Vivre la relation d'intimité avec le Seigneur

 

23 En effet, j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, la nuit où il a été arrêté, a pris du pain. 24 Après avoir remercié Dieu, il l'a rompu et a dit: [«Prenez, mangez.] Ceci est mon corps qui est [rompu] pour vous. Faites ceci en souvenir de moi.» 25 De même, après le repas, il a pris la coupe et a dit: «Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. Faites ceci en souvenir de moi toutes les fois que vous en boirez.» 26 En effet, toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne.

(1Corinthiens 11:23-26)

La célébration de la Cène est le moment central du culte rendu à Dieu, en tant que chrétiens, enfants de Dieu, nous prenons le paiin et le vin en souvenir de la mort et de la résurrection du Sauveur

On y participe avec émotion et respect, en réponse au désir exprimé par Jésus au cours de la nuit qui a précédée sa mort.

En communion avec 1corinthiens 10:16,17 nous comprenons : " 16 La coupe de bénédiction que nous bénissons n'est-elle pas la communion au sang de Christ? Le pain que nous rompons n'est-il pas la communion au corps de Christ? 17 Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes nombreux, nous formons un seul corps, car nous participons tous à un même pain."

 Ainsi se présente l'accent mis sur la relation d'intimité entre le chrétien, le Seigneur et tous les croyants formant le corps de Christ, c'est dire l'Eglise.

A la table du Seigneur, comme invités, les enfants de Dieu se soumettent à son autorité pour prendre ensemble "la Cène", se rappelant que Jésus savait qu'il allait donner sa vie quand il a tendu à ses disciples une coupe, symbole de son sang versé pour notre bénédiction. Le croyant rappelle devant Dieu la valeur de ce sang; le pain rompu, partager pour être distribué aux frères et soeurs rappelle que le Seigneur à donner son corps pour eux.

 Il nous a aimé jusqu'à la mort.

 Celui qui mange un morceau de ce pain et boit de la coupe se remémore ainsi qu'il est membre de son corps : l'Eglise.

Nous allons prendre ces éléments comme il nous le demande : avec respect et avec le souvenir de ce qui s'est passé pour notre Sauveur et Seigneur pour notre Salut, nous retirant, nous ses enfants, de la perdition éternelle.

Merci, Seigneur, pour la grâce que tu nous donnes

 Prions

 25 Jésus lui dit: «C'est moi qui suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt; 26 et toute personne qui vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?» (Jean 11:25,26)

 AMEN

J.P.

121672973