EVANGILE DE JEAN COMMENTE [LS21] 23-48 – CHAPITRE 10-21

 

Jean 10 (Segond 21)

Jésus bon berger

1 »En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas dans l'enclos des brebis par la porte mais s'y introduit par un autre endroit est un voleur et un brigand. 2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. 3 Le gardien lui ouvre et les brebis écoutent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent et il les conduit dehors. 4 Lorsqu'il les a [toutes] fait sortir, il marche devant elles et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix. 5 Elles ne suivront pas un étranger, mais elles fuiront au contraire loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers.» 6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.
7 Jésus leur dit encore: «En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. 8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands, mais les brebis ne les ont pas écoutés. 9 C'est moi qui suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir. 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance.
11 »Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 12 Le simple salarié, quant à lui, n'est pas le berger et les brebis ne lui appartiennent pas. Lorsqu'il voit venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite; alors le loup s'en empare et les disperse. 13 [Le simple salarié s'enfuit] car il travaille pour de l'argent et ne se soucie pas des brebis. 14 Moi, je suis le bon berger. Je connais mes brebis et elles me connaissent, 15 tout comme le Père me connaît et comme je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis. 16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; celles-là aussi, il faut que je les amène; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau, un seul berger. 17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite. 18 Personne ne me l'enlève, mais je la donne de moi-même. J'ai le pouvoir de la donner et j'ai le pouvoir de la reprendre. Tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père.»
19 Ces paroles provoquèrent de nouveau une division parmi les Juifs. 20 Beaucoup d'entre eux disaient: «Il a un démon, il est fou. Pourquoi l'écoutez-vous?» 21 D'autres disaient: «Ce ne sont pas les paroles d'un démoniaque. Un démon peut-il ouvrir les yeux des aveugles?»
22 On célébrait alors à Jérusalem la fête de la dédicace. C'était l'hiver. 23 Jésus marchait dans le temple, sous le portique de Salomon. 24 Les Juifs l'entourèrent et lui dirent: «Jusqu'à quand nous laisseras-tu dans l'incertitude? Si tu es le Messie, dis-le-nous franchement.»
25 Jésus leur répondit: «Je vous l'ai dit et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais au nom de mon Père témoignent en ma faveur, 26 mais vous ne croyez pas parce que vous ne faites pas partie de mes brebis, [comme je vous l'ai dit]. 27 Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent. 28 Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher à ma main. 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous et personne ne peut les arracher à la main de mon Père. 30 Le Père et moi, nous sommes un.»
31 Alors les Juifs prirent de nouveau des pierres pour le lapider.
32 Jésus leur dit: «Je vous ai fait voir beaucoup de belles œuvres qui viennent de mon Père. A cause de laquelle me lapidez-vous?»
33 Les Juifs lui répondirent: «Ce n'est pas pour une belle œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, parce que toi, qui es un être humain, tu te fais Dieu.»
34 Jésus leur répondit: «N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: ‘Vous êtes des dieux' ? 35 S'il est vrai qu'elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée et si l'Ecriture ne peut pas être annulée, 36 comment pouvez-vous dire à celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde: ‘Tu blasphèmes', et cela parce que j'ai affirmé: ‘Je suis le Fils de Dieu'? 37 Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas! 38 Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez à ces œuvres afin de savoir et de reconnaître que le Père est en moi et que je suis en lui.»
39 Voilà pourquoi ils cherchaient encore à l'arrêter, mais il leur échappa.
40 Jésus retourna de l'autre côté du Jourdain, à l'endroit où Jean avait d'abord baptisé, et il y resta. 41 Beaucoup de gens vinrent vers lui; ils disaient: «Jean n'a fait aucun signe miraculeux, mais tout ce qu'il a dit à propos de cet homme était vrai.» 42 Et là, beaucoup crurent en lui.


Notes de la Bible Segond 21

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique
Jean 10

  • 10.6 Parabole : histoire visant à faire comprendre une vérité spirituelle au moyen d'un exemple tiré de la vie courante.

  • 10.34 J'ai dit… dieux : citation du Psaume 82.6.| J'avais dit: ‘Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut.']

