LETTRE DE PAUL AUX HEBREUX – 1/20

(Addendum) – 1/7

 

VUE D’ENSEMBLE

 

But :

 

Présenter la pleine suffisance et la supériorité de Christ.

 

Auteur :

 

Anonyme, l’auteur parle de Timothé comme d’un « frère » (Hebreux 13.23) [Sachez que notre frère Timothée a été relâché; s'il vient assez tôt, j'irai vous voir avec lui. ]

 

Destinataires initiaux :

 

Des chrétiens d’origine juive (peut-être de la deuxième génération, cf Hébreux 2.3) [comment échapperons-nous si nous négligeons un si grand salut? Ce salut, annoncé d'abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l'ont entendu. ] tentés de retourner au judaïsme, sans doute à cause de leur manque de maturité et de leur mauvaise compréhension des vérités bibliques.

 

Date de rédaction :

 

Probablement avant la destruction de Jérusalem (survenue en 70 après Jésus-Christ), puisque l’auteur ne fait pas allusion à cet évènement et mentionne les sacrifices et rituels religieux.

 

Contexte :

 

Ces chrétiens subissaient probablement une sévère persécution d’ordre social et physique, à la fois de la part des Juifs et des Romains. Comme Christ n’était pas revenu établir son règne, ils éprouvaient le besoin d’être rassurés et d’entendre que le christianisme était la vérité et que Jésus était bien le Messie.

 

Verset-clé :

 

«Le Fils est le reflet de sa gloire et l’expression de sa personne, il soutient tout par sa parole puissante. Après avoir accompli au travers de lui-même la purification de nos péchés, il s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts » (1.3).

 

Personnages clés :

 

Les hommes et les femmes de foi de l’Ancien Testament (Hébreux 11).

[Hébreux 11 (Segond 21)

