LA RESURRECTION ET LA VIE

 

Je suis la résurrection et la vie. (Jean 11.25)

 

Lecture proposée : (1 Corinthiens 15.1-11)

1 Je vous rappelle, frères et sœurs, l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu et dans lequel vous tenez ferme. 2 C'est aussi par lui que vous êtes sauvés si vous le retenez dans les termes où je vous l'ai annoncé; autrement, votre foi aurait été inutile.
3 Je vous ai transmis avant tout le message que j'avais moi aussi reçu: Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures; 4 il a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Ecritures. 5 Ensuite il est apparu à Céphas, puis aux douze. 6 Après cela, il est apparu à plus de 500 frères et sœurs à la fois, dont la plupart sont encore vivants et dont quelques-uns sont morts. 7 Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8 Après eux tous, il m'est apparu à moi aussi, comme à un enfant né hors terme. 9 En effet, je suis le plus petit des apôtres et je ne mérite même pas d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Eglise de Dieu. 10 Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été sans résultat. Au contraire, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu [qui est] avec moi. 11 Ainsi donc, que ce soit moi ou que ce soient eux, voilà le message que nous prêchons, et voilà aussi ce que vous avez cru.

 

Jésus a dit : « Je suis la résurrection et la vie ». C’est une chose de faire une affirmation aussi audacieuse, c’en est une autre de l’étayer, ce que Jésus a pourtant fait en ressuscitant des morts.

 

George MacDonald a écrit : « Si vous croyez que le Fils de Dieu est mort et qu’il est ressuscité, tout votre avenir est rempli de l’aube d’un matin éternel, se levant derrière les collines de la vie, et d’espoirs tels que la plus grande imagination du poète n’en a pas encore le moindre soupçon. »

 

Le Fils de Dieu est mort et est ressuscité, et sa résurrection garantit que Dieu nous élèvera hors de la terre : une personne reconnaissable dotée de pensées, de sentiments et d’une mémoire vivra pour toujours.

 

Vivre pour toujours revient à vivre en pratique la pensée de l’éternité que Dieu a placée dans notre cœur ; à revoir nos êtres chers qui avaient la foi lorsque la mort nous les a enlevés ; à vivre dans un monde où il n’y aura plus de tristesse ; à voir notre Seigneur qui nous aime et qui a tout donné afin de nous unir à lui pour l’éternité.

 

J’y vois aussi un autre sens. Comme nous avons la vie ici-bas et là-haut, il nous est inutile de « tout avoir » maintenant. Nous pouvons vivre dans un corps brisé et gâché pendant un certain temps ; nous pouvons supporter la pauvreté et les épreuves pendant un certain temps ; nous pouvons subir la solitude, les blessures et les souffrances pendant un certain temps. Pourquoi ? Parce que nous renaîtrons au ciel pour l’éternité.  – D.H.R.

 

 

La résurrection est le fondement de notre foi.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien »)

121672973