 

 

Commentaires de l’Evangile de JEAN – CHAPITRE 10

 

Chapitre 10.1

1 »En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas dans l'enclos des brebis par la porte mais s'y introduit par un autre endroit est un voleur et un brigand

Note :

La nuit, on rassemblait les brebis dans un enclos afin de les protéger des voleurs, des intempéries et des bêtes sauvages. Ces enclos pouvaient être des grottes, des abris ou encore des terrains entourés de murets ou de palissades. Le berger dormait souvent à l’entrée afin de protéger le troupeau. Jésus, le bon berger, prend soin de ceux qui le suivent. Le prophète Ezéchiel, en annonçant la venue du Messie, l’a présenté sous les traits d’un berger (Ezéchiel 34.23).[ Je vais mettre à leur tête un seul berger – et il prendra soin d'elles – mon serviteur David. C'est lui qui prendra soin d'elles et qui sera un berger pour elles.]

 

Chapitre 10.7

7 Jésus leur dit encore: «En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis

Note :

Dans un enclos, le berger fait fonction de porte : il fait entrer les brebis et les protège. Jésus est la porte qui mène au salut. Il nous offre un abri et nous assure de sa protection. Même si l’idée peut paraître déplaisante, il est le seul chemin qui nous permette de parvenir à Dieu. Il est le Fils de Dieu, pourquoi chercherions-nous un autre chemin pour nous approcher du Père ?

Jésus se présente comme le seul chemin vers Dieu le Père. On pourrait objecter que ce chemin est trop étroit. En réalité il est assez large pour accueillir le monde entier, si le monde entier accepte de l’emprunter. Au lieu de nous plaindre de n’avoir qu’un seul  moyen d’accès au Père, soyons  reconnaissants que cet accès existe et soit sûr

Dire que Jésus est le chemin, c’est souligner qu’il nous conduit au Père ; la vérité, qu’il accomplit toutes les promesses de Dieu ; la vie, qu’il unit sa vie divine à la nôtre, maintenant et pour l’éternité. En vérité, Jésus est le seul chemin vivant vers Dieu.

 

Chapitre 10.10

10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance.
Note :

Contrairement au voleur qui prend la vie, non seulement Jésus la donne, mais il offre en plus une vie abondante et pleine. Elle est éternelle, et pourtant elle commence dès maintenant. La vie en Christ est infiniment meilleure, parce que nous avons accès à l’abondance de son pardon, de son amour et de ses directives. Est-ce la vôtre ?

 

Chapitre  10.11-12

11 »Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 12 Le simple salarié, quant à lui, n'est pas le berger et les brebis ne lui appartiennent pas. Lorsqu'il voit venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite; alors le loup s'en empare et les disperse.

Note :

Un salarié garde le troupeau pour de l’argent, tandis que le berger le fait par amour. Le berger est le propriétaire du troupeau et se soucie de chaque bête. Dans le cas de Jésus, son amour pour nous l’a engagé totalement, au point qu’il a donné sa vie pour nous. On est loin du simple devoir ! Les prétendus enseignants et prophètes sont incapables d’un tel sacrifice de soi.

 

Chapitre 10.16

16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; celles-là aussi, il faut que je les amène; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau, un seul berger

Note :

Les « autres brebis » sont les non-Juifs, car Jésus est venu sauver ceux-ci aussi bien que les Juifs. Par cette allusion, le Seigneur dévoile la portée universelle de sa mission : il est venu mourir pour les péchés du monde. Les hommes ont tendance à limiter les bienfaits de Dieu au groupe auquel ils appartiennent, mais Jésus refuse de se laisser enfermer par les barrières que nous érigeons.

 

Chapitre 10.17-18

. 17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite. 18 Personne ne me l'enlève, mais je la donne de moi-même. J'ai le pouvoir de la donner et j'ai le pouvoir de la reprendre. Tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père.»
Note :

La mort et la résurrection de Jésus faisaient partie intégrante du plan de Dieu pour le salut du monde et ont toujours été sous son parfait contrôle. Personne n’aurait pu tuer le Fils sans son consentement.

 

Chapitre 10.19-20

19 Ces paroles provoquèrent de nouveau une division parmi les Juifs. 20 Beaucoup d'entre eux disaient: «Il a un démon, il est fou. Pourquoi l'écoutez-vous?»

Note :

Si jésus n’était qu’un homme, sa prétention à la divinité démontrerait sa folie, mais ses miracles prouvent qu’il dit vrai et qu’il est vraiment Dieu. Ceux qui ne voient pas plus loin que leurs préjugés ne considèrent Jésus que dans une perspective humaine. Ils l’ont en quelque sorte mis dans une boîte et qualifié d’homme. Mais Jésus n’a que faire de leur vision étriquée et limitée.

 

Chapitre 10.22-23

22 On célébrait alors à Jérusalem la fête de la dédicace. C'était l'hiver. 23 Jésus marchait dans le temple, sous le portique de Salomon.

