QUE REPONDONS-NOUS AUX PROMESSES DE DIEU

 

Rien n’est impossible à Dieu. (Luc 1.37)

 

Lecture proposée : (Luc 1.5-38)

5 Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d'Abia ; sa femme était d'entre les filles d'Aaron, et s'appelait Élisabeth. 6 Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d'une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur. 7 Ils n'avaient point d'enfants, parce qu'Élisabeth était stérile ; et ils étaient l'un et l'autre avancés en âge. 8 Or, pendant qu'il s'acquittait de ses fonctions devant Dieu, selon le tour de sa classe, il fut appelé par le sort, 9 d'après la règle du sacerdoce, à entrer dans le temple du Seigneur pour offrir le parfum. 10 Toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l'heure du parfum. 11 Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l'autel des parfums. 12 Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s'empara de lui. 13 Mais l'ange lui dit: Ne crains point, Zacharie ; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t'enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. 14 Il sera pour toi un sujet de joie et d'allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance. 15 Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l'Esprit Saint dès le sein de sa mère ; 16 il ramènera plusieurs des fils d'Israël au Seigneur, leur Dieu ; 17 il marchera devant Dieu avec l'esprit et la puissance d'Élie, pour ramener les coeurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé. 18 Zacharie dit à l'ange: A quoi reconnaîtrai-je cela ? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge. 19 L'ange lui répondit: Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu ; j'ai été envoyé pour te parler, et pour t'annoncer cette bonne nouvelle. 20 Et voici, tu seras muet, et tu ne pourras parler jusqu'au jour où ces choses arriveront, parce que tu n'as pas cru à mes paroles, qui s'accompliront en leur temps. 21 Cependant, le peuple attendait Zacharie, s'étonnant de ce qu'il restait si longtemps dans le temple. 22 Quand il sortit, il ne put leur parler, et ils comprirent qu'il avait eu une vision dans le temple ; il leur faisait des signes, et il resta muet. 23 Lorsque ses jours de service furent écoulés, il s'en alla chez lui. 24 Quelque temps après, Élisabeth, sa femme, devint enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois, disant: 25 C'est la grâce que le Seigneur m'a faite, quand il a jeté les yeux sur moi pour ôter mon opprobre parmi les hommes.
   26 Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, 27 auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. 28 L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi. 29 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. 30 L'ange lui dit: Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. 31 Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. 32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. 33 Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. 34 Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ? 35 L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. 36 Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. 37 Car rien n'est impossible à Dieu. 38 Marie dit: Je suis la servante du Seigneur ; qu'il me soit fait selon ta parole ! Et l'ange la quitta.

 

Au chapitre 1 de son Evangile, l’Evangéliste Luc dresse le portrait de deux croyants qui n’ont pas eu la même réponse face aux promesses de Dieu. Il nous pousse à les comparer. Faisons-le. Zacharie, le vieux prêtre âgé qui office dans le Temple de Jérusalem. Il offre le parfum dans le lieu saint, devant le voile qui le sépare du lieu très saint, le lieu de la présence même de Dieu !

 

Il voit un ange lui annonçant que sa prière a été exaucée, il aura un fils ! Sa réaction : le doute ! Alors qu’il est en train d’offrir l’encens qui symbolise les prières qui montent vers Dieu, lui le professionnel de la foi, il ne croit pas que sa prière puisse être entendue !

 

Toute autre est l’attitude de Marie, cette jeune adolescente, vivant dans une bourgade perdue et à qui l’ange annonce quelque chose d’incroyable sur le Messie tant attendu. Après avoir demandé des détails, Marie le croit. Elle accepte son rôle malgré ce qu’il implique. Sa réponse : « Je suis la servante du Seigneur ». Elisabeth louera sa foi.

 

Résultat de la comparaison : Marie loue Dieu dans un cantique magnifique et Zacharie, le professionnel de la religion, reste muet pour un temps ! Croyons-nous à l’accomplissement des promesses de Dieu ? A l’efficacité de la prière ? Depuis combien de temps sommes-nous muets au lieu d’adresser des louanges à Dieu ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Eric Preudh’omme)

121672973