L’ECOUTE ET LA PATIENCE

 

Tenez-vous là, debout, le temps que j’entende ce que le Seigneur ordonne à votre sujet. (Nombres 9.8)

 

Lecture proposée : (Nombres 27.1-11)

1 Les filles de Tselophchad – le descendant de Hépher, fils de Galaad, fils de Makir, fils de Manassé, des clans de Manassé, fils de Joseph – s'appelaient Machla, Noa, Hogla, Milca et Thirtsa. Elles s'approchèrent 2 et se présentèrent devant Moïse et devant le prêtre Eléazar ainsi que devant les princes et toute l'assemblée à l'entrée de la tente de la rencontre en disant: 3 «Notre père est mort dans le désert. Il ne faisait pas partie de l'assemblée de ceux qui se sont révoltés contre l'Eternel, de la bande des partisans de Koré, mais il est mort pour son propre péché et il n'avait pas de fils. 4 Pourquoi le nom de notre père disparaîtrait-il de son clan du simple fait qu'il n'a pas eu de fils? Donne-nous une possession parmi les frères de notre père.»
5 Moïse porta leur cause devant l'Eternel, 6 et l'Eternel dit à Moïse: 7 «Les filles de Tselophchad ont raison. Tu leur donneras en héritage une possession parmi les frères de leur père, c'est à elles que tu feras passer l'héritage de leur père. 8 Tu transmettras ces instructions aux Israélites: Lorsqu'un homme mourra sans laisser de fils, vous ferez passer son héritage à sa fille. 9 S'il n'a pas de fille, vous donnerez son héritage à ses frères. 10 S'il n'a pas de frères, vous le donnerez aux frères de son père. 11 Si son père n'avait pas de frères, vous le donnerez au plus proche parent dans son clan et c'est lui qui le possédera. Ce sera pour les Israélites une prescription et une règle, comme l'Eternel l'a ordonné à Moïse.»

 

Moïse est souvent sollicité pour arbitrer des questionnements, des situations, aider les personnes à prendre des décisions. Il nous montre un exemple à suivre : prendre le temps d’apporter le sujet ou la personne à Dieu, et attendre avant de répondre.

 

Voici deux disciplines difficiles pour nous, l’écoute et la patience. Trop souvent, nous nous précipitons avec nos réponses humaines, même si, souvent, elles sont pleines de bon sens.

 

Osons dire aux personnes : « Je vais prier le Seigneur pour cela avant de vous donner un conseil, une solution à partager avec vous ». Il faut acquérir un réflexe, celui d’apporter toutes choses à notre Seigneur en lui confiant notre manque de clarté, de sagesse, de compréhension devant certaines demandes ou problèmes. Nous n’avons pas besoin de révélations spectaculaires, la Parole, la prière, les bons conseillers nous guideront. La connaissance des écritures, des commandements et l’exemple de Jésus nous éclaireront aussi.

 

L’écoute est un exercice difficile où nous devons tendre l’oreille pour entendre Dieu et tenir compte de ce que nous recevrons en son temps, un verset, une paix ou une conviction.

 

Dans notre monde où tout va vite, prenons le temps d’apporter nos fardeaux au Seigneur et d’attendre sa réponse en lui faisant confiance en toutes choses.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Brigitte Sutherland)

121672973