Y TENIR COMME A LA PRUNELLE DE SES YEUX

 

 Car ainsi parle l’Eternel des armées : Après cela, (viendra) la gloire ! Il m’a envoyé vers les nations qui vous ont pris comme butin, car celui qui vous touche, touche la prunelle de son œil. (Zacharie 2.8 (ou 2.12 selon les versions)

 

Lecture proposée : (Zacharie 2.5-17)

5 J'ai levé les yeux et vu un homme qui tenait dans la main un ruban à mesurer. 6 J'ai dit: «Où vas-tu?» Il m'a répondu: «Je vais mesurer Jérusalem pour voir sa largeur et sa longueur.» 7 Alors, l'ange qui me parlait s'est avancé. Un autre ange est venu à sa rencontre 8 et lui a ordonné: «Cours dire à ce jeune homme:
‘Jérusalem sera une ville ouverte
à cause du grand nombre d'hommes et de bêtes qui y vivront.
9 Je serai moi-même pour elle
une muraille de feu tout autour, déclare l'Eternel,
et je serai sa gloire au milieu d'elle.'
10 »Allons, allons! Fuyez du pays du nord,
déclare l'Eternel, car je vous avais dispersés
aux quatre coins de l'horizon, déclare l'Eternel.
11 Allons! Sauve-toi, Sion,
toi qui habites à Babylone,
12 car voici ce que dit l'Eternel, le maître de l'univers:
Après cela viendra la gloire.
Il m'a envoyé vers les nations
qui vous ont dépouillés,
car celui qui vous touche
touche à la prunelle de son œil.
13 Me voici, je lève ma main contre elles,
elles seront la proie de ceux qui étaient leurs esclaves,
et vous saurez que l'Eternel, le maître de l'univers, m'a envoyé.
14 »Pousse des cris d'allégresse et réjouis-toi,
fille de Sion!
En effet, je viens habiter au milieu de toi,
déclare l'Eternel.
15 Beaucoup de nations s'attacheront à l'Eternel, ce jour-là,
et deviendront mon peuple.
J'habiterai au milieu de toi,
et tu sauras que l'Eternel, le maître de l'univers, m'a envoyé vers toi.
16 L'Eternel possédera Juda comme sa part
dans la terre sainte,
et il choisira encore Jérusalem.
17 Que toute créature fasse silence devant l'Eternel,
car il s'est réveillé et sort de sa demeure sainte.»

 

La prunelle, c’est la petite « prune » qu’on a au milieu de l’œil, donc la pupille de l’œil, et on y tient plus que tout, bien sûr. Cette expression revient quatre fois dans les Ecritures. Comme la prunelle des  yeux, Dieu a gardé son peuple dans le désert, (Deutéronome 32.10) [10 Il l'a trouvé dans une contrée déserte, Dans une solitude aux effroyables hurlements ; Il l'a entouré, il en a pris soin, Il l'a gardé comme la prunelle de son oeil,]  , rappelle Moïse et David prie Dieu de le garder ainsi. (Psaume 17.8) [Garde-moi comme la prunelle de l'oeil ; Protège-moi, à l'ombre de tes ailes,]. Salomon demande à son fils de garder précieusement les enseignements de Dieu (Proverbes 7.2) [Observe mes préceptes, et tu vivras ; Garde mes enseignements comme la prunelle de tes yeux.] et Zacharie fortifie son peuple par la parole de l’Eternel (Voir la lecture proposée.)

 

Arrêtons-nous sur cette dernière référence figurant au milieu des huit visions données par Dieu à Zacharie, toutes concernant le renouveau futur d’Israël. D’une façon imagée, ce verset exprime l’amour et la protection de Dieu pour Israël. Les nations ne triompheront pas, mais beaucoup s’attacheront à l’Eternel, deviendront son peuple et Dieu demeurera au milieu de tous. Dieu révèle ainsi son plan de salut.

 

Par le sacrifice de Jésus-Christ, nous mesurons l’amour de Dieu pour tous les hommes. Chacun est aussi important que la prunelle de son œil, pour parler à la manière des hommes. Les saviez-vous ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Jean-Michel  Guerche)

121672973