LIVRE DES ACTES DES APÔTRES AVEC COMMENTAIRES [LS21] - (34/41) - (Addendum 21/43) - BARNABAS

 

Tout groupe a besoin d’un « Barnabas », car chacun a besoin d’être réconforté à un moment ou à un autre. Cependant, on méconnaît souvent la valeur de l’encouragement, car il se pratique plutôt dans un cadre privé. De fait, c’est quand on se sent seul qu’on a le plus besoin d’être entouré. Un certain Joseph avait un tel don pour encourager les autres que les apôtres le surnommaient Barnabas, c-à-dire «fils d’encouragements ».

 

Barnabas est attiré par les personnes qui ont besoin d’aide. Et lorsqu’il encourage les chrétiens, les non chrétiens s’approchent et se convertissent !

 

Le rôle de Barnabas a été crucial dans l’Eglise primitive. Dans un sens, nous lui devons la majeure partie du Nouveau Testament : Dieu a utilisé sa relation avec Paul et avec Marc pour que ces deux hommes poursuivent leur mission même après un échec. Par ses encouragements, il a fait des merveilles !

 

Lorsque Paul arrive pour la première fois à Jérusalem après sa conversion, les chrétiens ont peur de lui. Ils pensent qu’il leur raconte des histoires pour pouvoir les arrêter. Seul Barnabas prend le risque de rencontrer Paul, et il se charge ensuite de convaincre les autres que leur vieil ennemi est devenu un fervent disciple de Jésus. Que se serait-il passé sans lui ?

 

C’est  Barnabas qui encourage Marc à l’accompagner à Antioche avec Paul. Marc se joint à leur premier voyage mais décide subitement de retourner chez lui. Par la suite, Barnabas propose de l’inviter à prendre part à un deuxième voyage, mais Paul refuse. Cela entraîne une division de l’équipe : Barnabas part avec Marc, et Paul avec Silas. Ainsi, l’effort missionnaire se trouve doublé ! L’importance des patients encouragements de Barnabas est confirmée par le ministère finalement efficace de Marc. Paul finit par se réconcilier avec lui et ils unissent leurs efforts.

 

Confrontés à quelqu’un qui a besoin d’encouragements, nous avons généralement tendance à critiquer. Parfois, il est constructif de faire remarquer à l’autre ses défauts, mais avant d’avoir le droit de le faire, nous devons l’aider en l’encourageant. Profitons-nous d’encourager ceux que nous rencontrons chaque jour ?

 

Points forts

 

-        Il a été l’un des premiers à vendre ses biens pour aider les chrétiens de Jérusalem

-        Il a été le premier à voyager avec Paul comme missionnaire

-        Il a exercé un ministère d’encouragement et a ainsi été l’une des personnes les plus influentes des débuts du christianisme

-        Il était appelé apôtre sans pour autant être l’un des douze

 

Points faibles

 

-        Avec Pierre, il s’est tenu à l’écart des croyants non juifs jusqu’à l’intervention de Paul

 

Leçons à retenir

 

-        L’encouragement est l’un des moyens les plus efficaces d’aider autrui

-        Tôt ou tard la véritable obéissance à Dieu implique la prise de risques

-        Il y a toujours quelqu’un qui a besoin d’encouragements

 

Descriptif

 

-        Où : Chypre, Jérusalem et Antioche

-        Activités : missionnaire, enseignant

-        Tante : Marie. Cousin : Jean surnommé Marc

-        Contemporains : Pierre, Silas, Paul, Hérode Agrippa 1er

 

Versets clés

 

« A son arrivée, lorsqu’il vit la grâce de Dieu, il en éprouva de la joie. Il les encourageait tous à rester attachés au Seigneur d’un cœur ferme, car c’était un homme de bien, plein d’Esprit saint et de foi. Une foule assez nombreuse s’attacha au Seigneur ». (Actes 11.23-24).

 

Mentions de Barnabas :

 

Actes 4.36-37 ;

36 Joseph – celui que les apôtres surnommaient Barnabas, ce qui signifie «fils d'encouragement» –, un Lévite originaire de Chypre, 37 vendit un champ qu'il possédait, apporta l'argent et le déposa aux pieds des apôtres.

 

Actes 9.27

Alors Barnabas le prit avec lui, le conduisit vers les apôtres et leur raconta comment, sur le chemin, Saul avait vu le Seigneur qui lui avait parlé et avec quelle assurance il avait prêché à Damas au nom de Jésus

 

Actes15.39 

Ce désaccord fut assez vif pour qu'ils se séparent l'un de l'autre. Barnabas prit Marc avec lui et embarqua pour l'île de Chypre.

 

1 Corinthiens 9.6 

Ou bien sommes-nous les seuls, Barnabas et moi, à ne pas avoir le droit de ne pas travailler?

 

Galates 2.1,9, 13 

1 Quatorze ans plus tard, je suis monté de nouveau à Jérusalem avec Barnabas; j'avais aussi pris Tite avec moi.

9 et ils ont reconnu la grâce qui m'avait été accordée. Jacques, Céphas et Jean, qui sont considérés comme des piliers, nous ont alors donné la main d'association, à Barnabas et à moi, afin que nous allions, nous vers les non-Juifs, eux vers les circoncis.

13 Les autres Juifs ont pratiqué avec lui ce double jeu, de telle sorte que même Barnabas a été entraîné dans leur hypocrisie.

 

Colossiens 4.10

Aristarque, mon compagnon de détention, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des instructions: s'il vient chez vous, faites-lui bon accueil.

 

(L'original avec les mots d'aujourd'hui)

'Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

121672973