C’EST L’HEURE DE PRIER ?

 

Ô Dieu, hâte-toi de me délivrer ! (Psaume 70.2) 

 

Lecture proposée : (Psaume 70)

Psaumes 70 (Segond 21)

Prière en vue de la délivrance

1 Au chef de chœur.
De David, comme mémorial.
2 O Dieu, délivre-moi sans tarder!
Eternel, viens vite à mon aide!
3 Qu'ils soient honteux et remplis de confusion,
ceux qui en veulent à ma vie!
Qu'ils reculent et rougissent,
ceux qui désirent ma perte!
4 Qu'ils fassent demi-tour, saisis de honte,
ceux qui disent: «Ha! ha!»
5 Que tous ceux qui te cherchent
soient dans l'allégresse et se réjouissent en toi!
Que ceux qui aiment ton salut
disent sans cesse: «Que Dieu est grand!»
6 Moi, je suis malheureux et pauvre:
ô Dieu, viens vite à mon secours!
Tu es mon aide et mon libérateur,
Eternel, ne tarde pas!

 

 

Enfant, un matin, j’étais assis à la cuisine à regarder ma mère en train de préparer le petit déjeuner. Soudain, la graisse du poêlon dans lequel elle faisait frire du bacon a pris feu. Des flammes se sont mises à jaillir et ma mère s'est rendue au garde-manger au pas de course pour y prendre un sac de farine à jeter sur le feu.

 

« A l’aide ! » ai-je crié. Puis, j’ai ajouté : « Oh, j’aimerais que ce soit le temps de prier ! » « C’est l’heure de prier devait se dire souvent chez moi, et j’ai dû penser que nous ne devions prier que dans certaines situations.

 

Bien entendu, il convient de prier en tout temps - surtout en temps de crise. La peur, les inquiétudes, l’angoisse et les soucis sont les occasions les plus courantes de prier. C’est lorsque nous sommes désespérés, abandonnés et privés de toutes ressource humaine que nous avons naturellement recours à la prière. Nous nous exclamons en prononçant les paroles de David : « Ô Dieu, hâte-toi de me délivrer ! » (Psaume 70. 2)

 

Jean Cassien, un chrétien du Vème siècle, a écrit au sujet de ce verset : « Il s'agit du cri terrifié de quelqu'un qui voit les pièges de l'ennemi, le cri de quelqu'un d'assiégé jour et nuit s’exclamant qu’il lui est impossible d'y échapper, à moins que son Protecteur vienne à son secours. »

 

Puisse « Aide-moi, Seigneur ! » être notre simple prière en toute crise et toute la journée. –D.H.R.

 

Il n’existe ni lieu ni temps où l’on ne peut prier.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien »)

121672973