QU’EST-CE QUI LES IRRITE ?

 

 Vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. (Ephésiens 6.4)

 

Lecture proposée : (Proverbes 1.1-9)

1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d'Israël,
2 pour connaître la sagesse et l'instruction,
pour comprendre les paroles de l'intelligence,
3 pour recevoir des leçons de bon sens,
de justice, d'équité et de droiture,
4 pour donner du discernement à ceux qui manquent d'expérience,
de la connaissance et de la réflexion aux jeunes.
5 Que le sage écoute, et il augmentera son savoir!
Celui qui est intelligent gagnera en habileté
6 pour comprendre les proverbes et les paraboles,
les paroles des sages et leurs énigmes.
7 La connaissance commence par la crainte de l'Eternel.
Il faut être fou pour mépriser la sagesse et l'instruction.
8 Mon fils, écoute l'instruction de ton père
et ne rejette pas l'enseignement de ta mère!
9 En effet, ce sera une couronne de grâce pour ta tête
et un collier pour ton cou.

 

Qu’est-ce, en effet, qui peut irriter les enfants chez leur père ? On peut mentionner plusieurs choses. Par exemple, le manque d’écoute, donc de communication, la trop grande sévérité des corrections, leur absence de mesure… mais le pire est sans doute le manque de cohérence entre ses exigences et le relâchement de sa propre conduite.

 

J’ai croisé des parents désolés de l’ingratitude de tel de leurs enfants et qui disaient : « On a pourtant tout fait pour lui (ou elle). On l’a gâté (e), on ne lui a rien refusé et on lui laissera une fortune en héritage ! » Justement c’et cela, dont il (elle) n’avait pas besoin, qui l’a effectivement gâté (e) !

 

La seule chose qui empêche un fils ou une fille de s’irriter de l’attitude de ses parents, c’est la cohérence entre ce qu’ils exigent d’eux-mêmes et ce qu’ils attendent de l’enfant ! Avant tout sur le plan de la conduite. Platon le disait déjà il y a vingt-quatre siècles : « Aux enfants, il faut laisser un bel héritage de conscience plutôt que d’or ».

 

La conscience n’est en paix, on le sait, que dans l’intégrité morale. Et celle-ci réclame un apprentissage à la lumière de celle du Seigneur transmis dans la Parole écrite.

 

Attention, pères, c’est votre conduite qui fera la différence !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes –  Richard Doulière)

121672973