LIVRE DES PSAUMES COMMMENTE [S21] - PSAUME 38

 

Psaumes 38 (Segond 21)

Demande de grâce

1 Psaume de David,
comme mémorial.
2 Eternel, ne me punis pas dans ta colère
et ne me corrige pas dans ta fureur,
3 car tes flèches m'ont atteint,
et ta main a pesé lourdement sur moi.
4 Il n'y a plus rien d'intact dans mon corps
à cause de ta colère,
il n'y a plus rien de sain dans mes os
à cause de mon péché,
5 car mes fautes s'élèvent au-dessus de ma tête;
pareilles à un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.
6 Mes plaies sont infectes et purulentes
à cause de ma folie.
7 Je suis courbé, complètement abattu;
tout le jour je marche dans la tristesse,
8 car un mal brûle mes reins,
et il n'y a plus rien d'intact dans mon corps.
9 Je suis sans force, entièrement brisé;
le trouble de mon cœur m'arrache des gémissements.
10 Seigneur, tu connais tous mes désirs,
et mes soupirs ne te sont pas cachés.
11 Mon cœur est agité, ma force m'abandonne,
même la lumière de mes yeux disparaît.
12 Mes amis, mes compagnons, reculent devant ma plaie,
mes proches se tiennent à l'écart!
13 Ceux qui en veulent à ma vie tendent leurs pièges,
ceux qui cherchent mon malheur disent des méchancetés
et méditent toute la journée des tromperies.
14 Mais moi, pareil à un sourd, je n'entends pas;
je suis comme un muet: je n'ouvre pas la bouche.
15 Je suis pareil à un homme qui n'entend pas
et qui n'oppose aucune réplique.
16 Eternel, c'est en toi que j'espère;
tu répondras, Seigneur, mon Dieu,
17 car j'ai dit: «Ne permets pas qu'ils se réjouissent à mon sujet,
qu'ils s'attaquent à moi quand mon pied trébuche!»
18 Je suis près de tomber,
et ma douleur est toujours présente.
19 Oui, je reconnais ma faute,
je suis dans la crainte à cause de mon péché.
20 Cependant mes ennemis sont pleins de vie, pleins de force;
ceux qui me détestent sans raison sont nombreux.
21 Ils me rendent le mal pour le bien,
ils sont mes adversaires parce que je recherche le bien.
22 Ne m'abandonne pas, Eternel,
mon Dieu, ne t'éloigne pas de moi!
23 Viens vite à mon secours,
Seigneur, mon salut!

 

NOTES ET COMMENTAIRES DU PSAUME 38

 

Thème : espérance dans la tristesse provoquée par le péché ; Dieu seul est la véritable source de guérison et de protection pour ceux qui reconnaissent leurs fautes devant lui.

 

Auteur : David

 

Psaume 38.2ss

Note :

Ce psaume est appelé « psaume de pénitence » parce que David y exprime son regret d’avoir péché (Psaume 38.19) [19 Oui, je reconnais ma faute,
je suis dans la crainte à cause de mon péché. ]
.

Il affirme d’abord que sa faute a entraîné des problèmes physiques (Psaume 38.2-9)

[2 Eternel, ne me punis pas dans ta colère
et ne me corrige pas dans ta fureur,
3 car tes flèches m'ont atteint,
et ta main a pesé lourdement sur moi.
4 Il n'y a plus rien d'intact dans mon corps
à cause de ta colère,
il n'y a plus rien de sain dans mes os
à cause de mon péché,
5 car mes fautes s'élèvent au-dessus de ma tête;
pareilles à un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.
6 Mes plaies sont infectes et purulentes
à cause de ma folie.
7 Je suis courbé, complètement abattu;
tout le jour je marche dans la tristesse,
8 car un mal brûle mes reins,
et il n'y a plus rien d'intact dans mon corps.
9 Je suis sans force, entièrement brisé;
le trouble de mon cœur m'arrache des gémissements]

 

et l’a séparé de Dieu et des autres, suscitant un sentiment de solitude extrême (Psaume 38.10-15).

[10 Seigneur, tu connais tous mes désirs,
et mes soupirs ne te sont pas cachés.
11 Mon cœur est agité, ma force m'abandonne,
même la lumière de mes yeux disparaît.
12 Mes amis, mes compagnons, reculent devant ma plaie,
mes proches se tiennent à l'écart!
13 Ceux qui en veulent à ma vie tendent leurs pièges,
ceux qui cherchent mon malheur disent des méchancetés
et méditent toute la journée des tromperies.
14 Mais moi, pareil à un sourd, je n'entends pas;
je suis comme un muet: je n'ouvre pas la bouche.
15 Je suis pareil à un homme qui n'entend pas
et qui n'oppose aucune réplique.

 

Puis il avoue ses torts et exprime ses regrets (Psaume 38.16-23)

[16 Eternel, c'est en toi que j'espère;
tu répondras, Seigneur, mon Dieu,
17 car j'ai dit: «Ne permets pas qu'ils se réjouissent à mon sujet,
qu'ils s'attaquent à moi quand mon pied trébuche!»
18 Je suis près de tomber,
et ma douleur est toujours présente.
19 Oui, je reconnais ma faute,
je suis dans la crainte à cause de mon péché.
20 Cependant mes ennemis sont pleins de vie, pleins de force;
ceux qui me détestent sans raison sont nombreux.
21 Ils me rendent le mal pour le bien,
ils sont mes adversaires parce que je recherche le bien.
22 Ne m'abandonne pas, Eternel,
mon Dieu, ne t'éloigne pas de moi!
23 Viens vite à mon secours,
Seigneur, mon salut!]
.

