ACTES DES APOTRES COMMENTES

8 /71

 CHAPITRE 2-28

Venue de l'Esprit à la Pentecôte

1 Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous ensemble au même endroit. 2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent violent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis. 3 Des langues qui semblaient de feu leur apparurent, séparées les unes des autres, et elles se posèrent sur chacun d'eux. 4 Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
5 Or il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux venus de toutes les nations qui sont sous le ciel. 6 A ce bruit, ils accoururent en foule, et ils furent stupéfaits parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. 7 Ils étaient [tous] remplis d'étonnement et d'admiration et ils se disaient [les uns aux autres]: «Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens? 8 Comment se fait-il donc que nous les entendions chacun dans notre propre langue, notre langue maternelle? 9 Parthes, Mèdes, Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée, de la Cappadoce, du Pont, de l'Asie, 10 de la Phrygie, de la Pamphylie, de l'Egypte, du territoire de la Libye voisine de Cyrène et résidents venus de Rome, Juifs de naissance ou par conversion, 11 Crétois et Arabes, nous les entendons parler dans notre langue des merveilles de Dieu!» 12 Tous remplis d'étonnement et ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres: «Qu'est-ce que cela veut dire?» 13 Mais d'autres se moquaient et disaient: «Ils sont pleins de vin doux.»
14 Alors Pierre, debout avec les onze apôtres, s'exprima d'une voix forte en ces termes: «Hommes de Judée et vous tous qui séjournez à Jérusalem, comprenez ce qui se passe et prêtez l'oreille à mes paroles! 15 Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car il est neuf heures du matin. 16 Mais maintenant se réalise ce qu'a dit le prophète Joël: 17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je déverserai de mon Esprit sur tout être humain; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des rêves. 18 Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, durant ces jours-là, je déverserai de mon Esprit et ils prophétiseront. 19 Je ferai des prodiges en haut dans le ciel et des signes miraculeux en bas sur la terre: du sang, du feu et une vapeur de fumée; 20 le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant l'arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux. 21 Alors toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée. 
22 »Israélites, écoutez ces paroles! Dieu vous a désigné Jésus de Nazareth en accomplissant par lui, au milieu de vous, des miracles, des prodiges et des signes, comme vous le savez vous-mêmes. 23 Cet homme vous a été livré suivant le projet défini et la prescience de Dieu. [Vous l'avez arrêté,] vous l'avez fait mourir sur une croix par l'intermédiaire d'hommes impies. 24 Mais Dieu a brisé les liens de la mort, il l'a ressuscité, parce qu'il n'était pas possible qu'elle le retienne. 25 En effet, David dit à propos de lui: Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé. 26 C'est pourquoi mon cœur est dans la joie et ma langue dans l'allégresse; même mon corps reposera avec espérance, 27 car tu n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton saint connaisse la décomposition. 28 Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence. 
29 »Mes frères, qu'il me soit permis de vous parler en toute franchise au sujet du patriarche David: il est mort, il a été enseveli et son tombeau existe encore aujourd'hui parmi nous! 30 Or il était prophète et il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire surgir [le Messie,] un de ses descendants, pour le faire asseoir sur son trône. 31 C'est donc la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée en disant qu'il ne serait pas abandonné au séjour des morts et que son corps ne connaîtrait pas la décomposition.
32 »C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité, nous en sommes tous témoins. 33 Elevé à la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis et il l'a déversé, comme vous le voyez et l'entendez [maintenant]. 34 David en effet n'est pas monté au ciel, mais il dit lui-même: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: ‘Assieds-toi à ma droite 35 jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied.'  36 Que toute la communauté d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous avez crucifié.»
37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché et dirent à Pierre et aux autres apôtres: «Frères, que ferons-nous?»
38 Pierre leur dit: «Changez d'attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.» 40 Et par beaucoup d'autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant: «Sauvez-vous de cette génération pervertie!»
41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent donc baptisés et, ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d'environ 3000 personnes. 42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières. 43 La crainte s'emparait de chacun et il se faisait beaucoup de prodiges et de signes miraculeux par l'intermédiaire des apôtres. 44 Tous ceux qui croyaient étaient ensemble et ils avaient tout en commun. 45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et ils en partageaient le produit entre tous, en fonction des besoins. 46 Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d'un commun accord au temple; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur. 47 Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Eglise ceux qui étaient sauvés.


Notes de la Bible Segond 21

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique

 

Actes 2

  • 2.21 Dans les derniers… sauvée : citation de Joël 3.1-5 :

  • [1 »*Après cela, je déverserai mon Esprit sur tout être humain;
    vos fils et vos filles prophétiseront,
    vos vieillards auront des rêves,
    et vos jeunes gens des visions.
    2 Même sur les serviteurs et sur les servantes,
    dans ces jours-là, je déverserai mon Esprit.
    3 »Je ferai des prodiges dans le ciel et sur la terre,
    du sang, du feu et des colonnes de fumée.
    4 Le soleil se changera en ténèbres
    et la lune en sang
    avant l'arrivée du jour de l'Eternel,
    de ce jour grand et terrible.
    5 »Alors *toute personne qui fera appel au nom de l'Eternel sera sauvée;
    *il y aura des rescapés sur le mont Sion et à Jérusalem,
    comme l'a dit l'Eternel,
    et parmi les survivants que l'Eternel appellera
    .

