LA BEAUTE D’UN FOYER

 

Que votre douceur soit connue de tous   (Philippiens 4.5)

 

4 mais plutôt celle intérieure et cachée du cœur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'une grande valeur devant Dieu. 5 C'est ainsi que les femmes saintes qui espéraient en Dieu se paraient autrefois. Elles se soumettaient à leur mari (1 Pierre 3.4-5)

 

L’apôtre Pierre s’adresse aux épouses chrétiennes ; il affirme qu’un esprit doux et paisible est « d’un grand prix devant Dieu ». Dieu désire pour les foyers chrétiens une atmosphère de douceur et de paix. Or le caractère de l’épouse et mère y joue un rôle essentiel, il marque toute la maisonnée.

 

Si Dieu précise cela, c’est que très souvent la patience d’une maîtresse de maison est testée par les contrariétés de la vie courante. Les enfants, s’il y en a, sont parfois fatigants, et il y a des moments de la journée difficiles pour les nerfs. Garder dans ces moments un esprit doux et paisible n’est pas chose naturelle. Cela implique un véritable renoncement à soi. On a si vite fait de hausser le ton ou de chercher à faire valoir son avis ou son bon droit. Mais, face à des situations difficiles ou même injustes, l’épouse chrétienne a le privilège d’imiter Christ, son modèle qui se remettait à celui qui juge justement (1 Pierre 2.23) [lui qui insulté ne rendait pas l'insulte, maltraité ne faisait pas de menaces mais s'en remettait à celui qui juge justement,].

 

Mais les pères doivent montrer eux aussi, avec la fermeté, de la douceur (Philippiens 4.5). Ces vertus chrétiennes maintiendront une atmosphère de paix et de sécurité, la stabilité du couple et de la famille. Maris et femmes chrétiens, nous savons où trouver nos ressources, auprès de Jésus qui est « doux et humble de cœur ». Aujourd’hui, où il y a tant de désastres dans les familles, il est important que les maisons chrétiennes mettent en évidence l’enseignement et la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

(Extrait de « La Bonne Semence »)

121672973