Exemples de foi

1 Or la foi, c'est la ferme assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas. 2 C'est à cause d'elle que les anciens ont reçu un témoignage favorable. 3 Par la foi, nous comprenons que l'univers a été formé par la parole de Dieu, de sorte que le monde visible n'a pas été fait à partir des choses visibles.
4 C'est par la foi qu'Abel a offert à Dieu un sacrifice plus grand que celui de Caïn; c'est grâce à elle qu'il a été déclaré juste, car Dieu approuvait ses offrandes, et c'est par elle qu'il parle encore bien qu'étant mort.
5 C'est à cause de sa foi qu'Hénoc a été enlevé pour échapper à la mort, et
on ne l'a plus retrouvé parce que Dieu l'avait enlevé. Avant d'être enlevé, il avait en effet reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. 6 Or, sans la foi, il est impossible d'être agréable à Dieu, car il faut que celui qui s'approche de lui croie que Dieu existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent.
7 C'est par la foi que Noé, averti des événements que l'on ne voyait pas encore et rempli d'une crainte respectueuse, a construit une arche pour sauver sa famille. C'est par elle qu'il a condamné le monde et est devenu héritier de la justice qui s'obtient par la foi.
8 C'est par la foi qu'Abraham a obéi lorsque Dieu l'a appelé et qu'il est parti pour le pays qu'il devait recevoir en héritage. Et il est parti sans savoir où il allait. 9 C'est par la foi qu'il est venu s'installer dans le pays promis comme dans un pays étranger. Il y a habité sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse, 10 car il attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur.
11 C'est aussi par la foi que Sara elle-même a été rendue capable d'avoir une descendance. Malgré son âge avancé, elle a donné naissance à un enfant parce qu'elle a cru à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. 12 C'est pourquoi d'un seul homme, pourtant déjà marqué par la mort, est née une descendance
aussi nombreuse que les étoiles du ciel, pareille au sable qui est au bord de la mer et qu'on ne peut compter.
13 C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir reçu les biens promis, mais ils les ont vus et salués de loin, et ils ont reconnu qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. 14 Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. 15 S'ils avaient eu la nostalgie de celle qu'ils avaient quittée, ils auraient eu le temps d'y retourner. 16 Mais en réalité, ils désirent une meilleure patrie, c'est-à-dire la patrie céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité.
17 C'est par la foi qu'Abraham a offert Isaac lorsqu'il a été mis à l'épreuve. Oui, il a offert son fils unique en sacrifice, bien qu'il ait reçu les promesses 18 et que Dieu lui ait dit:
C'est par Isaac qu'une descendance te sera assurée.  19 Il pensait que Dieu était capable même de le ressusciter des morts. C'est pourquoi il a retrouvé son fils par une sorte de résurrection.
20 C'est par la foi qu'Isaac a béni Jacob et Esaü en vue de l'avenir.
21 C'est par la foi que Jacob, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et
s'est prosterné, appuyé sur l'extrémité de son bâton.
22 C'est par la foi que Joseph, à la fin de sa vie, a fait mention de la sortie d'Egypte des Israélites et a donné des ordres au sujet de ses ossements.
23 C'est par la foi que Moïse, à sa naissance, a été caché pendant trois mois par ses parents. Ils avaient en effet vu que l'enfant était beau, et ils n'ont pas eu peur de l'ordre du roi.
24 C'est par la foi que Moïse, devenu grand, a refusé d'être appelé fils de la fille du pharaon. 25 Il préférait être maltraité avec le peuple de Dieu plutôt que d'avoir momentanément la jouissance du péché. 26 Il considérait l'humiliation attachée au Messie comme une richesse plus grande que les trésors de l'Egypte, car il avait le regard fixé sur la récompense à venir. 27 C'est par la foi qu'il a quitté l'Egypte sans craindre la colère du roi, car il s'est montré déterminé, comme s'il voyait celui qui est invisible.
28 C'est par la foi qu'il a célébré la Pâque et versé du sang afin que le destructeur ne touche pas aux premiers-nés des Israélites. 29 C'est par la foi qu'ils ont traversé la mer Rouge comme un terrain sec, tandis que les Egyptiens ont été engloutis lorsqu'ils ont tenté de passer.
30 C'est par la foi que les murailles de Jéricho sont tombées après que le peuple en avait fait le tour pendant sept jours.
31 C'est par la foi que Rahab, la prostituée, n'est pas morte avec les non-croyants, parce qu'elle avait accueilli les espions avec bienveillance.
32 Et que dirais-je encore? Le temps me manquerait en effet pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel et des prophètes. 33 Par la foi, ils ont vaincu des royaumes, exercé la justice, obtenu la réalisation de promesses, fermé la gueule de lions, 34 éteint la puissance du feu, échappé au tranchant de l'épée, repris des forces après une maladie, été vaillants à la guerre, mis en fuite des armées étrangères. 35 Des femmes ont retrouvé leurs morts par la résurrection. D'autres ont été torturés et n'ont pas accepté de délivrance afin d'obtenir une meilleure résurrection. 36 D'autres encore ont subi les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison. 37 Ils ont été lapidés, sciés, [mis à l'épreuve]. Ils sont morts tués par l'épée. Ils sont allés d'un endroit à l'autre, habillés de peaux de brebis ou de chèvre, privés de tout, persécutés, maltraités, 38 eux dont le monde n'était pas digne. Ils erraient dans les déserts et les montagnes, dans les grottes et les abris de la terre. 39 Tous ceux-là, bien qu'ayant reçu un bon témoignage grâce à leur foi, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis, 40 car Dieu avait en vue quelque chose de meilleur pour nous. Ainsi, ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection. ]

 

 

 

Particularités :

 

Bien qu’il s’agisse d’une lettre (cf Hébreux 13.22) [Je vous invite, frères et sœurs, à faire bon accueil à ces paroles d'encouragement, car je vous ai écrit brièvement. ] ce texte a la forme et le contenu d’un sermon.

Les consommateurs avertis achètent les produits au meilleur rapport qualité-prix. Les parents sages désirent le meilleur pour leurs enfants ; ils nourrissent leur corps, leur esprit et leur âme. Les personnes intègres cherchent le moyen d’investir au mieux leur temps, leurs aptitudes et leurs richesses. Quel que soit le domaine, le fait d’accepter moins que le meilleur équivaut à un gaspillage stupide et irresponsable. C’est pourtant un instinct naturel que de viser ce qui est pratique et agréable.

 

Le judaïsme ne correspond pas à un second choix ni à une option de facilité. D’inspiration divine, il exprime un véritable culte. Les commandements, les rituels et les prophètes décrivent les promesses de Dieu et révèlent le chemin du pardon et du salut. Mais Christ est venu. Il a accompli la loi et les prophètes, a triomphé du péché, a renversé toutes les barrières nous séparant de Dieu et nous a librement offert la vie éternelle.

 

Ce message était difficile à accepter. Bien qu’ayant attendu le Messie des siècles durant, les Juifs étaient ancrés dans leur manière traditionnelle de penser et d’adorer. En suivant Jésus, ils avaient l’impression de renier leur précieux héritage et les Ecritures. Ils ont écouté l’Evangile avec méfiance ; plusieurs l’ont rejeté et ont cherché à éliminer cette « hérésie ». Ceux qui ont reconnu en Jésus le Messie sont souvent retombés dans leurs habitudes, essayant de vivre une foi mal définie.