  • 2.28 Je voyais… présence : citation du Psaume 16.8-11

  • [8 *J'ai constamment l'Eternel devant moi;
    quand il est à ma droite, je ne suis pas ébranlé.
    9 C'est pourquoi mon cœur est dans la joie,
    et mon esprit dans l'allégresse.
    Même mon corps reposera en sécurité,
    10 car tu *n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts,
    tu ne permettras pas que ton bien-aimé connaisse la décomposition.
    11 Tu me fais connaître le sentier de la vie;
    il y a d'abondantes joies dans ta présence,
    un bonheur éternel à ta droite.]
    .

  • 2.30 Messie : ou oint de Dieu, en grec Christos. Les Juifs attendaient, d'après les promesses de l'Ancien Testament, la venue d'une personne désignée par Dieu, qui leur apporterait la délivrance.

  • 2.31 Abandonné… décomposition : renvoi au Psaume 16.10.[10 car tu *n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts,
    tu ne permettras pas que ton bien-aimé connaisse la décomposition. ]

  • 2.35 Le Seigneur… marchepied : Christ avait lui-même utilisé le passage cité ici (Psaume 110.1) [Psaume de David. *L'Eternel a déclaré à mon Seigneur: «Assieds-toi à ma droite jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied.] dans une argumentation relative à son rôle en tant que Messie, libérateur envoyé par Dieu

  •  (Matthieu 22.41-45).

  • 41 Comme les pharisiens se trouvaient rassemblés, Jésus les interrogea 42 en ces termes: «Que pensez-vous du Messie? De qui est-il le fils?»
    Ils lui répondirent: «De David.»
    43 Et Jésus leur dit: «Comment donc David, animé par l'Esprit, peut-il l'appeler Seigneur lorsqu'il dit: 44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur: ‘Assieds-toi à ma droite jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied' ? 45 Si donc David l'appelle Seigneur, comment peut-il être son fils?»

NOTES D’ETUDE DES ACTES - Chapitre 2

 

 

Actes 2.1

1 Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous ensemble au même endroit.

 

NOTE

Célébrée 50 jours après la Pâque, la Pentecôte s’appelait aussi fête des moissons. C’était l’une des trois principales fêtes annuelles ordonnées par la loi de Moïse

(Deutéronome 16.16),

[»Trois fois par an, tous les hommes parmi vous se présenteront devant l'Eternel, ton Dieu, à l'endroit qu'il choisira: à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines et à la fête des tentes. On ne paraîtra pas devant l'Eternel les mains vides.]

une fête de reconnaissance pour les récoltes. Jésus a été  crucifié au moment de la Pâque et il est monté au ciel 40 jours après sa résurrection. Le Saint-Esprit est envoyé 50 jours après la résurrection, soit 10 jours après l’ascension. Les Juifs de plusieurs pays se trouvent à Jérusalem pour cette célébration. Le discours de Pierre (2.14ss) est donc entendu par un public international et a des retombées au niveau mondial. Il s’agit des premières conversions au christianisme.

 

Actes 2.3-4

3 Des langues qui semblaient de feu leur apparurent, séparées les unes des autres, et elles se posèrent sur chacun d'eux. 4 Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

 

NOTE

C’est l’accomplissement des paroles de Jean-Baptiste sur le baptême du Saint-Esprit et de feu (Luc 3.16) [Alors il leur dit: «Moi, je vous baptise d'eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de détacher la courroie de ses sandales. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu] et de celles du prophète Joël sur le déversement  du Saint-Esprit (Joël 3.1-2) [1 »*Après cela, je déverserai mon Esprit sur tout être humain;
vos fils et vos filles prophétiseront,
vos vieillards auront des rêves,
et vos jeunes gens des visions.
2 Même sur les serviteurs et sur les servantes,
dans ces jours-là, je déverserai mon Esprit.]

 

Pourquoi des langues de feu ? Les langues symbolisent la parole et l’annonce de la bonne nouvelle. Le feu symbolise la présence purifiante de Dieu qui brûle les éléments indésirables de notre vie et embrase notre cœur pour que nous puissions enflammer la vie des autres. Sur le Mont Sinaï, Dieu a confirmé la validité de la loi de l’Ancien Testament par le feu du ciel (Exode 19.16-18) [ 16 Le matin du troisième jour, il y eut des coups de tonnerre, des éclairs et une épaisse nuée sur la montagne. Le son de la trompette retentit fortement et tout le peuple qui était dans le camp fut épouvanté. 17 Moïse fit sortir le peuple du camp pour aller à la rencontre de Dieu, et ils se placèrent au bas de la montagne. 18 Le mont Sinaï était tout en fumée parce que l'Eternel y était descendu au milieu du feu. Cette fumée s'élevait comme la fumée d'une fournaise et toute la montagne tremblait avec violence. ]  ; lors de cette Pentecôte Dieu confirme la validité du ministère du Saint-Esprit en envoyant le feu. Au mont Sinaï, le feu est descendu sur un endroit précis lors de cette Pentecôte, il se pose sur plusieurs croyants, symbolisant le fait que la présence de Dieu est à la disposition de tous ceux qui croient en lui.

