ABATTRE LE MUR DE L’ECHEC

 

Ô Dieu, aie pitié de moi à cause de ton amour ! Ta tendresse est immense : efface mes torts. Lave-moi complètement de mes fautes, et de mon péché, purifie-moi. (Psaumes 51.3-4)

 

Hier, nous avons évoqué l’identification des défaillances du passé dans votre relation. Aujourd’hui, j’aimerais parler de la confession de ces échecs. Tous les deux, vous savez qu’il y a un mur entre vous. Pourquoi ne pas l’abattre ?

 

Une fois que vous avez établi une liste des façons dont vous avez offensé votre partenaire, confessez-les devant Dieu. Le Psaume 51, écrit à la suite de la plus grande faillite morale du roi David (l’adultère commis avec Bath-Shéba et la conspiration pour faire tuer son mari), nous offre un modèle de confession venue du cœur. Remerciez Dieu pour le Christ qui a payé le prix de nos fautes, et demandez-lui de vous pardonner.

 

Puis allez vers votre partenaire et avouez-lui vos manquements. Dites-lui : « J’ai eu tort. Je regrette. Je sais que je t’ai fait du mal, et je ne veux plus le refaire. Veux-tu me pardonner ? » La véritable confession ouvre la porte à la possibilité du pardon. Lorsque le pardon vous est offert, votre côté du mur est déjà en ruines. Si votre conjoint est également d’accord pour reconnaître ses torts et recevoir le pardon, c’est le mur tout entier qui peut être démoli et votre mariage peut aller de l’avant.

 

Prière :

 

Père, je te confesse mes fautes – péchés d’égoïsme, d’impatience, de manque d’amour, entre autres. Merci pour ta promesse du pardon. Veuille me donner la force de reconnaître tout cela devant mon conjoint, que j’ai si durement blessé.

 

(Extrait des « méditations quotidiennes pour le couple » - de Gary Chapman)

121672973