 

L’épître aux Hébreux est un puissant document adressé aux Juifs désireux de se faire une opinion sur Jésus ou mal à l’aise avec la nouvelle foi. Le message transmis est celui de la supériorité de Jésus et du christianisme et de la pleine suffisance de Christ pour le salut.

 

L’auteur commence par souligner que l’ancienne alliance (judaïsme) et la nouvelle (christianisme) ont toutes deux été révélées par Dieu (Hébreux 1.1-3) [1 Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes, 2 Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l'a établi héritier de toute chose et c'est par lui aussi qu'il a créé l'univers. 3 Le Fils est le reflet de sa gloire et l'expression de sa personne, il soutient tout par sa parole puissante. Après avoir accompli [au travers de lui-même] la purification de nos péchés, il s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts. ].

 

Dans la section doctrinale qui suit (de Hébreux 1.4 à Hébreux 10.18), il montre en quoi jésus est supérieur :

  • aux anges (de Hébreux 1.4 à Hébreux 2.18),

  • aux dirigeants (de Hébreux 3.1 à Hébreux 4.13)

  • et aux prêtres (de Hébreux 4.14 à Hébreux 7.28).

     

  • Le christianisme surpasse le judaïsme parce qu’il a :

    • une meilleure alliance (Hébreux 8.1-13) [1 Le point capital de ce qui vient d'être dit, c'est que nous avons bien un tel grand-prêtre, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans le ciel 2 et accomplit son service dans le sanctuaire, dans le véritable tabernacle, celui qui a été dressé par le Seigneur et non par un être humain.
      3 Tout grand-prêtre est établi pour présenter des offrandes et des sacrifices; il est donc nécessaire que Jésus lui aussi ait quelque chose à présenter. 4 Certes, s'il était sur la terre, il ne serait même pas prêtre, car là se trouvent les prêtres qui présentent les offrandes conformément à la loi. 5 Or, ils célèbrent un culte qui n'est que la copie et l'ombre des réalités célestes. Moïse en avait été averti alors qu'il allait construire le tabernacle:
      Regarde, lui dit en effet le Seigneur, et fais tout d'après le modèle qui t'a été montré sur la montagne. 6 Mais en réalité, Jésus possède un service bien supérieur, et ce d'autant plus qu'il est le médiateur d'une meilleure alliance, fondée sur de meilleures promesses.
      7 En effet, si la première alliance avait été irréprochable, il n'aurait pas été question de la remplacer par une seconde. 8 De fait, c'est bien comme un reproche que le Seigneur dit à son peuple:
      Voici que les jours viennent, dit le Seigneur, où je conclurai avec la communauté d'Israël et la communauté de Juda une alliance nouvelle. 9 Elle ne sera pas comme l'alliance que j'ai conclue avec leurs ancêtres le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir d'Egypte. Comme ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, moi non plus je ne me suis pas soucié d'eux, dit le Seigneur. 10 Mais voici l'alliance que je ferai avec la communauté d'Israël après ces jours-là, dit le Seigneur: je mettrai mes lois dans leur esprit, je les écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 11 Personne n'enseignera plus son concitoyen ni son frère en disant: ‘Tu dois connaître le Seigneur!' car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux. 12 En effet, je pardonnerai leurs injustices et je ne me souviendrai plus de leurs péchés [ni de leurs fautes].  13 En parlant d'une alliance nouvelle, le Seigneur a déclaré ancienne la première. Or ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître. ],

       

    • un meilleur sanctuaire (Hébreux 9.1-10) [1 La première alliance avait donc des règles relatives au culte et un sanctuaire terrestre. 2 En effet, un tabernacle avait été édifié. La première partie de cette tente, appelée le lieu saint, abritait le chandelier, la table et les pains consacrés. 3 Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le lieu très saint; 4 elle abritait l'encensoir en or pour les parfums ainsi que l'arche de l'alliance, entièrement recouverte d'or. Ce coffre contenait un vase d'or rempli de manne, le bâton d'Aaron qui avait fleuri et les tables de l'alliance. 5 Au-dessus de l'arche se trouvaient les glorieux chérubins qui couvraient le propitiatoire de leur ombre. Ce n'est pas le moment de parler en détail là-dessus.
      6 L'ensemble étant ainsi disposé, les prêtres qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle. 7 Mais dans la seconde, seul le grand-prêtre entre, et ce une fois par an, non sans y apporter du sang qu'il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple. 8 Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n'était pas révélé tant que le premier tabernacle était dressé. 9 C'est une illustration pour le temps présent; elle signifie que les dons et les sacrifices présentés ne peuvent pas rendre parfait, sur le plan de la conscience, celui qui prend part à ce culte. 10 Avec les aliments, les boissons, les diverses ablutions et les règles relatives au corps, c'étaient des prescriptions imposées seulement jusqu'à une époque de réforme. ]