 

Dieu s’est révélé à ce groupe de croyants de façon spectaculaire : par un vent violent, par du feu et par son Saint-Esprit. Aimerions-nous qu’il se révèle à nous de façon aussi évidente ? Il peut le faire, mais ne lui « imposons » pas de répondre à nos attentes. Dans 1 Rois 19.10-13 [10 Il répondit: «J'ai déployé tout mon zèle pour l'Eternel, le Dieu de l'univers. En effet, les Israélites ont abandonné ton alliance, *ils ont démoli tes autels et ont tué tes prophètes par l'épée. Je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m'enlever la vie.»
11 L'Eternel dit: «Sors et tiens-toi sur la montagne devant l'Eternel, et l'Eternel va passer!» Devant l'Eternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers; l'Eternel n'était pas dans le vent. Après le vent, il y eut un tremblement de terre; l'Eternel n'était pas dans le tremblement de terre. 12 Après le tremblement de terre, il y eut un feu; l'Eternel n'était pas dans le feu. Après le feu, il y eut un murmure doux et léger. 13 Quand il l'entendit, Elie s'enveloppa le visage de son manteau, sortit et se tint à l'entrée de la grotte. Et voici qu'une voix lui fit entendre ces paroles: «Que fais-tu ici, Elie?» ] Elie attend un message de Dieu il y a un vent fort, ensuite un tremblement de terre et finalement un feu, mais Dieu envoie son message dans un murmure doux et léger. Il peut employer de grands moyens pour œuvrer dans notre vie ou nous parler dans un doux murmure. Attendons patiemment et restons toujours à son écoute.

 

Actes 2.4-11

4 Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
5 Or il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux venus de toutes les nations qui sont sous le ciel. 6 A ce bruit, ils accoururent en foule, et ils furent stupéfaits parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. 7 Ils étaient [tous] remplis d'étonnement et d'admiration et ils se disaient [les uns aux autres]: «Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens? 8 Comment se fait-il donc que nous les entendions chacun dans notre propre langue, notre langue maternelle? 9 Parthes, Mèdes, Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée, de la Cappadoce, du Pont, de l'Asie, 10 de la Phrygie, de la Pamphylie, de l'Egypte, du territoire de la Libye voisine de Cyrène et résidents venus de Rome, Juifs de naissance ou par conversion, 11 Crétois et Arabes, nous les entendons parler dans notre langue des merveilles de Dieu!»

 

NOTE

Ces personnes parlent littéralement d’autres langues, en fonction des facultés que l’Esprit leur donne, et ce miracle attire l’attention des ressortissants des divers pays rassemblés pour la fête. Chacun reconnaît sa propre langue, parlée de façon intelligible. Mais il y a plus que le miracle des langues pour attirer des spectateurs : la puissance du Saint-Esprit à l’œuvre. Partout où ils iront, les apôtres évangéliseront dans la puissance du Saint-Esprit.

 

Actes 2.7-8

7 Ils étaient [tous] remplis d'étonnement et d'admiration et ils se disaient [les uns aux autres]: «Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens? 8 Comment se fait-il donc que nous les entendions chacun dans notre propre langue, notre langue maternelle?

 

NOTE

Le christianisme ne se limite pas à des peuples ou à des groupes de personnes particuliers. Christ offre le salut à tous les hommes, sans distinctions de nationalité. Dieu accomplit toutes sortes de miracles afin de propager la bonne nouvelle, et il utilise toutes les langues pour ce faire, tout comme il appelle toutes sortes de personnes à devenir ses disciples. Peu importent notre race, notre couleur, notre nationalité et notre langue. Dieu veut nous parler. Est-ce que nous l’écoutons ?

 

Actes 2.9-11

9 Parthes, Mèdes, Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée, de la Cappadoce, du Pont, de l'Asie, 10 de la Phrygie, de la Pamphylie, de l'Egypte, du territoire de la Libye voisine de Cyrène et résidents venus de Rome, Juifs de naissance ou par conversion, 11 Crétois et Arabes, nous les entendons parler dans notre langue des merveilles de Dieu!»

 

NOTE

Pourquoi Luc énumère-t-il les régions d’où les Juifs sont venus pour la fête ? Ces gens ne sont pas originaires de Judée ni de Galilée, car leurs ancêtres ont été dispersés à travers le monde au fil des déportations et des persécutions. Réceptifs à la prédication de Pierre, ils retourneront chez eux et pourront y annoncer la bonne nouvelle du salut en Jésus, ouvrant ainsi la voie à Paul et à d’autres évangélistes. L’Eglise de Rome, par exemple, est probablement née grâce à des Juifs qui ont cru en Jésus lors de la Pentecôte.

