121672973

L’HORIZON DE NOS PRIERES

 

Lazare est mort…   

(Jean 11.14)

 

Lecture proposée : (hébreux 11.33-40)

33 Par la foi, ils ont vaincu des royaumes, exercé la justice, obtenu la réalisation de promesses, fermé la gueule de lions, 34 éteint la puissance du feu, échappé au tranchant de l'épée, repris des forces après une maladie, été vaillants à la guerre, mis en fuite des armées étrangères. 35 Des femmes ont retrouvé leurs morts par la résurrection. D'autres ont été torturés et n'ont pas accepté de délivrance afin d'obtenir une meilleure résurrection. 36 D'autres encore ont subi les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison. 37 Ils ont été lapidés, sciés, [mis à l'épreuve]. Ils sont morts tués par l'épée. Ils sont allés d'un endroit à l'autre, habillés de peaux de brebis ou de chèvre, privés de tout, persécutés, maltraités, 38 eux dont le monde n'était pas digne. Ils erraient dans les déserts et les montagnes, dans les grottes et les abris de la terre. 39 Tous ceux-là, bien qu'ayant reçu un bon témoignage grâce à leur foi, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis, 40 car Dieu avait en vue quelque chose de meilleur pour nous. Ainsi, ils ne devaient pas parvenir sans nous à la perfection.

 

Le chapitre 11 de l’Evangile de Jean est un texte qui nous touche particulièrement parce qu’il parle de mort, de cette mort physique qui est le problème n° 1 des français. Il nous touche aussi parce qu’il semble parler d’une mort qui aurait pu être évitée – et éviter la mort, repousser la mort est l’une des grandes préoccupations de notre siècle.

Mais Marthe et Marie ont tardé à faire parvenir leur prière… et Jésus semble dire que c’est tant mieux ! Lazare est mort, et je suis heureux, à cause de vous, de n’avoir pas été là-bas à ce moment-là. Car cela contribuera à votre foi. Tous les disciples de jésus savent qu’il peut guérir. Tous doivent savoir qu’il ne le fait pas toujours, qu’il ne le fait pas sur commande.

 

Il arrive bien souvent que nos prières aient la guérison pour seul horizon. Nous n’exposons pas nos besoins, nous exigeons des solutions ! Nous  contenterions-nous de peu – d’une amélioration immédiate, même temporaire – quand le Seigneur veut déverser sur nos vies son abondance. Nous disons « seigneur, si tu pouvais soulager mon arthrose… » et il répond : Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront et personne ne pourra les arracher de ma main. (Jean 10.28). Levons les yeux ! Le seul horizon valable pour nos prières, c’est … Jésus – la résurrection et la vie !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Robert Souza)

 

 

121672973