       

    • et un sacrifice suffisant pour les péchés (de Hébreux 9.11 à Hébreux 10.18) [11 Quant à Christ, il est venu comme grand-prêtre des biens à venir. Il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait qui n'est pas construit par la main de l'homme – c'est-à-dire qui n'appartient pas à cette création – 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non pas avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang. Il nous a ainsi obtenu un rachat éternel. 13 En effet, le sang des boucs et des taureaux ainsi que la cendre d'une vache, dont on asperge ceux qui sont souillés, les rendent saints en leur procurant une pureté rituelle. 14 Si tel est le cas, le sang de Christ, qui s'est offert lui-même à Dieu par l'Esprit éternel comme une victime sans défaut, purifiera d'autant plus votre conscience des œuvres mortes afin que vous serviez le Dieu vivant!
      15 Voici pourquoi il est le médiateur d'une alliance nouvelle: sa mort est intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance afin que ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel promis. 16 En effet, là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée. 17 Un testament n'entre en vigueur qu'en cas de décès, puisqu'il n'a aucun effet tant que le testateur vit. 18 C'est pourquoi, même la première alliance a été inaugurée avec du sang. 19 Après avoir prononcé devant le peuple entier tous les commandements conformément à la loi, Moïse a pris le sang des jeunes taureaux et des boucs ainsi que de l'eau, de la laine écarlate et de l'hysope, et il a aspergé le livre lui-même et tout le peuple en disant: 20
      Voici le sang de l'alliance que Dieu a prescrite pour vous.  21 Il a aussi aspergé avec le sang le tabernacle et tous les ustensiles du culte. 22 Or, d'après la loi, presque tout est purifié avec du sang et, s'il n'y a pas de sang versé, il n'y a pas de pardon.
      23 S'il était nécessaire de purifier de cette manière ce qui n'était que l'image des réalités célestes, il fallait que les réalités célestes elles-mêmes soient purifiées par des sacrifices meilleurs encore que ceux-là. 24 En effet, Christ n'est pas entré dans un sanctuaire fait par la main de l'homme, dans une simple copie du véritable, mais il est entré dans le ciel même afin de se présenter maintenant pour nous devant Dieu. 25 Et ce n'est pas pour s'offrir lui-même plusieurs fois qu'il y est entré, comme le grand-prêtre qui entre chaque année dans le sanctuaire pour offrir un autre sang que le sien; 26 si tel avait été le cas, il aurait dû souffrir plusieurs fois depuis la création du monde. Mais maintenant, à la fin des temps, il s'est révélé une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice.
      27 Il est réservé aux êtres humains de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. 28 De même, Christ s'est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d'hommes, puis il apparaîtra une seconde fois, sans rapport avec le péché, à ceux qui l'attendent pour leur salut.

Hébreux 10

Persévérer dans l'espérance

1 La loi, en effet, possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation de la réalité; elle ne peut jamais, par l'offrande annuelle et toujours répétée des mêmes sacrifices, conduire à la perfection ceux qui y participent. 2 Sinon, n'aurait-on pas cessé de les offrir? Ceux qui rendent ce culte, purifiés une fois pour toutes, n'auraient en effet plus du tout conscience de leurs péchés. 3 Mais en réalité, le souvenir des péchés est rappelé chaque année par ces sacrifices, 4 car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés.
5 C'est pourquoi, en entrant dans le monde, Christ dit:
Tu n'as voulu ni sacrifices ni offrandes, mais tu m'as formé un corps; 6 tu n'as accepté ni holocaustes ni sacrifices pour le péché, 7 alors j'ai dit: ‘Me voici, je viens – dans le rouleau du livre il est écrit à mon sujet – pour faire, ô Dieu, ta volonté.' 
8 Il a d'abord dit:
Tu n'as voulu et tu n'as accepté ni sacrifices ni offrandes, ni holocaustes ni sacrifices pour le péché – qui sont pourtant offerts conformément à la loi – 9 et ensuite il a déclaré: Me voici, je viens, [ô Dieu,] pour faire ta volonté. Il abolit ainsi le premier culte pour établir le second. 10 Et c'est en raison de cette volonté que nous avons été rendus saints par l'offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.
11 Tout prêtre se tient chaque jour debout pour faire le service et offrir fréquemment les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais enlever les péchés, 12 tandis que Christ, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu. 13 Il attend désormais que ses ennemis soient réduits à lui servir de marchepied. 14 En effet, par une seule offrande il a conduit à la perfection pour toujours ceux qu'il rend saints. 15 C'est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi, car après avoir dit: 16
Voici l'alliance que je ferai avec eux après ces jours-là, dit le Seigneur: je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur esprit, 17 il ajoute: Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs fautes. 
18 Or là où il y a pardon des péchés, il n'y a plus à présenter d'offrande pour le péché.]
.