 

Actes 2.12

12 Tous remplis d'étonnement et ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres: «Qu'est-ce que cela veut dire?

NOTE

Face au caractère manifestement extraordinaire des évènements, la foule cherche tout naturellement à obtenir une explication. Pierre en profite pour exposer la vérité à propos de Dieu. Cette démarche devrait inspirer notre manière de vivre. En effet, si nous sommes vraiment :

 la lumière du monde (Matthieu 5.14)

[Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut pas être cachée,]

des flambeaux (Philippiens 2.15),

[afin d'être irréprochables et purs, des enfants de Dieu sans défaut au milieu d'une génération perverse et corrompue. C'est comme des flambeaux dans le monde que vous brillez parmi eux],

le sel de la terre (Matthieu 5.13)  

[»Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors et piétiné par les hommes.]

 

les autres seront attirés par nous et verront Christ en nous. Ils chercheront à savoir qu’est-ce qui nous rend différents et nous pourrons alors « défendre l’espérance qui est en nous » (1 Pierre 3.15). [mais respectez dans votre cœur la sainteté de Dieu le Seigneur. Soyez toujours prêts à défendre l'espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, ] . Qu’est-ce qui différencie ma vie de celle des autres ? Qu’est-ce qui pourrait amener mon entourage à s’arrêter pour se demander  ce que « cela veut dire » ?

 

Actes 2.14ss

NOTE

Pierre indique diverses raisons pour lesquelles ses auditeurs devraient prêter foi au témoignage des croyants : les prophéties de l’Ancien Testament se sont accomplies

en Jésus (2.14-21)
14 Alors Pierre, debout avec les onze apôtres, s'exprima d'une voix forte en ces termes: «Hommes de Judée et vous tous qui séjournez à Jérusalem, comprenez ce qui se passe et prêtez l'oreille à mes paroles! 15 Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car il est neuf heures du matin. 16 Mais maintenant se réalise ce qu'a dit le prophète Joël: 17Dans les derniers jours, dit Dieu, je déverserai de mon Esprit sur tout être humain; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des rêves.18Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, durant ces jours-là, je déverserai de mon Esprit et ils prophétiseront.19Je ferai des prodiges en haut dans le ciel et des signes miraculeux en bas sur la terre: du sang, du feu et une vapeur de fumée; 20le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant l'arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux.21Alors toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée] ,

 qui est vraiment le Messie (2.25-36) [25 En effet, David dit à propos de lui: Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé.26C'est pourquoi mon cœur est dans la joie et ma langue dans l'allégresse; même mon corps reposera avec espérance, 27car tu n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton saint connaisse la décomposition.28Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence. 
29 »Mes frères, qu'il me soit permis de vous parler en toute franchise au sujet du patriarche David: il est mort, il a été enseveli et son tombeau existe encore aujourd'hui parmi nous! 30 Or il était prophète et il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire surgir [le Messie,] un de ses descendants, pour le faire asseoir sur son trône. 31 C'est donc la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée en disant qu'il ne serait pas abandonné au séjour des morts et que son corps ne connaîtrait pas la décomposition.
32 »C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité, nous en sommes tous témoins. 33 Elevé à la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis et il l'a déversé, comme vous le voyez et l'entendez [maintenant]. 34 David en effet n'est pas monté au ciel, mais il dit lui-même: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: ‘Assieds-toi à ma droite 35jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied.'  36 Que toute la communauté d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous avez crucifié.» ] ,

 et ce Seigneur ressuscité peut transformer leur vie (2.37-40) [37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché et dirent à Pierre et aux autres apôtres: «Frères, que ferons-nous?»
38 Pierre leur dit: «Changez d'attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.» 40 Et par beaucoup d'autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant: «Sauvez-vous de cette génération pervertie!»].

 

Actes 2.14

14 Alors Pierre, debout avec les onze apôtres, s'exprima d'une voix forte en ces termes: «Hommes de Judée et vous tous qui séjournez à Jérusalem, comprenez ce qui se passe et prêtez l'oreille à mes paroles!

NOTE

Pendant le ministère terrestre de Jésus Pierre était un homme instable qui laissait la fanfaronnade causer sa perte ; il a même nié connaître Jésus :

(Jean 18.15-18),

[15[Simon Pierre et un autre disciple suivaient Jésus. Ce disciple était connu du grand-prêtre, et il entra avec Jésus dans la cour de la maison du grand-prêtre, 16 tandis que Pierre restait dehors près de la porte. Alors l'autre disciple, qui était connu du grand-prêtre, sortit, parla à la femme qui gardait la porte et fit entrer Pierre. 17 La servante qui gardait la porte dit à Pierre: «Ne fais-tu pas partie, toi aussi, des disciples de cet homme?»
Il répliqua: «Je n'en fais pas partie.»
18 Les serviteurs et les gardes qui étaient là avaient allumé un feu de braises pour se réchauffer, car il faisait froid. Pierre se tenait avec eux et se chauffait aussi.]

 

Jean 18 : 25-27).

