DES MOTS PERCUTANTS

 

Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu. (1 Jean 3.10)

 

Lecture proposée : (1 Jean 3.10-18)

10 C'est à cela que l'on reconnaît les enfants de Dieu et les enfants du diable: celui qui ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, tout comme celui qui n'aime pas son frère.
11 En effet, le message qui vous a été annoncé et que vous avez entendu dès le commencement, c'est que nous devons nous aimer les uns les autres. 12 N'imitons pas Caïn: il était du mal et il a tué son frère. Et pourquoi l'a-t-il tué? Parce que sa manière d'agir était mauvaise tandis que celle de son frère était juste. 13 Ne vous étonnez pas, mes frères et sœurs, si le monde vous déteste. 14 Quant à nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie parce que nous aimons les frères et sœurs. Celui qui n'aime pas [son frère] reste dans la mort. 15 Tout homme qui déteste son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle en lui.
16 Voici comment nous avons connu l'amour: Christ a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères et sœurs. 17 Si quelqu'un qui possède les biens de ce monde voit son frère dans le besoin et lui ferme son cœur, comment l'amour de Dieu peut-il demeurer en lui?
18 Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actes et avec vérité.


Notes de la Bible Segond 21

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique.
1 Jean 3

  • 3.12 Caïn : fils aîné d'Adam et Eve, qui a tué son frère Abel.
    Du mal : ou du mauvais, c'est-à-dire du diable.

 

 

Dans un livre intitulé Un Christian, on énumère des raisons pour lesquelles certains non-croyants n'aiment pas les gens qui disent croire en Jésus-Christ. Ce qu'ils reprochent surtout au christianisme, c'est la façon dont certains chrétiens se comportent envers les non-croyants. Ces derniers qui ont participé à l'étude avaient tendance à percevoir les chrétiens comme hypocrites, enclins à juger les autres, durs et dépourvus d'amour envers les gens différents d’eux.

 

Je suis certain qu'il vous est tout aussi désagréable qu'à moi de les entendre parler de la perception qu'ils ont des chrétiens. Parfois, il y a néanmoins plus de vérité dans leur perception que nous ne le voudrions. Dans 1 Jean 3, qui commence par les paroles : "Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu !" (v. 1), Jean présente un contraste marqué : les croyants aiment la justice, se gardent de pécher et s’aiment les uns les autres ; les non-croyants pratiquent le péché, haïssent les autres et sont morts.

 

Ce sont là de fortes paroles ! Nous sommes des disciples soit de Jésus-Christ, soit du diable. Nous sommes comme Caïn et Abel (1Jean 3 :12 [ 12 N'imitons pas Caïn: il était du mal et il a tué son frère. Et pourquoi l'a-t-il tué? Parce que sa manière d'agir était mauvaise tandis que celle de son frère était juste.]; (Ge 4.8-15) [8 Cependant, Caïn dit à son frère Abel: «Allons dans les champs» et, alors qu'ils étaient dans les champs, il se jeta sur lui et le tua.
9 L'Eternel dit à Caïn: «Où est ton frère Abel?» Il répondit: «Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère?» 10 Dieu dit alors: «Qu'as-tu fait? Le sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi. 11 Désormais, tu es maudit, chassé loin du sol qui s'est entrouvert pour boire le sang de ton frère versé par ta main. 12 Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus toutes ses ressources. Tu seras errant et vagabond sur la terre.» 13 Caïn dit à l'Eternel: «Ma peine est trop grande pour être supportée. 14 Voici que tu me chasses aujourd'hui de cette terre. Je serai caché loin de toi, je serai errant et vagabond sur la terre, et toute personne qui me trouvera pourra me tuer.» 15 L'Eternel lui dit: «Si quelqu'un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois» et l'Eternel mit un signe sur Caïn afin que ceux qui le trouveraient ne le tuent pas. ]
. Jean dit que notre amour pour les autres prouve que nous sommes de véritables enfants de Dieu

 

(1jean 3.10,18,19) ;

[10 C'est à cela que l'on reconnaît les enfants de Dieu et les enfants du diable: celui qui ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, tout comme celui qui n'aime pas son frère.]

[18 Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actes et avec vérité. 19 Par là nous saurons que nous sommes de la vérité et nous rassurerons notre cœur devant lui]

 

(1Jean 4.7,8).

[7 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu, et toute personne qui aime est née de Dieu et connaît Dieu. 8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.

 Nous ne pouvons à la fois persister dans le péché et prétendre suivre Christ. Veillons toujours à ce que nos paroles et nos actions étayent nos croyances– D.C.E.

 

 

Pour suivre Christ, il faut faire deux choses : croire en lui et agir en conséquence.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien »)

121672973