LA PERIODE INTERTESTAMENTAIRE

 

A – Introduction

 

Il suffit de tourner quelques pages de la Bible pour passer de l'Ancien-Testament au Nouveau-Testament. Si on lit la Bible de façon continue, comme on le ferait pour une histoire, , on constate que le premier chapitre de l'Evangile de Matthieu fait allusion à des personnages que l'on a déjà rencontrés et dont on a pu admirer les hauts faits ; Abraham, Isaac Jacob, David, pour ne citer qu'eux. Mais un nouveau personnage va faire son entrée sur le devant de la scène pour jouer le premier rôle : Jésus-Christ.

 

Le monde dans lequel Jésus évolue, ressemble peu à celui dont Malachie se faisait l'écho. Les empires qui exercaient leur domination sur les Israélites – L'Assyrie, Babylone, La Perse – ont perdu leur superbe et on laissé la place à une nouvelle puissance ; Rrome. Ce nouvel empire fait pour ainsi dire le tour de la Mer Méditerrannée., incluant une grande partie de l'Afrique du nord et de l'Europe. Il est représenté dans la région d'Israël par un roi cruele et et égocentrique : Hérode Le Grand.

 

Rappelons que le royaume du nord d'Israël avait connu la déportation par les Assyriens et celui du sud, de Juda, un peu plus tard par les Babyloniens. Tout cela était arrivé parce que leur population s'était engagée sur la voie du mal et éloignée du vrai Dieu. Les prophètes l'avait avertie encore et encore, mais elle avait refusé de les croire. Au moment de la rédaction du Livre de Malachie, un certain nombre de Juifs exilés étaient revenus sur leur terre, à Jérusalem, et avaient reconstruit le centre du culte : le temple. Sous la conduite des prêtres et des prophètes (leurs responsables spirituels depuis très longtemps), ils tentaient de repeupler le pays, de chasser leurs ennemis et de réapprendre à adorer l'Eternel.

 

A l'époque des événements relatés par Matthieu, les Juif sont bien installés chez eux et vivent en sécurité grâce à la pax romana, la paix imposé par l'Empire Romains. Le culte se déroule non seulement dans le temple, mais aussi dans les dizaines de synagogues réparties sur tout le territoire. Si les prêtres continuent à exercer l'autorité spirituelle, ils ne sont pas seuls : les pharisiens, les sadducéens et les spécialistes de la loi, notamment, ont fait leur apparition. De plus, au-dessus d'eux tous se trouve un corps dirigeant appelé « sanhédrin » sorte de conseil et tribunal suprême des Juifs.

 

Ce qui frappe le plus, cependant, c'est l'absence de prophètes. Malachie s'inscrivait dans une lignée ininterrompue de messagers de l'Eternel qui avait commencé des siècles plus tôt.. Or, depuis son époque, c'est à dire plus de 400 ans, le ciel semble fermé au-dessus de d'Israël : aucun message adressé par Dieu à son peuple. Le silence.

 

C'est alors que le petit village de Bethléhem, naît un certain Jésus. Lorsqu'il pousse ses premiers cris de bébé, c'est la voix de Dieu qui résonne de nouveau dans le pays. Pour les Juifs qui ont des oreilles capables d'entendre et des yeux capables de voir, sa vie montrera d'une façon indubitable qu'il est le Fils de Dieu, le Sauveur attendu. Dieu a utilisé des siècles de silence pour préparer le moment et l'endroit approprié pour la venue de Jésus.

 

Dans cette péiode de « vide » entre les deux Testaments (d'où le qualificatif d'intertestamentaire), marquée par les guerres et les soulèvements, par les défaillances des héros et les espoirs déçus, il a planté le décor de l'acte final de l'histoire du salut : une ère de bonne nouvelle pour les Juifs et les non-Juifs.

 

(à suivre... B- LA PERIODEE PERSE (539-336 av. J.C.) [A venir]

 

 

Extrait de la Bible avec Note d'étude – Vie Nouvelle

Segond 21 –

L'Original, avec les mots d'aujourd'hui

121672973