[25 Simon Pierre était là et se chauffait. On lui dit: «Ne fais-tu pas partie, toi aussi, de ses disciples?»
Il le nia et dit: «Je n'en fais pas partie.»
26 Un des serviteurs du grand-prêtre, un parent de celui à qui Pierre avait coupé l'oreille, dit: «Ne t'ai-je pas vu avec lui dans le jardin?»
27 Pierre le nia de nouveau. Et aussitôt un coq chanta.]

 

Mais Christ lui a pardonné et l’a restauré (Jean 21 :4-25).

 [4 Le matin venu, Jésus se trouva sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c'était lui. 5 Il leur dit: «Les enfants, n'avez-vous rien à manger?»
Ils lui répondirent: «Non.»
6 Il leur dit: «Jetez le filet du côté droit de la barque et vous trouverez.»
Ils le jetèrent donc et ils ne parvinrent plus à le retirer, tant il y avait de poissons.
7 Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre: «C'est le Seigneur!»
Dès qu'il eut entendu que c'était le Seigneur, Simon Pierre remit son vêtement et sa ceinture, car il s'était déshabillé, et se jeta dans le lac.
8 Les autres disciples vinrent avec la barque en tirant le filet plein de poissons, car ils n'étaient pas loin de la rive, à une centaine de mètres.
9 Lorsqu'ils furent descendus à terre, ils virent là un feu de braises avec du poisson dessus et du pain. 10 Jésus leur dit: «Apportez quelques-uns des poissons que vous venez de prendre.»
11 Simon Pierre monta dans la barque et tira le filet plein de 153 gros poissons à terre; malgré leur grand nombre, le filet ne se déchira pas.
12 Jésus leur dit: «Venez manger!» Aucun des disciples n'osait lui demander: «Qui es-tu?» car ils savaient que c'était le Seigneur.
13 Jésus s'approcha, prit le pain et leur en donna; il fit de même avec le poisson. 14 C'était déjà la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples depuis qu'il était ressuscité.
15 Lorsqu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: «Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ceux-ci?»
Il lui répondit: «Oui, Seigneur, tu sais que j'ai de l'amour pour toi.»
Jésus lui dit: «Nourris mes agneaux.»
16 Il lui dit une deuxième fois: «Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu?»
Pierre lui répondit: «Oui, Seigneur, tu sais que j'ai de l'amour pour toi.»
Jésus lui dit: «Prends soin de mes brebis.»
17 Il lui dit, la troisième fois: «Simon, fils de Jonas, as-tu de l'amour pour moi?»
Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit, la troisième fois: «As-tu de l'amour pour moi?» et il lui répondit: «Seigneur, tu sais tout, tu sais que j'ai de l'amour pour toi.»
Jésus lui dit: «Nourris mes brebis.
18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu mettais toi-même ta ceinture et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu tendras les mains et c'est un autre qui attachera ta ceinture et te conduira où tu ne voudras pas.» 19 Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre révélerait la gloire de Dieu. Puis il lui dit: «Suis-moi.»
20 Pierre se retourna et vit venir derrière eux le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant le souper, s'était penché vers Jésus et avait dit: «Seigneur, qui est celui qui va te trahir?» 21 En le voyant, Pierre dit à Jésus: «Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il?»
22 Jésus lui dit: «Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je revienne, en quoi cela te concerne-t-il? Toi, suis-moi.»
23 Là-dessus, le bruit courut parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Cependant, Jésus n'avait pas dit à Pierre qu'il ne mourrait pas, mais: «Si je veux qu'il vive jusqu'à ce que je revienne, en quoi cela te concerne-t-il?»
24 C'est ce disciple qui rend témoignage de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai. 25 Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses. Si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde entier pourrait contenir les livres qu'on écrirait.]

 

Notes de la Bible Segond 21

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique.
Jean 21

  • 21.23 Les frères : c'est-à-dire les chrétiens.

Le nouveau Pierre est humble mais confiant. Son assurance vient du Saint-Esprit qui fait de lui un orateur puissant et dynamique. Vous arrive-t-il de penser que vous avez commis des fautes si graves que Dieu ne pourra jamais vous pardonner ni vous utiliser ? Quoi que nous ayons fait, le Seigneur promet de nous pardonner et de nous rendre utiles pour son royaume. Acceptons son pardon et mettons-nous à son service !

 

Actes 2.16-21

16 Mais maintenant se réalise ce qu'a dit le prophète Joël: 17Dans les derniers jours, dit Dieu, je déverserai de mon Esprit sur tout être humain; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des rêves.18Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, durant ces jours-là, je déverserai de mon Esprit et ils prophétiseront.19Je ferai des prodiges en haut dans le ciel et des signes miraculeux en bas sur la terre: du sang, du feu et une vapeur de fumée; 20le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant l'arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux.21Alors toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée.