 

Après avoir démontré la supériorité de la foi chrétienne, l’auteur passe à ses implications pratiques dans la vie de tout disciple. Les lecteurs sont invités à tenir ferme dans leur nouvelle foi, à s’encourager les uns les autres et à se réjouir du retour de Christ (Hébreux 10.19-25) [19 Ainsi, frères et sœurs, nous avons par le sang de Jésus l'assurance d'un libre accès au sanctuaire. 20 Cette route nouvelle et vivante, il l'a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire de son propre corps. 21 De plus, nous avons un souverain prêtre établi sur la maison de Dieu. 22 Approchons-nous donc avec un cœur sincère, une foi inébranlable, le cœur purifié d'une mauvaise conscience et le corps lavé d'une eau pure.
23 Retenons fermement l'espérance que nous proclamons, car celui qui a fait la promesse est fidèle. 24 Veillons les uns sur les autres pour nous inciter à l'amour et à de belles œuvres. 25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme certains en ont l'habitude, mais encourageons-nous mutuellement. Faites cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. ]
.

 

L’auteur les avertit des conséquences qu’entraînerait le rejet du sacrifice de Jésus (Hébreux 10.26-31) [26 En effet, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une terrible attente du jugement et l'ardeur du feu qui dévorera les adversaires de Dieu. 28 Celui qui a violé la loi de Moïse est mis à mort sans pitié, sur la déposition de deux ou de trois témoins. 29 Quelle peine bien plus sévère méritera-t-il donc, à votre avis, celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura jugé sans valeur le sang de l'alliance grâce auquel il a été déclaré saint et aura insulté l'Esprit de la grâce? 30 Nous connaissons en effet celui qui a dit: C'est à moi qu'appartient la vengeance, c'est moi qui donnerai à chacun ce qu'il mérite! Il a ajouté: Le Seigneur jugera son peuple.  31 Oui, c'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. ] et rappelle les récompenses réservées à ceux qui restent fidèles (10.32-39) [32 Souvenez-vous des premiers jours: après avoir été éclairés, vous avez supporté un grand et douloureux combat. 33 Tantôt vous étiez publiquement exposés aux injures et aux persécutions, tantôt vous vous montriez solidaires de ceux qui se trouvaient dans la même situation. 34 En effet, vous avez eu de la compassion pour moi dans ma prison et vous avez accepté avec joie qu'on prenne vos biens, sachant que vous aviez [au ciel] des richesses meilleures et qui durent toujours.
35 N'abandonnez donc pas votre assurance, qui est porteuse d'une grande récompense. 36 Oui, vous avez besoin de persévérance pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir ainsi ce qui vous est promis. 37 Encore bien peu, bien peu de temps, et
celui qui doit venir viendra, il ne tardera pas. 38 Et le juste vivra par la foi; mais s'il revient en arrière, je ne prends pas plaisir en lui.  39 Quant à nous, nous ne faisons pas partie de ceux qui reviennent en arrière pour leur perte, mais de ceux qui ont la foi pour le salut de leur âme. ] .

 

