LA LUMIERE DANS L’OBSCURITE

 

Quand l’officier romain qui se tenait en face de Jésus

entendit son cri et le vit expirer de cette manière, il dit :

« Assurément, cet homme était Fils de Dieu ».

(Marc 15.39)

 

Lecture proposée : (2 Corinthiens 1.1-7)

1 De la part de Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et du frère Timothée à l'Eglise de Dieu qui est à Corinthe et à tous les saints qui sont dans toute l'Achaïe: 2 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!
3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père plein de compassion et le Dieu de tout réconfort! 4 Il nous réconforte dans toutes nos détresses afin que nous puissions réconforter ceux qui se trouvent dans la détresse, grâce à l'encouragement que nous recevons nous-mêmes de la part de Dieu. 5 En effet, de même que les souffrances de Christ abondent pour nous, de même aussi, c'est par Christ que notre réconfort abonde. 6 Si nous sommes dans la détresse, c'est pour votre réconfort et pour votre salut; si nous sommes encouragés, c'est pour votre encouragement, pour vous permettre de supporter les mêmes souffrances que celles que nous endurons. 7 Et notre espérance à votre sujet est ferme, parce que nous savons que si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi au réconfort.

 

Notes de la Bible Segond 21

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique.
2 Corinthiens 1

  • 1.1 Saints : manière de désigner les chrétiens en tant que personnes consacrées à Dieu et appelées à avoir le comportement qui découle de leur appartenance à ce Dieu.

 

 

Nous nous demandons parfois pourquoi nous subissons telle épreuve, traversons tel tunnel qui semble sans fin, ou vivons un enchaînement de tragédies. Ne nous sommes-nous pas demandé si, à travers ces difficultés que nous traversons, quelqu’un pouvait voir pointer la lumière divine ? Un « centurion » est peut-être en train de nous regarder.

 

Le monde est rarement convaincu de la réalité de la vie nouvelle en Christ lorsqu’il nous voit couler une vie paisible et prospère. Au contraire, c’est notre attitude fidèle au Seigneur lorsque nous sommes dans l’adversité, les déceptions ou la douleur, qui interpelle. J’y repense rétrospectivement : ma femme et moi n’avons jamais eu autant d’occasions de témoignage que lorsque nous avons traversé des moments pénibles. La souffrance seule ouvre certaines portes.

 

Comme l’écrit Jon Courson dans son commentaire sur le verset du jour « Ce fut dans la mort du Seigneur que le centurion trouva la vie. Ce fut dans ce moment particulièrement sombre qu’il trouva la lumiière ».

 

Quel témoignage donnons-nous lorsque nous sommes dans l’adversité ? Avons-nous conscience que nous pouvons influencer notre entourage par notre attitude et notre comportement dans ces moments-là ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Eric Preud’homme)

121672973