 

NOTE

Les éléments de la prophétie de Joël 3.1-2 [1 »*Après cela, je déverserai mon Esprit sur tout être humain; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des rêves, et vos jeunes gens des visions. 2 Même sur les serviteurs et sur les servantes, dans ces jours-là, je déverserai mon Esprit]  ne s’accomplissent pas tous ce matin-là. Les « derniers jours » incluent toute la période entre la première venue de Christ et son retour ; c’est une autre façon de dire « à partir de maintenant ». Le « Jour du Seigneur… grand et glorieux » (2.20) [20le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant l'arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux ]désigne toute l’ère chrétienne. Moïse aspirait déjà à ce que la présence de l’Esprit ne soit pas limitée à certains (Nombres 11.29) [Moïse lui répondit: «Es-tu jaloux pour moi? Si seulement tout le peuple de l'Eternel était composé de prophètes! Si seulement l'Eternel mettait son Esprit sur eux!»]. Lors de cette Pentecôte, le Saint-Esprit est envoyé pour le monde entier, pour les hommes et les femmes, pour  les hommes libres et les esclaves, pour les Juifs et les non-Juifs. Désormais, tous peuvent recevoir l’Esprit. C’est une pensée révolutionnaire pour les Juifs du 1er siècle.

 

Actes 2.23

23 Cet homme vous a été livré suivant le projet défini et la prescience de Dieu. [Vous l'avez arrêté,] vous l'avez fait mourir sur une croix par l'intermédiaire d'hommes impies

NOTE

Rien de ce qui est arrivé à Jésus ne s’est situé en dehors de la volonté divine. Les plans de Dieu n’ont jamais été  contrecarrés, ni par le gouvernement romain ni par les chefs juifs. Cette certitude était réconfortante pour les chrétiens en butte à l’oppression.

 

Actes 2.24

24 Mais Dieu a brisé les liens de la mort, il l'a ressuscité, parce qu'il n'était pas possible qu'elle le retienne.

NOTE

Pierre proclame d’abord publiquement la résurrection de Jésus. Son exécution a été publique, elle est survenue moins de 2 mois plus tôt, en présence de nombreux témoins. Le tombeau vide peut être inspecté non loin de là. Si Christ n’était pas vraiment revenu à la vie, les auditeurs de Pierre se seraient moqués de son message ou l’auraient ignoré, et les autorités auraient pu montrer son cadavre pour mettre un terme à la supercherie. Mais les disciples peuvent témoigner de la résurrection de leur maître. C’est en hommes transformés qu’ils annoncent la nouvelle avec passion et conviction.

 

Notre foi et notre crédibilité, à nous aussi, reposent sur le fait que le tombeau était vide. Comme l’apôtre Paul le souligne en 1 Co 15,

 