Ensuite, il explique comment vivre par la foi en présentant l’exemple d’hommes et de femmes fidèles dans l’histoire d’Israël (Hébreux 11.1-40) [1 Or la foi, c'est la ferme assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas. 2 C'est à cause d'elle que les anciens ont reçu un témoignage favorable. 3 Par la foi, nous comprenons que l'univers a été formé par la parole de Dieu, de sorte que le monde visible n'a pas été fait à partir des choses visibles.
4 C'est par la foi qu'Abel a offert à Dieu un sacrifice plus grand que celui de Caïn; c'est grâce à elle qu'il a été déclaré juste, car Dieu approuvait ses offrandes, et c'est par elle qu'il parle encore bien qu'étant mort.
5 C'est à cause de sa foi qu'Hénoc a été enlevé pour échapper à la mort, et
on ne l'a plus retrouvé parce que Dieu l'avait enlevé. Avant d'être enlevé, il avait en effet reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. 6 Or, sans la foi, il est impossible d'être agréable à Dieu, car il faut que celui qui s'approche de lui croie que Dieu existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent.
7 C'est par la foi que Noé, averti des événements que l'on ne voyait pas encore et rempli d'une crainte respectueuse, a construit une arche pour sauver sa famille. C'est par elle qu'il a condamné le monde et est devenu héritier de la justice qui s'obtient par la foi.
8 C'est par la foi qu'Abraham a obéi lorsque Dieu l'a appelé et qu'il est parti pour le pays qu'il devait recevoir en héritage. Et il est parti sans savoir où il allait. 9 C'est par la foi qu'il est venu s'installer dans le pays promis comme dans un pays étranger. Il y a habité sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse, 10 car il attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur.
11 C'est aussi par la foi que Sara elle-même a été rendue capable d'avoir une descendance. Malgré son âge avancé, elle a donné naissance à un enfant parce qu'elle a cru à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. 12 C'est pourquoi d'un seul homme, pourtant déjà marqué par la mort, est née une descendance
aussi nombreuse que les étoiles du ciel, pareille au sable qui est au bord de la mer et qu'on ne peut compter.
13 C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir reçu les biens promis, mais ils les ont vus et salués de loin, et ils ont reconnu qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. 14 Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. 15 S'ils avaient eu la nostalgie de celle qu'ils avaient quittée, ils auraient eu le temps d'y retourner. 16 Mais en réalité, ils désirent une meilleure patrie, c'est-à-dire la patrie céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité.
17 C'est par la foi qu'Abraham a offert Isaac lorsqu'il a été mis à l'épreuve. Oui, il a offert son fils unique en sacrifice, bien qu'il ait reçu les promesses 18 et que Dieu lui ait dit:
C'est par Isaac qu'une descendance te sera assurée.  19 Il pensait que Dieu était capable même de le ressusciter des morts. C'est pourquoi il a retrouvé son fils par une sorte de résurrection.
20 C'est par la foi qu'Isaac a béni Jacob et Esaü en vue de l'avenir.
21 C'est par la foi que Jacob, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et
s'est prosterné, appuyé sur l'extrémité de son bâton.
22 C'est par la foi que Joseph, à la fin de sa vie, a fait mention de la sortie d'Egypte des Israélites et a donné des ordres au sujet de ses ossements.
23 C'est par la foi que Moïse, à sa naissance, a été caché pendant trois mois par ses parents. Ils avaient en effet vu que l'enfant était beau, et ils n'ont pas eu peur de l'ordre du roi.
24 C'est par la foi que Moïse, devenu grand, a refusé d'être appelé fils de la fille du pharaon. 25 Il préférait être maltraité avec le peuple de Dieu plutôt que d'avoir momentanément la jouissance du péché. 26 Il considérait l'humiliation attachée au Messie comme une richesse plus grande que les trésors de l'Egypte, car il avait le regard fixé sur la récompense à venir. 27 C'est par la foi qu'il a quitté l'Egypte sans craindre la colère du roi, car il s'est montré déterminé, comme s'il voyait celui qui est invisible.
28 C'est par la foi qu'il a célébré la Pâque et versé du sang afin que le destructeur ne touche pas aux premiers-nés des Israélites. 29 C'est par la foi qu'ils ont traversé la mer Rouge comme un terrain sec, tandis que les Egyptiens ont été engloutis lorsqu'ils ont tenté de passer.
30 C'est par la foi que les murailles de Jéricho sont tombées après que le peuple en avait fait le tour pendant sept jours.
31 C'est par la foi que Rahab, la prostituée, n'est pas morte avec les non-croyants, parce qu'elle avait accueilli les espions avec bienveillance.
32 Et que dirais-je encore? Le temps me manquerait en effet pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel et des prophètes. 33 Par la foi, ils ont vaincu des royaumes, exercé la justice, obtenu la réalisation de promesses, fermé la gueule de lions, 34 éteint la puissance du feu, échappé au tranchant de l'épée, repris des forces après une maladie, été vaillants à la guerre, mis en fuite des armées étrangères. 35 Des femmes ont retrouvé leurs morts par la résurrection. D'autres ont été torturés et n'ont pas accepté de délivrance afin d'obtenir une meilleure résurrection. 36 D'autres encore ont subi les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison. 37 Ils ont été lapidés, sciés, [mis à l'épreuve]. Ils sont morts tués par l'épée. Ils sont allés d'un endroit à l'autre, habillés de peaux de brebis ou de chèvre, privés de tout, persécutés, maltraités, 38 eux dont le monde n'était pas digne. Ils erraient dans les déserts et les montagnes, dans les grottes et les abris de la terre. 39 Tous ceux-là, bien qu'ayant reçu un bon témoignage grâce à leur foi, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis, 40 car Dieu avait en vue quelque chose de meilleur pour nous. Ainsi, ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection.
] et en donnant un encouragement et une recommandation pour la vie quotidienne (Hébreux 12.1-17) [1 Nous donc aussi, puisque nous sommes entourés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance l'épreuve qui nous est proposée. 2 Faisons-le en gardant les regards sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection. En échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix en méprisant la honte qui s'y attachait et il s'est assis à la droite du trône de Dieu. 3 Pensez en effet à celui qui a supporté une telle opposition contre lui de la part des pécheurs, afin de ne pas vous laisser abattre par le découragement.
4 Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans votre combat contre le péché 5 et vous avez oublié l'encouragement qui vous est adressé comme à des fils:
Mon fils, ne méprise pas la correction du Seigneur et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend. 6 En effet, le Seigneur corrige celui qu'il aime et il punit tous ceux qu'il reconnaît comme ses fils. 
7 Supportez la correction: c'est comme des fils que Dieu vous traite. Quel est le fils qu'un père ne corrige pas? 8 Mais si vous êtes dispensés de la correction à laquelle tous ont part, c'est donc que vous êtes des enfants illégitimes et non des fils. 9 D'ailleurs, puisque nos pères terrestres nous ont corrigés et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas d'autant plus nous soumettre à notre Père céleste pour avoir la vie? 10 Nos pères nous corrigeaient pour un peu de temps, comme ils le trouvaient bon, tandis que Dieu le fait pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. 11 Certes, au premier abord, toute correction semble un sujet de tristesse, et non de joie, mais elle produit plus tard chez ceux qu'elle a ainsi exercés un fruit porteur de paix: la justice.
12
Fortifiez donc vos mains défaillantes et vos genoux flageolants  13 et faites des voies droites pour vos pieds, afin que ce qui est boiteux ne se démette pas mais plutôt soit guéri. 14 Recherchez la paix avec tous et la progression dans la sainteté: sans elle, personne ne verra le Seigneur. 15 Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu, à ce qu'aucune racine d'amertume, produisant des rejetons, ne cause du trouble et que beaucoup n'en soient infectés. 16 Veillez à ce qu'aucun de vous ne fasse preuve d'immoralité sexuelle ou ne se montre profanateur comme Esaü, qui pour un seul repas a vendu son droit d'aînesse. 17 Vous savez que plus tard il a voulu obtenir la bénédiction mais a été rejeté; en effet, il n'a pas pu amener son père à changer d'attitude, bien qu'il l'ait cherché avec larmes. ].

