gagnons. On nous appelle des "consommateurs" parce que nous consommons - beaucoup.

 

La sagesse biblique nous recommande d'être très prudents avec l'endettement. Pourquoi ? Parce que "celui qui emprunte est l'esclave de celui qui prête ". Nous sommes prisonniers des dettes qu'il nous faut rembourser. Elles nous limitent dans nos choix. Si Dieu nous dit de prendre nos affaires et de déménager, notre situation ne nous le permettra peut-être pas. S'il nous demande de changer de carrière, nous n'en aurons sans doute pas les moyens. Nous nous mettons dans une situation telle que nous limitons l’œuvre de Dieu dans notre vie.

 

La loi de notre pays et la morale chrétienne nous obligent à payer les dettes que nous avons contractées. Dieu attend de nous que nous soyons loyaux et zélés dans ce domaine. Mais il préférerait ne jamais nous voir dans une situation qui nous limite a ce point. Celle-ci révèle un mauvais jugement de notre part : nous avons supposé que les revenus de demain seraient aussi élevés que ceux d'aujourd'hui, sinon plus. Nous avons tenté d'enfermer Dieu dans sa générosité comme si l'essentiel était notre droit de recevoir, plutôt que son droit de donner. Nous présumons trop de demain.

 

 

AUX ACTES…

 

La Bible n'interdit pas formellement l'endettement. Chaque croyant doit déterminer, selon sa conscience et le Saint-Esprit qui œuvre en lui, quelles dettes sont justes du point de vue biblique et lesquelles ne le sont pas. Mais nous sommes fermement avertis. Dieu veut que son peuple soit libre vis-à-vis du monde et lié à lui seul. Prudence ! Soyons redevables envers les autres d'annoncer l'Evangile et non du fait de nos engagements financiers hâtifs.

 

 

(Extrait du livre « 365 méditations Dans ses Pas » – Chris Tiegreen)

121672973