1 Corinthiens 15 (Segond 21)

Rappel de l'Evangile: la résurrection

1 Je vous rappelle, frères et sœurs, l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu et dans lequel vous tenez ferme. 2 C'est aussi par lui que vous êtes sauvés si vous le retenez dans les termes où je vous l'ai annoncé; autrement, votre foi aurait été inutile.
3 Je vous ai transmis avant tout le message que j'avais moi aussi reçu: Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures; 4 il a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Ecritures. 5 Ensuite il est apparu à Céphas, puis aux douze. 6 Après cela, il est apparu à plus de 500 frères et sœurs à la fois, dont la plupart sont encore vivants et dont quelques-uns sont morts. 7 Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. 8 Après eux tous, il m'est apparu à moi aussi, comme à un enfant né hors terme. 9 En effet, je suis le plus petit des apôtres et je ne mérite même pas d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Eglise de Dieu. 10 Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été sans résultat. Au contraire, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu [qui est] avec moi. 11 Ainsi donc, que ce soit moi ou que ce soient eux, voilà le message que nous prêchons, et voilà aussi ce que vous avez cru.
12 Or, si l'on prêche que Christ est ressuscité, comment quelques-uns parmi vous peuvent-ils dire qu'il n'y a pas de résurrection des morts? 13 S'il n'y a pas de résurrection des morts, Christ non plus n'est pas ressuscité. 14 Et si Christ n'est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, et votre foi aussi. 15 Il se trouve même que nous sommes de faux témoins vis-à-vis de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu'il a ressuscité Christ. Or il ne l'a pas fait si les morts ne ressuscitent pas. 16 En effet, si les morts ne ressuscitent pas, Christ non plus n'est pas ressuscité. 17 Or, si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est inutile, vous êtes encore dans vos péchés, 18 et par conséquent ceux qui sont morts en Christ sont aussi perdus. 19 Si c'est pour cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.
20 Mais en réalité, Christ est ressuscité, précédant ainsi ceux qui sont morts. 21 En effet, puisque la mort est venue à travers un homme, c'est aussi à travers un homme qu'est venue la résurrection des morts. 22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, 23 mais chacun à son propre rang: Christ en premier, puis ceux qui appartiennent à Christ lors de son retour. 24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir anéanti toute domination, toute autorité et toute puissance. 25 En effet, il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. 26 Le dernier ennemi qui sera anéanti, c'est la mort. 27Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsque Dieu dit que tout lui a été soumis, il est évident que c'est à l'exception de celui qui lui a soumis toute chose. 28 Lorsque tout lui aura été soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à celui qui lui a soumis toute chose, afin que Dieu soit tout en tous.
29 S'il en était autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts? Si les morts ne ressuscitent en aucun cas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux? 30 Et nous, pourquoi affrontons-nous à toute heure le danger? 31 Chaque jour je risque la mort, aussi vrai, frères et sœurs, que vous faites ma fierté en Jésus-Christ notre Seigneur. 32 Si c'est dans une perspective purement humaine que j'ai combattu contre les bêtes à Ephèse, quel avantage m'en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, alors mangeons et buvons, puisque demain nous mourrons.
33 Ne vous y trompez pas, «les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs». 34 Revenez à votre bon sens, comme il convient, et ne péchez pas; car certains d'entre vous ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.
35 Mais quelqu'un dira: «Comment les morts ressuscitent-ils et avec quel corps reviennent-ils?» 36 Homme dépourvu de bon sens! Ce que tu sèmes ne peut reprendre vie que s'il meurt. 37 Et ce que tu sèmes, ce n'est pas la plante qui poussera; c'est une simple graine, un grain de blé peut-être, ou d'une autre semence. 38 Puis Dieu lui donne un corps, comme il le veut, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre.
39 Les êtres vivants n'ont pas tous la même nature, mais autre est la nature des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. 40 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres, mais l'éclat des corps célestes est différent de celui des corps terrestres. 41 Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; chaque étoile diffère même en éclat d'une autre étoile.
42 C'est aussi le cas pour la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible, il ressuscite incorruptible. 43 Il est semé méprisable, il ressuscite glorieux. Il est semé faible, il ressuscite plein de force. 44 Il est semé corps naturel, il ressuscite corps spirituel. [S']il y a un corps naturel, il y a aussi un corps spirituel. 45 C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint un être vivant. Le dernier Adam est un esprit qui communique la vie. 46 Mais ce n'est pas le spirituel qui vient en premier, c'est le naturel; ce qui est spirituel vient ensuite. 47 Le premier homme, tiré de la terre, est fait de poussière, le second homme, [le Seigneur,] est du ciel. 48 Tel est l'homme terrestre, tels sont aussi les hommes terrestres; et tel est l'homme céleste, tels seront aussi les hommes célestes. 49 Et de même que nous avons porté l'image de l'homme fait de poussière, nous porterons aussi l'image de celui qui est venu du ciel.
50 Ce que je veux dire, frères et sœurs, c'est que notre nature actuelle ne peut pas hériter du royaume de Dieu, et que ce qui est corruptible n'hérite pas non plus de l'incorruptibilité. 51 Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés, 52 en un instant, en un clin d'œil, au son de la dernière trompette. La trompette sonnera, alors les morts ressusciteront incorruptibles et nous, nous serons transformés. 53 Il faut en effet que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité et que ce corps mortel revête l'immortalité.
54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture: La mort a été engloutie dans la victoire. 55Mort, où est ton aiguillon? Enfer, où est ta victoire? 56 L'aiguillon de la mort, c'est le péché; et ce qui donne sa puissance au péché, c'est la loi. 57 Mais que Dieu soit remercié, lui qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ!
58 Ainsi, mes frères et sœurs bien-aimés, soyez fermes, inébranlables. Travaillez de mieux en mieux à l'œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n'est pas sans résultat dans le Seigneur

la résurrection de Jésus signifie qu’il est le Fils de Dieu et que l’on peut se fier à sa parole. Elle signifie que son sacrifice pour le péché a été accepté par Dieu et que nous sommes au bénéfice d’un entier pardon. Elle signifie que notre Sauveur vit, qu’il est à l’œuvre et qu’il est capable de nous aider. Elle signifie aussi qu’un jour nous aussi, nous triompherons de la mort. Toute la foi chrétienne repose sur ce tombeau vide. Ne le passons pas sous silence, lorsque nous parlons de notre foi.

 

 Actes 2.25-32

25 En effet, David dit à propos de lui: Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé.26C'est pourquoi mon cœur est dans la joie et ma langue dans l'allégresse; même mon corps reposera avec espérance, 27car tu n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton saint connaisse la décomposition.28Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence. 
29 »Mes frères, qu'il me soit permis de vous parler en toute franchise au sujet du patriarche David: il est mort, il a été enseveli et son tombeau existe encore aujourd'hui parmi nous! 30 Or il était prophète et il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire surgir [le Messie,] un de ses descendants, pour le faire asseoir sur son trône. 31 C'est donc la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée en disant qu'il ne serait pas abandonné au séjour des morts et que son corpsne connaîtrait pas la décomposition.
32 »C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité, nous en sommes tous témoins.

NOTE

Pierre cite le Psaume 16.8-11, [8 *J'ai constamment l'Eternel devant moi;
quand il est à ma droite, je ne suis pas ébranlé.
9 C'est pourquoi mon cœur est dans la joie,
et mon esprit dans l'allégresse.
Même mon corps reposera en sécurité,
10 car tu *n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts,
tu ne permettras pas que ton bien-aimé connaisse la décomposition.
11 Tu me fais connaître le sentier de la vie;
il y a d'abondantes joies dans ta présence,
un bonheur éternel à ta droite.]
  écrit par David. Il explique que David ne parlait pas de lui-même, puisqu’il est mort et a été enterré (2.29) [29 »Mes frères, qu'il me soit permis de vous parler en toute franchise au sujet du patriarche David: il est mort, il a été enseveli et son tombeau existe encore aujourd'hui parmi nous! ] , mais écrivait plutôt en tant que prophète (2.30)[30 Or il était prophète et il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire surgir [le Messie,] un de ses descendants, pour le faire asseoir sur son trône. ] à propos du Messie et de sa résurrection. L’accent est mis sur le fait que le corps de Jésus ne s’est pas décomposé dans le tombeau mais a connu la résurrection et la gloire.