 

Psaume 38.2

2 Eternel, ne me punis pas dans ta colère
et ne me corrige pas dans ta fureur,

Note :

Pareil à un enfant qui supplie son père, David s’adresse à Dieu. Il ne dit pas : « Ne me punis pas » mais « Ne me punis pas alors que tu es en colère ». Il reconnaît qu’il mérite d’être sanctionné, mais il demande à Dieu de faire preuve de clémence. Comme les enfants, nous sommes libres de demander grâce, mais sans nier que nous méritons la punition.

 

Psaume 38.3-5

3 car tes flèches m'ont atteint,
et ta main a pesé lourdement sur moi.
4 Il n'y a plus rien d'intact dans mon corps
à cause de ta colère,
il n'y a plus rien de sain dans mes os
à cause de mon péché,
5 car mes fautes s'élèvent au-dessus de ma tête;
pareilles à un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.
Note :

David considère l’angoisse qu’il éprouve comme un jugement de Dieu à cause de ses péchés. Même s’il n’envoie pas systématiquement une maladie physique pour sanctionner nos fautes, ce verset et d’autres dans l’Ecriture

(Actes 12.21-23)

21 Le jour fixé, Hérode, habillé de sa tenue royale, était assis sur son trône et leur adressait publiquement un discours. 22 Le peuple s'écria: «C'est la voix d'un dieu et non d'un être humain!» 23 Un ange du Seigneur le frappa immédiatement parce qu'il n'avait pas donné gloire à Dieu. Il mourut rongé par des vers.

 

(1Corinthiens 11.30-32)

30 C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et que plusieurs sont morts. 31 Si nous nous examinions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. 32 Mais quand nous sommes jugés, c'est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.

 

indiquent qu’il le fait parfois.

 

Notre péché peut avoir des effets secondaires très douloureux, d’un point de vue physique ou mental. Dieu peut choisir de punir ses enfants afin de les ramener à lui (Hébreux 12.5-11) [5 et vous avez oublié l'encouragement qui vous est adressé comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas la correction du Seigneur et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend. 6 En effet, le Seigneur corrige celui qu'il aime et il punit tous ceux qu'il reconnaît comme ses fils. 
7 Supportez la correction: c'est comme des fils que Dieu vous traite. Quel est le fils qu'un père ne corrige pas? 8 Mais si vous êtes dispensés de la correction à laquelle tous ont part, c'est donc que vous êtes des enfants illégitimes et non des fils. 9 D'ailleurs, puisque nos pères terrestres nous ont corrigés et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas d'autant plus nous soumettre à notre Père céleste pour avoir la vie? 10 Nos pères nous corrigeaient pour un peu de temps, comme ils le trouvaient bon, tandis que Dieu le fait pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. 11 Certes, au premier abord, toute correction semble un sujet de tristesse, et non de joie, mais elle produit plus tard chez ceux qu'elle a ainsi exercés un fruit porteur de paix: la justice. ].

Lorsque nous reconnaissons nos torts, il promet de nous pardonner. Il nous délivre des conséquences éternelles du péché, bien qu’il ne promette pas d’en réparer toutes les conséquences terrestres.

 

Psaume 38.13-14

13 Ceux qui en veulent à ma vie tendent leurs pièges,
ceux qui cherchent mon malheur disent des méchancetés
et méditent toute la journée des tromperies.
14 Mais moi, pareil à un sourd, je n'entends pas;
je suis comme un muet: je n'ouvre pas la bouche.

Note :

Il est très difficile de garder le silence ou de ne pas réagir quand d’autres nous démolissent, car nous tenons à notre réputation. On s’attaque à quelque chose de précieux à nos yeux. En réalité, nous n’avons pas besoin de prévoir une revanche ni de justifier notre position, nous pouvons avoir l’assurance que Dieu protégera notre réputation. Jésus a gardé le silence devant ses accusateurs

(Luc 23.9-10)  [9 Il lui posa beaucoup de questions, mais Jésus ne lui répondit rien. 10 Les chefs des prêtres et les spécialistes de la loi étaient présents et accusaient violemment Jésus. ] ;

 

il a laissé son Père s’occuper de sa défense

(1 Pierre 2.21-24)

[21 De fait, c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour nous, vous laissant un exemple afin que vous suiviez ses traces, 22 lui qui n'a pas commis de péché et dans la bouche duquel on n'a pas trouvé de tromperie, 23 lui qui insulté ne rendait pas l'insulte, maltraité ne faisait pas de menaces mais s'en remettait à celui qui juge justement, 24 lui qui a lui-même porté nos péchés dans son corps à la croix afin que, libérés du péché, nous vivions pour la justice. C'est par ses blessures que vous avez été guéris.  ]

 

 C’est la meilleure chose à faire pour nous aussi.

 

(L'original avec les mots d'aujourd'hui)

'Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

121672973