 

Cette section se termine par une comparaison entre l’ancienne alliance et la nouvelle (Hébreux 12.17-29) [17 Vous savez que plus tard il a voulu obtenir la bénédiction mais a été rejeté; en effet, il n'a pas pu amener son père à changer d'attitude, bien qu'il l'ait cherché avec larmes.
18 Vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pouvait toucher et qui était embrasée par le feu, ni de l'obscurité, ni des ténèbres, ni de la tempête, 19 ni du retentissement de la trompette, ni du bruit des paroles. Ce bruit était tel que ceux qui l'ont entendu ont refusé qu'il leur soit adressé un mot de plus. 20 Ils ne supportaient pas, en effet, cette consigne:
Si même une bête touche la montagne, elle sera lapidée.  21 Le spectacle était si terrifiant que Moïse a dit: Je suis épouvanté et tremblant de peur! 
22 Au contraire, vous vous êtes approchés du mont Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, et ses dizaines de milliers d'anges 23 en fête, de l'assemblée des premiers-nés inscrits dans le ciel. Vous vous êtes approchés de Dieu qui est le juge de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, 24 de Jésus, qui est le médiateur d'une alliance nouvelle, et du sang purificateur porteur d'un meilleur message que celui d'Abel.
25 Faites attention! Ne refusez pas d'écouter celui qui parle. En effet, les hommes qui ont rejeté celui qui les avertissait sur la terre n'en ont pas réchappé. Combien moins échapperons-nous si nous nous détournons de celui qui parle du haut du ciel! 26 Lui dont la voix avait alors ébranlé la terre, il a maintenant fait cette promesse:
Une fois encore je fais trembler non seulement la terre, mais aussi le ciel.  27 Les mots une fois encore indiquent bien que les choses qui, appartenant au monde créé, peuvent être ébranlées disparaîtront, afin que celles qui sont inébranlables subsistent. 28 C'est pourquoi, puisque nous recevons un royaume inébranlable, attachons-nous à la grâce qui nous permet de rendre à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec respect et avec piété. 29 Notre Dieu est en effet un feu dévorant. ].