Note :

Lors de la fête de la dédicace (ou fête des lumières ou Hanoukka), vers la fin décembre, les Juifs commémorent la purification du temple par Judas Maccabée en 164 avant Jésus-Christ, après qu’Antiochus Epiphane l’avait profané en sacrifiant un porc sur l’autel.

 

Chapitre 10.23

23 Jésus marchait dans le temple, sous le portique de Salomon.

Note :

Le portique de Salomon était un chemin couvert dont le toit était soutenu par de grandes colonnes de pierre, à l’intérieur de l’enceinte du parvis du temple.

 

Chapitre 10.24

. 24 Les Juifs l'entourèrent et lui dirent: «Jusqu'à quand nous laisseras-tu dans l'incertitude? Si tu es le Messie, dis-le-nous franchement.»
Note :

Beaucoup de ceux qui demandent des preuves le font pour de mauvaises raisons. A l’époque de Jésus, de telles personnes ne voulaient pas vraiment le suivre là où il les conduirait. Elles espéraient qu’il se présenterait comme le Messie pour de faux  mobiles : avec les disciples et de nombreux autres Juifs, elles seraient heureuses de le voir chasser les Romains. Cependant, beaucoup ne pensaient pas qu’il le ferait. Ils espéraient simplement pouvoir l’accuser de mensonge (comme les pharisiens en Jean 8.13).[ Là-dessus, les pharisiens lui dirent: «Tu te rends témoignage à toi-même; ton témoignage n'est pas vrai.»]

 

Chapitre 10.28-29

28 Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher à ma main. 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous et personne ne peut les arracher à la main de mon Père.

Note :

De même qu’un berger protège son troupeau, Jésus protège son peuple de la perdition éternelle. Même si les croyants peuvent s’attendre à souffrir sur la terre, Satan ne peut pas s’en prendre à leur âme ni leur voler le don de la vie éternelle avec Dieu. Il y a de nombreuses occasions où la crainte peut s’emparer de nous, puisque Satan règne sur toute la terre (1 Pierre 5.8)[ Soyez sobres, restez vigilants: votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer.], mais si nous choisissons de suivre Jésus, il nous garantit une sécurité qui dure éternellement.

 

Chapitre 10.30

. 30 Le Père et moi, nous sommes un.»
Note :

Cette affirmation est la déclaration la plus claire que Jésus ait faite de sa divinité. Le Père et lui ne sont pas la même personne, mais ils ont la même essence et la même nature. Jésus n’est pas seulement un bon maître, il se présente comme étant Dieu. Ses auditeurs ne peuvent se méprendre sur le sens de ses paroles et les chefs religieux s’apprêtent à lui faire subir les conséquences de ce qu’ils considèrent comme un blasphème (ici en affirmant être Dieu), lorsqu’ils veulent lapider Jésus.

 

Chapitre 10.34-36

34 Jésus leur répondit: «N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: ‘Vous êtes des dieux' ? 35 S'il est vrai qu'elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée et si l'Ecriture ne peut pas être annulée, 36 comment pouvez-vous dire à celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde: ‘Tu blasphèmes', et cela parce que j'ai affirmé: ‘Je suis le Fils de Dieu'?

Note :

  • Jésus fait allusion au Psaume 82.6 [J'avais dit: ‘Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut.']où les souverains et les juges d’Israël sont appelés « dieux »

  •  (cf Exode 4.16)

  • [C'est lui qui parlera pour toi au peuple: il te servira de bouche et toi, tu tiendras pour lui la place de Dieu.]

  •  

  • (Exode 7.1)

  • [L'Eternel dit à Moïse: «Regarde, je te fais Dieu pour le pharaon, et ton frère Aaron sera ton prophète.]

  •  

  •  : si Dieu leur confère un tel titre du simple fait qu’ils sont les instruments de sa révélation et de sa volonté, comment peut-il blasphémer en se faisant l’égal de Dieu ? Les chefs ne comprennent pas que sa relation avec Dieu est unique, qu’il est le Fils de Dieu et qu’il fait un avec le Père.

 

Chapitre 10.35

35 S'il est vrai qu'elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée et si l'Ecriture ne peut pas être annulée,Note :

L’affirmation « l’Ecriture ne peut pas être annulée » souligne la véracité de la Bible. Si nous acceptons Christ comme Seigneur, nous devons aussi accepter le témoignage qu’il rend à la Bible en tant que Parole de Dieu.

 

 

(L'original avec les mots d'aujourd'hui)                                                             

'Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

121672973