DEFI 2021

N° 14 – LA PRIERE QUI PRODUIT LE CONTENTEMENT

 

On a l’impression que l’on est moins reconnaissant et c’est comme si on n’est jamais content de ce que l’on a, comme si on attend toujours quelque chose d’autre, comme si quelque chose nous manque. Cela fait penser aux enfants qui attendent toujours quelque chose d’autre. On oublie que l’on a tout, on est préoccupés à vouloir et chercher toujours plus, et on oublie surtout le moment présent de ce que nous avons et faisons.

 

C’est un peu la même chose quand on prie. L’une des grandes vérités de la prière c’est la reconnaissance, l’action de grâce. La prière et la reconnaissance sont comme deux sœurs que l’on doit mettre ensemble car étroitement liées, inséparables. L’action de grâce ce n’est pas simplement une forme de prière, c’est une attitude dans la prière.

 

Colossiens 4.2

 

« Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces »

 

Il faut veiller à la prière dans l’attitude de l’action de grâce.

 

Colossiens 2.7

 

«Etant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces »

 

Colossiens 3.15

 

« Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants. »

 

Colossiens 3.17

 

« Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père »

 

Lorsqu’on prie on ne reçoit pas toujours tout ce qu’on veut mais on reçoit toujours ce dont on a besoin car Dieu pourvoit toujours à nos besoins. Il faut être reconnaissant car il prend soin de nous. On est déçu parfois parce qu’on n’a pas eu ce qu’on voulait mais on a toujours ce dont on a besoin.

 

Pasteur Kim Kellogg dit : « C’est une chose d’être reconnaissant et une autre de rendre grâce ». La gratitude c’est ce que l’on ressent. L’action de grâce c’est ce que l’on fait. C’est comme une attitude, quelque chose que l’on doit ressentir en nous, bien plus qu’un geste ou des paroles que l’on dit.

 

Beaucoup de nos prières sont centrées sur nous-mêmes, ce qui normal puisque la Bible nous dit de faire connaître nos besoins à Dieu. Nous avons conscience de nos besoins, mais manquons de conscience de ce que Dieu nous donne, de ce que nous avons en lui, de ce que nous avons déjà reçu, et nous oublions rapidement. Tout comme Adam et Eve qui avaient reçu le Jardin d’Eden et ses fruits, ses fleurs, ses senteurs…. C’était merveilleux, mais il semble qu’ils ont oublié la bénédiction du jardin et regardaient à un arbre différent, celui du bien et du mal, se disant qu’il leur fallait cet arbre, le jardin ne leur suffisant plus. Ils ont oublié, quelque chose ne les contentait plus dans leur vie.

 

Cela nous arrive d’oublier tout ce que Dieu a mis dans notre jardin. Tout ce qu’il nous a donné, et parfois nos yeux sont fixés sur ce que nous n’avons pas ou n’avons plus au lieu de regarder à ce qu’il nous a offert, à ce qu’il nous a déjà donné. (Par exemple pendant cette pandémie : on a tendance à devenir amer, frustré, et à oublier la bénédiction, faisant subir notre attitude à notre entourage. Parce que l’on a perdu de vue ce que Dieu nous avait donné).

 

Ce que Dieu nous donne ce n’est pas banal. Rien de ce qu’il nous donne ne l’est.


Thomas Kempe, dans « l’imitation de Jésus-Christ » dit : « Si vous considérez la grandeur de celui qui vous donne rien de ce qu’il vous donnerait ne vous paraîtrait petit ou méprisable ». Ce que Dieu nous donne c’est toujours divin, extraordinaire, bon.

 

Dieu a tellement fait pour nous ! Il nous a donné le salut, la vie éternelle, et tout cela par grâce, comme pur cadeau. Il nous a donné en plus plein de bénédictions en Dieu, en Jésus-Christ dans les lieux célestes. Dieu nous comble constamment de ses bénédictions et on oublie, on ne regarde que ce qu’il manque.

 

Soyons encouragés à l’action de grâce, exhortés à cultiver la reconnaissance, à cultiver l’action de grâce dans notre vie, à cultiver la gratitude en remerciant les gens autour de nous.

 

Cultivons la gratitude en tenant un journal de gratitude, en écoutant des louanges, dans nos prières pendant que nous prions.

 

Dire à l’avance à Dieu merci pour ce qu’il va faire.

 

Cultivons la gratitude rétroactive en réfléchissant à tout ce que Dieu a fait dans notre vie depuis qu’on le connait, dans nos conversations lorsque nous parlons avec des gens.

 

Défi :

 

Lire les chapitres 1,2 et 3 d’Ephésiens

 

Surligner les bénédictions qui sont les nôtres. Et, à chaque fois que l’on trouve quelque chose qui correspond à ce que dieu nous a donné, le remercier pour ce qu’il a fait pour nous.

 

Puis, après cela, prendre un temps avec notre Dieu afin de lui demander de nous donner une attitude de reconnaissance, une attitude de remerciement, une attitude d’action de grâces.

 

 

121672973