 

L’auteur conclut :

- avec des encouragements (Hébreux 13.1-17) [1 Persévérez dans l'amour fraternel. 2 N'oubliez pas l'hospitalité, car en l'exerçant certains ont sans le savoir logé des anges.
3 Souvenez-vous des prisonniers comme si vous étiez prisonniers avec eux, et de ceux qui sont maltraités comme si vous étiez dans leur corps.
4 Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal épargné par la souillure: ceux qui se livrent à l'immoralité sexuelle et à l'adultère, Dieu les jugera.
5 Que votre conduite ne soit pas guidée par l'amour de l'argent, contentez-vous de ce que vous avez. En effet, Dieu lui-même a dit:
Je ne te délaisserai pas et je ne t'abandonnerai pas.  6 C'est donc avec assurance que nous pouvons dire: Le Seigneur est mon secours, je n'aurai peur de rien. Que peut me faire un homme? 
7 Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu. Considérez quel est le bilan de leur vie et imitez leur foi.
8 Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et pour l'éternité. 9 Ne vous laissez pas entraîner par toutes sortes de doctrines étrangères. Il est bon en effet que le cœur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n'ont été d'aucun profit à ceux qui s'en sont fait une règle. 10 Nous avons un autel dont ceux qui accomplissent le service du tabernacle n'ont pas le droit de tirer leur nourriture. 11 En ce qui concerne les animaux dont le sang est apporté par le grand-prêtre dans le sanctuaire pour l'expiation du péché, leur corps est brûlé à l'extérieur du camp. 12 Voilà pourquoi Jésus aussi, afin de procurer la sainteté au peuple au moyen de son propre sang, a souffert à l'extérieur de la ville. 13 Sortons donc pour aller à lui à l'extérieur du camp, en supportant d'être humiliés comme lui. 14 En effet, ici-bas nous n'avons pas de cité permanente, mais nous recherchons celle qui est à venir.
15 Par Christ, offrons [donc] sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui reconnaissent publiquement lui appartenir. 16 Et n'oubliez pas de faire le bien et de vous entraider, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir.
17 Obéissez à vos conducteurs et soumettez-vous à eux, car ils veillent sur votre âme en hommes qui devront rendre des comptes. Ils pourront ainsi le faire avec joie et non en soupirant, ce qui ne vous serait d'aucun avantage. ],

 

    • une demande de prière (Hébreux 13.18-19) [18 Priez pour nous. Nous sommes en effet convaincus d'avoir une bonne conscience, puisque nous voulons bien nous conduire en toute circonstance. 19 Je vous invite plus particulièrement à prier pour que je vous sois rendu plus tôt. ] ,

       

    • une bénédiction et des salutations (Hébreux 13.20-25) [20 Le Dieu de la paix a ramené d'entre les morts notre Seigneur Jésus, devenu le grand berger des brebis grâce au sang d'une alliance éternelle. 21 Qu'il vous rende capables de toute bonne œuvre pour l'accomplissement de sa volonté, qu'il fasse en vous ce qui lui est agréable par Jésus-Christ, à qui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen!
      22 Je vous invite, frères et sœurs, à faire bon accueil à ces paroles d'encouragement, car je vous ai écrit brièvement.
      23 Sachez que notre frère Timothée a été relâché; s'il vient assez tôt, j'irai vous voir avec lui. 24 Saluez tous vos conducteurs ainsi que tous les saints. Ceux d'Italie vous saluent.
      25 Que la grâce soit avec vous tous! ].

 

Quel que soit le centre de notre vie (ce que nous considérons comme tel), Christ est meilleur. Il est la révélation parfaite de Dieu, le sacrifice suprême et complet pour le péché, le médiateur compatissant et compréhensif, le seul chemin qui mène à la vie éternelle. Lisons l’épître aux hébreux pour voir l’histoire et la vie dans la perspective de Dieu. Puis donnons-nous complètement et sans réserve à Christ.

 

 

(L'original avec les mots d'aujourd'hui)

'Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

121672973