 

Actes 2.37

37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché et dirent à Pierre et aux autres apôtres: «Frères, que ferons-nous?»

NOTE

Le message de Pierre était puissant et rempli de l’Esprit, apte à toucher les auditeurs. « Que ferons-nous ? » est une question fondamentale. Il ne suffit pas de regretter nos péchés ; nous devons changer d’attitude, c-à-d demander à Dieu de nous pardonner puis vivre comme des personnes pardonnées. Dieu nous a-t-il parlé au travers de sa Parole ou par l’intermédiaire d’un chrétien ? Comme les auditeurs de Pierre, demandons-lui ce qu’il attend de nous… et faisons-le.

 

Actes 2.38-39

38 Pierre leur dit: «Changez d'attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.»

NOTE

Si nous voulons suivre Christ, nous devons commencer par changer d’attitude. Cela implique un double mouvement : nous détourner du péché, de notre égocentrisme et de notre rébellion contre les lois divines, pour nous tourner vers Christ, conscients que nous dépendons de lui pour le pardon, la grâce, la conduite et le but à suivre. Nous ne pouvons pas nous sauver nous-mêmes Dieu seul peut nous sauver. Par le baptême nous nous identifions à Christ et à la communauté des croyants. C’est une marque du disciple et un signe de foi.

 

Actes 2.40-43

40 Et par beaucoup d'autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant: «Sauvez-vous de cette génération pervertie!»
41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent donc baptisés et, ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d'environ 3000 personnes. 42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières. 43 La crainte s'emparait de chacun et il se faisait beaucoup de prodiges et de signes miraculeux par l'intermédiaire des apôtres.

NOTE

Les 3000 nouveaux chrétiens se joignent aux autres croyants. Ils reçoivent l’enseignement des apôtres et participent aux rencontres de prière et de communion. Il est important pour de jeunes convertis, de se joindre à des groupes où ils peuvent découvrir les vérités de la Parole de Dieu, prier et grandir dans la foi.

 

Actes 2.42      

42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières.

NOTE

L’expression « fraction du pain » renvoie à la cène, célébrée en souvenir de Jésus et du dernier repas qu’il a pris avec ses disciples avant sa mort (Matthieu 26.26-29) [26 Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain et prononça la prière de bénédiction, puis il le rompit et le donna aux disciples en disant: «Prenez, mangez, ceci est mon corps.»
27 Il prit ensuite une coupe et remercia Dieu, puis il la leur donna en disant: «Buvez-en tous, 28 car ceci est mon sang, le sang de la [nouvelle] alliance, qui est versé pour beaucoup, pour le pardon des péchés. 29 Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu'au jour où je le boirai nouveau avec vous dans le royaume de mon Père.»].

 

Actes 2.44

44 Tous ceux qui croyaient étaient ensemble et ils avaient tout en commun.

 

NOTE

Se reconnaissant comme membres d’une même famille, celle de Dieu, les chrétiens de Jérusalem mettent leurs biens en commun afin que tous puissent bénéficier des dons de Dieu. Il est tentant, surtout si nous avons des possessions matérielles, de nous couper des autres, de chercher uniquement notre intérêt personnel et de nous limiter à notre petit coin de monde. Mais, en tant que membres de la famille spirituelle de Dieu, nous avons la responsabilité de nous entraider. La famille de Dieu a plus d’impact lorsque ses membres travaillent ensemble.

 

Actes 2.46

46 Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d'un commun accord au temple; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur.

Contrairement à une idée répandue, les premiers chrétiens (qui étaient juifs) ne rejetaient pas leur religion d’origine. En fait, ils considéraient le message de Jésus et sa résurrection comme accomplissant l’enseignement de l’Ancien Testament. Au début, il n’y avait, du reste, pas séparation d’avec le reste de la communauté juive. Ils allaient toujours au temple et à la synagogue pour le culte et l’enseignement des Ecritures. Leur foi en Jésus a néanmoins suscité des frictions avec les Juifs qui avaient rejeté le Messie. Par conséquent, ils ont été obligés de se rencontrer dans des maisons privées pour prendre la cène, prier et recevoir un enseignement sur le Christ. A la fin du 1er siècle, beaucoup ont été excommuniés de leur synagogue.

 

Actes 2.47

47 Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Eglise ceux qui étaient sauvés.

Une communauté chrétienne saine attire les gens à Christ. Le zèle de l’Eglise dans l’adoration et l’amour fraternel est contagieux. Une communauté saine et aimante augmentera en nombre. Que faisons-nous pour faire de notre assemblée un endroit qui attire les autres vers Christ ?

 

(L'original avec les mots d'aujourd'hui)

'Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

121672973